MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sortez couvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Sortez couvert   Jeu 19 Juil - 0:51

lu dans l'Express du 18 juillet 2007

source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=9522
Citation :
SOCIAL

Tolagnaro
Les jeunes utilisent peu les préservatifs
La menace de la syphilis existe à Tolagnaro. La raison est liée au manque de prévention mais surtout au faible usage de préservatifs notamment chez les jeunes.

Tolagnaro est en alerte rouge. Le taux de prévalence à la syphilis dans cette ville frôle les 30% contre un taux de prévalence national de 4%. La situation doit être liée à la réalité sévissant encore à Tolagnaro où l'usage de préservatifs ne dépasse pas la moyenne.
Une enquête dénommée Trac (Tracking Results Continuously) a été menée au cours de cette année auprès de jeunes gens et jeunes filles de 15 à 24 ans sexuellement actifs,
vivant en milieu urbain, et auprès des prostituées. Cette enquête a révélé une
infidélité inquiétante des
jeunes de Tolagnaro dans cette ville.
Sensibilisation
Selon toujours cette enquête, dans la tranche des jeunes de 16 ans à 24 ans, seuls 26.9%
d'entre eux ont utilisé un condom dans la plupart des cas ou systématiquement avec les partenaires commerciaux, en 2006.
44.5% d'entre eux ont utilisé un condom lors de la dernière relation sexuelle avec un partenaire occasionnel.
Chez les travailleurs du sexe, en 2006, l'utilisation du préservatif dans la plupart des cas ou systématiquement atteint 72.8%, contre 90.4% qui peuvent convaincre leurs clients à utiliser le condom.
“Si rien n'est fait pour stopper la progression des Infections sexuellement transmissibles, nous courons tous un grave danger”, prévient Fenosoa Ratsimanetrimanana, secrétaire exécutif du comité national de lutte contre le sida.
C'est ainsi qu'une vaste campagne de sensibilisation sur l'utilisation des préservatifs sera menée
surtout auprès des jeunes. Des brigades mobiles seront mises en place et procèderont à des visites à domicile pour proposer des dépistages de la syphilis.

Fanja Saholiarisoa
Date : 19-07-2007


Suffit de faire un peu d'information au plus vite



photo prise lors de mon dernier voyage en Thaïlande
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Sortez couvert   Ven 27 Juil - 0:16

lu dans l'Express du 27 juillet 2007
source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=9758

Citation :
Fléau
Croisade contre le sida


“Aza misôma môtro, fonosy ty rahanao”, c'est-à-dire ne jouez pas avec le feu mais préservez-vous. Le Comité national de lutte contre le sida (CNLS) se veut dorénavant être plus direct dans ses campagnes de sensibilisation. “Plus question de jouer avec la lutte, nous allons vraiment passer à une offensive nationale”, explique Fenosoa Ratsimanetrimanana, secrétaire exécutif durant une rencontre avec la presse locale hier à Ampefiloha.
Le message sera suivi d'un spot publicitaire très direct montrant un sexe male muni de préservatif à côté d'une porte renfermant sur le feu. Une manière pour le comité de renforcer l'usage de condoms pour se conserver des IST/Sida.
Mais les initiatives s'intensifieront avec la prochaine entrée d'un test de dépistage rapide vers la fin de cette année. “Ce test rapide de syphilis permettra à chaque individu d'y faire appel en cas de besoin”, souligne encore Fenosoa Ratsimanetrimanana.
Les efforts ne s'arrêteront pas là, car les écoliers seront aussi leur sensibilisés. “Des éditions de livres seront distribuées à la prochaine rentrée scolaire pour les élèves de 8ème et 7ème. Les autres en classe supérieure auront leur part”, précise-t-il.
La situation s'avère inquiétante à Madagascar. Sur les 157 414 dépistages effectués depuis le premier semestre, 79 cas dont 11 femmes enceintes ont été déclarés séropositifs. Aussi, 61 poches de sang prélevé sur les 8 934 ont été testées positives au VIH, et 227 au syphilis.

Fanja Saholiarisoa
Date : 27-07-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Sortez couvert   Ven 27 Juil - 0:19

c'était dans l'Express du 26 juillet 2007
source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=9723


Citation :
Tolagnaro
Hausse de la prostitution masculine
La ville de Tolagnaro enregistre une hausse de la prostitution masculine. Une étude du comité des droits de l'Homme a révélé cet état de fait.


Silvana Rodriguez de l’ambassade des Etats-unis, auteur de l’étude.
Tolagnaro est de nouveau sous les feux des projecteurs. Une étude sur le tourisme sexuel et la traite de personnes menée par Silvana Rodriguez et Katharine Gaylord de l'ambassade des Etats-Unis dans cette ville, est révélatrice.
Diffusée hier, cette étude parle de la propension de la prostitution masculine à Tolagnaro. “Un représentant d'une ONG de cette localité nous a indiqué que des touristes masculins sont prêts à débourser Ar 400 000 pour un garçon vierge", explique Silvana Rodriguez, attachée politique de cette ambassade.
Une affirmation confirmée par sa collègue. La majorité des filles débutent à 14 ans et les garçons à 16 ans. “Le nombre de prostitués a augmenté de 600 à 1300. Des jeunes femmes et filles d'Antananarivo et d'Antsiranana s’y installent, attirées par les riches mineurs”, mentionne Katharine Gaylord après son enquête auprès des responsables locaux et des travailleuses de sexe elles-mêmes (TDS).
Pas la faute des investisseurs
“Dans la plupart des cas, les prostitués travaillent de leur propre gré et cherchent eux-mêmes leurs clients dont la plupart sont des Malgaches”, ajoute-t-elle en précisant que leurs parents les encouragent à se
prostituer.
Les enquêteurs ont souligné que les investisseurs arrivés à Tolagnaro ne sont pas les seuls responsables des cas de traite de personnes dans la localité.
“A Tana, il y a une tendance à accuser de tous les maux les travailleurs étrangers, qui débarquent en masse à Tolagnaro. Mais quand nous nous sommes rendus là-bas, nous avons réalisé qu’en termes de traite de personnes, ce n’était pas systématiquement le cas”, déclare la responsable.
Cette étude a provoqué de vives réactions de la part de l'assistance, composée pour la plupart de membres du comité des droits de l'homme et de la société civile.
Beaucoup ont cité que la tendance est la même dans toute l'île où les régions côtières vivent ce problème de prostitution infantile sans que des solutions ne soient proposées. “Dans la plupart des cas, la méconnaissance de la loi et la pauvreté découragent les gens à dénoncer les acteurs”, conclut Silvanna Rodriguez.

La traite de personnes peu connue
Beaucoup de personnes à Tolagnaro ignorent ce qu'est la traite de personnes. Selon les responsables de l'enquête, elles n'ont pas été en mesure de livrer des informations fiables sur le phénomène.
La traite de personnes est une forme d’esclavage moderne, elle implique des victimes qui sont forcées, flouées en vue d'être exploitées sexuellement ou pour travailler contre leur gré.
Cet état de fait devient réllement inquiétant dans cette ville. Des cas de traite de personnes implique la prostitution de mineurs où les intermédiaires sont les principaux bénéficiaires.
Lors de la descente à Tolagnaro, les membres du comité des droits de l'Homme ont pu entamer un processus de sensibilisation sur le problème relatif à la traite de personnes auprès de plusieurs entités de la ville. Ceci pour éviter que la situation ne s’aggrave.

Fanja Saholiarisoa
Date : 26-07-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Sortez couvert   Sam 28 Juil - 20:21

alerte rouge à Fort Dauphin




30% de la population locale serait affectée par la syphilis cette infection sexuellement transmissible.
C est donc plus de 17.000 personnes, âgées entre 15 et 49 ans.


« une urgence régionale est décrétée dans la capitale de l’Anosy et une opération spéciale y sera menée incessamment par le ministère de la Santé et les autorités sanitaires », déclare Fenosoa Ratsimanetrimanana, secrétaire exécutif du Comité National de Lutte contre le Sida.


Les femmes sont menaceées de stérilité, lcardiopathie, démence, cécité, paralysie si elles restent sans soin
La syphilis congénitale peut se transmettre aux bébés.


On avait pourtant annoncé à l'avance les risques de cette exploitation minière à grande échelle sur la ville et sa région

Des centaines de travailleurs sont arrivés de tous les pays , ainsi que de nombreuses travailleuses du sexe sur Fort -Dauphin ces derniers mois.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortez couvert   Aujourd'hui à 4:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortez couvert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» j'ai découvert un trésor ce matin
» Palmier géant découvert à Madagascar
» J'ai découvert la méthode positive et ça a changé ma vie!
» Un serpent caméléon découvert dans le Coeur de Bornéo
» Ou allez vous quand vous sortez ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: DE Tout et de Rien-
Sauter vers: