MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le tourisme en pleine réforme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Le tourisme en pleine réforme   Ven 14 Sep - 9:42

A lire dans Tribune du 14 septembre 2007
source : http://www.madagascar-tribune.com/

[quote]Bientôt des réformes dans le secteur

Le tourisme un des secteurs considérés comme le plus porteur, connaîtra bientôt de véritables réformes. Bien que des lacunes aient été toutefois constatés notamment en matière de respect de norme quant aux infrastructures hôtelières, nombreux sites d’hébergements sont encore dans l’informel, a souligné le ministre du Transport et du Tourisme Ravelonarivo Laporte. Le secteur connaît également beaucoup d’amateurisme, un des principales entrave au développement du domaine. Certes, des innovations ont été déjà apportés dans ce secteur pour pouvoir mieux attirer les touristes et les investisseurs, mais toujours est-il que cela n’est jamais suffisant pour passer à une vitesse supérieure, nécessaire pour le décollage.
Dès le début de l’année 2008 le lancement et d’adoption d’un label touristique est à prévoir, en effet c’est le label d’un tourisme solidaire et durable déja existant en Afrique du Sud qui va être importé à Madagascar. Pour mieux se professionnaliser dans ce secteur des opérateurs et agents travaillant dans ce domaine recevront des formations sur le tourisme durable.
En ce sens, un changement de mode de vision s’établira.
Si les touristes ont pour habitude de connaître Madagascar par sa faune et sa flore, désormais le tourisme sera plus axé vers le volet humain.
============================
Large diffusion du « Best of »

GO TO et ses 5 ans, la fête continue, après le lancement de son « best of », un magazine retraçant les meilleures découvertes et reportages dans les magazines trimestrielles. Le groupement a procédé hier à la remise de quelque 500 exemplaires de ce « best of » au minisitère du Tourisme en la présence du ministre Ravelonarivo Laporte et également de tous les membres du GO TO Madagascar.
L’objectif de cette remise n’est autre que de faire profiter au maximum les personnes désireux investir dans le tourisme à Madagascar et faire booster encore plus le secteur. Investisseurs ou opérateurs étrangers sont ciblés dans la diffusion de ce magazine, servant de prospectus pour mieux connaître Madagascar. Aussi est-ce le moyen le plus accessible pour faire profiter et faire connaître aux touristes les meilleures destinations de la Grande île. Très prochainement, trois DVD sur Madagascar seront dans les bacs, ce serait donc la nouvelle version, en film documentaire, des principaux contenus du « best of magazine ». Une partie de ces magazines offertes au ministère du Tourisme sera envoyée au ministère des Affaires Etrangères, ce encore dans le but de faire la promotion non seulement du tourisme de la Grande île mais aussi pour un investissement direct étranger pour que plus tard, Madagascar entre dans un tourisme haut de gamme.



14/09/07 - Ax's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: tourisme   Ven 14 Sep - 10:02

il plus que grand temps que l on mette de l ordre dans le tourisme a mada et que l on determine qui fait reelement du tourisme equitable et durable car en ce moment c est la gabegie complete avec bcp trop d escrots!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
yvesJOUET
ACTIF
ACTIF
avatar

Masculin Nombre de messages : 107
Age : 68
Localisation : GUERANDE (Loire- Atlantique
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Tourisme...   Sam 15 Sep - 12:25

Paru cette semaine dans L'expressmad.
Bilan:
Une année 2007 faste pour le tourisme
Le nombre de touristes en visite à Madagascar ne cesse d'agmenter.
Une amélioration qui ravit les professionnels du secteur et les autorités.

Les professionnels du tourisme sont très confiants sur les résultats de la saison 2007.
"Nous avons actuellement un taux de remplissage honorable" révèle Eric Koller, premier responsable de l'hotel Colbert et président de la Fédération des hoteliers et restaurateurs de Madagascar(Fhorm)
Le chiffre de 70% de taux de remplissage à été avancé à plusieurs reprises.La tenue des jeux des Iles a fortement accru l'affluence des touristes dans le pays durant le mois d'aout"Durant les jeux,ce taux a enregistré 15% de plus" continue t il.
350000 visiteurs attendus.
Les autorités prévoient également une saison particulièrement fructueuse.
"L'augmentation du nombre d'arrivée de touristes pour ce second semestre dans le pays sera largement au dela des réalisations du premier semestre "fait savoir Toky Haritefy Rabeson,secretaire général du Ministère des transports et du tourisme.
Une hausse de près de 11.9% a été enregistrée durant les six premiers mois de l'année.
"La réalisation du second semestre dépassera de loin ce chiffre" prévoit il.Le nombre d'arrivée de touristes enregistrés aux frontières en 2006 était de 311000.
Les estimations pour cette année tournent aux alentours de 350 000visiteurs les agences ont du mal à trouver des chambres de libres dans les grands sites touristiques.
L'axe Sud,Nosy Bé,Ste Marie,Tolagnaro,Mahajanga sont aujourd'hui les principales destinations du pays.
D'autres sites sont en train d'émerger,notamment sur la partie Est d"e l'Ile.Le tourisme se donne actuellement les moyens de devenir un véritable pilier de l'économie locale.
Sa place dans le Madagscar action plan lui confère d'ailleurs un statut de secteur
prioritaire.

Doda Andrianantenaina
date: 10-09-2007

Yves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yvesamada.uniterre.com
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le tourisme en pleine réforme   Ven 29 Fév - 20:08

bonne nouvelle

c'était à lire dans l'Express du 29 février 2008

source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=15337

Citation :
Investissement
Un nouvel hôtel Ibis à Ankorondrano
Le groupe européen Accor a obtenu des facilitations fiscales de la part du gouvernement. La construction d'un hôtel trois étoiles Ibis, à Antananarivo, est en cours.


Le chantier du nouvel hôtel est déjà en cours à Ankorondrano.
Les investisseurs dans les hôtels de luxe affluent. Les mesures de facilitation annoncées par le chef de l'Etat pour les hôtels de plus de trois étoiles, semblent intéresser les opérateurs. Selon le ministre des Eaux et forêts et du tourisme, Harison Randriarimanana, cinq projets, à l'heure actuelle, sont en attente d'éligibilité pour pouvoir bénéficier de ces mesures de facilitation.
Un autre projet du groupe européen Accor a déjà obtenu l'accord du gouvernement. Il sera construit à Ankorondrano avec l'enseigne «Ibis» et sera classé trois étoiles avec ses 150 chambres
«Des projets appartenant à d'autres grands groupes internationaux, comme le groupe Constance de Maurice, figurent parmi les demandes en attente», explique le ministre Harison Randriarimanana.
Trois étoiles au moins
Les facilitations accordées par l'Etat portent sur des incitations fiscales. Cette mesure est motivée par les besoins en infrastructures hôtelières en vue de la tenue du sommet de l'Union Africaine à Madagascar, en juillet 2009.
Le projet du groupe Accor, par exemple, a obtenu des exonérations de droits de douane pour l'importation des matériels nécessaires aux différents travaux et notamment pour les divers équipements et mobiliers.
Ces avantages sont donc accordés sous certaines conditions dont, entre autres, l'achèvement des travaux avant la tenue de ce sommet. Le nouvel établissement devra également être classé trois étoiles ou plus.
«La zone d'implantation ne se limite pas à Antananarivo. Certains des projets, en attente d'approbation, se trouvent dans les autres régions», souligne Harison Randriarimanana.
4000 personnes, dont 53 chefs d'Etat, sont attendues à Antananarivo lors de ce sommet de l'Union africaine. Le nombre des besoins en nouveaux établissements de luxe, n'est pas encore fixé.
En tout cas, seuls 22 hôtels, de trois étoiles et plus, avec 1000 chambres au total, sont recensés dans tout le pays, actuellement. La date de la tenue du sommet tombe en pleine haute saison touristique.

Mahefa Rakotomalala
Date : 29-02-2008

et sur une autre page deu même Express

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=15357

Citation :


Tourisme
Réceptif, un créneau en puissance
Des emplois sont encore à prendre dans le secteur touristique. Ils existent principalement dans le domaine de l’accueil. Les conditions d’embauche ne sont pas difficiles.


Les activités émergentes liées au tourisme vert, comme les randonnées et la découverte de la faune, attirent les jeunes guides.
Un secteur en croissance de 16 % ne génère pas des opportunités que dans les hôtels. Le réceptif (tour-opérateurs, agences de voyage), qui emploie actuellement quelque 5 000 personnes - cadres, guides, et autres responsables des relations publiques - gagnerait à être mieux connu, car, avec les plages, l'autre atout de Maurice est le contact et la chaleur de l'accueil, qualités qui sont le socle même des métiers du réceptif. Mais les jeunes ne répondent pas toujours à l'appel.
Embauche facile
«Tous les touristes ne sont pas casaniers. Regardez la clientèle indienne. Une fois arrivés, ces 42 000 visiteurs qui passent en moyenne six nuits à Maurice, désertent l'hôtel et sont friands d'excursions», note Jeenarain Soobagrah, président de l'association des Inbound operators (Mauritius). Ce sont souvent des touristes intéressés par des offres hors package.
Il n'est pas si difficile de remplir les conditions de départ pour être formés ou embauchés. «Il faut au minimum un School Certificate. Nous accueillons aussi bien ceux qui terminent leurs études secondaires pour former des guides anglophones ou francophones», indique le directeur de White Sand Tours, Peter Goldsmith, qui a sa propre école de formation. On y acquiert les bases du métier - la manière de s'exprimer, l'accueil des clients - par des cours soutenus sur des mois. «La formation intéresse aussi les guides ayant déjà une expérience et désirant se parfaire», précise-t-il.
De fait, même les plus modestes opérateurs proposent des ateliers et autres cours, parfois rudimentaires, auprès de consultants, notamment en customer care. L'Ecole hôtelière offre enfin, dans le cadre du National Trade Certificate, une spécialisation dans le réceptif (Tourism inbound).

© La Sentinelle


Date : 29-02-2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le tourisme en pleine réforme   Ven 29 Fév - 20:20

et dans Tribune du 29 février

source : http://www.madagascar-tribune.com/Les-operateurs-exoneres-de-taxes,5076.html

Citation :
Construction d’hôtels 3 étoiles

Les opérateurs exonérés de taxes
jeudi 28 février 2008, par Lanto


Le Sommet de l’Union Africaine à Madagascar qui se tiendra à Madagascar au mois de juillet 2009 va rassembler plus d’une cinquantaine de Chefs d’Etat. Par ailleurs, la tenue de cet évènement va faire gonfler le nombre de visiteurs dans le pays. De plus, les nombreuses potentialités touristiques que recèlent le pays attirent de plus en plus les touristes, et ce, grâce aux campagnes de promotion réalisées dans différents pays dont la France et l’Italie. Face à cette affluence, la demande en infrastructures d’accueil s’avère importante. Ainsi, le gouvernement a-t-il décidé d’accorder des avantages pour les opérateurs qui projettent d’ériger des hôtels 3 étoiles, comportant 150 chambres et plus avant juin 2009.

Selon Eric Beatanana, Directeur de promotion et de communication auprès de l’Economic Development Board of Madagascar, ces derniers bénéficieront d’une exonération fiscale. Elle portera surtout sur les matériaux importés, nécessaires à la construction. Ce responsable a alors incité, hier lors d’une rencontre, les opérateurs de la Jeune Chambre Internationale à saisir ces opportunités et autres offertes dans ce secteur comme l’approvisionnement en produits alimentaires, le transport sur les circuits touristiques. Il a aussi souligné la nécessité de s’orienter vers les exportations. L’EDBM apporte des conseils et veillera à faciliter les contacts avec les organismes de financement.

Par ailleurs, le programme PEP Export de l’International Finance Corporation vise aussi à promouvoir les entreprises exportatrices. Les trois domaines d’intervention sont en effet, la facilitation de l’accès à l’information, le renforcement de capacité via les formations et enfin la promotion des exportations ou la commercialisation des produits malgaches par l’identification des marchés, et l’accompagnement des entreprises dans les transactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le tourisme en pleine réforme   Jeu 6 Mar - 10:57

ce matin dans l'Express
source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=15545

Citation :
Tourisme
De nouveaux hôtels à construire
Le tourisme se trouve à la croisée des chemins. Les échéances sur les grands rendez-vous politiques incitent les autorités à encourager les investissements.


Prega Ramsamy, chief executive officer de l’EDBM, préconise un environnement favorable au tourisme.
Des mesures incitatives pour la construction de nouveaux établissements hôteliers. L'état fait un appel à ceux qui désirent construire ou réhabiliter des hôtels aux normes internationales, affichant au moins trois étoiles. Il s'agit de les réaliser avant le sommet des chefs d'Etat qui se tiendra
à Madagascar au mois de juillet 2009.
Des dispositions de facilitation et d'incitation sont mises en place dans ce sens. Les matériaux de construction et les équipements de l'établissement seront exonérés de droits de douane. Une manière d'encourager des investissements qui tardent encore à affluer à Madagascar.
Des conditionnalités seront toutefois imposées aux porteurs de projets. « Il est nécessaire que l'hôtel soit opérationnel au mois de juin 2009 », avance Prega Ramsamy, chief executive officer de l'Economic development board of Madagascar (EDBM).
Cadre incitatif
Un guichet unique sera ouvert au sein même de cette entité pour recevoir et traiter les demandes provenant des opérateurs. « Près de 2 000 délégués débarqueront lors du sommet des chefs d'Etat », explique Prega Ramsamy. La capitale compte actuellement environ 2 000 lits disponibles, toutes catégories confondues. Dans cet ensemble, le pourcentage des hôtels de plus de trois étoiles reste très bas.
Le chief executive officer de l'EDBM reconnaît également que de telles initiatives doivent être pérennisées.
« Le secteur du tourisme devra bénéficier dans un avenir proche d'un environnement favorable à son épanouissement », avoue-t-il.
« Des concertations avec les opérateurs privés se tiendront en vue d'améliorer la capacité d'accueil mais aussi toutes les infrastructures en général », poursuit-il. L'EDBM a déja avancé que le secteur tourisme aura besoin de quelque 24 000 nouvelles chambres pour satisfaire la demande de quelque 500 000 visiteurs prévus par le Madagascar action plan (Map) à l'horizon 2012.
Face aux évolutions de ce secteur dans le pays, le ministère du Tourisme s'est lancé dans la restructuration de l'environnement des investissements, afin de le rendre plus attractif. L'instauration d'un cadre reglémentaire clair et incitatif devient un impératif pour le secteur du tourisme.
« C'est une des raisons de la non-affluence des investisseurs pour cette branche d'activité », révèle Eric Koller, président de la Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (FHORM). La facilitation des procédures d'ouverture d'établissements touristiques fait partie des grands changements qui figureront dans la réforme des textes.
L'annulation de l'avis préalable, l'allègement du dossier de demande d'ouverture ou encore la réduction des délais d'octroi seront autant d'innovations améliorant le climat des affaires.

Doda Andrianantenaina
Date : 06-03-2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tourisme en pleine réforme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tourisme en pleine réforme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je donne 6 neons en pleine en forme.
» Une petite photo de cupido en pleine forme
» Diesel, labrador sable 14 mois, IRC mais en pleine forme! (CCDM 30, 34)
» chevreau en pleine forme
» En pleine forme mais maigre!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******SEJOURS ET VOYAGES******* :: Pour ceux qui veulent y aller-
Sauter vers: