MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 princesse TAM TAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: princesse TAM TAM   Mer 13 Aoû - 22:13

A LIRE dans le télégramme du 13 août 2008

source : http://www.letelegramme.com/gratuit/generales/france/loumia-hiridjee-la-reine-de-princesse-tam-tam-20080813-3613784_1424768.php

Citation :
France



Loumia Hiridjee. La reine de Princesse Tam Tam
A l’origine de Princesse Tam Tam, il y a une femme : Loumia Hiridjee, 47 ans, qui a vendu son affaire il y a trois ans, mais reste toujours aux commandes.
Petite, jolie, déterminée. Et vive, si vive. Elle parle à toute allure, de peur sans doute de perdre le fil d’une pensée qui va à cent à l’heure. Loumia Hiridjee créatrice avec sa sœur aînée Shama d’une entreprise de lingerie française qui pèse 70 millions d’euros et est distribuée dans 60 pays, a hérité de leur père, un commerçant indien aisé émigré à Madagascar, le sens des affaires. C’est lui qui après avoir envoyé ses filles en pension en France, les pousse à interrompre la fac pour travailler tout de suite. « Sans lui, on n’en serait pas là, il nous a mis la pression ».
Une affaire de femmes
Dans leur petite boutique de cadeaux du VI e arrondissement de Paris, ouverte au début des années 80, elles ont l’idée d’une marque de lingerie baptisée Princesse Tam Tam du nom d’un film avec Joséphine Baker. La tendance était aux dessous noirs ou chair, mémères ou trop sexy. Elles feront de la lingerie pimpante, fleurie, ludique, aux prix doux, puis des maillots de bain, des pyjamas, des accessoires dont le succès ne se dément pas.

Si Shama s’est retirée il y a dix ans, Loumia continue de gérer l’affaire en duo avec son mari. Bardée de récompenses prestigieuses, désignée créatrice de lingerie de l’année 2006, elle aurait pu continuer tranquillement à mener son affaire après l’avoir vendue à un groupe japonais. Mais bien ancrée dans l’aide humanitaire, elle a décidé d’explorer de nouveaux continents.
La réussite au service de l’entraide
L’Inde d’abord, où elle s’est installée avec son mari et leurs trois enfants. « Ma famille est du Gujarat. J’ai eu envie de retrouver mes racines, de les faire découvrir à mes enfants, de vivre différemment, en osmose avec le mode de vie du pays ». Venue pour un an seulement à Bombay, elle va rempiler une année encore, le temps de monter un site internet destiné aux Indiennes. « Le pays change à toute allure, et les femmes évoluent aussi, en grande partie grâce à internet qu’on trouve dans les endroits les plus reculés. Mon but : leur donner la parole, leur permettre, de s’informer, d’échanger, mais aussi de se relier entre elles et de faire du commerce ». En France, où elle revient une semaine par mois Loumia Hiridjee est aussi de l’aventure de Terra Femina : un site internet qui s’adresse aux femmes dans un esprit communautaire et solidaire. Là, aux côtés d’autres femmes d’affaires françaises, elle met sa réussite au service de l’entraide.
Michèle Fitoussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: salut   Jeu 14 Aoû - 11:03

j ai connu par hazard qqes personnes malgaches qui travaille dans une usine de la zone franche pour princesse tamtam
je peux dire que si il y a trois ou quatre ans ils se consideraient comme des privillegies dans le secteur ce n est plus le cas actuellement (peut etre du a la vente de l entreprise)
quand on voit le prix des articles et le salaire de ces gens je dois dire que je suis assez revolte
avec le salaire d un mois ces dames ne peuvent meme pas se payer un sous vetement de cette marque s ils etaient vendus a mada (ce qui n est pas le cas bien sur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE


Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 37
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: princesse TAM TAM   Jeu 14 Aoû - 15:05

Ah! les karanas!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvesJOUET
ACTIF
ACTIF


Masculin Nombre de messages : 107
Age : 68
Localisation : GUERANDE (Loire- Atlantique
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Princess Tam Tam...   Sam 29 Nov - 1:19

Est ce que quelqu'un peut me confirmer ce que j'ai entendu ce soir a la télévision;que la Fondatrice de Princess Tam Tam et son mari auraient péris dans les attaques des terroristes de ce jour en Inde à Bombay ?
Si cela est le cas,cette femme était (je crois..) Malgache et avait d'ailleurs fait l'objet d'une discussion récente sur Madaland..
C'est bien triste car c'était une femme de grande valeur qui disparait.... Yves

http://yvesamada.uniterre.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yvesamada.uniterre.com
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.


Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: princesse TAM TAM   Sam 29 Nov - 9:49

oui, Yves c'est une bien triste nouvelle.
En effet Loumia Hiridjee était d'origine malgache, mais de nationalité française et indienne. Elle avait quitté Madagascar en 1972 pour la France.
Elle laisse derrière elle trois enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE


Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 37
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: princesse TAM TAM   Dim 30 Nov - 13:23

oh! bien triste nouvelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
V.I.P.
V.I.P.


Féminin Nombre de messages : 463
Age : 51
Localisation : Dans le Sud !
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: princesse TAM TAM   Dim 30 Nov - 19:39

C'est très triste pour l'ensemble des victimes de ces odieux attentats, qu'elles soient malgaches, françaises ou Indiennes ( ce sont quand même les Indiens les + touchés dans l'histoire)
et c'est encore bien pire pour la population locale qui va dorénavant vivre dans l'angoisse au quotidien, dans son propre pays.
Mais ça, personne n'en parle jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.


Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: princesse TAM TAM   Lun 1 Déc - 10:27

Et malheureusement il n'y a pas que l'Inde !!!
On vit sur une planète de fous, pauvre Terre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: princesse TAM TAM   Sam 6 Déc - 1:18



La fondatrice de Princesse tam.tam tuée à Bombay


Tanguy Berthemet
28/11/2008 |

Loumia Hiridjee vivait en Inde depuis un an avec sa famille.
Loumia Hiridjee, la créatrice de la marque de lingerie, et son mari Mourad Amarsy, tous deux Français, sont morts dans l'attaque contre l'hôtel Oberoi Trident.

Loumia Hiridjee était de ces femmes que l'on n'oublie pas. Elle dînait avec son mari, Mourad Amarsy dans le restaurant de L'Oberoi Trident, mercredi soir, quand le commando terroriste est entré. Les balles ont fauché le couple, mettant fin à une vie qui avait tout jusqu'ici d'une success story précoce. Loumia Hiridjee n'avait que 22 ans quand, en 1985, elle fonde avec Mourad et sa sœur Shama, la marque de lingerie Princesse tam.tam. La petite entreprise, baptisée à la va-vite en l'honneur de Joséphine Baker, sera un coup de maître. « Les affaires coulent dans mon sang », disait-elle.

La jeune fille a, il est vrai, grandi dans une famille de marchands musulmans partis du Gujarat, en Inde, pour s'installer à Madagascar. Le grand-père vend des fruits secs, le père de la quincaillerie. En 1975, alors que la situation politique malgache se détériore, la jeune Loumia, 13 ans, est envoyée dans une pension catholique en France. Elle va s'épanouir dans un monde multiculturel. La mode la fascine : « À Madagascar, on s'habille peu. À Paris, j'ai vu des femmes belles ».

Ce goût, associé avec le sens des finances partagé avec Mourad, lui aussi d'origine malgache, fera Princesse tam.tam. Dès 1987, la marque perce. Les boutiques se multiplient, comme les modèles, toujours sexy, jamais vulgaires. Loumia Hiridjee se mue peu à peu en icône de la réussite métissée, accumule les prix : Manager de l'année en 1994, Prix de la femme d'affaires en 1996.


Donner la parole aux Indiennes

Plus qu'une femme d'affaires, elle est en fait devenue une femme de pouvoir, assumée et engagée. «Une société c'est beaucoup de travail, mais j'ai plaisir à affronter les contraintes.» Pionnière de la délocalisation, elle se range au côté de Nicolas Sarkozy lors de la dernière présidentielle. Pour «libérer l'entreprise». Entre-temps, en 2005, elle a vendu Princesse tam.tam à un groupe japonais, tout en continuant à y travailler.

Depuis un an, elle était partie avec Mourad et leurs trois enfants s'installer en Inde, dans le berceau familial du Gujarat, juste au nord de Bombay. «Elle voulait retrouver ses racines», assurait vendredi Véronique Morali, l'une de ses proches. Elle venait de monter un site Internet destinée aux Indiennes. «Le pays évolue à toute allure et les femmes aussi.» Elle voulait les aider à s'ouvrir au monde. Le fanatisme ne lui en aura pas laissé le temps

SOURCE :
http://www.lefigaro.fr/international/2008/11/29/01003-20081129ARTFIG00096-la-fondatrice-de-princesse-tamtam-tuee-a-bombay-.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: princesse TAM TAM   Sam 6 Déc - 1:27

ATTAQUES A BOMBAY
Loumia Hiridjee, à l'origine de la success-story Princesse Tam Tam
NOUVELOBS.COM | 30.11.2008 | 17:44
Loumia Hiridjee, tuée avec son époux dans les attentats de Bombay, avait fondé avec sa soeur Shama le groupe de lingerie féminine Princesse Tam Tam en 1985 à Paris, plus de dix ans après avoir quitté son île de Madagascar.

Petit bout de femme de 1,56 m, elle a su bousculer les codes de la lingerie en lançant une ligne aux couleurs gaies et aux imprimés fantaisistes, à mi-chemin entre les culottes confortables couleur chair et les guêpières noires affriolantes qui dominent alors le marché.
Né le 1er mars 1962 à Antananarivo, la capitale malgache, Loumia Hiridjee grandit au sein d'une famille de riches marchands indiens, dont elle hérite le goût d'entreprendre. Pour expliquer son sens des affaires, elle parlait même de "motivation génétique".
En 1972, sa vie bascule: elle quitte précipitamment son pays natal, touché par une insurrection étudiante, pour rejoindre sa soeur à Paris, en pensionnat.
Elle s'adapte très vite, même si la France lui fait tout d'abord l'effet d'"une douche froide culturelle".
"J'ai été élevée dans une culture où la séduction relève du non-dit, voire du tabou. Ensuite, à Paris, j'ai découvert une tout autre version", confiait-elle l'an dernier à Libération.
L'aventure commence au début des années 1980 dans une petite boutique située dans le VIe arrondissement de Paris, où les deux soeurs vendent des caleçons pour hommes en cotonnade, que s'arrachent ... les femmes.
Quand elles décident de créer "Princesse Tam Tam" en 1985, en hommage à un film de 1935 où Josephine Baker apparaît en petite tenue, le succès est immédiat, surtout auprès des adolescentes.
"A l'époque, la lingerie était encore très codifiée dentelles-blanc-noir-chair. Avec une amie styliste, on s'est dit qu'il y avait un créneau pour la fantaisie", expliquait-elle. Un de ses premiers imprimés, un chat qui court après sa pelote de laine, fait fureur.
La marque cherchera ensuite à attirer une clientèle plus large, des femmes d'une trentaine d'années à leur mère, avant de passer dans le giron du groupe japonais Fast Retailing fin 2005.
Dans son livre "Je monte ma boîte", écrit en 1996 avec sa soeur Shama - devenue depuis psychanalyste - elle raconte "avoir souvent failli baisser les bras" face à un secteur très fermé, hostile à cette jeune marque.
Elue en 2006 "créatrice de lingerie de l'année", Loumia Hiridjee était mère de trois enfants, qu'elle avait eus avec son mari Mourad Amarsy.
Elle avait pour devise "aime, le reste suivra", selon une interview disponible sur le site de la marque.
Elle disait détester "la résignation" et aimer "par-dessus tout Andy Warhol". Inconditionnelle de Stefan Sweig, elle adorait écouter "La plus belle pour aller danser", succès de Sylvie Vartan dans les années 60, et avait pour films cultes "Out of Africa" et "Love Story". (Avec AFP)


source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20081128.OBS3190/loumia_hiridjee_a_lorigine_de_la_successstory_princesse.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: princesse TAM TAM   Sam 6 Déc - 1:41



Loumia Hiridje victime du fanatisme religieux



.




.




.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: princesse TAM TAM   Aujourd'hui à 4:06

Revenir en haut Aller en bas
 
princesse TAM TAM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******Rubrique spécial******* :: Affaires, Buisness & Arnaques-
Sauter vers: