MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Paris : manifestation des 10 et 17 janvier 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Paris : manifestation des 10 et 17 janvier 2009   Dim 11 Jan - 15:37

Quelques échos de la manifestation parisienne


http://www.tvmada.net/webreportages/Manifestation_Paris_PR_10012009.html


sur Madagate :

http://www.madagate.com/monde-malgache/communique/817-non-au-regime-ravalomanana.html


et on ose afficher sur :

http://www.dailymotion.com/video/k1OS6Ci0pPiMKkU8NG


Dernière édition par R@koto le Jeu 15 Jan - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 463
Age : 52
Localisation : Dans le Sud !
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Paris : manifestation des 10 et 17 janvier 2009   Dim 11 Jan - 20:17

Fichtre, ça a l'air de commencer à bouger à Mada....et franchement, ça se comprend
mais auront ils les moyens d'aller jusqu'au bout sans que ça se finisse mal....?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Paris : manifestation des 10 et 17 janvier 2009   Dim 11 Jan - 20:30

L'année 2009 sera politiquement une année chaude à Mada.

Tout le pays attend la journée du 13 janvier 2009 à Tana.

C'est la fin de l'ultimatum de 25 jours du TGV :
http://www.madagascar-tribune.com/Ultimatum-de-25-jours-au,10453.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 38
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Paris : manifestation des 10 et 17 janvier 2009   Lun 12 Jan - 0:40

j'ai lâché mes commentaires sur dailymotion, j'espère que les services secrets malgaches, (si services secrets il y a), ne vont pas me lyncher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Paris : manifestation des 10 et 17 janvier 2009   Jeu 15 Jan - 21:01

encore un samedi chaud



Citation :
Citation
COMMUNIQUE

APPEL A UNE MANIFESTATION POPULAIRE POUR INAUGURER UNE PLACE DE LA DEMOCRATIE A ANTANANARIVO, MADAGASCAR CE 17 JANVIER 2009



Face aux entraves vis-à-vis des libertés publiques et de la démocratie à Madagascar, le maire d’Antananarivo, Andry Rajoelina, soutenu par ses électeurs et reprenant les revendications de l’ensemble de la société civile, décide d’inaugurer une Place de la Démocratie ce samedi 17 janvier 2009.

Cette démarche pacifique vise un seul objectif : contribuer à faire revivre les principes démocratiques fondamentaux comme la liberté d’expression, d’opinion et de manifestation, écrits dans la Constitution, afin de faire revenir la tolérance et la paix sociale et mettre fin à la politique d’intimidation et de coercition permanente pratiquée par le régime de Marc Ravalomanana.

Ce samedi 17 Janvier 2009 à partir de 14h00, le même jour, se tiendra un rassemblement citoyen devant l'Ambassade de Madagascar à Paris, avenue Raphael Paris 16ème, au cours d'un sit-in pacifique pour la démocratie à Madagascar.

La presse est invitée cordialement à venir à 15h00 pour couvrir cette manifestation parisienne.

En 2002, Marc Ravalomanana, chef d’entreprise à succès devenu Chef d’Etat promettait de nouveaux jours à Madagascar : la bible à la main, il jurait d’en faire un exemple de probité, de Démocratie aussi bien qu’un exemple en matière de gouvernance. Son slogan « Fahamarinana sy Fahamasinana » (un retour à la vérité et à la sacralité) était en soi une révolution. Plus de six ans, après, les malgaches déchantent. Certes, Marc Ravalomanana a construit quelques routes, mais le résultat de sa politique économique, c’est que la pauvreté n’a pas reculé à Madagascar. Bien au contraire, la pauvreté touche encore plus durement et de plus en plus les classes populaires et moyennes. Le résultat de sa gouvernance, c’est que les libertés publiques acquises lors des précédentes luttes populaires de 1972, 1991et 2002 ont fondu comme neige au soleil alors que son empire industriel verrouille pratiquement tous les secteurs d’avenir du pays : l’agro-business, BTP, les medias. Il se murmure qu’il tenterait aussi de s’imposer dans le pétrole et qu’il prendrait une grande partie du capital de la prochaine Banque Malgache de Développement. Sur le plan politique, son parti, crée le lendemain de son ascension à la magistrature suprême, règne en maître absolu sur l’échiquier politique, comme ce fut le cas du PSD du Président Tsiranana, renversé par la rue en mai 1972 et de l’AREMA du Président Ratsiraka, renversé par la rue la première fois en 1991 et définitivement en 2002. En 2006, Marc Ravalomanana a même fait fermer tous les aéroports de Madagascar pour empêcher un candidat d’opposition d’atterrir et se présenter à l’élection présidentielle.

Marc Ravalomanana reproduit ainsi à l’identique toutes les mauvaises habitudes de ces prédécesseurs. Les journalistes sont ainsi traités de « terroristes » par le Premier Minisitre. L’opposition, considérée comme un « frein au développement » par le Chef de l’Etat lui-même et son ministre de la communication ,est interdite d’antenne dans les médias publics et n’est plus autorisée à conduire des réunions publiques. Les quelques téméraires, qui à force de se voir refusés les autorisations préfectorales nécessaires, ont essayé de forcer cette chape de plomb, ont été incarcérés. Les prisonniers d’opinion et politiques se multiplient, les médias radio télévisées privés sont fermés illico au bon gré du Président sous le prétexte flou d’ « atteinte à la sécurité de l’Etat ». Plus aucune critique, aussi constructive soit elle n’est admise, le Président lui-même affirme publiquement qu’il est le seul à être apte et autorisé à juger de ce qui est bon pour le Peuple malgache.

Le Conseil Economique et Social lui-même, acteur majeur de la société civile, à réuni un millier d’entrepreneurs en novembre 2008 pour dénoncer le recul des libertés fondamentales, le matraquage effectué envers les entrepreneurs par l’Etat à travers l’administration fiscale et la nouvelle police économique, mais aussi l’utilisation scandaleuse des moyens de l’Etat à des fins privés et l’omniprésence du Groupe Tiko (empire industriel de Marc Ravalomanana) qui monopolise la vie économique malgache.

Dans le même, temps, le très sérieux Financial Times dévoile en novembre 2008 les propos d’un dirigeant du coréen Daewoo, propos repris par plusieurs media internationaux, qui annonce la location « gratuite » pour 99 ans de 1.3 millions d’ha de terres pour cultiver du mais et contribuer à la sécurité alimentaire de la Corée du Sud. Outre le scandale d’une location gratuite, qui fait poser de nombreuses questions sur les contreparties offertes par les coréens aux dirigeants malgaches, c’est la sacralité même liée à la terre dans la culture malgache qui est piétinée. La terre est en effet sacrée (la patrie se dit textuellement « terre des ancêtres » en malgache) dans la culture traditionnelle malgache, dans un pays où 75% de la population est rurale. Malgré les démentis répétés de l’Etat et de Daewoo, des demandes de cessions à Daewoo sur plus de 200,000 ha de terres aux quatre coins de l’Ile, ainsi que les expulsions de paysans sont mis à jour et révèlent les pratiques indécentes ainsi que les affaires indélicates des dirigeants malgaches.

Les malgaches réalisent ainsi que la sacralité qui était le cheval de bataille de Marc Ravalomanana en 2002 n’était qu’un slogan, piétinée au gré de ses intérêts.

Par ailleurs, en pleine crise financière mondiale, face à une économie sous perfusion des bailleurs de fond internationaux, à une époque où les malgaches se serrent la ceinture pour passer les fêtes de fin d’année, Marc Ravalomanana s’achète un boeing présidentiel de 25 places pour 60 Millions de US$. Cet achat, est sensé promouvoir le développement rapide de Madagascar et montrer au monde sa capacité à « maîtriser les nouvelles technologies » (dixit Marc Ravalomanana lui-même). Devant les demandes d’explication du FMI (qui alimente le budget de l’Etat), le ministre du budget déclare que cet achat a été effectué en moitié par l’Etat Malgache, le reste du financement ayant été apporté en fonds propres par le Président lui-même (soit 30 millions de US$ tout de même…). Bel exemple donc de respect de l’orthodoxie financière et de la séparation de l’Etat et des intérêts privés du Président.

Enfin, en 2007, Marc Ravalomanana ancien maire de Antananarivo, la capitale de Madagascar voit son poulain se faire laminer aux élections communales par un jeune entrepreneur de 33 ans, Andry Rajoelina (élu par 65% des voix). Depuis, le nouveau maire d’Antananarivo ne cesse de subir la pression de l’Etat, qui essaie petit à petit de lui enlever toutes ses prérogatives d’Elu de la Capitale de Madagascar : déclassement de la ville d’Antananarivo relégué au rang de commune de second rang, soumission de payer les dettes accumulées par les anciennes équipes des 30 dernières années, interventions intempestives dans les affaires de la commune. La capitale est écartée de l'organisation des rencontres internationales (sommet de l'Union Africaine), une ville nouvelle, adjacente à la capitale, est ainsi créee à cet effet. Le but ultime de toutes ces manœuvres étant de pousser le jeune maire à la démission et de le remplacer par un président de délégation spéciale, nommé par l’Exécutif pour un temps indéfini.

Décembre 2008, l’Etat fait ainsi fermer immédiatement la Télévision privée de Andry Rajoelina suite à la diffusion par celle-ci d’une vidéo de l’ancien Président Ratsiraka (en exil en France), largement diffusée sur Internet et dont le contenu a été largement repris par l’ensemble de la presse écrite malgache, qui eux ne sont pas inquiétés.

Ceci est vécu par le peuple d’Antananarivo, comme une volonté manifeste du Gouvernement d’enlever à Andry Rajoelina un des moyens à sa disposition pour parler directement à ses administrés, sans passer par la censure effectuée sur la TVM, la télévision publique, entièrement inféodée et aux ordres du Président Ravalomanana, de son parti et de ses obligés.

Devant tant d’entraves aux libertés publiques et à la démocratie et après avoir demandé au Gouvernement la réouverture de tous les médias fermés aux quatre coins de Madagascar au nom de la liberté d’expres​sion(demande aussitôt qualifiée par Marc Ravalomanana d’acte terroriste), le jeune maire d’Antananarivo, soutenu par ses électeurs et reprenant les revendications de l’ensemble de la société civile, décide d’inaugurer dans la capitale, dont il est l'élu, une Place de la Démocratie ce samedi 17 janvier 2009.

Cette démarche pacifique, à laquelle il invite ses électeurs, vise un seul objectif : contribuer à faire revivre les principes démocratiques fondamentaux comme la liberté d’expression, d’opinion et de manifestation, pourtant écrits dans la Constitution et seul moyen de faire revenir la tolérance et la paix sociale. Et mettre fin à la politique d’intimidation et de coercition permanente pratiquée par l'Etat

Ce samedi 17 Janvier 2009 à partir de 14h00, le même jour, se tiendra un rassemblement citoyen devant l'Ambassade de Madagascar à Paris, avenue Raphael Paris 16ème, au cours d'un sit-in pacifique pour la démocratie à Madagascar.

La presse est invitée cordialement à venir à 15h00 pour couvrir cette manifestation.

A Antananarivo et Paris, le 14 Janvier 2009.

Augustin Andriamananoro, Eddie Fernand et Hyacinthe Befeno Todimanana

Au nom de la Coalition de citoyens et associations pour la promotion des libertés civiles à Madagascar.

source :

Citation :
Coalition de citoyens et associations pour la promotion des libertés civiles à Madagascar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: jipi   Jeu 15 Jan - 22:14

oui tout ceci est vrai
mais ma crainte c est que le fameux TGV soit un Ra8 en puissance!!! comme dab
a plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paris : manifestation des 10 et 17 janvier 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paris : manifestation des 10 et 17 janvier 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Observations du lundi 5 janvier 2009
» [Manifestation] Une grande marche à Paris pour rendre au chien sa place en ville
» CHAMPIONNAT DU MONDE COM - PIACENZA 15-25 JANVIER 2009
» Question Maison - Emission du 29/11/08
» Emission D&CO 25/01/2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: