MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 01.10.05 Tuerie à Ikelihorombe (faits divers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 38
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: 01.10.05 Tuerie à Ikelihorombe (faits divers)   Sam 1 Oct - 23:26


Les témoins racontent...

11 personnes ont trouvé la mort à Ikelihorombe après une mission des forces armées composées de la Gendarmerie et du Génie militaire d'Ihosy du 2 au 4 juillet. Tous les hommes d'un village ont péri sous les balles. La Justice a fermé le dossier laissant les femmes et les enfants entre les mains de la mission catholique.

12 morts, dont un gendarme. C’est le triste bilan d’une tuerie qui s’est déroulée à Ikelihorombe du 2 au 4 juillet. Après la tuerie, la patrouille de gendarmes a brûlé les maisons et a emmené les femmes et les enfants à Ihosy pour une semaine d’enquête. A leur retour, les morts ont été rongés par les chiens, racontent les témoins.

Le cauchemar d’Ihorombe est terminé. Mais les femmes et enfants qui reviennent d’Ihosy après les enquêtes, n’ont plus envie d’y vivre. Ils ont vécu un terrible moment qu’ils n’oublieront pas de sitôt. Qu’est-ce qui s’est passé exactement ?
D’après les informations, le village d’Ikelihorombe a été accusé d’être un repaire des “malaso”. Après la mort d’un gendarme constaté dans la région, le commandant de la Gendarmerie d’Ihosy a fait appel à un renfort à la Génie militaire le 4 juillet pour mener une attaque à Bemaha Ikelihorombe, village de Tiary situé à 20 km de Tanamary où se trouve Traofa, le présumé meurtrier du gendarme.

Les éléments armés ont été accueillis comme il se doit à Ikelihorombe ce matin du 4 juillet où les hommes sont déjà aux champs et il n’y avait que les femmes et les enfants. Tout de suite, Bernard, le petit frère de Tiaro est frappé à mort par les gendarmes tout en lui demandant où se trouvent les hommes. En même temps, une patrouille militaire a déjà effectué une rafle dans les rizières emmenant avec eux Josy, Sambo, Fiankina et Sambatra. Le commandant de la gendarmerie a déclaré devant l’assistance que : “Votre famille a tué un gendarme, une vie remplace une vie. Un des nôtres est mort contre 20 hommes de votre côté, si ce n’est pas suffisant, nous tuons aussi les femmes”.

La tuerie a commencé avec des tirs à bout portant. Bernard en premier, puis Sambatra, Tsiragno et Josy. Les maisons ont été pillées, les bijoux volés, le riz emporté et les femmes violées. Les forces armées, les femmes et enfants sont partis en direction de Tanamary, à 15 km de Ikelihorombe, là où le gendarme a été tué. Là, ils ont rencontré trois “Antandroy” qui ont passé au violon à Ihosy accompagné de Zaffy et Maharta, pris la nuit du 3 juillet, blessés et ligotés dans une voiture militaire. Ils ont reçu l’ordre de sortir dans un coin reculé. Des coups ont retenti et 5 personnes ont trouvé la mort. Les gendarmes sont revenus en déclarant que les 5 personnes ont pris la fuite. Bilan de cette mission 11 morts, 6 à Bemaha et 5 à Antanamary. L’affaire est classée. Les familles des victimes sont pris en charge par la mission catholique Justice et Paix. Des plaintes sont déposées au Tribunal d’Ihosy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 01.10.05 Tuerie à Ikelihorombe (faits divers)   Lun 3 Oct - 1:32

QUELLE HORREUR !
Revenir en haut Aller en bas
 
01.10.05 Tuerie à Ikelihorombe (faits divers)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faits Divers d’Afrique
» Quelques faits -divers:(2)
» [ACTU] Les faits divers (Revue de presse)
» L'actualité des faits divers
» Faits divers RATP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: