MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'arrivée des croisières à Mada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: L'arrivée des croisières à Mada   Sam 31 Jan - 11:55

une info de l'Express du 31 janvier 2009

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=24183

Citation :
Tourisme
L'arrivée des croisières compromise


La crise politique actuelle va plomber l'arrivée des touristes. Après l'annulation, mardi, du toucher du Costa Europa avec ses 1500 touristes, les opérateurs de Toamasina s'inquiètent. Les autres arrivées risqueront d'être annulées si la tension perdure. Ainsi par exemple, un bateau allemand dénommé Albatros est attendu le premier février. Les préparatifs pour accueillir ses passagers sont déjà en cours, mais le débarquement ne sera décidé que lorsque la situation le permettra.
« Nous sommes obligés de nous préparer à l'arrivée des touristes malgré la situation. Les pertes seront très importantes si ce nouveau toucher est aussi annulé », déclare Eliane Andrianjatovo, présidente du Groupement interprofessionnel du tourisme et de l’hôtellerie à Toamasina.
L'arrivée des bateaux de croisière nécessite le déploiement de moyens logistiques importants. Pour le Costa Europa, par exemple, plus de 90 guides et autant de véhicules doivent être tenus prêts. La dernière fois, les guides qui sont venus d'Antananarivo ont dû rebrousser chemin.

Mahefa Rakotomalala
Date : 31-01-2009


Dernière édition par R@koto le Jeu 9 Déc - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Mar 16 Mar - 22:54

16 mars dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=34611

Citation :


Tourisme - Des croisiéristes débarquent
Le bateau de croisière Costa Romantica a accosté dans le grand port de Toamasina, mercredi 10 mars
Il a emmené plus de 1 400 passagers de différentes nationalités, dont des Français, des Allemands, des Espagnols, des Anglais, des Américains et bien d’autres encore.

Ils ne sont pas restés long-temps, car arrivés le matin ils sont repartis dans l’après-midi. Mais le Costa Romantica revient tous les 15 jours en faisant le tour des îles de l’océan Indien, de décembre à mars.
Les vendeurs de souvenirs de Madagascar sont aux anges à chaque fois qu’un paquebot arrive à Toamasina. Les tricyclistes ne sont pas en reste, car en une journée ils gagnent l’équivalent d’une dizaine de jours de travail.
« Je gagne jusqu'à 10 euros par course quand les touristes débarquent ici », raconte l’un d’entre eux.
La sécurité a été renforcée autour du Bazar be. Des dizaines de policiers ont effectué des rondes pour assurer la sécurité des touristes. Et avant leur départ, les policiers vérifient pour qu’il ne reste pas de touriste qui s’est peut-être égaré.

Joel Valencio
Date : 16-03-2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Jeu 9 Déc - 12:19

Dans le Courrier

source : http://votemfm.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=11598:tourisme--le-costa-romantica-fera-escale-a-madagascar&catid=35:economie&Itemid=61

Tourisme : Le Costa Romantica fera escale à Madagascar
Le Costa Romantica, un bateau de rêve.
Depuis quatre ans, le Costa Romantica fait des escales sur les côtes de la Grande île pour un séjour de tourisme Madagascar et il ne manquera pas à cette tradition pour la Saison 2010-2011. Nosy Be, Tamatave et Diégo-Suarez auront le privilège d'accueillir les touristes qui font partie de ces croisières. A noter que ce bateau de croisière de Carnival Cruise, un leader mondial dans le monde de la croisière, peut transporter jusqu'à 1.500 passagers. Son passage sur les côtes de Madagascar offrirait une grande opportunité aux opérateurs touristiques locaux de présenter les produits touristiques malgaches afin de promouvoir la destination Madagascar.

Le Costa Romantica fait partie de la flotte de Costa Croisières, du groupe leader mondial des croisières la Carnival corporation & plc., qui est le plus grand Groupe de Tourisme italien et la compagnie leader en Europe, avec à son actif, 60 ans d'histoire.

Sa flotte est plus importante et la plus moderne d'Europe et se compose de 25 navires en service. Chacun présente des caractéristiques distinctes mais tous offrent un style incomparable et abordent à l'année 250 destinations différentes en Méditerranée, en Europe du Nord, en Mer Baltique, aux Caraïbes, en Amériques du Sud, dans le Golfe Persique, en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et dans le Mer Rouge.


================

site : http://www.croisierenet.com/comp_2/croisiere/croisieres/costa-croisieres/costa-romantica/18/bateau.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Sam 25 Déc - 11:58



dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/tourisme-madagascar/19410-la-costa-romantica-a-antsiranana.html

Citation :
Tourisme
La Costa Romantica à Antsiranana



La présence de Costa Romantica booste les activités touristiques des localités visitées.

Les 1 457 touristes du paquebot de croisière Costa Romantica ont visité les plus beaux sites touristiques de la capitale de Diana, mardi.

Antsiranana était en ébullition, mardi. Pour la première fois, le paquebot de croisière Costa Romantica a accosté au port de la ville vers six heures du matin, pour n'en repartir qu'à 18 heures. Autorités locales et opérateurs touristiques se sont surpassés pour accueillir les 1 457 passagers et 566 membres de l'équipage du bateau.

Pour cette journée, la sécurité a été renforcée aussi bien dans le port qu'en ville. Des dispositions ont été prises pour que les opérations de change et l'accès aux divers services de télécommunication, soient facilités.

Des concerts animés par des artistes malgaches et une vente exposition des produits artisanaux ont été organisés sur la place municipale. Des visites des plus beaux sites touristiques de la région, dont le complexe de Ramena, les Tsingy rouges, les Tsingy de l'Ankarana et Joffreville, ont également été au programme.

La population locale, elle aussi, était de la fête. Une centaine de personnes est venue sur la Place Joffre pour assister au débarquement des touristes.

Un milliard d'ariary

Outre les professionnels du secteur touristique, les petits métiers de tout genre, allant des marchands informels aux chauffeurs de taxi, ont pu profiter de cette escale. Le premier bilan de ce passage de Costa Romantica dans la capitale de Diana fait d'ailleurs état de près d'un milliard d'ariary de chiffres d'affaires, tout secteur confondu.

Depuis quatre ans, Madagascar fait partie des quatre pays de l'océan Indien visités par les riches occupants temporaires du bâtiment flottant Cinq étoiles qu'est la Costa Romantica. Cette année, ces derniers peuvent apprécier la beauté et la diversité naturelles et culturelles de trois localités de la Grande île.

Avant Antsiranana, ils ont été à Nosy Be où ils ont eu l'occasion de visiter Nosy Tanikely, Nosy Komba et Lokobe. Ils débarquent ensuite à Toamasina où il leur est, entre autres, proposé des circuits dans la réserve d'Ivoloina et à la station balnéaire de Foulpointe.

Raheriniaina
Vendredi 24 decembre 2010

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIFAKA



Masculin Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Jeu 6 Jan - 2:50



Dans l'Express du 05/01/2011

Citation :
Tolagnaro




Passage fructueux de Melody



L'accostage du bateau de croisière Msc Melody dans le port d'Ehoala a fait des heureux parmi les habitants.



Tolagnaro a été agréablement surpris par les échos du bateau de croisière MSC Melody.


Les passagers n’ont pas lésiné sur les dépenses.

Une bouffée d'air frais pour Tolagnaro. L'accostage du bateau de croisière Msc Melody dans le port d'Ehoala, le 2 janvier, a eu des impacts positifs habitants. Arrivé vers 5 h du matin, Melody a repris le large vers 18h. Entre temps, la plupart des passagers ont passé la journée à visiter la ville, à faire leurs achats au plus grand plaisir de la population locale.

« Msc Melody comportait en tout 1635 personnes dont 1100 passagers et 535 membres d'équipage. 500 personnes ont suivi un tour organisé, les autres ont préferé se promener au marché pour acheter des produits locaux », rapporte Isabelle Raharimalala, présidente de l'Office du tourisme de Tolagnaro.

Profits

Outre le marché, les passagers de Melody ont aussi été conquis par la belle plage de Libanona. Les amoureux de la nature, ont opté pour la visite du parc de Nampoana. D'une manière générale, donc, le passage de Melody a engendré des profits pour plusieurs secteurs économiques à Tolagnaro. Mais c'est surtout le secteur transport qui en a le plus bénéficié. Une centaine de taxis environ ont été au service des voyageurs. Selon Yves Rajaonson, chauffeur de taxi à Tolagnaro « pour deux heures de temps, la course s’est élevée à 50 $, et si le taxi est engagé pour la journée le client devait payer au moins 100 $ ». Pour sa part il a pu faire quatre courses. D'après toujours Yves Rajaonson, « pour les changes, certains ont opté pour la banque, d'autres ont choisi le marché noir ».

Malgré tout, des chauffeurs n’étaient pas très contents des mesures prises. Cela est dû à la mise à la disposition de trois navettes à la Chambre de commerce et de l'industrie (CCI) locale, par Qit Madagascar minerals (QMM). Selon les conducteurs de taxi leur bénéfice est, ainsi, réduit puisque les navettes prennent une part du marché. Selon l'explication de Isabelle Raharimalala, « cette disposition a été prise pour le paiement des services liés à la venue d’un bateau de croisière, tel que le transport des chapiteaux. Le reste servira de fonds d'épargne pour l'avenir ».

Mais le passage du bateau de croisière n'a pas non plus été bénéfique à tout le monde. Tel est le cas de la restauration. « Le passage des bateaux de croisière à Tolagnaro n’a pas changé grand chose pour nous. Les passagers déjeunent rarement en ville et préfèrent aller au parc ou à la plage », énonce une gérante d'hôtel-restaurant au centre ville de Tolagnaro.

Juliano Randrianja
Mercredi 05 janvier 2011

çà coule de source : http://www.lexpressmada.com/tolagnaro-madagascar/19686-passage-fructueux-de-melody.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Mar 11 Jan - 12:37


L'arrivée d'un bateau de croisière est un grand évènement pour les Antsiranais

11/01/2011

dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/costa-romantica-a-antsiranana-madagascar/19853-les-passagers-de-toutes-les-convoitises.html

Citation :
Actualité Madagascar » Région » Costa Romantica à Antsiranana


Costa Romantica à Antsiranana
Les passagers de toutes les convoitises



L'arrivée d'un bateau de croisière est un grand évènement pour les Antsiranais


Les deux escales qu'a fait le bateau de croisière Costa Romantica à Antsiranana constituent une grande bouffée d'air frais pour le tourisme dans la capitale du Nord. Mais c'est aussi l'occasion pour les opérateurs informels de faire le maximum de profits, au grand dam des professionnels du secteur.

De grands avantages. C'est ce qu'apporte, directement ou indirectement, le passage du paquebot italien « Costa Romantica » à bon nombre de personnes, commerçants, taximen, artisans, tours opérateurs d'accueil, guides touristiques, autorités portuaires… à Antsiranana. Pourtant, des carences sont toujours constatées et les responsables administratifs et touristiques de la ville devront prendre des mesures strictes pour y remédier. Ceci afin de protéger la destination Nord, dans le respect de la légalité, et surtout pour éviter tout débordement (pillage, fausses informations...).

Lors des deux passages du « Costa Romantica », des racoleurs, des guides touristiques informels, des chauffeurs de taxis non agréés et des loueurs illicites de voitures se sont fait remarquer en envahissant de bon matin les quatre voies à la sortie du port. Ils ont proposé aux croisiéristes des circuits inhabituels, sans l'autorisation des autorités compétentes et sans penser à leur sécurité. Pire, des cars en mauvais état sont utilisés pour les transporter subrepticement, tandis que des chauffeurs de taxi ou autres personnes possédant un véhicule exercent illicitement le métier de tours opérateurs.

Les marchands à la sauvette ne sont pas en reste. Ainsi, des artisans sillonnent les artères de la ville, alors que la mairie leur a réservé un emplacement au Jardin Foch. Ils vont même plus loin : ils ont exposé en toute impunité leurs articles sur les sites de la Montagne des Français, de Ramenaˇ

À la décharge de tous ces « irréguliers », le responsable d'une agence locale de tours opérateurs précise : « Certains passagers ne font aucune réservation quand ils sont à bord, et une fois à terre, ils s'adressent à des prestataires opérant dans l’informel pour les conduire en excursion. Néanmoins, cela ne permet pas à ces derniers de détourner les clients des agences d'accueil qui ont obtenu l'autorisation du ministère du Tourisme ».

Une excuse

L’année dernière, la direction régionale du tourisme était déjà intervenue, mais la gabegie perdure. « Nous devons protéger la destination Diego pour le bien de la région et partant, du pays », martèle Francis Befourouack, directeur régional. Dans cette optique, il lance un appel à tous les acteurs touristiques de la région pour qu'ils fassent preuve de responsabilité afin que les prochaines escales de croisiéristes se déroulent dans de bonnes conditions.

Neuf rotations du « Costa Romantica » avec 1 500 passagers à chaque escale, sont prévues à Madagascar cette année. Mais on croit savoir que l’armateur envisage d’étaler les escales sur toute l’année et qu'il projette de remplacer ce monstre de 13 étages qui pèse 53 000 tonnes, par un autre plus grand qui peut embarquer 2 200 croisiéristes. Avis donc aux autorités locales pour inscrire cette destination dans la durée.



Quinze jours de rêve

Pour sa croisière dans l'océan Indien, Costa Romantica offre quinze jours de rêve à ses passagers. Pendant ces quinze jours, les quelque 1 500 passagers du paquebot ont l'occasion de visiter l'île de la Réunion, point de départ de la croisière, puis l'île Maurice, les îles Seychelles et Madagascar. Si le paquebot reste généralement trois jours à Port Louis, et trois jours à Mahé, il a trois escales à Madagascar : un à Nosy Be, un à Antsiranana et un autre à Toamasina. Le reste du temps, les passagers les passent en navigation en mer. À chaque escale, les passagers sont invités à effectuer des excursions sur la terre ferme. Pour Madagascar, la visite des réserves naturelles et l'achat des produits locaux en guise de souvenirs sont fortement recommandés aux touristes.

Raheriniaina
Mardi 11 janvier 2011




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Lun 17 Jan - 10:56




17/01/2011

dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/piraterie-madagascar/20022-un-bateau-de-croisiere-attaque.html

Citation :
Piraterie
Un bateau de croisière attaqué


Le Spirit of Adventure est un navire luxueux.
Après avoir fait escale à Hell-Ville, à Nosy Be, le « Spirit of Adventure » a été attaqué en haute mer.
La traversée a été rude pour les 348 passagers du « Spirit of Adventure », un luxueux bateau de croisière battant pavillon britannique. Après avoir levé l'ancre au port de Hellville, à Nosy Be, lundi, le paquebot a été pris pour cible par une embarcation suspecte au large de Mayotte. Jeudi, le navire faisait cap sur Zanzibar lorsqu'il a été pris en chasse par un hors-bord, comme ceux utilisés par les tyrans des mers qui sévissent dans cette zone.
Craignant le pire, Franck Allica, capitaine du navire, a lancé les machines à plein régime.Le Spirit of Adventure a réussi à distancer ses poursuivants. Après une vaine tentative d'abordage qui a duré environ cinquante minutes, les hommes qui se trouvaient à bord de l'embarcation suspecte ont fini par abandonner.
Surveillance des eaux
« Ce fut une épreuve vraiment terrifiante », relate Susie Browne, une femme de 73 ans qui se trouvait à bord du bateau de plaisance. « Par mesure de sécurité, les passagers ont pris place dans le salon », continue-t-elle. Pour sa part, l'équipage garde la tête froide, malgré cet événement.
« Nous ne pouvons confirmer s'ils étaient vraiment des pirates », avance leur porte-parole, Paul Green.
Le Spirit of Adventure était en croisière dans l'océan Indien pendant deux semaines. Après avoir fait escale à l'île Maurice, il a fait route sur Madagascar. Le navire de luxe a jeté l'ancre à Toamasina début janvier. Après une courte escale, il a continué sa traversée jusqu'à Antsiranana, ensuite à Hellville. « Le Spirit of Adventure a été escorté par une équipe de sécurité malgache au cours de sa traversée entre ces trois villes », indique un officier supérieur du Centre des opérations maritimes de Madagascar.
Aux dernières nouvelles, les éléments de la Base aéronavale d'Antsiranana et les forces navales du deuxième RFI seront mobilisés dans la surveillance des eaux territoriales malgaches.
« Cette prise de disposition peut faire ses preuves. Il n'est pas question de moyens mais de techniques et de stratégie », indique l'officier supérieur.

Les gros-porteurs escortés
Travaillant de concert avec les forces navales, le ministère des Transports a déjà mis en œuvre un dispositif de lutte antipiraterie. Les gros-porteurs qui ravitaillent Madagascar pourront être escortés, de même que ceux qui traversent nos eaux. Vendredi, le vaisseau « Trozona » a convoyé un gazier entre Morondava et Mahajanga.

Seth Andriamarohasina
Lundi 17 janvier 2011




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Mar 15 Fév - 11:31

15/02/2011

dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/toliara-madagascar/20926-une-croisiere-accoste-au-port.html


Citation :
Toliara
Une croisière accoste au port




Silver Wind figure parmi les plus luxueuses croisières au monde.

Le navire de croisière Silver Wind a fait un toucher au port de Toliara, dimanche. Une bouffée d'oxygène pour le tourisme.
Un évènement économique majeur dans la ville de Toliara. Le navire de croisière Silver Wind a fait escale au port de la cité du soleil, dimanche. Il a débarqué 500 touristes qui voyagent tous en première classe. C'est un bateau de haut standing qui est sans doute, un des plus luxueux navires de croisières au monde. Faisant le tour des îles de l'océan Indien, il se dirige vers les Seychelles, après son passage au sud de la Grande île.
« Le Silver Wind fait un toucher chaque année à Madagascar, depuis une dizaine d'année. C'est une bonne chose pour le pays, car cela signifie que la destination est toujours en bonne position dans le catalogue de Silver Sea, la société qui a organisé cette croisière », déclare Olivia Madhow Rasoamanarivo, directeur général de Madagascar Airtours, l'agence qui a organisé l'accueil des croisiéristes à Toliary.
Très tôt, les passagers ont commencé à débarquer dès 8h30. Certains ont décidé de se promener librement dans la ville et apprécier à leur guise le site. La majorité, par contre, se sont inscrits dans le programme de visite concocté par Madagascar Airtours.
Visite de courte durée
Le premier circuit se fait en mer, sur des petits bateaux. Les touristes ont alors pu admirer la beauté du paysage côtier et marin de Toliara ainsi que les plages des petits îles environnantes.
Le circuit sur terre va jusqu'à arboretum d'Antsokay. Vu la courte durée de la visite qui devait prendre fin le soir même, ce site permet aux touristes de découvrir en un seul endroit toutes les espèces de faune et flore endémiques dans cette partie sud de Madagascar. Il y a évidemment dans le programme, des animations folkloriques ainsi que des découvertes gustatives des plats locaux durant le déjeuner. Une cinquantaine de guides touristiques ont été mobilisés, outre les superviseurs.
Le nombre accru de navires de croisières qui font des touchers dans les différents ports de Madagascar, constitue un point positif pour le pays et les professionnels du secteur tourisme. Mais il faut souligner le travail et les investissements engagés en amont par les tours opérateurs, pour gagner d'abord et garder ensuite, la confiance des organisateurs de voyage, pendant des années. Ces tours opérateurs sont les garants de la qualité de service dans toutes les filières d'activités. Mais revers de la médaille, ils sont aussi les principaux responsables en cas de problème.
Mahefa Rakotomalala
Mardi 15 fevrier 2011


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Mer 14 Déc - 19:08

14 décembre 2011


source : http://www.lexpressmada.com/tourisme-madagascar/30040-ouverture-de-la-saison-des-croisieres.html

Citation :
TOURISME
Ouverture de la saison des croisières





L’arrivée des paquebots est toujours signe de sursaut économique pour les localités portuaires
La saison des croisières s'est ouverte ce mois de décembre. Le navire Nautica, de Prestige Cruises, a fait un toucher à Nosy Be le 10 décembre.

C'est presque une activité de contre saison pour les professionnels du tourisme. Les bateaux de croisière ont commencé à accoster dans les grandes villes portuaires du pays depuis ce mois de décembre. La dernière en date, le Nautica de Prestige Cruises a effectué un toucher à Nosy Be le samedi 10 décembre, débarquant la totalité de ses 400 touristes sur l'île au parfum. Cette visite a apporté une véritable bouffée d'oxygène aux professionnels du tourisme, ainsi qu'à toute l'économie de la ville.
« La haute saison des croisières coïncide avec la basse saison à Madagascar. C'est une autre facette du tourisme, à la fois créatrice d'emplois et pourvoyeuse de devises », déclare un opérateur touristique de Nosy Be.

Pérennisation

Le nombre de touchers de bateaux de croisière dans les principales villes portuaires du pays a sensiblement augmenté depuis trois ans. Toamasina, Antsiranana et Nosy Be accueillent régulièrement ces paquebots de luxe transportant des touristes haut de gamme. C'est le résultat des efforts de promotion menés par les tour opérateurs en amont, pour faire figurer les produits malgaches dans les catalogues des compagnies de croisières. Le Nautica de prestige Cruises, par exemple, n'a commencé à venir à Madagascar que l'année dernière, suite aux efforts du tour opérateur Madagascar Airtour (MAT).
« Le défi maintenant, est de maintenir les touchers à Madagascar dans le calendrier de la compagnie de croisière. Le droit de visa à 0 ariary est déjà un très bon point, car cela les encourage à venir chez nous », avance Olivia Madhow Rasoamanarivo, directeur général de MAT.
Ce créneau de marché est promu à un bel avenir pour Madagascar, qui dispose des meilleurs sites d'excursion dans la région de l'océan Indien. Le débat aujourd'hui est lancé par les opérateurs sur la manière de restructurer et d'organiser plus sérieusement ce secteur. D'abord entre les professionnels qui organisent l'accueil et les visites, mais aussi au niveau des infrastructures portuaires qui sont les portes d'entrée du pays.
« Les ports renvoient les premières images de la destination, alors qu'il y a un décalage trop important entre Madagascar et les îles voisines où le navire fait également des escales », remarque le directeur général de MAT.
Au niveau des professionnels, une meilleure coordination est indispensable pour organiser au mieux l'accueil des visiteurs. A Nosy be, par exemple, l'Office régional du tourisme local qui regroupe toutes les branches d'activités du secteur s'est impliqué dans l'accueil du Nautica de prestige Cruises. L'île, aujourd’hui, est l'une des mieux préparées pour accueillir un nombre important de visiteurs en même temps. La cinquantaine de guides nécessaires pour accompagner les 400 passagers, par exemple, existait sur place, sans compter les bateaux sur place pour effectuer les excursions en mer.
Mahefa Rakotomalala
Mercredi 14 decembre 2011



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Ven 16 Déc - 11:46

16/12/2011

dans la Gazette : http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=18144:tourismecroisiere-mv-nautica-ouvre-la-saison-a-nosy-be&catid=45:newsflash&Itemid=58

Citation :
Tourisme/Croisière: MV Nautica ouvre la saison à Nosy-Be
Vendredi, 16 Décembre 2011 05:43
Le bateau de croisière MV Nautica de Prestige cruises avec plus de 400 passagers à son bord, a débarqué le 10 décembre dernier à Nosy-Be. Il a ouvert la saison des croisières qui va de décembre à février. Pour les sites touristiques accueillant des bateaux de croisière, ce type de tourisme est une aubaine. La haute saison des croisières qui s’étale de janvier à février se situe en effet en basse saison touristique. De quoi étoffer le chiffre d’affaires des opérateurs locaux dont les guides, les restaurateurs, les groupes folkloriques. L’escale est également pourvoyeuse de devises, d’emplois, de revenus pour différents secteurs du tourisme et de l’artisanat… De plus, elle crée une véritable synergie entre les opérateurs touristiques. De son côté, le tour-opérateur et agence de voyage Madagascar Airtours a particulièrement investi pour convaincre les compagnies de croisière à inscrire des villes de la côte malagasy parmi les escales de leurs bateaux. Un bateau de Prestige cruises a débarqué pour la première fois à Madagascar en 2010. Madagascar Airtours travaille aussi pour maintenir la destination Madagascar dans les catalogues des croisiéristes. C’est une action nécessaire, notamment en temps de crise. Les compagnies et les croisiéristes ont besoin d’être rassurés en matière de sécurité, de confort...
Comme quoi, les croisières sont génératrices de revenus. Les opérateurs estiment que le développement certain de cette branche du tourisme justifie l’amélioration des infrastructures portuaires et aéroportuaires qui reflètent la première image que les touristes ont du pays. Ces infrastructures sont, en effet, la première porte de Madagascar. Dans ce sens, Madagascar Airtours adhère et supporte la démarche de l’Office régional du tourisme de Nosy-Be (ORTNB). Pour l’heure, un décalage important est noté entre la réalité locale et ce qui s’observe sur les îles voisines. La plupart du temps, les bateaux de croisière qui font escale sur des villes côtières de Madagascar font pareil sur ces îles dont Maurice et les Seychelles. Mais la différence ne s’arrête pas au niveau des infrastructures. Elle réside aussi dans l’accueil. Madagascar a encore besoin de renforcer les capacités du personnel de la police des frontières. Sinon, les frais de visa à 0 ariary est une bonne décision très appréciée par le secteur. Ils contribuent à encourager les sociétés de croisière à faire escale sur des sites côtiers de Madagascar. Des bateaux de croisière programment déjà Madagascar pour la saison 2012-2013. C’est le cas d’Oceania nautica.

Pour la récente touchée de MV Nautica à Nosy-Be, Madagascar Airtours a travaillé étroitement avec l’office régional et les prestataires membres de cette structure. Elle note que ces opérateurs qui travaillent dans le secteur formel ont un sens de la responsabilité à l’image des guides qui ont un représentant au sein du conseil d’administration de l’ORTNB. Il s’agit du vice-président de l’association des guides.

Fanjanarivo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Mar 10 Jan - 19:27

10 janvier 2012

dans l'Express : http://www.lexpressmada.com/tourisme-madagascar/30855-haute-saison-des-bateaux-de-croisiere.html

Citation :
Tourisme
Haute saison des bateaux de croisière



Chaque année, on enregistre une grande affluence de touristes venus du monde entier (Photo Mahefa Rakotomalala)



Le nombre de touchers de navires de croisière qui accostent dans les ports du pays augmente. C'est un secteur qui prend de l'importance d'année en année.
La saison des croisières bat son plein à Mada­gascar. Les ports de Toamasina, Antsiranana, Nosy be et Tolagnaro accueillent régulièrement depuis le mois de décembre des bateaux de luxe avec plusieurs centaines de passagers à leur bord. Selon les professionnels du tourisme, pas moins d'une vingtaine de touchers devront se faire sur nos côtes jusqu'à la fin du mois de février. Le dernier en date, et premier de l'année, a été la Costa Alegra qui avait débarqué dans le plus grand port du pays dans la région Atsi­nanana ses 500 passagers.
Mais au total, cette ville attend encore cinq navires de croisière dans les deux prochains mois à raison d'un navire toutes les deux semaines.
« C'est une belle opportunité pour les professionnels du tourisme de Toamasina mais également pour toutes les localités qui accueillent les bateaux de croisière. L'avantage est surtout que la saison des croisières qui s'étale du mois de décembre en janvier coïncide avec la basse saison touristique à Madagas­car », déclare Eliane Andrian­jatovo, présidente du Groupement interprofessionnel du tourisme et de l’hôtellerie à Toamasina (GITH).
L'arrivée de la Costa Alegra a été un grand évènement qui n'est pas passée inaperçu à Tomasina. Dès que la longue caravane d'au moins quarantaine de minibus est sortie de l'enceinte du port, les rues commencent à s'animer. Les touristes curieux découvrent d'abord les innombrables nids de poules qui jalonnent la route qui longe le bord de la mer avant de rejoindre les grands axes récemment réhabilités. Certains ont effectué des excursions jusqu'à Foulpointe et au parc Ivoloina, d'autres ont effectué des balades sur le canal des Pangalanes tandis que d'autres ont simplement préféré découvrir les marchés à épices du Bazar be.
« En général, nous choisissons toujours le meilleur itinéraire et les routes en bonne état pour montrer la meilleure image de la ville. De toute façon, le programme des touristes est toujours réglé comme une horloge, ce qui ne leur donne pas beaucoup de temps pour découvrir toutes les facettes du pays », avoue le président du GITH.
Navires de croisière
L'accueil des bateaux de croisière est un secteur qui nécessite une véritable synergie entre plusieurs professions. L'augmentation de nombre de touchers est souvent le résultat d'une importante action de promotion faite par les tours opérateurs sur les marchés émetteurs. Citons, à titre d'exemple, Avantours ou Madagascar Airtour qui font partie des plus importants organisateurs de programme de croisière à Madagascar. A chaque toucher, au moins une cinquantaine de guides avec autant de minibus doivent être mobilisés, tandis que les infrastructures portuaires et le personnel administratif comme la police aux frontières jouent en même temps des rôles majeurs.
Beaucoup reste à faire cependant pour Madagascar pour développer le secteur. Nos ports, pour l'instant, ne sont pas préparés pour accueillir les navires de croisières de luxe alors que c'est le premier contact des passagers au pays. C'est également le premier élément de comparaison par rapports aux autres pays qui accueillent des navires de croisière.
Mahefa Rakotomalala
Mardi 10 janvier 2012




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée des croisières à Mada   Aujourd'hui à 4:57

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée des croisières à Mada
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivé de mon chiot
» arrivée de thailande... une idée ??
» Suivi de l'arrivé des oiseaux, saison estivale 2007
» peut-il y avoir des problèmes avec l'arrivée d'un deuxième chien?
» Tara akita inu arrivée avec Victor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******SEJOURS ET VOYAGES******* :: Pour ceux qui veulent y aller-
Sauter vers: