MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 2009 : le tourisme est en crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: 2009 : le tourisme est en crise   Mer 11 Fév - 19:51

une info de l'Express du 11 février 2009


source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=24387


Citation :
Joël Randriamandranto
« La promotion de la destination Madagascar tombera à l'eau »
Le président du Conseil d'administration de l'Office national du tourisme (ONTM) donne son avis sur le tourisme.

• Pouvez-vous faire un état des lieux du secteur tourisme par rapport à la situation actuelle ?

Pour le premier trimestre de l’année, on peut dire que le secteur tourisme est vraiment touché de plein fouet. Actuellement, les hôtels affichent un taux d'occupation de 0,5% à 10% au maximum. A Nosy-Be par exemple, 95% des infrastructures d'accueil sont fermées, faute de clients. Comme conséquence, les hôteliers ont procédé au chômage technique. Ce phénomène risque de s'étendre à d'autres domaines du secteur tourisme, dont les tours opérateurs.

• La saison touristique est-elle donc perdue ?

Des annulations de voyages vers Madagascar ont été effectuées auprès des revendeurs. Mais, elles ne concernent que la basse saison qui durera jusqu'au mois de mars. Certaines prennent déjà une partie du mois d'avril. Cependant, on peut dire que la saison 2009 n'est pas perdue d'avance car la période fructueuse s'étale jusqu'en septembre. Tout peut encore être sauvé seulement si cette crise politique trouve une solution rapide, et ce avant la première semaine du mois de mars. Les tours opérateurs attendent une évolution de la situation.

• Les campagnes annuelles de promotion de la destination Madagascar seront-elles poursuivies, de par la participation de l'ONTM aux salons internationaux ?


Notre participation à ces salons est plus qu'importante. L'absence de l'ONTM et de tous les opérateurs signifierait une fuite, et ne donne pas un bon signal pour le secteur. Néanmoins, de nouvelles stratégies sont mises en oeuvre. Elles consistent à rassurer les visiteurs que tout ce qui relève du tourisme, dont les hôtels et les touristes, ont été épargnés par les émeutes, et de leur affirmer également que les opérateurs sont prêts à les accueillir une fois la situation revenue à la normale.

• La crise actuelle a-t-elle la même ampleur que celle de 2002 ?

Son envergure est maintenant plus importante, car en 2002 la destination Madagascar était plus connue et priorisée par les revendeurs. Ce qui n'a pas été le cas auparavant. Le nombre de touristes a connu une augmentation de 200 000 personnes entre 2002 et 2008. Si l'instabilité perdure, toutes les actions réalisées et tous les efforts fournis dans le cadre de la promotion seront gaspillés. Il sera par ailleurs difficile de procéder à une relance.

Lantoniaina Razafindramiadana
Date : 11-02-2009


Dernière édition par R@koto le Jeu 23 Juil - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 342
Age : 53
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: le tourisme en crise   Jeu 12 Fév - 18:58

Déjà que le prix du visa en a certainement refroidi plus d'un, passant de 17 à 65 euros en quatre mois

on ne peut pas dire que le gouvernement actuel ait fait quelque chose pour encourager le tourisme avec de mesures telles que celle-ci

ce pays n'a décidément pas de chance.....avec des politiciens pareils

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
prg



Masculin Nombre de messages : 4
Age : 60
Localisation : franche comté
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: 2009 : le tourisme est en crise   Lun 16 Fév - 12:00

bonjour à tous,
c'est malheureux pour ce beau pays et je viens d'en faire les frais. J'avais réservé un voyage en avril dans l'est du pays ( un groupe de 8 chez l'habitant) et tous les gens ont annulés leur voyage suite au évènements et nous n'étions plus que deux sur la liste. l' association nous à donc demandé de reporter notre voyage à cette été, ce qui ne m'interresse pas pour des raison de boulot, mais nous espérons partir l'anné prochaine. L'association n'a fait aucune difficulté pour le rembousement.
déçu, mais c'est moins grave que ce que vivent les malgaches avec une politique comme celle ci.
patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2009 : le tourisme est en crise   Jeu 19 Fév - 20:12

infos de Tuléar


Citation :
François Ausseill
Agence France-Presse
Toliara


A Toliara, grande ville du sud-ouest de Madagascar, comme dans le reste de la Grande Ile, les professionnels du tourisme dépriment, touchés de plein fouet par la crise politique opposant le président malgache au maire destitué de la capitale.

Les hôtels du centre et de la périphérie de cette ville alanguie sont désespérément vides.Toliara est pourtant une étape traditionnelle des groupes de touristes qui y séjournent une à deux nuits avant de rejoindre les plages paradisiaques des environs, au terme d'un périple à travers les paysages grandioses des hauts plateaux malgaches et dans les parcs nationaux.

«2008 a été une très bonne année. La saison 2009 partait bien. Manque de bol, la crise est arrivée. C'est comme si on avait coupé l'électricité: tout s'est arrêté», explique Maueze Popat, propriétaire de l'hôtel Victory, 43 chambres et une piscine.

«Nous avons un groupe de touristes dans l'hôtel. Ils étaient sur la côte. Quand ils ont entendu ce qui se passait, ils sont immédiatement venus ici pour partir sur Antananarivo. Après eux, ce sera le calme plat», ajoute-t-il.


En tout, une centaine de personnes ont été tuées à Madagascar dans les violences qui ont émaillé depuis le 26 janvier le bras de fer entre Andry Rajoelina, qui a pris la tête d'une «haute autorité» de transition censée remplacer le pouvoir en place, et le président Marc Ravalomanana.

«Normalement, en saison basse comme maintenant, on fait 20 chambres sur 50. En ce moment, je n'ai que quatre chambres prises. Et encore, ce sont des Chinois qui travaillent sur un projet», témoigne Rose, la directrice commerciale de l'hôtel Le Palétuvier, situé sur l'esplanade du bord de mer.

«J'ai mis au chômage 50% du personnel depuis 15 jours et les autres ne travaillent qu'à la demi-journée», précise-t-elle.

«Sur l'ensemble du pays, 70% à 80% des hôteliers ferment momentanément, faute de clients et pour diminuer le coût des charges fixes», confirme Eric Koller, président de la Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar. A Antananarivo, les taux d'occupation sont en chute libre de 60% et les restaurateurs paient au prix fort le couvre-feu nocturne.

Quelque 378 000 touristes, en majorité des Français, ont visité Madagascar en 2008, générant l'équivalent de 393 millions de dollars de recettes en devises étrangères, une manne pour ce pays pauvre de l'océan Indien.

En 2007, le tourisme, qui représente 25 000 emplois directs et beaucoup plus d'emplois indirects (artisanat, transporteurs, etc), se hissait en troisième position des secteurs pourvoyeurs de devises étrangères, après les mines et l'aquaculture (industrie de la crevette notamment).

La crise devrait plomber dangereusement la saison 2009 et laisse déjà planer des incertitudes sur 2010.

«Il y a environ 60% de séjours en stand-by d'ici à octobre. Ils sont réservés mais ils ne sont pas confirmés. La crainte, c'est que cela se transforme en annulations pures et simples, au profit de destinations comme l'Australie ou le Costa Rica», explique à l'AFP Vola Raveloson, directrice exécutive de l'Office national du tourisme.

«Notre autre souci, c'est la saison 2010. Les tours opérators sont en train de confectionner leurs catalogues. Les plus importants vont sûrement diminuer leur offre sur Madagascar. Pour les autres, qui ont des petites brochures, ils ne vont pas mettre Madagascar dedans», s'inquiète-t-elle.



source : http://www.cyberpresse.ca/voyages/200902/18/01-828563-madagascar-la-crise-politique-nuit-au-tourisme.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2009 : le tourisme est en crise   Jeu 23 Juil - 18:26

Dans l'Express du 23 juillet 2009

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=28235

Citation :

Crise
Dégraissage dans les hôtels
L’hôtellerie se trouve dans une situation délicate depuis le début de l’année. Plusieurs grands établissements doivent réduire de 25% leur personnel.

Inquiétude dans l'hôtellerie. À partir de début septembre, une partie des employés dans certains complexes hôteliers de la capitale seront licenciés. Après six mois de chômage technique partiel, en moyenne 20 à 25% du personnel devront quitter pour de bon leur travail. L'insuffisance des activités, liée à la réduction du nombre de touristes, constitue la principale raison de leur licenciement.
Les gérants ont dû adopter cette mesure, le délai de six mois du chômage technique étant expiré.
« Des opérateurs ont entamé le chômage technique au mois de février. La durée réglementaire de six mois étant révolue, nous devons passer au licenciement », indique un gérant. « Nous avons proposé un prolongement du temps réglementaire, mais nous n'avons pas encore obtenu de réponse de la part du gouvernement », poursuit le responsable.
Les employés ont déjà été avisés de la disposition. Les procédures ont été entamées. Des réunions avec les délégués des personnels et l'inspection du travail ont eu lieu. Selon un directeur général, le licenciement se fera dans les normes et les employés recevront leurs indemnités.
Néanmoins, l'inquiétude pèse sur les concernés.
« Certes, nous allons toucher des indemnités, mais cela ne suffira jamais pour démarrer une activité qui va nous permettre d'avoir une vie décente. Nous avons déjà eu du mal à vivre avec un demi-salaire pendant des mois », se lamente Haja, un cuisinier dans un grand hôtel du centre ville. « En cette période de crise, il est très difficile de se faire embaucher ailleurs, car presque tous les hôtels ont le même problème », ajoute-t-il.
Baisse de 10%
Les activités d’hôtellerie annexes, notamment les services techniques seront les plus concernées par le licenciement. Par contre, les branches telles que la pâtisserie ou la restauration seront moins touchées. Le taux d'occupation des hôtels s'affiche actuellement à 30%, mais une baisse de 10% est attendue au mois d'août, selon les estimations des professionnels du secteur. En effet, la période des grandes vacances n'a pas toujours profité aux hôtels de la capitale.
Lantoniaina Razafindramiadana
Date : 23-07-2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2009 : le tourisme est en crise   Mer 5 Aoû - 19:26

des chiffres ce matin dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=28528


[quote]
Citation :
Hausse du nombre de touristes. Selon les statistiques fournies par l'ADEMA (Aéroports de Madagascar), 44 884 arrivées régionales et internationales ont été recensées aux aéroports durant le second trimestre, soit une hausse de 14% par rapport au premier trimestre. De janvier à mars, Ivato et Nosy-be ont accueilli 18 965 touristes contre 37 884 sur tous les aéroports.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2009 : le tourisme est en crise   Ven 11 Déc - 20:24

Aujourd'hui dans l'Express :


source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=31939



Citation :
Crise
Chute de 56% des arrivées touristiques
La saison 2009 a été catastrophique pour le secteur du tourisme. Le nombre des arrivées a chuté de plus de moitié par rapport à 2008.

Tout est à refaire pour le tourisme. La crise 2009 a plombé un secteur qui a été sur la courbe de la croissance ces cinq dernières années. Selon notre information, le nombre des arrivées de janvier jusqu'à novembre a totalisé 148 387. Ce qui fait une baisse de 56% par rapport à la saison 2008. Les recettes en devises ont également chuté de moitié, passant de 204 millions de DTS à 105 millons de DTS jusqu'à la fin du mois dernier.
« Il ne reste plus que les chiffres du mois de novembre, mais logiquement, ils ne devront plus influer sur la tendance générale. L'amélioration de la saison 2010 dépendra uniquement de la situation politique », déclare un opérateur touristique, spécialisé dans la location de voitures.
Ces chiffres confirment la situation qu'a déjà enduré le secteur hôtelier durant toute l'année. Les établissements de la capitale, entre autres, ont subi la plus grande perte. La plupart, y compris les plus grandes enseignes, ont dû recourir au chômage technique pour pouvoir gérer la situation. En fait, les agences de voyages étrangères ont découragé les séjours dans la capitale à cause des évènements politiques. La plupart des touristes arrivés à Ivato prenaient directement l’avion pour la province.
Performances régionales
En revanche, les performances des sites en province ont sauvé le bilan de 2009 qui aurait pu être plus catastrophique. Citons le cas de Nosy Be où l'affluence a été plus ou moins soutenue grâce aux promotions faites par les grands hôtels locaux.
En cette fin d'année 2009, la saison 2010 s'annonce encore avec beaucoup d'incertitude. Le
peu d'engouement des participants aux Assises nationales du tourisme, qui ont débuté hier au Centre de conférences international (CCI) d’Ivato, en est une illustration parfaite. Pourtant, le ministère du Tourisme et de l'artisanat a frappé fort en invitant le directeur de l'Institut français du tourisme Jean-Jacques Marchaud à participer à cet évènement consacré au tourisme durable.

Mahefa Rakotomalala
Date : 11-12-2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2009 : le tourisme est en crise   Mer 10 Fév - 18:24

bilan de l'année 2009 dans le Courrier du 10 02 2010

source : http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=3828:tourisme--162-687-visiteurs-seulement-en-2009&catid=35:economie&Itemid=61

Citation :


Tourisme : 162 687 visiteurs seulement en 2009


Écrit par Herizo A.
Mercredi, 10 Février 2010 13:19
L'année 2009 a été une année difficile pour le secteur touristique. Les recettes touristiques de Madagascar ont particulièrement réduites, presque de moitié. En effet, si en 2008, le pays a accueilli plus de 350 000 visiteurs, il n'a reçu que 162 687 visiteurs en 2009. Les raisons de cette baisse importante ne sont plus inconnues dans la mesure où le pays a totalement baigné dans une situation de crise au courant de l'année précédente.

Le secteur touristique est l'une des premières rentrées de devises du pays, par conséquent, l'instabilité politique a particulièrement endommagé le tourisme. En effet, il génère des recettes de 116 millions de DTS, dont plus de 11 millions de dollars résultant des exportations de produits artisanaux. Outre les différentes méthodes pour la relance touristique effectuée en 2009 telles que la création d'hôtels et de restaurants. Entre le mois de mai et novembre, 136 hôtels et restaurants ont ouvert leur porte, dont 48 hôtels-restaurants, 32 restaurants et 56 hôtels.

Une révolution dans le secteur pour 2010

Dans l'objectif de booster le tourisme à Madagascar, le ministère décide de mettre en œuvre de nouvelles dispositions pour cette année 2010. A cet effet, le secteur ambitionne d'accomplir un taux de croissance de 10%. Pour ce faire, de nouvelles formations vers l'étranger sont prévues pour le personnel du ministère. Ces formations englobent plusieurs aspects du tourisme allant des techniques d'accueil au marketing et à la gestion, en passant par le guidage touristique. L'objectif est de professionnaliser le secteur et de contrôler les opérateurs informels.

En outre, le ministère du Tourisme et de l'Artisanat projette de répandre dans les 22 régions de nouvelles directions régionales. Cette nouvelle approche valorisera donc le tourisme intérieur, d'autant plus que les colonies de vacances seront reprises très prochainement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geckos

avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 52
Localisation : Genève,Ampefy, Tsinjoarivo
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: 2009 : le tourisme est en crise   Lun 15 Fév - 23:36

Interview de Claude Konnerth (accompagnateur de voyages spécialiste de Madagascar et intervenant régulier de certains forums touristiques) sur MadaOnline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geckosconsulting.biz
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2009 : le tourisme est en crise   Sam 13 Mar - 1:05

au 12 mars

source : http://www.businesstravel.fr/201003114188/newsflashes/newsflash/baisse-de-moitie-du-nombre-de-touristes-a-madagascar-en-2009.html

Citation :


Baisse de moitié du nombre de touristes à Madagascar en 2009 .

Jeudi, 11 Mars 2010 13:29 .


En raison de l'instabilité politiques et des émeutes qui ont eu lieu l'année passée,Madagascar a accueilli 156000 touristes en 2009 contre 345000 en 2008 a révélé le ministre du tourisme de Madagascar à l'occasion du salon ITB qui se tient actuellement à Berlin.

Les événements ont donc eu raison de l'essor qu'avait connu Madagascar ces dernières années.

Espérons qu'en 21010, l'île puisse récupérer son rang et redevenir une destination prisée: elle le mérite avec sa diversité de paysages incomparable et la gentillesse de ses habitants.

Madagascar possède notamment trois sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco : la Réserve naturelle intégrale du Tsingy de Bemaraha, la Colline royale d'Ambohimanga et les Forêts humides de l’Atsinanana.

L'île offre à la fois de magnifiques lagons à Nosy Bé, ou à l'île Sainte Marie, des paysages sublimes comme les Tsingy, les plateaux du centre de l'île ou les immenses étendues du Sud de l'île et une faune endémique très riches comme les célèbres et malicieux lémuriens peu timides vis à vis des visiteurs. Madagascar est ainsi devenue à la mode pour les incentives notamment à Nosy Bé, Diego Suarez, Tuléar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2009 : le tourisme est en crise   

Revenir en haut Aller en bas
 
2009 : le tourisme est en crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Horreur au steeple-chase d'Auteuil le 24 mai 2009
» 2009, définitivement un bon cru pour le tourisme
» Arrêté article 12 modifié le 15 juillet 2009
» bourse de reggio emilia 2009.
» Congrès AFC 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******SEJOURS ET VOYAGES******* :: Pour ceux qui veulent y aller-
Sauter vers: