MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tiko risque la saisie de ses biens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Tiko risque la saisie de ses biens   Sam 11 Avr - 19:47

lu dans l'Express du 11 avril 2009

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=25722

Citation :

Entreprise
Tiko risque la saisie de ses biens


L'Etat compte récupérer par tous les moyens ses arriérés auprès des sociétés filiales du groupe Tiko. Cette déclaration a été faite par le directeur général des impôts (DGI) Armand Tazafy, lors de sa première rencontre avec la presse jeudi. « Il y a plusieurs recours possibles pour récupérer ces arriérés. Les moyens de recouvrement forcé en font partie », précise-t-il.
Cette alternative signifie la saisie des biens des sociétés qui seront ensuite mis en en vente aux enchères. C'est une démarche courante qui a déjà été appliquée à des entreprises victimes du redressement fiscal. Il existe un délai légal pour mener à terme les procédures.
« Le recouvrement forcé doit suivre une procédure prévue par la loi sinon il y a un risque de vice de forme et la société pourra ainsi récupérer ses biens en toute légalité », ajoute Armand Tazafy.
Concernant le montant exact des arriérés de Tiko vis-à-vis du fisc, le dernier chiffre connu s'élève à 300 milliards d'ariary à l'heure actuelle.
Mahefa Rakotomalala
Date : 11-04-2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Tiko risque la saisie de ses biens   Sam 11 Avr - 21:49

et pourtant : le 09 avril TIKO SA informe les consommateurs

Citation :
COMMUNIQUE DE TIKO SA


La société Tiko SA a été forcée par la HAT et par des mutins au sein des forces militaires de suspendre ses opérations de production et ses activités commerciales.

« Contre notre volonté, nous ne pouvons plus approvisionner nos fournisseurs et de ce fait fournir nos produits au peuple malagasy. Nous sommes profondément désolé de cette suspension d’activités mais malheureusement le contexte actuel ne nous en laisse plus le choix, la HAT ayant rendu impossible tout fonctionnement normal de notre société. Nous sommes en total désaccord avec ces pressions qui ont rendu inéluctable cette fermeture, et ce à un moment où tant de gens ont besoin de ces PPN. Nous sommes très préoccupés par le fait que cette conjoncture puisse se transformer en une crise humanitaire et économique ».

Au cours des derniers mois, nos employés ont été menacés, nos usines et bureaux ont été fouillés et pillés, et nos matières premières ont été détournées au port de Toamasina par des mutins sous les ordres de la HAT. C’est pour l’ensemble de ces raisons, que notre compagnie ne peut être que contrainte à suspendre ses opérations et donc ne plus être en état de fournir aucun produit de première nécessité aux malagasy.

Mais malgré tous les préjudices que la société Tiko a subis au cours de ces derniers mois, nous promettons aux malagasy que nous reprendrons nos opérations dès qu'il sera possible de redémarrer normalement et en toute sécurité nos productions.

La Direction générale de TIKO SA

et encore :

Citation :
Communique de TIKO SA sur des problèmes de santé publique par le groupe Tiko



Une extrême vigilance est de mise quand à l’utilisation des produits Tiko. En effet, un grand nombre de nos produits à différentes étapes du processus de fabrication ont été dérobés dans nos usines et nos entrepôts.

Ces produits sont donc vendus sur le marché sans notre consentement et hors de tous contrôles d’usage.

De ce fait, nous ne pouvons pas garantir la qualité sanitaire de ces marchandises.



En particulier, l'huile de cuisine non raffinée et la farine corrompue peuvent entraîner des troubles digestifs et autres indispositions si elles sont consommées.



Dès que nos usines pourront reprendre normalement leurs productions, nous serons à même de garantir que les tous produits Tiko respecteront les normes alimentaires en vigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Tiko risque la saisie de ses biens   Dim 12 Avr - 15:07

encore un communiqué :

Citation :

Communiqué TIKO : les raisons de la fermeture


10 avril 2009

<BLOCKQUOTE>
COMMUNIQUE DU 9 AVRIL 2009 : Les raisons de la fermeture


Le groupe Tiko tient à informer ses clients et ses fournisseurs des raisons pour lesquelles il a été contraint de cesser d’acheter du lait aux fermiers producteurs ainsi que de distribuer des PPN sur l’ensemble du territoire malgache.
Au cours des deux derniers mois, notre groupe a subit les préjudices suivants :

  • Nos grossistes Magro ont été entièrement pillés, incendiés et détruits dans tout Madagascar en moins de 24 heures dans la nuit du 26 au 27 janvier ce qui laisse à penser à une stratégie bien planifiée .
  • La majorité des camions du groupe, utilisés pour la distribution des produits, ont été incendiés et détruits dans la même nuit.
  • Les sièges sociaux et les entrepôts centraux d’ Antananarivo ont été incendiés et détruits toujours au cours de cette même nuit. Ceci a entraînait outre le pillage de la totalité des stocks de marchandise, la perte de toutes nos données informatiques.
  • Les usines et les entrepôts à Antananarivo, Antsirabe, Vohidiala (Ambatondrazaka) , et Toamasina ont été pillés et les personnels ont été menacés par les mutins qui y font de fréquentes d’incursions.
  • Des contenus d’expéditions de nos matières premières ont été volées au niveau du port de Toamasina et de la compagnie de chemin de fer.
  • Le plus tragique dans cette situation, est que de nombreux employés ai fait l’objet de menaces et d‘intimidations. Cet état de fait rend donc impossible et peu sûr toutes nos opérations commerciales.
  • Tous les fermiers malgaches qui fournissaient le groupe Tiko en produits laitiers ne peuvent plus écoulés leur production depuis que le groupe a été contraint de stopper ses activités.

Malgré les dommages élevés et les pertes importantes remontant à fin janvier, le groupe Tiko a essayé de poursuivre ses productions pendant les deux derniers mois. Mais les menaces et les vols perdurent…
Si nous sommes profondément préoccupés par le cas des fermiers qui ne peuvent plus écoulés leur lait et par le cas de nos employés qui sont au chômage technique, nous sommes aussi très soucieux du peuple malagasy qui ne peut plus accéder à nos produits.
Les impôts réclamés par la HAT dont la somme monte à 1 900 milliards Ar. (soit plus de $792 millions USD) sont de toute évidence des menaces contre nous - pour comparaison, la Coca-Cola Company qui vaut dans le monde entier USD $104 milliards a payé USD $1.632 milliards d’impôts aux USA en 2008 (donc la HAT nous demande la moitié de ce que Coca-Cola Company a payé - leurs données sont clairement erronées).
Nous nous engageons à redémarrer nos activités dès que les vols ou destructions de nos propriétés ainsi que les menaces et intimidations à notre encontre cesseront.
TIKO GROUP</BLOCKQUOTE>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Tiko risque la saisie de ses biens   Jeu 16 Avr - 21:53

et ce 15 avril dans l'Express

source: http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=25777

Citation :

Julien Rakotomalala
« Tiko doit payer Ar 26 milliards à l’État »
Le directeur général des douanes par intérim évalue les arriérés du groupe Tiko.

• À combien s'élèvent exactement les arriérés du groupe Tiko vis-à-vis des douanes ?
Après vérification, les taxes douanières que le groupe Tiko doit à l'État malgache s'élèvent à 26 milliards d'ariary pour le compte de la période 2006-2008. Sur cette somme, 25 milliards d'ariary concernent le port autonome de Toamasina.

• Des mesures ont-elles été entreprises en vue du recouvrement de cette somme ?
Il existe différentes procédures par lesquelles l'État peut obliger le groupe à s’acquitter de ses taxes. Les douanes ont entrepris des procédures de contraintes et ont déjà lancé des requêtes. Par conséquent, les saisies conservatoires de marchandises qui serviront de garantie ont été effectuées à Toamasina.

• Quels sont exactement ces produits et quelle finalité leur a été décidée ?
Ces marchandises sont des produits de première nécessité, tels du riz, de l'huile alimentaire et de la farine. Ils ont tous fait l'objet d'une saisie. Mais compte tenu de la situation prévalant actuellement dans le pays, le ministre du Commerce et de l'industrie a procédé à une réquisition de ces biens. Ces PPN sont définis comme périssables et indispensables pour l'approvisionnement de la population.

• La Haute autorité de la transition a-t-elle encore le droit de réquisitionner ces produits ayant déjà fait l'objet d'une saisie ?
La réquisition relève de la situation d'urgence actuelle. C'est une mesure exceptionnelle. Le besoin de mettre à la disposition de la population de ces produits de première nécessité est plus qu’impératif. Il ne faut pas oublier que certains membres de la HAT sont des hommes de loi dont des magistrats, donc de telle mesure a été mûrement réfléchie avant qu’elle soit exécutée.

• La somme collectée de la vente de ces produits sera-t-elle déductible sur les 26 milliards d'ariary que doit payer le groupe Tiko à l'État ?
Il existe deux voies de recours possibles. En effet, on peut envisager la déduction sur les 26 milliards d'ariary des recettes collectées par la vente de ces marchandises saisies. Mais les douanes peuvent aussi procéder à la saisie d'autres biens et produits appartenant au groupe.

Propos recueillis par
Lantoniaina Razafindramiadana
Date : 15-04-2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Tiko risque la saisie de ses biens   Ven 17 Avr - 19:15

la nouvelle du jour dans l'Express de Mada

source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=25813


Citation :

Remblais
Tiko accusé de détournement


Le dossier est ouvert sur l'affaire d'acquisition de terrains et de travaux de remblais au bord de la route digue. Le ministre de la Décentralisation et de l'aménagement du territoire Hajo Andrianainarivelo n'a pas mâché ses mots hier, pour dénoncer l'expropriation à des fins privées pratiquée par l'ancien régime.
Il a ainsi déclaré que contrairement aux explications fournies officiellement par Marc Ravalomanana et des membres de son ancien gouvernement en janvier 2009, l'acquisition et les travaux de remblais du terrain sur la route digue ne se rapportent point à un projet de l'État. « Tout au long de la procédure, l'État a été exploité », a-t-il soutenu au cours d'une conférence de presse à Anosy.
Selon le ministre, l'État a déboursé Ar 3 654 140 000 pour ces travaux au bénéfice de la société Alma Sarl.
« L'opération avait été régularisée au niveau de l'Administration en l'espace de quelques jours. Ils ont utilisé la formule “sous l'ordre de l'autorité supérieure” pour faire pression sur les employés du ministère chargé du dossier ».
Fano Rakotondrazaka
Date : 17-04-2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Tiko risque la saisie de ses biens   Ven 17 Avr - 19:54

Vol de terre par le groupe Tiko ?

EXTRAIT du journal Tribune du 17 avril 2009

source : http://www.madagascar-tribune.com/Mise-en-place-d-une-chambre-de,11716.html

Citation :

Plusieurs dénonciations ont été déjà faites dans la presse par des tierces personnes depuis la chute du régime Marc Ravalomanana. Ces dénonciations émanent des personnes se disant être victime de vol de terre par le groupe TIKO. Ces terres se trouvent en particulier dans la région du Vakinankaratra.

Affaire à suivre dans votre quotidien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tiko risque la saisie de ses biens   Aujourd'hui à 6:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Tiko risque la saisie de ses biens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les difficultés de Surlaroute
» Un huissier peut-il se saisir de votre chien ?
» Chevaux ferrés -> Risque d'être foudroyé ??
» Prise 13 broches==> prise de risque???
» risque de consanguinité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******Rubrique spécial******* :: Affaires, Buisness & Arnaques-
Sauter vers: