MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sur la décentralisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Sur la décentralisation   Lun 13 Avr - 14:26

une info de l'Express du 11 avril 2009

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=25743

Citation :

Décentralisation
Les chefs de région suspendus
La Haute autorité de la transition a décidé de suspendre les 22 chefs de région. Leurs remplaçants n’ont pas encore été désignés.

Une page est en train d'être tournée. Le gouvernement de la transition décide de mettre fin à la mission des 22 chefs de région « Les 22 chefs de région ont été démis de leur fonction. La décision entre tout de suite en vigueur », a déclaré Hajo Andrianainarivelo, ministre de la Décentralisation et de l'aménagement du territoire au palais d'Ambohitsorohitra, hier dans l'après-midi.
Hajo Andrianainarivelo a affirmé que la décision a été prise au cours du conseil des ministres qui s'est tenu dans le même palais quelques heures plus tôt. Il a soulevé la question d'alternance pour expliquer la décision. « Nous devons être reconnaissants aux chefs de région pour leurs réalisations. Mais il se produit un changement dans le pays », a-t-il indiqué.
A l'heure actuelle, les chefs de région remerciés ne sont pas encore remplacés. En attendant les nominations, le gouvernement de transition confie la gestion des affaires courantes aux secrétaires généraux.
Hajo Andrianainarivelo évoque la nécessité de prendre un peu de temps avant de nommer les nouveaux chefs de région pour justifier l'absence de remplacement immédiat des premiers responsables régionaux. « Il faut établir le dialogue et bien analyser la situation avant de trancher », a avancé le ministre de la Décentralisation et de l'aménagement du territoire.
Travail de consultation
Le membre du gouvernement de transition laisse ainsi entendre qu’il y aura un gros travail de consultation en vue des nominations. D'ailleurs, selon certaines indiscrétions, une liste de postulants à ces postes stratégiques circule sous les manteaux. Cela, en attendant les élections régionales prévues dans les recommandations des Assises nationales des 2 et 3 avril.
Interrogé sur le sujet, Fidy Ratsimbazafy, chef de région Analamanga, a donné une réponse évasive. « Des bruits nous sont parvenus, faisant état d'une telle décision, mais nous n'en avons pas encore été notifiés », a-t-il indiqué. « On verra cela le moment venu. En tout cas, nous respectons toujours la loi », a-t-il ajouté.
Le limogeage des chefs de région était prévisible, compte tenu du rôle politique accru qu'ils ont tenu ces dernières années. Ils travaillent en étroite collaboration avec le Tiako i Madagasikara (TIM), même en période électorale. Certains d'entre-eux coiffent même en plus la casquette de responsable régional au sein de l'ancien parti au pouvoir.
L'initiative du gouvernement de transition montre sa volonté d'affirmer son pouvoir et d'avancer dans ses chantiers. La grande lessive intervient au moment où les Nations unies, en collaboration avec l'Union africaine, organisent des discussions entre des forces politiques à Ambohijanahary pour une sortie de crise.
Or, ce rendez-vous risque de modifier la donne politique si l'on tient compte du communiqué de l'organisation panafricaine en milieu de la semaine. Jean Ping, président de commission de l'Union africaine a remis en cause la prise de pouvoir de Andry Rajoelina, président de la Haute autorité de transition et les Assises nationales des 2 et 3 avril.

Encadré
Éternellement désignés

L'instauration des régions en 2004 devait répondre à l'impératif de la décentralisation, en instaurant le point d'ancrage du développement au niveau des 22 régions. Dans le texte, l'élection des chefs de région au niveau de leur circonscription en tant que collectivité territoriale décentralisée, est limpide.
Mais le gouvernement a toujours prolongé la période transitoire afin de pouvoir désigner les premiers responsables régionaux. Les deux ans prévus par la loi ont été reconduits dans la disposition transitoire de la Constitution modifiée en 2007. Et l'Exécutif n'a jamais fixé un calendrier clair en vue de l'élection de la tête de l'Exécutif régional.
Iloniaina Alain
Date : 11-04-2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sur la décentralisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la commande de centralisation sous la radio clignote.?
» Centralisation des volets roulants electriques SOMFY
» Probleme de centralisation vito 110 d
» probleme centralisation Mercedes vito 110 d
» [resolu] vito problème de fermeture de porte par centralisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******VIE POLITIQUE MALGACHE******** :: Les élections présidentielles en 2010-
Sauter vers: