MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Lémuriens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les Lémuriens   Jeu 8 Oct - 19:45

dans Madamatin du 08 octobre 2009

source : http://www.madamatin.com/articles/societe/txt-eco2-8-10.html


Citation :
L’Hapalemur griseus griseus - Le plus petit des Hapalemur
Écrit par Recueillis par H.D
Mercredi, 07 Octobre 2009 00:30


Visiblement, le célèbre « prolemur simus », dont des chercheurs venaient de trouver la zone d’habitat, n’est pas le seul lémurien de bambous de la Grande île. En conséquence, l’Hapalemur griseus griseus, le plus petit lémurien diurne de Madagascar, se trouve aussi dans les Bambous. En effet, il ne mesure que 25-30 cm avec un poids d’à peine 900 grammes. Ce petit animal se nourrit particulièrement des pousses de bambous. Cette espèce est particulièrement menacée à cause de la destruction de ses habitats naturels qui sont les grandes étendues de bambous géants. Même si sa petite taille l’a écarté du danger de la chasse perpétrée par les humains, il est fortement menacé par ses prédateurs comme les serpents, et d’autres mammifères carnivores comme le fosa. Dans son habitat naturel, l’Hapalemur griseus griseus vit en groupe de 2 à 6 individus et que les mâles sont plus nombreux que les femmelles. Facilement reconnaissable par sa couleur grise moyen avec des nuances rousses sur la tête et les épaules, cette espèce de lémurien se reproduit à partir du mois de juin et avec une gestation de 4 mois. Le mois d’octobre constitue la période des naissances. Malgré son endémicité à Madagascar, les Hapalemur sont visibles partout dans les zoo étrangers. En Europe, le zoo de Vincennes a un programme général pour toutes les espèces, malgré sa fermeture. Environ 700 individus d’Hapalémur vivent dans les parcs européens actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 342
Age : 53
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Les lémuriens   Ven 22 Jan - 15:40

Article publié dans Sciences et Avenir



PALÉOEn radeau jusqu'à Madagascar
NOUVELOBS.COM | 21.01.2010 | 18:22
Comment les ancêtres des mammifères de Madagascar, espèces uniques comme les lémuriens, sont-ils arrivés depuis les côtes africaines il y a des dizaines de millions d'années? En "radeau", répondent deux chercheurs.


Un lémurien de Madagascar. (Chris Hellier/ Rex features)
Star planétaire de la biodiversité, l’île de Madagascar concentre un nombre record d’espèces … et d’énigmes. L’arrivée des ancêtres des mammifères qui aujourd’hui peuplent l’île –lémuriens, mangoustes, tenrecs…- fait partie de ces énigmes. D’origine africaine, ces animaux sont arrivés il y a entre 60 et 20 millions d’années, soit bien après la séparation de la grande île du continent africain. Comment ont-ils traversé le canal du Mozambique, qui s’étend aujourd’hui sur 400 km?

Une nouvelle étude publiée cette semaine par la revue Nature remet en selle l’ancienne hypothèse d’une sorte de dérive en ‘radeau’ des mammifères depuis les côtes du Mozambique ou de la Tanzanie. Jusqu’à présent ce scénario se heurtait à un sérieux obstacle: les courants marins actuels et les vents dominants sont orientés vers l’ouest, s’opposant à la traversée du canal du Mozambique vers Madagascar.

Cependant, à l’Eocène, lorsque ces mammifères sont arrivés à Madagascar, l’Afrique, Madagascar, l’Australie, n’étaient pas à la même place mais 1.650 kilomètres plus au sud, expliquent deux chercheurs, le paléoclimatologue Matthew Huber (Université de Purdue, E-U) et le géologue Jason Ali (Université d’Hong Kong, Chine). En modélisant les courants océaniques de cette période, ils ont découvert que les courants étaient alors favorables à la dérive d’un radeau vers Madagascar. Au cours de chaque siècle se distingue même une période de 3 ou 4 mois pendant lesquels les courants sont suffisamment forts pour faire traverser en 25 à 30 jours des arbres (et leurs habitants) emportés par une tempête – les tempêtes tropicales sont fréquentes dans cette zone et arrachent des morceaux de végétation.

Pour de petits mammifères comme les lémuriens, les Tenrecidae (genre de hérissons) ou les rongeurs pouvant mettre leur métabolisme au ralenti, comme en hibernation, la traversée est imaginable, expliquent Ali et Huber.

L’autre hypothèse avancée pour expliquer le passage de ces animaux d’Afrique à Madagascar est celle d’un pont terrestre. Cependant il n’existe aucune preuve géologique de son existence. Par ailleurs ce pont aurait permis l’arrivée d’animaux plus gros, comme des girafes ou des lions, qui sont inexistants sur la grande île. Enfin ce scénario coïncide mal avec le calendrier morcelé des migrations, sachant que les lémuriens sont arrivés il y a 60 à 50 millions d’années, les tenrecs 42 à 25 millions d’années, les carnivores il y a 26 à 19 millions d’années et les rongeurs entre 24 et 20 millions d’années.

Rien n’est plus simple pour les autres espèces de l’île, comme les oiseaux, les reptiles, les amphibiens ou les végétaux, qui ont pour beaucoup des origines… asiatiques. Là encore, une étude récente appuie l’hypothèse de la dispersion au-dessus de l’océan Indien, via des îles aujourd’hui disparue (lire De l'Inde à Madagascar, d’île en île à tire d’aile).

Cécile Dumas
Sciences-et-Avenir.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les Lémuriens   Ven 22 Jan - 23:11

c'est un bon article trouvé sur : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20100121.OBS4399/?xtmc=cecile_dumas&xtcr=3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geckos

avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 52
Localisation : Genève,Ampefy, Tsinjoarivo
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Les Lémuriens   Sam 23 Jan - 20:29

Partenariat entre l'ONG Sadabe et le groupe de travail de Jean-Michel Rasolonjatovo
Cela se passe à Tsinjoarivo près d'Ambatolampy en direction de la côte. L'habitat des lémurens est menacé par la déforestation et il faut également prendre des dispositions avant un éventuel développement touristique de la région. Un Partenariat Public-Privé (PPP) va bientôt voir officiellement le jour. Elus, ONG SadaBe et groupe de travail de J-M Rasolonjatovo unis pour le défense de cette région.
Une demande va être formulée d'ici peu pour que Mahatsinjo devienne zone protégée ou réserve naturelle.
Je vous invite à visiter aussi le site de Sadabe et celui de M. Rasolonjatovo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geckosconsulting.biz
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les Lémuriens   Mer 15 Déc - 12:02

dans le Courrier
14/12/2010

source : http://votemfm.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=11735:biodiversite--decouverte-dune-nouvelle-espece-de-lemurien&catid=36:societe&Itemid=62

Citation :
Biodiversité : Découverte d'une nouvelle espèce de lémurien



Ce nouveau lémurien n'a pas encore de dénomination.
La nouvelle espèce découverte par le scientifique Russ Mittermeier n'a pas encore un nom. Elle a été découverte pour la première fois en 1995, lors d'une expédition dans le Nord Est de l'île et la confirmation quant à sa nouveauté n'est venue qu'en octobre de cette année, après des recherches ainsi qu'un tournage réalisé par une équipe de la BBC.

L'animal a de grandes mains, des pieds pour saisir des arbres ainsi qu'une longue langue lui permettant de laper les sucs et autres sèves qui constituent son principal menu. Le nouveau lémurien possède aussi des dents spécifiques pour gratter l'écorce d'arbres.

"C'est encore une autre découverte remarquable dans l'île de Madagascar, un endroit très réputé pour sa biodiversité et l'un des sites les plus extraordinaires de notre planète," a déclaré Russ Mittermeier qui a déploré que le pays ait déjà perdu 90 pour cent ou plus de sa végétation originale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIFAKA

avatar

Masculin Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Les Lémuriens   Mar 1 Mar - 11:49

28 février 2011

dans l' Express

Citation :
Biodiversité
3000 lémuriens disparus en 2010
Envoyer à un ami Imprimer Aucun chiffre exact sur le nombre de lémuriens « massacrés », l'année dernière. « Les chercheurs ont estimé que 3000 lémuriens ont disparu, toutes espèces confondues, en 2010 », relate Henri Jonah Ratsimbazafy, primatologue. Les causes principales étant la chasse excessive et la dégradation du milieu où ils vivent. De plus, la viande de lémuriens est très prisée par les habitants riverains de la fôret et de certains restaurants. « Un plat d'Indry-Indry coûte 10 000 ariary, tandis qu' un plat de résistance de Propithecus vaut 6 000 ariary », continue le primatologue. Ainsi le fond du problème de cette disparition de lémuriens n'est autre que la pauvreté de la population.
La politique de conservation et le fonds alloué n'ont pas pu alors empêcher la dégradation de l'environnement. « L'importance du budget de fonctionnement de certains organismes handicape leurs projets de conservation. Car la majorité de ces fonds sont aussi utilisés notamment pour créer des écoles, des routes, des barrages et des canaux d'irrigation », explique Henri Jonah Ratsimbazafy.
Vonjy Radasimalala
Lundi 28 fevrier 2011

çà coule de source : http://www.lexpressmada.com/biodiversite-madagascar/21307-3000-lemuriens-disparus-en-2010.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les Lémuriens   Lun 9 Jan - 11:45

janvier 2012


Citation :
Madagascar: Une nouvelle espèce endémique de lémurien découverte




"Microcerbus Gerpi",
c'est le nom d'une nouvelle espèce de lémurien endémique de Madagascar découverte dernièrement par le Groupe d'études et de recherche sur les primates à Madagascar (GERP).

Les animaux au pelage brun à gris, logés dans la forêt tropicale de Sahafina, à  Brickaville, mesurent environ 270 mm et pèsent entre 67g et 69g selon leur sexe, selon Lexpress de Madagascar. Leur mode de vie et de reproduction est encore peu connu.

La Grande-Ile concentrerait 1/5 des primates vivant à travers le monde. Une population aujourd'hui menacée par la destruction des forêts.


Lundi 9 Janvier 2012 - 06:25


source : http://www.zinfos974.com/Madagascar-Une-nouvelle-espece-endemique-de-lemurien-decouverte_a36172.html


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les Lémuriens   Mer 4 Juil - 10:34

04 juillet 2012

Citation :
Le zoo de Thoiry s'engage pour les lémuriens de Madagascar en juillet

PARIS - Nourrissage des lémuriens, informations sur la faune et la flore malgaches : le zoo de Thoiry (Yvelines) s'engage durant tout le mois de juillet aux côtés de Madagascar grâce à de nombreuses animations pour informer les visiteurs des menaces qui pèsent sur la biodiversité de l'île.

Sur le Stand Conservation, au coeur de la promenade à pied, l'équipe pédagogique explique au public les menaces qui pèsent sur les lémuriens et évoque des solutions pour préserver la faune et la flore de cette grande île, a indiqué mardi l'établissement dans un communiqué.

A 15h30, le nourrissage des lémuriens est un moment privilégié pour échanger avec les soigneurs et mieux connaître ces petits primates emblématiques de l'île, a-t-il précisé

Selon le parc animalier, la faune malgache, endémique et particulièrement menacée, est représentée par quatre espèces de lémuriens : le maki vari (varecia variegata), considéré en danger critique d'extiction par l'Union internationale pour la Conservation de la nature (UICN), le maki catta (lemur catta) quasi menacé. Quant au lémur à front blanc (eulemur albifrons) et lémur noir (eulemur macaco macaco), ils sont classés vulnérables.

Par ailleurs, depuis 2009, le parc zoologique finance, grâce au fonds de dotation Thoiry Peaugres Conservation, des programmes de protection des animaux dans leur environnementnaturel, comme le grand hapalémur (prolemur simus), l'espèce de lémuriens la plus menacée de Madagascar, dont il ne resterait que 500 spécimens à l'état sauvage.


(©AFP / 03 juillet 2012 12h46)
source : http://www.romandie.com/news/n/_Le_zoo_de_Thoiry_s_engage_pour_les_lemuriens_de_Madagascar_en_juillet60030720121249.asp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les Lémuriens   Mar 26 Mar - 10:55

26-mars-2013


source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/26/deux-nouvelles-especes-de-lemuriens-decouvertes-a-madagascar_3147775_3244.html

Citation :
Deux nouvelles espèces de lémuriens découvertes à Madagascar
Le Monde.fr | 26.03.2013 à 05h48 •



Des biologistes allemands ont identifié dans les forêts de Madagascar deux nouvelles espèces de lémuriens du genre Microcèbe.

Des biologistes allemands ont identifié dans les forêts de Madagascar deux nouvelles espèces de lémuriens du genre Microcèbe. Ces animaux, qui pèsent moins d'une centaine de grammes chacun, ont été découverts lors de campagnes menées sur l'île en 2003 et 2007. Il aura fallu toute une batterie de tests sur l'ADN maternel et paternel des échantillons récoltés pour s'assurer que les primates appartenaient à deux nouvelles espèces distinctes.

Leurs noms ont été dévoilés dans une étude publiée mardi 26 janvier par la revue International Journal of Primatology. "Microcebus tanosi", repérable à sa tête rousse, est relativement plus grand que les autres "lémuriens souris" du même genre. Quant à "Microcebus marohita", il se distingue par sa la longue queue touffue et ses grands pieds. Comme tous leurs cousins, ces primates de Madagascar figurent aujourd'hui parmi les plus menacés de la planète, en raison de la destruction de leur habitat et du braconnage.

Madagascar a perdu quelque 11 millions d'hectares de forêts au cours des vingt dernières années, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Dans un rapport publié l'an dernier, l'organisme soulignait que le plus rare lémurien au monde, le "Lépilémur septentrional", ne comptait plus que 19 spécimens vivants.

En raison de leur isolement géographique, la totalité des primates de Madagascar sont des espèces endémiques, de même que 90 % de ses plantes et 80 % de ses amphibiens et reptiles. Les scientifiques y découvrent encore périodiquement de nouveaux animaux, et le nombre d'espèces de lémuriens identifiés a plus que triplé au cours de la dernière décennie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Lémuriens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Lémuriens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Parc animalier de Sainte Croix] Nouveauté 2011 : L'île des lémuriens
» [Zurich Zoo] Des lémuriens s'enfuient de Masaola
» [Parc des L'auxois] Nouveautés 2009: Ile des Lémuriens, magots et autres espéces
» Madagascar, l'île aux beautés fragiles
» Lémuriens : le doigt à température variable du Aye-aye

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******L'ILE EN PHOTOS******* :: Faune et Flore Locales-
Sauter vers: