MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 FAITS DIVERS 12.10.05

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: FAITS DIVERS 12.10.05   Mar 11 Oct - 16:14

1/ Qu'est ce vous y comprenez ?

Echange de tirs à Nanisana:La mort de Riana toujours non élucidée


La route de la bande à Mahandry a été barrée à Ankerana, il y a six mois. Mais avant le bain de sang, la bande a fait une course poursuite avec la police à Nanisana. Un échange de tirs a eu lieu et Riana, âgé de 17 ans, assis sur le siège arrière d’une R. 5, en compagnie de quelques membres de sa famille, a été tué accidentellement. Hier, le directeur de la police judiciaire a eu une entrevue avec le père du défunt. Selon le premier, l’enquête sur la mort de Riana sera bouclée. Un rapport final sera remis aux parents.
Le hic, le rapport sera en plusieurs versions. Force est de constater que la police évite de parler de la mort de Riana. Les observateurs avertis pensent qu’il s’agissait d’une bavure policière. Lors de la reconstitution, seule la brigade spéciale dans le fourgon était présente alors que des policiers mobiles étaient placés aux alentours au moment de la fusillade.
Beaucoup de témoins, surtout des policiers sont souvent en tournée, or, ils peuvent bien confirmer que c’était une balle perdue ou une bavure policière. La déclaration du secrétaire d’Etat chargé de la sécurité publique, quelques jours après l’anéantissement de la bande à Mahandry a fait tiquer la famille selon laquelle il n’y a pas eu de mort à Nanisana.
Un jeune homme de 17 ans a été tué par une balle perdue. A rappeler que la R.5 dans laquelle se trouvait Rianalors de l’échange de tirs ne s’y est arrêtée que 3 minutes
.

2/ Détention préventive:Trop longue

II est en détention préventive à la maison centrale d’Antanimora depuis le 16 août 1990. "Il", c’est Randrianasolo Clément Albert. Le motif d’incarcération : assassinat. Cela fait donc 15 ans qu’il croupit en prison et n’a jamais été jugé jusqu’à ce jour.

On ne sait pour quelle raison. Probablement par ce qu’il s’est évadé à deux reprises. La première évasion remonte à novembre 2002 puis il a été retrouvé le 5 mai 2004. La seconde date du 27 juillet 2004 et il a été repris le 21 septembre de cette même année. A ce que l’on sache, cet homme n’a reçu qu’une ordonnance de transmission de pièces à la Chambre d’accusation (OTPCA). En d’autres termes, il est seulement accusé sur dossier, mais on ne connaît pas encore sa peine. Ce n’est qu’un cas parmi tant d’autres : Ramarosata dit Morabe, incarcéré depuis 26 janvier 1994 pour vol de bovidés ; Ravorona Désiré, depuis le 10 février 1994 pour association de malfaiteurs, etc. La liste est longue. Chez les femmes, on peut citer le cas de Ralizarisoa Suzanne, détenue depuis le 15 mai 2002 pour vol avec effraction. Ces détenus dont nous venons de citer sont encore des prévenus. Par définition, un prévenu est une personne poursuivie pour une infraction et qui devrait être traduite devant le tribunal pour être jugée. En attendant son jugement, l’individu n’est pas encore reconnu coupable.
Dans notre pays, la détention provisoire est trop longue pouvant aller jusqu’à 15 ans. C’est le cas de la maison centrale d’Antanimora qu’on vient de parler mais la situation n’est pas moins grave dans d’autres établissements pénitentiaires. Parfois, la détention provisoire est plus longue que la peine prononcée pourtant le détenu ne bénéficie guère d’une indemnisation. Il y a une tergiversation quelque part. Force est de souligner que la validité du mandat de dépôt est de 20 mois. Cette période écoulée, le prisonnier devrait être libéré s’il n’y a pas une OTPCA ou OPC (ordonnance de prise de corps) délivrées par le substitut ou le juge d’instruction. A partir de cet instant, l’individu est enfermé, non plus sous mandat de dépôt mais sur ordonnance, en attendant son procès. Il ne faut pas oublier que plus ces personnes privées de liberté sont aussi des bouches à nourrir à la charge de l’Etat. Plus ils sont nombreux, plus la dépense est élevée. L’alternative de la détention préventive est une liberté sous condition.



3/ Politique

Cette semaine s’annoncera encore chaude à Toamasina. Les membres de l’opposition se sont donné rendez-vous devant le tribunal de première instance jeudi prochain durant le procès de Lavaka et de Daphnel, ainsi que l’affaire concernant les trois radios privées. Un affrontement serait à craindre.
Les membres de l’opposition vont rééditer leur succès du week-end dernier à Toamasina. En effet, ils se sont donné rendez-vous ce jeudi devant le tribunal de première instance de la capitale Betsimisaraka pour assister au procès des deux leaders de l’opposition. Arrêtés, il y a quelques mois après avoir organisé un meeting non autorisé à Toamasina, ces deux membres de l’opposition ont été placés sous mandat de dépôt à la maison de force de Tsiafahy.
Le procès de Lavaka et de Daphnel sera renvoyé le 13 octobre prochain à la demande du ministère public. De même pour les trois stations privées, scellées par les autorités, suite à des interventions de ces deux leaders de l’opposition. En clair, les membres de l’opposition vont organiser une manifestation de soutien à Lavaka et Daphnel pour leur libération. Aux yeux de l’opposition, ils n’ont commis ni un délit et encore moins un crime, mais une simple manifestation publique pour dénoncer les abus et les déboires du régime Ravalomanana. Dans un pays démocratique, une manifestation de ce genre n’est qu’une mode d’expression et ne constitue guère un délit. D’autant plus, la Constitution garantit la liberté de presse ainsi que la liberté d’expression. Visiblement, le régime en place essaie à tout prix de museler la presse et les opposants dont les forces de l’ordre et la justice sont les deux principaux appareils de cœrcition du régime actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
 
FAITS DIVERS 12.10.05
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faits Divers d’Afrique
» Quelques faits -divers:(2)
» L'actualité des faits divers
» Faits divers RATP
» Le fait divers du jour : perdu dans la forêt, il mange son chien pour survivre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: