MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Salons du tourisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Salons du tourisme   Mar 22 Sep - 21:35

IFTM Top Resa (International French Travel Market) est le salon international B2B leader du tourisme émetteur et réceptif en France.

. et se positionne comme un salon généraliste permettant aux visiteurs de rencontrer sur 4 jours l’ensemble des acteurs du marché France, émetteur comme réceptif.

■ Un lieu de rencontres incontournable entre acheteurs et vendeurs du monde entier
■ Une plateforme idéale pour le lancement de nouveaux produits ou services
■ Un rendez-vous stratégique pour renforcer sa position d’acteur clé du secteur

bienvenue au stand malgache


http://www.iftm.fr/site/FR/MADAGASCAR_OFFICE_NATIONAL_DU_TOURISME_DE,C3731,I3731,ChangeDisplayMode-zoom,OfBlockId-12444,Zoom-880c2235c87d5418ee16cd9dce8bcc86.htm?KM_Session=ee7eb0645d3e4288a33e5400ed9a9362

fiches des exposants à visiter sur le lien ci dessus





le stand de Madagascar





le stand malgache d' un autre côté




Monsieurs Hervé Novelli, Secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme et des Services sur un stand voisin






Je préfère encore faire la cour à une danseuse qu'à un officiel , pas vous?
En plus elles sont jolies à l'ïle Maurice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cléo
VAOVAO
VAOVAO


Féminin Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Mer 30 Sep - 17:06

le "mec" est pas mal non plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cleopatre.ch
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Jeu 8 Oct - 19:33

le bilan du salon dans le Courrier de Madagascar

source : http://www.courriermada.com/spip.php?article2004


Citation :
Top Résa : Madagascar a établi plus de 200 contacts professionnels
7 octobre 2009 par Domoina M.


“Promouvoir la destination Madagascar à travers ses faunes et flores”. Madagascar a pu établir plus de 200 contacts professionnels au salon International du tourisme IFTM (International French Travel Market) Top Résa qui a eu lieu à Paris du 22 au 25 septembre derniers.

La délégation malgache a été composée de huit opérateurs : ONTM, AIR MADAGASCAR, Aven-tour Madagascar, Cortez Expéditions, Go To Madagascar, HFF Travel Services, Océanes Aventures, Palissandre Hôtel et Tropic Tours & Travel.

Top Résa fait partie du circuit traditionnel des salons internationaux auxquels participe régulièrement la Grande Ile. Cette année, les rencontres ont porté leurs fruits puisque la liste des contacts s’est encore allongée de plus de 200 contacts professionnels.

En ce qui concerne l’ONTM (Office National du Tourisme à Madagascar), les objectifs sont clairs : rassurer les professionnels français du tourisme sur la situation à Madagascar et assurer la présence de Madagascar dans le catalogue 2010.

Les résultats semblent satisfaisants puisque plus de 90% des grands Tours Opérateurs français ont décidé de maintenir Madagascar en programmation pour la prochaine saison.

Le salon a permis également la présentation du livre "Madagascar l’île océan" écrit par le directeur du Centre Marin Français NAUSICAA avec les photos du photographe Alexis Rosenfel à la presse lors d’un cocktail au stand de Madagascar.

•L’accent sur la promotion de la Grande Ile
La promotion de Madagascar à l’étranger sera au cœur de la mission de l’ONTM dans les trois années à venir. Si la suspension des aides a failli compromettre la présence de Madagascar dans les grands salons internationaux, la subvention dans le cadre de l’AFD (Agence Française pour le Développement) lui a permis de continuer ses activités jusqu’en 2012.

Jusqu’à la fin de l’année, une grande campagne offensive sera menée par l’ONTM. Jusqu’au 9 octobre, il sera présent au 5e forum économique des îles de l’Océan Indien à Mayotte avant d’enchaîner sur le salon Inter-national WTM de Londres qui se tiendra du 9 au 12 novembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geckos



Masculin Nombre de messages : 50
Age : 52
Localisation : Genève,Ampefy, Tsinjoarivo
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Lun 19 Oct - 12:03

Espérons que cela aura réellement un impact rapide sur le tourisme ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geckosconsulting.biz
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Lun 19 Oct - 12:28

on verra au 1er janvier , le bilan des visas gratuits.

Certains disent que le manque à gagner des visas est une grosse somme perdue pour la promotion des offices de tourisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geckos



Masculin Nombre de messages : 50
Age : 52
Localisation : Genève,Ampefy, Tsinjoarivo
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Lun 19 Oct - 14:11

R@koto a écrit:
Certains disent que le manque à gagner des visas est une grosse somme perdue pour la promotion des offices de tourisme

Hello r@koto,
Je fais partie de ces gens-là ... je pense que la gratuité des visas représente un manque à gagner et que cette mesure ne contre balance en aucun cas la crainte de l'instabilité politique.
Pour être plus clair, le prix du visa n'était pas ce qui empêchait les touristes d'aller à Madagascar. L'instabilité actuelle, le prix des billets d'avion et la crise mondiale sont des facteurs nettement plus dissuasifs.
AMHA toute la filière est à revoir, avec en priorité les campagnes publicitaires ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geckosconsulting.biz
darkvador95



Masculin Nombre de messages : 53
Localisation : Paritanaparis
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Lun 19 Oct - 15:37

Salut Kris

Je partage absolument ton avis concernant le prix du visa, c'est comme tu le dis en priorité l'instabilité du régime à Mada en prirorité et après la crise économique mondiale et en troisième et qui est liée à la deuxième c'est le prix du billet d'avion.

Il y a beaucoup de travail à faire de la part du gouvernement pour la promotion du tourisme, ils ont d'autres soucis beaucoup plus important à résoudre.

Tout est à faire à Mada et ce ne sera pas simple du tout, qu'ils arrivent déjà à ce comprendre entre eux et en toute humilité.

Amicalement

Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bellapix.com/expos/public/index.php
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Lun 7 Déc - 16:53

en attendant les assises du tourisme

une info du journal Tribune : http://www.madagascar-tribune.com/Baisse-de-50-des-visiteurs,13156.html

Citation :
Baisse de 50% des visiteurs
samedi 5 décembre 2009
Par rapport aux objectifs qu’il s’était fixé sur la base des performances de l’année dernière, le secteur tourisme n’a réalisé que 50% de ces objectifs. Cela n’empêche pas l’optimisme souligne Irène Andréas, ministre actuellement en charge du Tourisme car on espère encore des milliers d’entrées touristiques jusqu’à la fin de l’année qui s’achèvera dans quelques semaines.

Quoi qu’il en soit, le tourisme a fortement baissé en particulier sur l’axe sud de l’île, précisément sur la route nationale 7 qui conduit vers Antsirabe jusqu’à Toliary où la baisse a été de près de 70% par rapport à l’année dernière et un peu plus par rapport aux performances connues sur cet axe sud. En tout cas, le secteur prépare ses assises nationales prévues pour les 10 et 11 décembre prochains.

Lors de ces assises, il sera question de relance dans la durée du tourisme : que faire pour attirer les touristes et pour promouvoir la destination Madagascar ? Irène Andréas évoque les frais de transport, des allègements fiscaux, l’amélioration des services d’accueil. Elle a déclaré que le budget de ministère sera augmenté de 15% pour l’exercice 2010.

Recueilli par Valis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Lun 22 Mar - 20:25

compte-rendu du dernierr salon parisien dans la Gazette du 22 mars 2010

source : http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1075:relance-du-tourisme-seuls-les-troubles-politiques-peuvent-tout-remettre-en-cause&catid=45:newsflash&Itemid=58

Citation :


Relance du tourisme : seuls les troubles politiques peuvent tout remettre en cause
Lundi, 22 Mars 2010 07:27


Le Mondial du Tourisme qui s’est tenu dans la capitale française depuis jeudi, a fermé ses portes hier. Avec une note de satisfaction très prometteuse pour Madagascar dont le stand ne s’est pas désempli durant ces 4 jours. Et même hier soir avant la fermeture de la foire, vers 22 heures, le stand était encore assailli littéralement par les visiteurs. Joël Randriamandranto et Vola Raveloson, respectivement président du conseil d’administration et directrice exécutive de l’ONTM (office national du tourisme de Madagascar), répondent à nos questions pour confirmer leur foi en l’avenir du tourisme malgache mais aussi les dangers qui pèsent sur le secteur.
La Gazette de la Grande Ile (+)Le Mondial du Tourisme dont le slogan choisi par les organisateurs est le « Monde à Paris » (MAP) pour marquer l’envergure du rendez-vous, se termine. Que peut-on dire de notre participation à cette manifestation ?

ONTM (-) Notre participation au MAP n’est que la continuation de la présence de l’ONTM dans les différents salons pour promouvoir la destination Madagascar. La présence au MAP diffère des autres parce que la manifestation elle-même est dédiée au grand public alors que les autres comme Madrid, Milan et Berlin sont des salons réservés aux professionnels. En tout cas, ici à Paris, on confirme ce qu’on a observé dans les précédentes manifestations durant lesquelles les professeurs ont exprimé leurs intérêts sur Madagascar et leur volonté de vendre la destination. Eu égard à l’engouement du public et le vif intérêt qu’il manifeste à travers les nombreuses questions sur la destination, on peut dire que le MAP confirme que Madagascar intéresse effectivement.

+ Concrètement, quels résultats sont attendus après ces actions ?

- Il faut rappeler que la mission première de l’ONTM est de promouvoir la destination Madagascar. Dans ce de cadre, il y a trois axes d’actions au niveau des professionnels, à l’endroit des média et vis-à-vis du grand public. Les actions sont définies par l’assemblée générale et le conseil d’administration de l’ONTM et comme son nom l’indique, la direction exécutive exécute les décisions. Les actions sont à court, moyen et long terme et généralement on intervient suivant la taille du marché établi par nos statistiques. On est à Paris que 65 % des touristes venant à Madagascar sont de la France et de La Réunion. Après les Français, il y a les Italiens d’où la présence à Milan… En tout cas, l’objectif final de toutes ces actions est de faire augmenter le nombre de touristes visitant notre pays et le bilan se fait à la fin de l’année.

+ Qu’est-ce qui empêche aujourd’hui le tourisme malgache de se développer ou tout au moins retrouver son niveau de 2008 ?

-Pendant les différents salons, il y a eu d’intenses échanges avec les collègues des autres. Ainsi, on doit par exemple parler de moyens : Mayotte qui est un petit département français situé loin de chez nous a un budget de 1,8 million d’euros. A Maurice, les pouvoirs publics allouent 8 millions d’euros. Chez nous, l’ONTM et les offices régionaux du tourisme se partagent les vignettes touristiques de 500 000 euros à raison de 50/50. Avec les frais de fonctionnement et le budget de promotion, le budget de l’ONTM est de 500 000 euros dont la moitié est comblée par les bailleurs de fonds.

Mais au-delà de cette insuffisance budgétaire, il ne faut pas oublier que le tourisme englobe plusieurs autres secteurs comme la formation voire l’éducation, la sécurité, les transports, l’hôtellerie, la fiscalité… Chaque secteur doit prendre ses responsabilités pour assurer la partie à leur charge pour que le développement touristique puisse se faire plus harmonieusement.

Il y a aussi un problème d’accessibilité interne et externe. Madagascar possède de nombreux sites uniques au monde mais qui sont difficiles sinon impossibles d’accès pendant une certaine période de l’année. Par ailleurs, les vols internationaux desservant Madagascar ne partent que de Paris, Milan, Johannesburg et La Réunion, les lignes en provenance de l’Asie concernant plutôt des hommes d’affaires que des touristes. C’est ce qui explique qu’en Allemagne par exemple, on recense 5 millions de voyageurs long courrier par an mais seulement 8000 viennent à Madagascar car aucun avion ne relie directement Madagascar à l’Allemagne. Il faut dire que les compagnies aériennes peuvent investir en créant une nouvelle ligne mais quand les infrastructures d’accueil ne suffisent pas, elles ne peuvent pas s’engager.

Pour en revenir au sens réel de votre question, les actions emmenées depuis 2009 seront poursuivies et renforcées avec l’objectif de retrouver en 2011 le niveau de 2008.

+ Les sanctions de l’Union africaine peuvent-elles affecter les actions de relance ?

- La crise politique n’est certes pas encore résolue mais tant qu’elle reste au niveau de la politique politicienne, cela ne constitue pas un blocage. L’engouement du public durant ce MAP en est une preuve. Il y a des réservations et la demande est là. Le problème peut surgir quand la crise descend dans la rue et qu’il y a violence. Le cas de 2009 résulte des violences de fin janvier et de février. Les ministères des affaires étrangères de la plupart des pays ont émis des avis défavorables à leurs ressortissants d’éviter de se rendre à Madagascar. Quand la situation a évolué, l’ONTM a approché le corps diplomatique et les avis ont été nuancés en recommandant d’éviter autant que faire se peut Antananarivo. D’où la reprise au second semestre 2009. Seuls les troubles politiques peuvent donc tout remettre en cause car même si le touriste veut venir un avis officiel émis par les Etats contre un pays comme Madagascar fait rétracter les assurances et les tour operator. Enfin, on profite de l’occasion pour lancer un appel vibrant en faveur de la sécurité.

+ En tant qu’association privée reconnue d’utilité publique, qu’attend l’ONTM des autorités politiques et administratives ?

- On a déjà un accès privilégié au ministère de tutelle. Il y a eu l’atelier national au cours duquel on avait exprimé tous les souhaits dans les différents domaines (fiscalité, droit, formation…) Le tourisme est un investissement dont le retour est rapide. Madagascar a de véritables atouts dans ce secteur et le tourisme peut nous sauver de la pauvreté. Il faut une volonté d’œuvrer d’ensemble car tous les ministères sont concernés. Il faut une politique claire. Madagascar est la destination d’avenir si…

Recueillis par Sa

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Ven 30 Sep - 19:29

30 septembre 2011


Au 30 septembre 2011
Dans Midi
source : http://www.midi-madagasikara.mg/index.php?option=com_content&view=article&id=16005:destination-madagascar--des-groupes-de-touristes-de-15-a-160-personnes-interessees&catid=2:economie

Citation :
Destination Madagascar : Des groupes de touristes de 15 à 160 personnes intéressées
Vendredi, 30 Septembre 2011 00:00
Les opérateurs nationaux ayant participé au salon professionnel du tourisme et des voyages IFTM Top Resa sont très satisfaits.

Très satisfaits. Tous les opérateurs touristiques malagasy, ayant participé activement au salon IFTM TOP RESA à Paris, le sont. Certes, il y a eu peu de fréquentation des visiteurs mais on avait plutôt de la qualité, d’après leurs dires. En fait, chaque participant a pu conclure des projets de réservations de leurs clients respectifs surtout pour le calendrier de 2012. La majorité de ces clients intéressés par la destination Madagascar est constituées de groupes de touristes notamment français composés chacun de 15 à 160 personnes. La durée de leur séjour est prévue entre une à trois semaines.

Récompenses. Il s’agit principalement des incentives d’entreprises ou des sociétés qui veulent motiver leurs employés en offrant chaque année comme récompenses à leurs efforts de travail des voyages en famille dans d’autres pays. A titre d’illustration, Mme Chantal Mariza, une représentante d’un réseau de distribution commerciale, cherche une destination originale en passant par le stand de Madagascar. « Qu’est-ce qu’on peut visiter à Madagascar pour un séjour d’une semaine entre les mois de février et avril ou octobre et novembre? Mes clients sont au nombre d’une centaine de personnes, y compris des enfants en bas âge. Et l’on a besoin de 50 à 75 chambres de préférence dans un même hôtel pour qu’il y ait une cohésion du groupe », interroge-t-elle à un opérateur malagasy. Très satisfaite de la proposition de produits offerts par ce dernier, elle a tout de suite pris un contact pour la réservation prévue en 2013.

Haut de gamme. En outre, ces groupes de touristes intéressés par la destination Madagascar sont également composés de club de seniors ou bien des touristes haut de gamme. Pour cet opérateur du TOP, un autre participant malagasy du salon IFMT Top Resa 2011, il a reçu une réservation d’un groupe de 80 cadres des entreprises de marque francophone et anglophone. Un projet de partenariat avec l’office du tourisme de la Jordanie a été également établi dans le cadre de ce salon international. « Des touristes de luxe sont intéressés à voyager dans la Grande Ile en achetant un package complet de circuit, compte tenu de l’ouverture d’une ligne aérienne desservant Jordanie-Naïrobi et Tanà. En plus, les Jordaniens connaissent Madagascar mais ils n’y sont jamais allés », a-t-elle expliqué. Une autre participante au salon a évoqué qu’elle a conclu un projet avec un Tour Opérateur étranger qui cherche un circuit pour un groupe de touristes haut de gamme de 160 personnes. « Ces touristes font le tour du monde dans un avion privé et comptent séjourner à Madagascar pour deux nuits tout en rentrant avec de très bons souvenirs », nous a-t-elle confié.

Tourisme durable. Par ailleurs, les touristes étrangers commencent à s’orienter vers le tourisme durable. Ils sont désormais plus attirés vers les établissements qui optent pour le respect de l’environnement et le développement de la localité où ces hôtels sont implantés. C’est le cas de Nosy-Be, entre autres. Sa clientèle est très diversifiée mais dans la majorité d’origine française et italienne. Les touristes, de leur côté, viennent non seulement pour voyager mais aussi pour rendre utile leur séjour. Ils ont aussi besoin d’un circuit touristique à thème comme le sport combiné avec l’aventure, la découverte de l’écotourisme et luxe. Quant aux autres professionnels du tourisme, leur participation à ce salon leur a permis de concrétiser des partenariats avec des Tours Opérateurs étrangers contactés par mail ou par téléphone au départ de Madagascar. « C’est également une occasion pour raffermir les liens avec nos partenaires d’avant qui voulaient être rassurés de la sécurité touristique et de la compagnie aérienne nationale. Entre-temps, nous avons obtenu d’autres contacts avec des opérateurs réceptifs voulant vendre la destination Madagascar, tout en choisissant d’autres circuits. Nous venons de réaliser une ébauche de brochure qui doit être finalisée avant fin octobre », raconte un opérateur participant.

Confiance. Un autre participant témoigne que ses agences touristiques d’affaires et de comité d’entreprises, partenaires avant 2008, viennent renouer contact durant le salon. Celles-ci cherchent à se rassurer de la situation dans le pays pour pouvoir envoyer leurs clients sans aucun risque. En fait, tous les opérateurs nationaux représentant une douzaine de sociétés reconnaissent l’importance de la participation à ce salon TOP RESA, avec le concours de l’Office National du Tourisme de Madagascar, ne serait-ce que pour assurer la confiance de leurs partenaires respectifs.

Navalona R.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salons du tourisme   Aujourd'hui à 11:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Salons du tourisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [video] tourisme urbain à Nantes
» Tourisme - Escapade pétillante en Champagne
» Haïti mise sur le tourisme
» Assemblée générale tourisme
» chiens de salons !!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******SEJOURS ET VOYAGES******* :: Pour ceux qui veulent y aller-
Sauter vers: