MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 2010 : retour des touristes?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: 2010 : retour des touristes?   Lun 26 Avr - 21:10

UNE INFO DE L' EXPRESS DU 26 AVRIL 2010

source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=35697

Citation :
Visite - Retour des touristes
Alors que Madagascar est encore dans une certaine instabilité politique, les touristes reviennent progressivement


Durant les quatre premiers mois de l'année, une amélioration du nombre des arrivées a été constatée, aussi bien dans la capitale que dans les provinces. « On observe une augmentation de près de 20 % du nombre des visiteurs, comparé à cette même période de 2009 » explique Eric Koller, vice-président de l'Office national du Tourisme de Madagascar.
À Antananarivo, les complexes hôteliers affichent des taux d'occupation de 30 à 50 %, contre moins de 40 % en province. À la même période en 2009, ces taux se sont établis entre 0,5 à 10 %. Les groupes de voyageurs et les hommes d'affaires constituent la principale clientèle. « En province, c'est le calme plat, les perturbations de vols de la compagnie Air Madagascar ont été les principaux obstacles » selon Eric Koller.
D’ailleurs, les opérateurs hôteliers déclarent être encore en difficulté. «Le seuil de rentabilité n'est pas encore atteint. Le recouvrement des charges reste compliqué» avance un gérant d'hôtel à Antsiranana.

Lantoniaina Razafindramiadana
Date : 26-04-2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP


Masculin Nombre de messages : 342
Age : 52
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: 2010 retour des touristes   Mar 27 Avr - 23:14

J ai reçu des nouvelles de Diego, depuis la semaine dernière, pratiquement tous les hôtels affichent complet
ce qui n est apparemment pas le cas sur sainte marie (info reçue ce matin par une connaissance)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.


Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Dim 16 Mai - 20:27

Coucou, me voilà de retour de la côte Est. Par contre pour avoir des amis sur Sainte-Marie ce n'est pas l'info que j'ai. Les hôteliers sont très contents, les réservations arrivent et ils sembleraient que la saison s'annonce bien. Il faut dire que les baleines ne vont pas tarder à arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP


Masculin Nombre de messages : 342
Age : 52
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: 2010 retou des toursites   Lun 17 Mai - 14:22

Dernières nouvelles en date de hier de Diego, le debut du mois de Mai aurau été excellent en matière de rentrées touristiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mar 18 Mai - 13:20

dernières news de Tuléar : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=36347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.


Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mer 19 Mai - 16:52

Si tu t'y mets toi aussi !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Sam 22 Mai - 9:37

22 mai dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=36451

Citation :

Hôtellerie
Les réservations s'accumulent
Les hôteliers et restaurateurs sont optimistes quant au redressement du secteur touristique cette saison.

Le second semestre de l'année s'annonce favorable pour le tourisme et l'hôtellerie. Selon les données émanant de la Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar, le taux de réservation dans les hôtels varient entre 50 et 60 % pour les périodes juillet-août et novembre-décembre.
« Les perspectives du second semestre montrent une certaine amélioration. D'après les informations qui émanent des opérateurs hôteliers de la capitale mais aussi des régions, ces derniers ont atteint en moyenne 50 % de leur quota pour la période juillet-août », indique Eric Koller, président de la fédération. C'était hier lors de l'Assemblée générale de la Fédération qui s'est tenue à l'hôtel Colbert.
Soutien de l'État
Nosy Be, Sainte-Marie, le circuit Sud mais aussi la région Sava sont les destinations les plus prisées. « Depuis le mois de mai, une certaine reprise a été constatée dans la Sava en matière de tourisme. Avant nous étions tributaires de la coupure de la route entre Diego et Sambava ainsi que des perturbations des vols de la compagnie Air Madagascar », explique pour sa part Claude Andréas, un opérateur hôtelier de la région Sava. « Maintenant nous constatons une amélioration sensible un taux d'occupation qui s'affiche entre 30 et 40% et de nouvelles réservations qui dépassent les 60 % à partir du mois d'août », ajoute-t-il.
Les opérateurs misent sur l'image positive de la destination Madagascar sur le marché international pour maintenir voire améliorer ce taux de réservation. « Le secteur tourisme a été fragilisé par la crise, mais il faut toujours démontrer que le secteur tourne. L'image du pays doit être soignée », affirme Eric Koller. « Nous espèrons que les derniers évènements n'entraînent pas des annulations », escompte pour sa part Claude Andréas.
Malgré cette légère reprise, les hôteliers demandent toujours le soutien étatique notamment dans la détaxation des matériels, compte tenu du renouvellement des équipements endommagés durant la crise à cause du ralentissement des activités. D'ailleurs, ils attendent encore le remboursement de la TVA sur les travaux d'extension et de construction réalisés dans le cadre du sommet de l'Union africaine en 2009, et la minimisation des contrôles fiscaux.
Lantoniaina Razafindramiadana
Date : 22-05-2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mar 1 Juin - 19:38

dans le Courrier de Madagascar

source : http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=6599:arrivee-des-touristes--une-hausse-de-8-&catid=35:economie&Itemid=61



Écrit par Ravaka
Mardi, 01 Juin 2010 12:59


L'objectif de Madagascar est d'avoir une augmentation de 10% du nombre d'arrivée des touristes pour cette année par rapport à l'année dernière. D'après les chiffres du ministère du Tourisme et de l'artisanat, Madagascar a enregistré une hausse de 8% du nombre de touriste reçu le premier trimestre de cette année par rapport à l'année dernière. 42 642 touristes ont été enregistrés au cours du mois de janvier à mars 2010 contre 39 483 touristes pour la même période 2009. En termes de recette, le secteur tourisme a enregistré 30,44 millions de DTS au mois de janvier à mars 2010 contre 28,15 en 2009.

Capacité d'accueil

Pour cette hausse saison, Madagascar a 1 396 hôtels qui ont au total 16 055 chambres pour recevoir les touristes. A part l'arrivée des touristes, l'on enregistre aussi une hausse de réservation, selon Andréas Claude, président de l'Office régional du tourisme de SAVA. "Cependant, il faudra mettre en place la sécurité" insiste Eric Kohler, président du FHROM avant d'ajouter que les opérateurs sont toujours en attente de l'application de leurs demandes lors de l'assise nationale à Ivato.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Lun 7 Juin - 21:43

au 07 juin dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=36902

Citation :

Tourisme - Prudence des opérateurs
La saison touristique démarre lentement


Le nombre des arrivées est encore loin des attentes, même si les professionnels du secteur affichent un optimisme pour la haute saison. Dans la capitale, le taux de remplissage est encore très bas ,même pour les grandes enseignes. Un grand hôtel situé en centre ville par exemple, a simplement une dizaine de chambres occupées, alors qu'il vient d'effectuer un grand investissement. Même constat pour les restaurateurs qui remarquent surtout les habitués parmi leurs clients.
« La situation n'est pas encore fameuse et les choses démarrent très lentement. Je n'ai vraiment aucune opinion sur ce qui va se passer durant la haute saison. Je pense que tout dépendra de la situation politique », déclare le propriétaire d'un restaurant branché situé à Ambatonakanga.
En tout cas, même si aucun chiffre officiel n'est encore disponible, les départs vers les grandes destinations et circuits touristiques du pays commencent à devenir plus nombreux. Beaucoup préfèrent également partir directement en province, sur recommandation de leurs agences de voyage.
Mahefa Rakotomalala
Date : 07-06-2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dad Cool
Mbre TOP
Mbre TOP


Nombre de messages : 243
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mer 9 Juin - 18:55


Retour des touristes???????????????????????????

Mon contacte sur Morondava me parle plutôt d'un désert touristique et envisage après la saison désastreuse annoncé de sérieusement abandonner l'hôtellerie qu'il dirige. Comme on dit ici. Il aura investit des milliards d'ariary et repartira avec rien!!!!!
Par contre certain commerçant bien connu font des affaires en ce moment avec les commerces à céder.
Affaire à suivre sans jeux de mots!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robinson
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mar 15 Juin - 10:15

il y a (à mon avis) peu de sortes de touristes.

- Ceux qui se dirigent à Nosy Be directement, y passent qqs jours puis repartent sans visiter la grand'île

- Les baroudeurs que l'on connaît tous

- Les retraités de toutes sortes ..sic

A mon humble avis, si Mada' est si déserte en ce moment, ce n'est pas forcément à cause de l'insécurité mais tout simplement de la crise !!!

Dépenser dans un voyage alors que l'on ne sait pas de quoi sera fait le lendemain ?

Ce n'est que mon avis bien sûr .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Dim 4 Juil - 18:39

dans la même série , et le 1er commentaire sans commentaire !!

source : http://www.linfo.re/-Economie,392-/Le-tourisme-a-Madagascar-en-baisse-de-50

Citation :
Le tourisme à Madagascar en baisse de 50%
Publié : samedi 3 juillet 2010 à 14:16



--------------------------------------------------------------------------------
L’industrie du tourisme à Madagascar subit de plein fouet les revers de la crise politique dans laquelle le pays s’est englué depuis plus d’un an. La Banque mondiale parle d’une baisse de chiffres d’affaires de l’ordre de 50% en 2009.


Dans sa publication intitulée " Madagascar vers un agenda de relance économique ", les consultants de la Banque mondiale ont fait un tour d’horizon des secteurs qui ont été confrontés à des impacts négatifs de la crise. Le tourisme figure parmi ceux qui ont enregistré les plus mauvais résultats au cours de l’exercice 2009. A ce sujet, les statistiques parlent d’elles-mêmes.

" Avant la crise politique à Madagascar (et la crise financière internationale), la performance de la filière du tourisme ainsi que les perspectives de croissance se montraient prometteuses. Les arrivées de visiteurs ont augmenté d’environ 11% par an au cours des 10 dernières années et le nombre total des chambres d’hôtel s’est accru d’environ 8% par an entre 2000 et 2008. Début 2009, le nombre total de chambres était de 15 126, dont 30% aux normes internationales. Quelques investisseurs internationaux comme les groupes Accor et Constance avaient commencé à investir ", indique le document.

De grands chantiers tel l’hôtel 5 étoiles d’Ivato (Antananarivo) ont en effet pu voir le jour en 2008-2009. Mais tous ces projets n’ont malheureusement pu porter leurs fruits pour cause de crises.

" L’impact de la récession mondiale sur la filière touristique a été aggravé par la crise politique. Les préoccupations relatives à la violence et à l’insécurité ont provoqué des annulations de réservation et une baisse de 31% des arrivées en 2009, selon les chiffres fournis par l’Aviation Civile de Madagascar et Aéroports de Madagascar. On estime que la filière a subi une baisse de 50% de chiffres d’affaires en 2009, ce qui a eu pour conséquences, des licenciements massifs d’employés et la fermeture de certains hôtels. Les opérateurs touristiques locaux doivent faire face à une rentabilité en baisse au lendemain de la crise économique mondiale, vu la pression exercée par les opérateurs touristiques internationaux ", poursuit le document.

Dans ses études, la Banque mondiale a également relevé d’autres facteurs plombant le décollage de la filière tourisme à Madagascar. Citons entre autres, accès difficile au foncier, coûts élevés des investissements, droits et impôts trop coûteux, manque de visibilité sur les marchés mondiaux ou encore coût trop onéreux du transport aérien.
" En dépit d’un nouveau cadre juridique libéralisé (politique d’ouverture de l’espace aérien adoptée en 2005), Madagascar reste une destination coûteuse pour les touristes, en partie à cause de l’accès aérien limité et de la faible concurrence en services du transport aérien. IL n’existe qu’un nombre réduit de compagnies aériennes qui opèrent en provenance et à destination de Madagascar. Le monopole d’Air Madagascar sur les vols intérieurs contribue au niveau élevé des frais de transport. La connexion régionale demeure encore limitée et les occasions de faire développer le tourisme régional ne peuvent être entièrement exploitées avec les arrangements actuels de services de transport aérien ", indique l’étude de la Banque mondiale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mer 14 Juil - 10:59

14 juillet dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=37982

Citation :
Conjoncture - La haute saison touristique cale
Malgré une certaine augmentation du nombre de réservations et des arrivées, les acteurs de la filière tourisme restent dans l'expectative
Les performances actuelles s'avèrent insuffisantes par rapport au seuil de rentabilité.

C'est le mois de juillet. La haute saison touristique vient de commencer pour ne prendre fin qu'à la mi- septembre. Les opérateurs du tourisme dont les hôteliers et les tours opérateurs attendent beaucoup de cette période pour renflouer les caisses.
Mais contrairement aux autres années, la situation les déçoit et les met dans l'embarras. Selon les dernières statistiques, les réservations se sont améliorées par rapport à l'année dernière, mais le progrès reste trop moyen, comparé aux réalisations précédentes.
En province, le taux d'occupation des complexes hôteliers s'établissent en effet à moins de 35% par rapport à celui de 2008, et une progression moyenne de plus de 10% à peine a été constatée par rapport à celui de 2009.
Dans la capitale, ce taux s'élève entre 25% à 30% au maximum, alors qu'en temps normal, c'est-à-dire en l'absence de crise, il avoisine les 55%.
Ces chiffres demeurent en deçà du taux de rentabilité. «La progression actuelle n'est pas la meilleure. Ce n'est pas encore assez pour atteindre le seuil de rentabilité, notamment pour les grands hôtels», affirme Eric Koller, président de la Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (FHORM).
«Selon les charges des hôtels, ce seuil s'établit à partir de 50% du taux d'occupation, et jusqu'ici très peu d'établissements l'ont atteint. Les difficultés existent dans tout Madagascar», continue ce responsable.
En ce qui concerne les arrivées, les opérateurs constatent aussi une diminution du nombre des Français, qui représentent 60% des touristes à Madagascar.
«Il y a des arrivées mais toujours est-il que nous percevons la crise planer sur le secteur. La haute saison n'est pas fructueuse comme dans les années précédentes. Même les touristes français sont moins nombreux que d'habitude», confirme Jocelyn Ramanabohitra, président de l'Association des Tours opérateurs.
Pas de recrutements
«Avant, à cette même période, on avait beaucoup de travail. On n'avait presque pas le temps de deviser avec les journalistes comme maintenant. Ce n'est pas le cas à présent», poursuit-il.
Les activités des grands hôtels tournent au ralenti. Alors que des vagues de licenciement ont marqué le secteur en 2009, de nouvelles recrues ne se sont pas opérées dans le cadre de la haute saison, hormis dans les nouvelles infrastructures d'accueil.
«Le taux d'occupation actuel reste faible, les hôteliers n'auront pas pratiquement à procéder à des recrutements. L'effectif du personnel en service sera maintenu», avance toujours le président de la FHORM.
Quant aux équipements, les grands préparatifs et les remises à niveau n'ont pas eu lieu dans les hôtels.

Encadrés
Des campagnes de promotion à l'étranger
La dégradation de l'image de Madagascar constitue un grand obstacle pour le plein redressement du secteur. L'organisation des campagnes de promotion à l'étranger, notamment dans les pays émetteurs comme la France, est essentielle.
«Il est primordial de redorer l'image du pays, principalement en France. Il s'agit de reconquérir les acquis», annonce un opérateur hôtelier de la capitale.
Dans ce cadre, l'Office national du tourisme malgache ( ONTM), en collaboration avec ses partenaires, prévoit diverses manifestations et renforce sa présence dans les salons internationaux.
Selon une source autorisée auprès de l'ONTM, un road-show de 15 jours sera organisé au mois d'octobre à La Réunion, principalement dans deux villes, à savoir Saint-Pierre et Saint-Denis. Une forte malgache sera par ailleurs présente au Salon du Tourisme Régal.
D'autres road-show seront organisés à Lyon, Nice et Marseille, en France, outre le salon TOP RESA de Paris.
En Espagne, Madrid et Barcelone seront les deux villes ciblées. Les agences de représentation de l'ONTM en Europe, Allemagne, France, et Italie concoctent des actions de marketing des voyages de presse ainsi que des éductours.
Des actions de promotion, dont des spots publicitaires télévisés ont été lancés en Afrique du Sud, à l'occasion de la Coupe du monde, dans le but d'informer les spectateurs sur la destination Madagascar.

Pas de remise à tout va
Compte tenu de la crise, la clientèle a tendance à profiter pour solliciter de la remise. Les hôteliers se sentent alors obligés de les satisfaire pour les fidéliser.
Toutefois, ils dressent une certaine une limite. Les remises ne dépassent pas généralement 30%. Selon Eric Koller, la braderie ne sera pas favorable pour le secteur, dans la mesure où il serait difficile de revenir aux tarifs réels et effectifs une fois la situation rétablie. «Ce sera compliqué de tout remettre à l'ordre», précise-t-il.

Lantoniaina Razafindramiadana
Date : 14-07-2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIFAKA



Masculin Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mar 3 Aoû - 11:11


Comment se porte le tourisme dans la grande île en cette année 2010 ?

Les avis sont partagés du nord au sud.

Tout va bien dans le sud d'après le journal l'Express

Citation :
TOURISME
Grosse affluence dans le Sud


Madagascar est en pleine haute saison touristique. L'affluence soulage finalement les opérateurs, après une saison 2009 catastrophique. Le Sud, une des destinations phares du pays, retrouve, à l'heure actuelle, son niveau d'animation des grands jours. Selon les informations de l'Office malgache du tourisme de Toliara, les indicateurs d'une grosse affluence se font sentir dans ses activités quotidiennes.
« Le nombre de touristes qui font la queue devant nos bureaux, chaque matin, pour recueillir des informations et des brochures, est un des signes qui illustrent le niveau d'affluence. Et nos bureaux sont, aujourd'hui, véritablement, pris d'assaut », déclare Françis Ramanantsoa, directeur exécutif de l'Office régional du tourisme à Toliara.
La situation sur le circuit sud est illustrateur de la situation au niveau national. La plus grande majorité des touristes choisit cet axe, où se trouvent de nombreux produits touristiques de la Grande île, comme le parc d'Isalo, l'art Zafimaniry, et les plages d'Ifaty et d'Anakao. Les Français restent les premiers, en terme de nombre de touristes qui viennent à Madagascar.

Mahefa Rakotomalala
Date : 03-08-2010 source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=38492


mais c'est pas le même refrain à Majunga , toujours d'après l'Express



Citation :
Mahajanga
Les hôtels désertés


La ville de Mahajanga est très animée depuis presque deux semaines. Touristes étrangers ou locaux, vacanciers venant de la capitale et d’autres régions, étudiants en voyage d’étude ou simples visiteurs envahissent la ville.
Le secteur du tourisme à Mahajanga est pourtant encore dans une phase critique. Le taux d’occupation hôtelier est tout juste de 40%. Le gérant de la Piscine hôtel au bord de la mer, Alexandre Christodolou avance que le taux des clients touristiques est très faible. « Sur les 32 chambres, le taux d’occupation est de 40%. Nous accordons une réduction jusqu’à 40% actuellement», a révélé le gérant. En outre, le propriétaire du Nouvel hôtel sis à Mahajanga be, Anthony Andrianasy, ne se soucie pas de la concurrence.
Concurrence déloyale
«Notre établissement a plus de 30 ans. Le problème de la concurrence ne se pose donc pas. Et si le taux d’occupation est encore assez faible, on attend la mi-août pour espérer une percée », a pour sa part annoncé le propriétaire.
Pendant les vacances scolaires, la ville de Mahajanga a un besoin important en hébergement. Les hôtels avouent pourtant ne pas arriver à remplir leurs chambres. Des établissements scolaires, des villas privées et des particuliers accueillent des touristes et vacanciers.
« Le rôle de l’Office régional du tourisme à Mahajanga (ORTM) se limite uniquement à la promotion, destination et appui ainsi qu’aux événements culturels dans la région Boeny. Nous avons constaté que des centres militaires ou diocésains ainsi que des particuliers propriétaires de villas ou
d’écoles accueillent les vacanciers. Nous les encourageons à se formaliser », a invité le directeur de l’ORTM, Toky Armel Ranjatonantenaina.
Cette «concurrence déloyale» gêne les hôteliers. «Ils ne respectent pas les normes sanitaires», a déploré Alexandre Christodolou, le gérant de la Piscine hôtel.

Vero Andrianarisoa
Date : 03-08-2010 source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=38518
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daniel261



Nombre de messages : 31
Age : 65
Localisation : 17
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mar 3 Aoû - 23:10

ah ah 3 mois à Madagascar du 23 avril au 18 juillet 2010 Tana Manakara Tuléar Tsihombe Fort Dauphin Tsihombe Tuléar Majunga Tana j'ai toujours été le seul client dans les hôtels
excepte les vieux célibataires sans enfants venir assouvir leur besoins principalement aux délices à Manakara les guides pleurent pas de clients c'est général sur l'ile alors
ah si j'ai vu un couple qui a obtenu un visa de courtoisie de 6 mois 2 vélos et la remorque pour leur 2 enfants remarquable leur périple!



SIFAKA a écrit:

Comment se porte le tourisme dans la grande île en cette année 2010 ?

Les avis sont partagés du nord au sud.

Tout va bien dans le sud d'après le journal l'Express

Citation :
TOURISME
Grosse affluence dans le Sud


Madagascar est en pleine haute saison touristique. L'affluence soulage finalement les opérateurs, après une saison 2009 catastrophique. Le Sud, une des destinations phares du pays, retrouve, à l'heure actuelle, son niveau d'animation des grands jours. Selon les informations de l'Office malgache du tourisme de Toliara, les indicateurs d'une grosse affluence se font sentir dans ses activités quotidiennes.
« Le nombre de touristes qui font la queue devant nos bureaux, chaque matin, pour recueillir des informations et des brochures, est un des signes qui illustrent le niveau d'affluence. Et nos bureaux sont, aujourd'hui, véritablement, pris d'assaut », déclare Françis Ramanantsoa, directeur exécutif de l'Office régional du tourisme à Toliara.
La situation sur le circuit sud est illustrateur de la situation au niveau national. La plus grande majorité des touristes choisit cet axe, où se trouvent de nombreux produits touristiques de la Grande île, comme le parc d'Isalo, l'art Zafimaniry, et les plages d'Ifaty et d'Anakao. Les Français restent les premiers, en terme de nombre de touristes qui viennent à Madagascar.

Mahefa Rakotomalala
Date : 03-08-2010 source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=38492


mais c'est pas le même refrain à Majunga , toujours d'après l'Express



Citation :
Mahajanga
Les hôtels désertés


La ville de Mahajanga est très animée depuis presque deux semaines. Touristes étrangers ou locaux, vacanciers venant de la capitale et d’autres régions, étudiants en voyage d’étude ou simples visiteurs envahissent la ville.
Le secteur du tourisme à Mahajanga est pourtant encore dans une phase critique. Le taux d’occupation hôtelier est tout juste de 40%. Le gérant de la Piscine hôtel au bord de la mer, Alexandre Christodolou avance que le taux des clients touristiques est très faible. « Sur les 32 chambres, le taux d’occupation est de 40%. Nous accordons une réduction jusqu’à 40% actuellement», a révélé le gérant. En outre, le propriétaire du Nouvel hôtel sis à Mahajanga be, Anthony Andrianasy, ne se soucie pas de la concurrence.
Concurrence déloyale
«Notre établissement a plus de 30 ans. Le problème de la concurrence ne se pose donc pas. Et si le taux d’occupation est encore assez faible, on attend la mi-août pour espérer une percée », a pour sa part annoncé le propriétaire.
Pendant les vacances scolaires, la ville de Mahajanga a un besoin important en hébergement. Les hôtels avouent pourtant ne pas arriver à remplir leurs chambres. Des établissements scolaires, des villas privées et des particuliers accueillent des touristes et vacanciers.
« Le rôle de l’Office régional du tourisme à Mahajanga (ORTM) se limite uniquement à la promotion, destination et appui ainsi qu’aux événements culturels dans la région Boeny. Nous avons constaté que des centres militaires ou diocésains ainsi que des particuliers propriétaires de villas ou
d’écoles accueillent les vacanciers. Nous les encourageons à se formaliser », a invité le directeur de l’ORTM, Toky Armel Ranjatonantenaina.
Cette «concurrence déloyale» gêne les hôteliers. «Ils ne respectent pas les normes sanitaires», a déploré Alexandre Christodolou, le gérant de la Piscine hôtel.

Vero Andrianarisoa
Date : 03-08-2010 source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=38518
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mer 15 Sep - 11:35

Tourisme : hausse de 12% pour le premier semestre 2010.






--------------------------------------------------------------------------------


Madagascar a enregistré une progression de 12% des arrivées touristiques du 1er janvier au 30 juin 2010 par rapport aux chiffres du premier semestre 2009.

Fort de cette augmentation, l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) multiplie les actions auprès des professionnels du marché espagnol, français et réunionnais. En effet, l’ONTM organise, le 14 et 15 septembre, un roadshow à Barcelone et à Madrid avec la compagnie Air Madagascar.

Ensuite, l’ONTM se rendra au Salon IFTM Top Resa à Paris (21 au 24 septembre 2010) avec Air Madagascar, l’Office Régional du Tourisme de Nosy Be, 2 hôtels et 7 Tours opérateurs qui présenteront leurs produits et nouveautés. Le nouveau Manuel des Ventes de l’ONTM sera lancé officiellement durant ce salon.

Le 27, 28 et 29 septembre, l’ONTM - via son Agence Interface Tourism – prévoit une rencontre avec la presse et les professionnels français à l’occasion d’un roadshow à Lyon, Marseille et Nice.

Le 28 et 29 octobre, l’ONTM organise un roadshow grand public dans 2 villes réunionnaises : Saint Denis et Saint Pierre. Ce roadshow verra la participation de 7 opérateurs et de 2 Offices régionaux du Tourisme (Nosy be et Diégo). Du 30 octobre au 07 novembre, l’ONTM participera au Salon International du Tourisme de l’Ile de la Réunion au Parc des Expositions à Saint Denis. Pendant ces 2 évènements, l’ONTM, le TOP (Association des Tours Opérateurs Professionnels de Madagascar) et la compagnie Air Madagascar lanceront un package promotionnel Réunion – Antananarivo - Réunion à partir de 500 € par pax comprenant l’aérien et l’hébergement.

Sources : Agence de presse de l’Océan Indien/Office du tourisme malgache
http://www.agencepresse-oi.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Jeu 23 Sep - 11:26

dans la Gazette

source : http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6394:secteur-touristique-un-bel-avenir-malgre-tout&catid=45:newsflash&Itemid=58

Citation :


Secteur touristique: Un bel avenir malgré tout



Jeudi, 23 Septembre 2010 05:38
Le palais des Sports et de la Culture à Mahamasina abritera le salon des métiers du tourisme et de l’hôtellerie ce jour et demain. Le but est de faire la promotion du secteur et de sensibiliser ainsi les jeunes que le tourisme présente encore un bel avenir devant lui. Certes, la situation politique instable de l’île depuis des années ne fait que paralyser le tourisme. C’est un secteur très vulnérable. Pourtant, il reste la première source de devises pour Madagascar .Rien que pour le premier semestre 2005, les recettes en devises sont estimées à 149,7 millions d’USD soit 303 milliards d’Ariary pour une durée moyenne de séjour de 20 jours pour les touristes. Mais le nombre de touristes semble encore faibles pour Madagascar, face à d’autres îles voisines. A l’instar de l’île Maurice avec une superficie totale de 2 040 km2, elle accueille un million de touristes par an contre 350 000 touristes pour Madagascar qui a une superficie de 587 000 km2. La capacité d’accueil et la potentialité ne présentent aucune défaillance pour la grande île mais les limites se situent plutôt au niveau de la politique pas encore définie pour que le secteur puisse s’avancer, au niveau du manque de structures, d’infrastructures, d’enseignement, de formation, de partenaires et d’expériences. Viendra s’ajouter à cela l’insuffisance des compagnies aériennes. «Beaucoup d’acteurs dans le monde touristique ne maîtrisent pas leur travail jusqu’au bout des doigts. Et nombreux sont ceux qui passent à la formation sur le tas. Les diplômes ne suffisent pas pour atteindre un certain degré d’efficacité mais il faut des expériences. Et vice versa. Mais ce n’est pas pour autant que les acteurs directs du secteur, perdons espoir. Beaucoup reste à faire dans ce monde » explique Elyane Rahonintsoa, manager de Tranovola. Pour un aperçu global de la situation du tourisme à Madagascar, quelques statistiques révèlent en effet, l’instabilité des flux des mouvements des touristes. En 2002, lors de la grande crise économique, Madagascar a accueilli 61 674 touristes. Un chiffre qui est passé de 139 230 à 228 784 de 2003 à 2004 pour terminer en 269 980 lors du premier semestre de l’année 2005. Le Ministère malgache de la Culture et du Tourisme à l’époque recense 932 établissements hôteliers pour 10 847 chambres dont la majorité sont de petites structures. Des chiffres très encourageants mais qui font toujours face à des risques dès que des conjonctures politiques se pavanent dans les airs. La crise de 2009 a frappé fort. Lors du premier semestre, le nombre de touristes ne s’élève qu’à 60 000. « Par rapport à 2008, le nombre des touristes a diminué de 50% en 2010 et de 70% entre 2008 à 2009. On a un taux d’occupation de 30% pour l’hôtel depuis janvier si il a n’a été que 20% en 2009. A 70%, les touristes d’affaires restent dans la capitale et à cause de la situation du pays, ils ne préfèrent pas venir » a-t-elle martelé. Par ailleurs, on recense 85 000 touristes pour le premier semestre de cette année. « Le secteur commence à décoller maintenant. C’est dans cette optique que les participants ont décidé de prendre les choses en main. Déjà hier, avec la participation des toutes les parties prenantes et dans le cadre de la journée mondiale du Tourisme et du 400ème anniversaire de la ville d’Antananarivo, une conférence-débat sur le thème : « Les métiers du Tourisme et de l‘Hôtellerie et de la Restauration » s’est tenue dans les locaux de la Chambre de Commerce Antaninarenina. L’idée reste le même, promouvoir le tourisme à Madagascar.
NIR

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIFAKA



Masculin Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Mar 28 Sep - 11:49



j'ai lu cet article dans la Vérité


çà coule de source : http://www.laverite.mg/economie-a-madagascar/tourisme-6196-millions-de-dts-de-recettes-durant-le-premier-semestre.html


Citation :
Lundi, 27 Septembre 2010 00:30




Le secteur tourisme a enregistré 61,96 millions de Dts du mois de janvier à juin contre 55,07 millions de Dts pour la même période en 2009.
Les recettes se chiffraient à 193,43 milliards d’Ariary. Durant le premier semestre en 2006, les recettes en devises étaient à 67,02 millions de Dts. La Journée mondiale du tourisme sera célébrée ce jour. 86 803 touristes ont été enregistrés au cours du premier semestre contre 77 244 touristes pour la même période en 2009, soit une hausse d’environ 12,37%. En général, les arrivées des visiteurs non résidents aux frontières étaient entre 11 087 et 17 910. Le mois de février enregistrait le moins de visiteurs à raison de 11 087 en 2010 et 9 526 en 2009. En juin, ils étaient à 15 849 visiteurs non résidents aux frontières, contre 13 624 durant la même période en 2009. Le nombre total de visiteurs non résidents aux frontières l’année dernière était à 162 687. Les touristes arrivés aux frontières durant le premier semestre étaient respectivement 132 456 en 2006, 141 574 en 2007 et 156 485 en 2008. Selon les données du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, le Sud du pays est le plus fréquenté, avec 38,40% des visiteurs. Viennent ensuite le Nord avec 21,10% des visiteurs, l’Est avec 19,30% des touristes. 13,90% parmi eux fréquentent l’Ouest du pays tandis que 7,30% visitent les Hautes terres. L’écotourisme domine encore avec un taux de 55%. Le soleil et la plage intéressent 19% des touristes, tandis que les activités culturelles occupent 15% d’entre eux. 8% seulement s’intéressent aux sports et aux aventures. Concernant les motifs des visites, 63% sont des touristes à titre principal et 37% à titre secondaire. Quant à la répartition par pays d’origine des touristes, la France tient toujours la première place avec plus de la moitié des visiteurs, suivie de La Réunion, l’Angleterre, l’Italie, l’Allemagne, l’Amérique et la Suisse.En 2009, 15 126 chambres, 878 entreprises de voyages et de prestations touristiques et 1 339 hôtels étaient recensées dans le pays. Par ailleurs en 2003, on comptait 768 hôtels, 553 entreprises de voyages et de prestations touristiques et 9 325 chambres. La durée moyenne de séjour dans le pays est de 15 à 20 jours. En 2009, le secteur tourisme a généré 21 085 emplois directs dans les hôtels et restaurants et 5 136 emplois dans les entreprises de voyages et de prestations touristiques, soit un total de 26 221 emplois directs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Jeu 2 Déc - 12:13

02/12/2010 dans le Courrier

source :http://votemfm.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=11349:tourisme--une-hausse-notable-cette-annee&catid=35:economie&Itemid=61

Citation :
TOURISME : Une hausse notable cette année Écrit par Haingo
Paysage pittoresque malgache.
Le nombre de touristes à Madagascar a connu une hausse notable cette année, comparé aux chiffres de 2009. Toutefois, l'évaluation de l'office régionale de tourisme d' Antananarivo fait ressortir que malgré l'augmentation des visiteurs dans le pays durant le premier semestre de cette année par rapport à l'année dernière, une baisse a été constatée si on évalue l'évolution des arrivées des visiteurs non-résidents aux frontières depuis 2007.

Ainsi, 86 803 touristes ont été enregistrés au cours de mois de janvier à juin 2010 contre 77 244 touristes pour la même période en 2009, soit une hausse d'environ 12,37%. Toutefois, c'était durant les mois de mai et juin que la différence a été constatée : ces touristes étaient aux nombres de 14 387 au mois de mai 2010 contre 13 624 en 2009, tandis qu'on a enregistré 15 849 en juin 2010 contre 13 624 en 2009.

Hausse logique

Pourtant, étant donné que le début de la crise se situe au mois de janvier 2009, la hausse était logique pour cette année, selon un responsable auprès de l'ORTANA. Mais par rapport aux deux dernières années, c'est-à-dire, les années 2007 et 2008, les chiffres ont connu une baisse considérable puisqu'au cours de mois de janvier à juin 2007 le nombre de visiteurs s'élevait jusqu'à 141 574 s'il était à 156 485 en 2008.

En terme de recettes, le secteur tourisme a enregistré 61,96 millions de dollar au mois de janvier à juin 2010 contre 55,07 millions de dollar pour la même période en 2009. Quant à la différence par rapport à ces deux précédentes années, les recettes que Madagascar a enregistrées n'ont cessé de diminuer puisqu'en 2007, ce même secteur a enregistré 85,42 millions de dollar, et 93,89 millions de dollars en 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIFAKA



Masculin Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Jeu 27 Jan - 17:41

dernier bilan 2010 dans le Courrier de Mada du 27 janvier 2011

Citation :

Tourisme / Dernier trimestre 2010 : 38,6 millions de DTS obtenus

Écrit par Herizo A.




La filière tourisme a réalisé un apport en devises de l'ordre de 38,6 millions de DTS au cours du dernier trimestre 2010. Telles ont été les dernières statistiques fournies par le ministère du Tourisme et de l'Artisanat. Le mois d'Octobre a été le plus fructueux avec une entrée en devises de 13,18 millions de DTS, contre 12,42 millions de DTS seulement en Novembre, et 13 millions de DTS en Décembre.

En 2010, l'on a recensé 22 760 emplois directs contre 21 998 en 2009. 5 421 entreprises de voyages et de prestations touristiques (EVPT) ont été dénombrées en 2010 contre 5 031 en 2009, soit 390 de plus en un an. Quant aux occupations d'hôtels, le ministère a noté une hausse de 6%, car en 2010, les chiffres font état de 45% contre 39% en 2009. En tout, l'hôtellerie et restauration ont créée 4,4 milliards Ar de recettes.

Quant aux arrivées des touristes, le ministère a répertorié 53 752 touristes au cours du dernier trimestre contre 55 497 touristes au cours du deuxième trimestre 2010. Une légère baisse a été remarquée, toutefois la ministre Irène Andréas a tenu à préciser que "ce fut un exploit, malgré la crise, car une évolution de l'ordre de 10% a été remarquée sur toute l'année". En effet, les apports en devises de toute l'année 2010 font état de 139,94 millions de DTS contre 116 millions de DTS en 2009.


çà coule de source : http://votemfm.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=13194:tourisme--dernier-trimestre-2010--386-millions-de-dts-obtenus&catid=35:economie&Itemid=61
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Ven 4 Fév - 11:51

04/02/2011

la Gazette

source : http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=9988:tourisme-le-secteur-resiste-et-avance-meme&catid=45:newsflash&Itemid=58

Citation :

Tourisme: Le secteur résiste et avance même
Vendredi, 04 Février 2011 06:05
« L’année 2010 s’était terminée beaucoup mieux qu’elle n’avait commencé. Dans certaines contrées, lors du 2ème semestre, la fréquentation des établissements avait pu être comparable à celle de 2008, notre année de référence ». C’est ce que déclare Vola Raveloson, directeur exécutif de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) dans l’éditorial du dernier numéro d’Info-tourisme Madagascar, le magazine officiel de l’office. L’année 2008 est, en effet, celle d’un record avec des arrivées dépassant les 375 000 touristes, contre un peu plus de 139 000 en 2003 et plus de 344 000 en 2007. Une bonne année 2010 s’explique notamment par la présence de Madagascar dans les catalogues des professionnels du voyage dans les pays émetteurs de touristes vers la Grande Ile. Cette présence a été possible grâce au travail fourni par l’office et le ministère du Tourisme à travers les salons et foires internationaux et grâce aussi aux différents outils de promotion comme la 3ème édition du manuel des ventes rédigé en plusieurs langues, les cartes thématiques dont les rubriques sont adaptées aux touristes-cibles des pays visés, etc. La stabilité politique en 2010 a également eu des impacts positifs sur le secteur. L’un des seuls à continuer à souffrir est probablement Antananarivo et ses environs, là où se situe le point névralgique de la politique.

Sinon, le tourisme est l’un des rares secteurs à s’être relevé promptement à la suite des violences politiques du 1er semestre 2009. Il est pourtant vulnérable aux événements et même aux incidents qui pourraient doucher l’enthousiasme des touristes à venir. Malgré tout, les opérateurs touristiques ont foi en l’avenir de leur secteur. Les nouveaux investissements et la participation aux salons tant au niveau international que national (Enjoy Madagascar en décembre 2010) le prouvent. Le dernier numéro du magazine de l’office fait ainsi référence à des investissements comme celui injecté dans la construction d’un nouvel complexe hôtelier, Les Hérons, situé à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de la capitale. Il y aura aussi l’ouverture prochaine de JC hôtel près de l’aéroport d’Ivato, l’extension de l’hôtel Joffre à Toamasina et toujours dans cette ville portuaire, l’ouverture de l’établissement à 4 étoiles, l’hôtel Calypso. Dans le Nord, l’Iharana bush camp a également ouvert ses portes tout près de l’entrée du parc national des tsingy de l’Ankarana. A Ambanja, une association paysanne en partenariat avec le tour opérateur réceptif Libertalia aventure a mis en place des projets pilotes mariant développement rural local et tourisme solidaire…

Sinon, le magazine évoque des produits comme les croisières aériennes pour découvrir les beaux sites souvent enclavés ou pour le plaisir d’admirer des sites vus d’en haut. Le cahier central du magazine met cette fois-ci l’accent sur l’île Sainte-Marie et ses multiples attraits.

Fanjanarivo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2010 : retour des touristes?   Aujourd'hui à 2:11

Revenir en haut Aller en bas
 
2010 : retour des touristes?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salon vivre autrement Paris 2009-2010...et 2014 déjà !
» Japon: les «îles aux pins» attendent le retour des touristes
» Hirondelles 2010
» ZWOLLE - SAMEDI 18 SEPTEMBRE 2010 - ALLER-RETOUR de CAMBRAI en CAR
» Retour de Norvege

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******SEJOURS ET VOYAGES******* :: Pour ceux qui veulent y aller-
Sauter vers: