MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le train magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leininger Patrick
ACTIF
ACTIF


Masculin Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 26/08/2005

MessageSujet: Le train magique   Ven 11 Nov - 11:44

Bonjour à Tous
J’ai 58 ans dans quelques jours le 28 ( 18 à l’intérieur) j'attend vos cadeaux:)) je suis Viking, sagittaire j’aime les voyages
Même avec ma condition modeste j’ai toujours voyagé . C’est ainsi que j’ai vu plusieurs merveilles du monde . Les monts météores en Grèce, le Grand Canyon en Amérique, la tour Effel en France, les Temples d’Ancor , et encore et encore.
Mais le train de Fiana - Manaka a laissé une image indélébile sur ma mémoire, j’aime à me rappeler la beauté des paysages, le sourire des gens, les parfums. C’est le train magique J

La vie à 20 à l’heure
Longue de seulement 163 km, la ligne de chemin de fer Fiananarantsoa côte Est qui relie depuis près de 70 ans la capital Betsileo à Manakara, dans le sud Est malgache, s’avère essentielle pour cette région particulièrement enclavée. Certains villages sont en effet à plus de 50 km de la piste la plus proche.
Sur ces rails allemands du xix siècle dommages de guerre récupérés par la France à la fin de la Première Guerre mondiale, d’antiques wagons et de villes locomotives diesel transportaient l’an passé plus de 170.000 voyageurs et quelques 19.000 tonnes de bananes,de café, de riz et de girofle.
Cinq liaisons hebdomadaires. Le tableau noir qui trône sur l’un des murs du hall de la gare de Fiana annonce un train pour Manakara tous les mardi, mercredi, jeudi, samedi et dimanche. Départ à 7 h.
Le retour de Manakara s’effectue tous les lundi, mercredi, jeudi, vendredi et dimanche. Départ à 6h30.
Un billet en première classe Fiana Manakara côute 5/6 Euros en première classe 3/4 en seconde. Soit l’équivalent de 7 à 9 kg de riz.
Une rame type est constitée au maximum de six wagons : trois voitures de voyageurs, et deux fourgons réservés aux bagages des passagers et au wagon de marchandises. Deux rames peuvent être couplées – un train de marchandises et un tain de passagers, pour économiser du gasoil. La vitesse commerciale du train de la FCE est de 20km par heure. Sur certaines portions de voie, elle peut atteindre les 30kmh ( dans les années 80 on l’a poussé jusqu’à 70 km/h ) mais c’est du passé . La pente la plus forte est de 3.66% pour peu que le voyage se déroule sans imprévu, un train de voyageur met huit heures à effectuer l’intégralité du trajet, long de 163 kilomètre.
Le plus log des 48 tunnels de la ligne FCE à une quarantaine de km de Fiana atteint 1072 mètre. Dans les ouvrages d’art les plus longs, les passagers se retrouvent alors plongés dans le noir le plus complet, les voitures n’étant pas équipèes de système d’éclérage. Les odeurs des bananes ou des sacs de café se mêlent alors aux lourds effluves de diesel, vite dissipés par les courants d’air au sortie des tunnel.
La FCE emploie 350 salariés et journaliers. La ligne gérée par l’Etat malgache, emploie 350 agents, dont 200 à 220 permanents. Parmi eux une dizaine de conducteur, autant de contrôleurs et dix policiers spécialement affecté à la surveillance de la ligne. Un conducteur de train gagne entre 5 et 600.000 FMG soit l’équivalent de 41 à 51 euros par mois, tandis qu’un contôleur peut espérer un salaire de 600à 700.000 50à 58 Euros. La totalité des journaliers employés par la FCE ?en fonction de ses besoins, sont des riverains de la voie ferrée. Ces emploies augmentent de manière conséquente les revenues de plusieurs familles de paysans.
Entre 6 et 10 litre e gasoil au kilomètre. La ligne FCE dispose de six voitures françaises Dietrich construites dans les années cinquante et de deux voitures suisses. La plus spacieuse mesure 18 mètre de long. Faute de trouver des pièces de rechange pour ces pièces de musée la FCE s ‘adresse à des chantiers navals français pour les faire fabriquer sur mesure.
Dix ans de construction et plus de 5000 morts. Entamée en 1926, la construction de la ligne s’est achevée dix ans plus tard, reliant ainsi la capitale du Betsileo à la ville côtière de Manakara.
Les travaux de ses 67 ponts mais surtout le creusement de ses 48 tunnels on mobilisé les efforts de plusieurs dizaine de milliers d’hommes ; les effondrement et de nombreux autres accidents de chantier ont côté la vie à au moins 5000 ouvriers certains avancent même le chiffre de 10.000 mort- , ce qui explique en partie l’attachement féroce des riverains à leur train.
Cette ligne s’avère d’autant plus vitale pour cette population qu’elle reste le seul lien avec l’extérieur pour près de 100.000 habitants de cette région ; la piste, impraticable durant la saison des pluies et accessible seulement aux 4x4 et au camions, s’éloigne à certains endroits à plus de 50 km de leurs villages.
Devant les portières constamment béantes, à l’instar des larges fenêtres à guillotine restées grandes ouvertes pour rafraîchir l’air, s’agitent et crient de nombreux marchands, pour la plupart des femmes et des enfants certains sont âgés d’a peine plus de six ans ; une scène qui se répète à l’envie dans chacune des 16 gares jolonnant le parcours : chacun expose sur sa tête son assiette en émail écaillée chargée de crevettes ou d’écrevisses, son plat de kitozo, sa bassine remplie de tilapia frits, sa gamelle chargée de mofo ravina – un savoureux mèlange de farine de riz, de pistaches et de bananes écrasées soigneusement plié dans une feuille de bananier – ou sa cafetière de café coulé d’un noir d’encre.
Pour quelques centime d’euro, sous le nez des voyageurs qui se penchent aux portières presqu’à en tomber ; d’autres marchands, brandissent à bout de bras des paniers en vacoas remplis de macuba – des fruits rouges à la plulpe blanche très prisés par les passagers assoiffés de bananess vertes ou noires, de fruits de l’arbre à pain ou de grappes de raisins soigneusement arrosées pour allécher le chaland. Et chacun d’arpenter la rame, d’un côté, puis de l’aitre, espérant ainsi épuiser son stock de marchandises, avant le prochain départ ; avant que le village replonge dans sa torpeur habituelle et que le train laisse rien d’autre dans son sillage que des peaux de bananes négligement balancées sur lavoie.
Les rails ont cassé.
Tout coccupé à téter le sein nu de sa jeune mère tandis que le train redémarre, un nourrisson s’endort, bercé par le roulis et le métronome affolé du claquement des roues sur les métalliques des rails.
Parti – à l’heure à7 heures du matin le train de la FCE mettra quatre heures pour rallier la gare de Manampatra, situé à mi-parcours. Une halte de 25 minutes est prévue. Elle durera en réalité près de quatre heures ; la rumeur court vite le long des trois voitures « les rails on cassé » .
En attendant la réparation, les voyageurs désertent le train à la recherche de l’ombre et d’un peu d’air, derrière les baraques en bois qui surplombent la voie ferrée. D’autres s’installent dans les hotely – de petits restaurants en planche en plein cœur des ruelles moyenâgeuses du marché de Manampatrana.
De derrière la gare jaillit le cliquetis entêtant d’une vieille roue de vélo rouillée : devant elle s’attroupent une quinzaine de voyageurs. Ils passent le temps, faisant claquer leurs pièces de monnaie sur le comptoir de cette loterie aux 12 numéros presqu’éffacés par le temps.
Les mises dépassent rarement les 500 fmg ( 4 centimes d’euros) . Au même moment, une dizaine de marmailles revenant de l’école, attirés par les quelques touristes du wagon de 1 é classe, réclament aux fenêtre un « bonbon « ou un stylo que quelques généreux vazaha s’empressent de distribuer avec – trop – de largesses.
« C’est pas bon d’apprendre à mendier aux enfants « maugrée un vieux malgache, le regard courroucé dissimulé sous le feutre de son Borsalino.

Après avoir épuisé l’intérêt des voyageurs désormais repu, les marchandes d’amuse-gueule une poignée de boula ( billets) en poche regagnent leurs villages en marchant parfois plusieurs kilomètres le long de la voie avant de s’enfoncer dans la forêt.
L’orage qui se déclenche , particulièrement soudain et violent, refroidit vite les rails, ce qui permet à l’équipe de maintenance d’achever le remplacement du rail défectueux.
Traize heures après avoir laissé derrière lui la gare de Fianarantsoa, le train traverse le tarmac de l’aérodrome de Manakara, à deux kilomètre de la gare ferrovière. « C’est le seul train au monde à couper la piste d’envol. En tout cas il ma coupé le soufle.
Mon site : http://patrick.leininger.free.fr/train.html
Le train de Fianarantsoa à Manakara celle le sort de cent mille personnes qui dépend de la ligne ferroviaire qui relie Fianarantsoa et Manakara car le chemin de fer reste leur unique moyen de transport. Par peur de le voire disparaître, les riverains avec l'aide étrangère, ont commencé à réhabiliter la ligne. A chaque fois que le train s'arrête à une gare, c'est la fête durant ces quelques minutes précieuses pour la population des environs. Le train attire comme un aimant les gens de la brousse, qui arrivent pour vendre des beignets ou des fruits. Le dernier wagon disparu, les villageois se dispersent à regret comme s'ils craignaient que le tain ne passe plus jamais. Quelques minutes plus tard, le silence retombe sur la gare jusqu'à la prochaine fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/photovoyage
Robinson
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: BON ANNIVERSAIRE PATRICK !   Ven 11 Nov - 13:39

C prévu que l'on fasse ce trajet, j'ai de + en + hâte maintenant....

C vrai, ça doit être GEANT comme rencontres inédites !

Sinon, avec un peu d'avance, Bon anniversaire Patrick !

Voici mes cadeaux :


Je trinque avec toi !








Passes une bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Madaphile
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 253
Age : 73
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Le train magique   Ven 11 Nov - 16:48

Merci de cette superbe narration!
Evidemment je projette moi aussi de faire ce voyage. Mais j'aimerais savoir quelles sont les possibilités d'hébergement à Manakar, l'intérêt d'y séjourner quelques jours, par exemple comme base vers Mananjary et Farafanga (possible en moto ?, si on peut en trouver sur place...)

Je ne manquerai pas de célébrer ton annioversaire, en attendant :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leininger Patrick
ACTIF
ACTIF


Masculin Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 26/08/2005

MessageSujet: Re: Le train magique   Ven 11 Nov - 17:44

Tu trouveras aucun problème de logement à Manaka.
Moi je connais Sidi hôtel mais je préfaire chez Sully l'hôtel restau super aux Delices tu peux venir de ma par.
De plus il te donnera plein de renseignements.
Bon voyage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/photovoyage
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE


Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 37
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Le train magique   Mer 16 Nov - 0:58

de la part de toute l'équipe MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le train magique   Mar 22 Nov - 10:43

tiens, tiens, on parle de Madarail ce matin dans la Gazette du 22 11 2005

En attente de vos commentaires sur cette privatisation




Mise en concession du réseau FCE : Un parfum de scandale
Ecrit par James R.
22-11-2005
La mise en concession du réseau des chemins de fer Fianarantsoa Côte Est (FCE) fait actuellement l’objet de diverses contestations et réclamations. Alors que le gouvernement malgache favorise le secteur ferroviaire comme pilier de la lutte contre la pauvreté, il confie le réseau FCE à des concessionnaires. Des voix montent en effet actuellement, après le passage dans la capitale, il y a une dizaine de jours, du directeur de FCE et des représentants des travailleurs, sur le processus adopté dans cette mise en concession. Pas plus tard qu’hier, la grogne a gagné une bonne partie des travailleurs du FCE de Manakara, quand on leur a signifié subitement que le personnel à licencier passe de 70 à 100. Des opérateurs locaux évoquent une faveur octroyée par le régime à quelques sociétés privées dont Madarail. Le directeur général adjoint de cette société, Patrick Stevenart ainsi que le directeur du FCE de Fianarantsoa, sont à Manakara dans ce sens.
Il paraît qu’près la curieuse annulation de l’appel d’offres de l’année dernière, le régime (ndlr : la Primature ou la Présidence ?) avait souhaité la participation des sociétés privées nationales. Toutefois la Banque mondiale préfère une solution en favorisant Madarail.
Le nœud gordien du problème est le non respect des procédures en vigueur, considéré comme une mauvaise gouvernance pour ne pas dire d’un parfum de scandale en la matière, surtout que la mise en concession est co-menée avec les bailleurs de fonds dont la Banque mondiale.

Fin octobre, le ministre des Transports et des Travaux publics, Rolland Randriamampionona a dit, devant les sénateurs, que la procédure de mise en concession était annulée puisque les offres ne respectent pas les intérêts nationaux. Et cela, après l’ouverture des offres techniques et financières. M. Randriampampionona a promis qu’il y aurait d’amples précisions sur l’affaire. Mais on attend toujours.
Suite à notre enquête, les sociétés ayant rempli les conditions de l’appel d’offres lors du deuxième semestre 2004, sont tous des unités françaises, à l’image de Transport du Sud-Ouest (TSO) et des Chemins de Fer Départemantal (CFD). Normalement l’offre devait revenir au CFD, mais on ignore pour quelle raison cette dernière a été éliminée. Est-ce là l’absence d’intérêts nationaux soulevé par le ministre lors de son passage au Sénat ? CFD étant une société sous tutelle de l’opérateur réunionnais bien connu Chateauvieux. Les opérateurs avertis ont pensé qu’après cette annulation aura lieu un autre appel d’offres ; mais celui-ci tarde à venir. Curieusement, le conseil de gouvernement n’a pas renouvelé cet appel d’offres.
Impliquée dans le financement, la Banque mondiale aurait fait des réserves auprès du gouvernement sur une dotation du lot FCE à des sociétés privées nationales, sans appel d’offres. Embarras du choix au sein de Mahazoarivo, Anosy etAmbohitsorohitra.
L’investigation signifie qu’un accord tacite a eu lieu entre la Banque mondiale et le régime. Comme quoi une période transitoire de deux années sera accordée à Madarail pour la gestion du FCE. Tandis que sur le port de Manakara, il n’y a pas d’information officielle. On sait toutefois que la société Rama-Export (Ramanandraibe Export), installée depuis belle lurette dans cette région, et Magros (celle du président de la République), rêvent tous deux d’exploiter le port de Manakara.
Avec le choix de gré à gré qui favorise Madarail, une seule société d’exploitation gérant la Rncfm « qui dispose des problèmes financiers d’un montant de 40 milliards de Fmg » selon le personnel déflaté, et cette opacité sur la prise en main du port de Manakara, beaucoup crient au scandale. Pourquoi la Banque mondiale, avisée de cette situation, ne réagit-elle pas ? Car le scénario de mise en concession au profit de Madarail pourrait avoir lieu d’ici la fin de l’année, pour une durée de deux années. Plus encore, des informations émanant de la direction des affaires juridiques du ministère des Travaux Publics et des Transports font savoir l’existence d’une magouille dans la vente des ferrailles et auxquelles seraient impliquées Madarail.


Le responsable de cette société a démenti leur implication, mais nous avons des attestations sur l’attribution de marché et le bon d’enlèvement où le commissaire spécial et le coordinateur régional de Madarail apportent leurs paraphes respectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.


Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Le train magique   Ven 21 Avr - 20:35

Super les sites de Patrick

Mais en cliquant sur le lien suivant j'ai la vidéo en prime :

http://madatrain.ifrance.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le train magique   Mer 10 Déc - 23:47

mauvaise nouvelle à lire dans l'Express de demain matin

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=22970

Citation :
Fianarantsoa


Le train FCE tombé en panne


Une véritable déception pour les paysans opérateurs et les voyageurs, ainsi que les touristes dans le Sud- Est, habitués à prendre le chemin de fer. La locomotive du train reliant Fianarantsoa et la côte Est (FCE) est tombée en panne depuis jeudi 4 décembre à Fenomby.
La direction ferroviaire régionale n’a eu d’autre alternative que d’annuler tous les voyages depuis ce jour, l’autre locomotive étant encore à Tana.
La raison de la panne semble du côté des essieux. C’est pourquoi la réparation prend du temps, aucun des deux outils de dépannage en possession de la gare de Fianarantsoa n’étant pas en état de marche.
La non circulation du train a un impact sur le plan économique des régions Haute Matsiatra et Vatovavy Fitovinany, car c’est seul le moyen de transport et d’évacuation des produits agricoles.
Ainsi, le prix du litchi a augmenté en une semaine sur les marchés à Fianarantsoa. D’un autre côté, les voyages de découverte sur la ligne FCE, que certains touristes affectionnent en cette fin d’année, sont remis en question si jamais la locomotive, une fois réparée, rencontre une nouvelle panne.

Flavie Haingo
Date : 11-12-2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le train magique   Lun 18 Avr - 10:02

18 04 23011

source : http://www.les-nouvelles.com/spip.php?article9243


Citation :
Transports ferroviaires
La ligne Fianrantsoa-Manakara souffle ses 75 bougies

Le 1er avril 1936, un train effectuait pour la première fois la liaison entre Fianarantsoa et la côte Est du pays. Et depuis ces 75 ans, la ligne continue de desservir des zones enclavées pour lesquelles elle est encore le seul moyen de communication.

Un tel anniversaire ne pouvait pas passer inaperçu. C’est pourquoi Médard Rakotozafy, le directeur de la ligne Fianarantsoa- Côte Est (FCE), était cette semaine à Antananarivo, où il a rencontré le ministre des Transports, qui a donné son accord à la tenue de célébrations.

Si la date de l’inauguration officielle des 75 ans de la ligne n’est pas encore fixée, Médard Rakotozafy assure que des festivités se poursuivront tout au long de l’année, à Fianarantsoa, Manakara, ainsi que dans les villages desservis par le chemin de fer.

Actuellement, le train de la ligne FCE effectue trois allers-retours par semaine et transporte en moyenne 250 voyageurs sur chaque trajet, même si ce chiffre est variable en fonction des saisons.

Outre les déplacements des personnes, le train est indispensable pour le transport des marchandises, puisque ce sont entre 120 et 140 tonnes de denrées, essentiellement des fruits et des produits de première nécessité, qui passent par ces wagons lors de chaque trajet.

Lisann
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP


Masculin Nombre de messages : 342
Age : 52
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Le train Magique   Ven 25 Oct - 16:36

Quelqu'un sait il si le la laison en train Fianar Manakara est en fonction et si la reponse est oui, quels jours est il en fonction?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: le fianar manakara   Sam 26 Oct - 8:38

bjr
le train fonctionne mais souvent des pannes avec un voyage qui peut durer entre 12 h et 2 jours suivant la rapidite des reparations
normalement depart fianar mardi ,jeudi, samedi et manakara mercredi ,vendredi ,dimanche pas de train lundi
mais si panne il est possible qu une vacation saute


je presise une fois de plus que je deplore qu ici beaucoup demande des infos mais en donnent rarement a leur retour
je ne parle pas de ceux qui ne disent meme pas merci
mais ceci ne te concerne pas particulièrement!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP


Masculin Nombre de messages : 342
Age : 52
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Le train magique   Lun 28 Oct - 8:42

Merci Jipi

C 'est vrai que je suis revenu demander un renseignement sur mada, alors que je n etais pas revenu sur le site depuis longtemps
Je vis actuellement à la Réunion et je vais regulierement dans la grande île
Je vais redevenir plus assidu sur ce forum

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le train magique   Aujourd'hui à 6:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Le train magique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Montréal-Orlando en train ???
» Genre de grosseur à l'arriere train
» Ma petite boule magique
» preparer un voyage en train avec son chat
» Probleme chevre qui tienne plus du train arriere

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******SEJOURS ET VOYAGES******* :: Pour ceux qui veulent y aller-
Sauter vers: