MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme   Mar 1 Fév - 11:08

1er février 2011

dans Madamatin

source : http://www.madamatin.com/articles/economie/lazani-betsileo-le-fleuron-de-fianarantsoa.html

Citation :

Lazan’i Betsileo - Le fleuron de Fianarantsoa

Écrit par S.Razafitsoa
Dimanche, 30 Janvier 2011 22:20
uand on parle de la région Haute Matsiatra, le « Lazan’i Betsileo », avec ses vins, vient automatiquement à l’esprit, c’est comme si on pense au Brésil en parlant de football. Samedi dernier, l’industrie vient justement de fêter la vendange dans ses locaux même à Soahindrana. Il ne s’agit pas uniquement de cet événement mais également de la célébration du 40ème anniversaire de Lazan’i Betsileo créé en 1971 par la coopération Suisse. Le ministre de l’Economie et de l’Industrie Fienena Richard et son équipe sont venus sur place pour cette double célébration de la filière viticole. On tient aussi à souligner la présence du ministre de la Justice Christine Razanamahasoa au cours de la cérémonie. On compte actuellement 1500 viticulteurs dans la région dont les 625 d’entre eux sont des actionnaires de la société. Une action représente 25 ares de vignobles et la viticulture occupe une superficie de 300 hectares dans la Haute Matsiatra. Pour les viticulteurs non actionnaires, l’industrie envoie des vulgarisateurs auprès d’eux pour des accompagnements techniques afin d’améliorer les récoltes. Le prix des raisins ces derniers temps tend à la hausse, selon le directeur Général du Lazan’i Betsileo Rajomalahy Jean Francois Régis, ce qui améliore le revenu des paysans et accroît leur motivation. Les prix vont dépendre de la qualité de production de chacun des viticulteurs, mais on tient à faire remarquer quand même que si le prix maximum auprès des paysans est de 350 ariary en 2010, ce prix va être le prix minimum cette année. Cela témoigne que l’amélioration de la performance de l’industrie au cours de ces dernières années engendre des retombées positives sur les paysans. De 450 à 837 tonnes de récolte entre les années 2007 et 2010, la société vise cette année 900 tonnes de récolte, pouvant donner 8000 hectolitres contre 6000 hectolitres en 2010. La bonne nouvelle, c’est que les viticulteurs vont pouvoir acheter des produits alimentaires, notamment le riz au cours de la soudure avec leur revenu, confie le dirigeant de l’industrie vinicole lors de la visite du même ministre de l’Economie et de l’Industrie Fienena Richard sur place le mois de novembre dernier lors de la célébration de la Journée de l’Industrialisation de l’Afrique (JIA).

Innovation en vue

L’industrie contrôle 70 pour cent du marché local, bien positionnée malgré la forte concurrence, mais l’innovation est un phénomène incontournable si on veut maintenir sa performance à long terme. L’innovation permettra à l’industrie de jouer sur la qualité face à la concurrence. Dans ce sens, le ministre Fienena Richard souligne dans une interview que les machines utilisées sont obsolètes, les pieds de plantation de vigne commencent à vieillir, la recherche de partenariats et d’apports de capitaux est primordiale et d’accroître la culture et donc la production. Et d’ajouter que l’année 2011 est l’année de défi comme le Président de la HAT Andry Rajoelina l’a souligné dans son discours lors de la présentation de vœux à Iavoloha. Le partenariat avec la région Bourgogne de la France est déjà en vue. L’industrie est actuellement sur le point de réaliser ce que le DG du Lazan’i Betsileo appelle « la culture raisonnée », la culture qui suit totalement la norme. Une somme de 2 milliards d’ariary, selon ce dernier, va être affectée à ce rajeunissement des machines utilisées et le ministre prévoit déjà des mesures de facilitation à cette innovation telles des mesures fiscales pour les importations. D’ici deux ans, l’industrie prévoit d’atteindre plus de 1000 tonnes de raisins malgré la rareté des pluies actuellement. Des milliers de vies dépendent des activités de cette industrie vinicole de la Haute Matsiatra, il est temps qu’elle reprenne une plus grande dimension.
S.Razafitsoa



Dernière édition par R@koto le Ven 9 Sep - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme   Mar 1 Fév - 11:18


Le DG décoré



  • Dans le Courrier
source : http://votemfm.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=13309:fianarantsoa--qlazani-betsileoq--la-societe-nest-pas-encore-guerie&catid=35:economie&Itemid=61

Citation :


Fianarantsoa / "Lazan'i Betsileo" : La société n'est pas encore guérie






La vendange pour les viticulteurs du Lazan'i Betsileo a débuté officiellement le 29 janvier dernier et a coïncidée avec le 40ème anniversaire de ce grand producteur de vin.

Un grand rendez-vous qui s'est tenu à la cuve générale du "Lazan'i Betsileo", pour tous les acteurs du vin de la Région Haute Matsiatra et deux ministres du gouvernement dont Fienena Richard, ministre de l'Economie et de l'Industrie ainsi que Christine Razanamahasoa, Garde des sceaux et ministre de la Justice ont honoré de leur présence la cérémonie.

Ce fut le moment pour le directeur général actuelde la société, Jean François Régis Rajomalahy, de faire un état des lieux après qu'il a pris le règne, il y a 5 ans de cela.
Son premier mot est d'affirmer que la société "Lazan'i Betsileo" est sur la bonne marche dans son redressement.

Ainsi, il a notifié que désormais, les viticulteurs sont payés normalement et que toutes les dettes de la société ont été honorées envers ces agriculteurs.

Et lui de continuer que "Lazan'i Betsileo" est de nouveau dans la course pour reprendre sa place de leader dans ce secteur après les années de galère.

Toutefois, même si la société tourne en plein régime, il a affirmé que la société "Lazan'i Betsileo" n'est pas encore "guérie". A preuve, selon lui, la société a besoin d'autres investisseurs ou partenaires pour atteindre sa vraie vitesse de croisière, si actuellement seuls les viticulteurs sont les seuls actionnaires.

Le ministre de l'Industrie et de l'Economie, Fienena Richard lui a alors promis l'aide de l'Etat dans la recherche de partenaires fiables et de ressources financières nécessaires.

Le projet en marche

Pour se relancer pleinement, "Lazan'i Betsileo", à part la recherche de nouveaux capitaux, met en place le projet de renouvellement des infrastructures et des matériels, qui datent du début de la production, il y a 40 ans. Le directeur général met 5 ans pour réaliser ce projet qui nécessite le somme de 2 milliards d'ariary.

Mais en attendant, "Lazan'i Betsileo" projette d'exporter ses productions, car selon encore le directeur général, après 40 ans de production la société n'a jamais exporté de vins.

Une démarche qui nécessite l'amélioration des cépages, qui ne comportent actuellement que 3 variétés que sont le Seviar, le petit bouchet et le couderc 13.

Il y a aussi la mise en pratique d'un cahier de charge viticole, qui a déjà débuté, pour une culture raisonnée primant la qualité à la quantité.

Augmentation

L'amélioration de la technique de culture des vignes a eu des effets bénéfiques pour tous les acteurs du vin, à commencer par les viticulteurs qui ont vu le prix de leur marchandise augmenter car de 350 ariary le kilo en 2010, cette année, le kilo de raisin est acheté à plus de 400 ariary.

Sans oublier la récolte qui est de 450 tonnes en 2007, année de redémarrage de la production, pour en arriver à plus de 800 tonnes en 2010. De même pour la production de vins qui avoisinera les 8. 000 hectolitres cette année, si avant, celle-ci est de moins de 6.000 hectolitres.

Quelques chiffres

Nombres de secteurs de production : 6
Surface cultivée : 300 ha
Production nécessaire : 1.500 t par an
Production en 2010 : 830 tonnes
Production en 2011 : 1.000 tonnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme   Lun 21 Fév - 23:25

21/02/2011

dans Midi


source : http://www.midi-madagasikara.mg/index.php?option=com_content&view=article&id=9583:lazani-betsileo--40-ans-sous-le-signe-de-lamelioration-de-la-production-vinicole&catid=2:economie


Citation :
Lazan’i Betsileo : 40 ans sous le signe de l’amélioration de la production vinicole
Lundi, 21 Février 2011 00:00
Ce fleuron de l’industrie vinicole malgache compte améliorer ses performances.

1971-2011, la Société Lazan’i Betsileo marque cette année ses 40 ans d’existence dans la production de la vigne et du vin. Pour souligner cet événement, la société a tenu à l’associer avec la fête de la vendange qui s’était déroulée à Soaindrana-Fianarantsoa, le 29 janvier dernier. 40 année de vie du Lazan’i Betsileo que la société entend mettre à profit les acquis et les faiblesses pour les capitaliser vers une meilleure production vinicole.

Fleuron. L’occasion a été donc mise à profit par le directeur général de la Société Lazan’i Betsileo, Rajomalahy Jean François Régis pour faire une rétrospective de la vie de cette société, fleuron de l’industrie du Betsileo et de ses perspectives. Le premier responsable de faire remarquer qu’il y a eu des hauts et des bas dans la vie de cette société. Le représentant des producteurs de souligner expressément que les années de traversée du désert du Lazan’i Betsileo ont été dures. La société était au bord de la faillite. Heureusement, qu’en 2007, a-t-il poursuivi, des mesures de redressement ont été entreprises par la nouvelle direction générale dirigée par Rajomalahy Jean François Régis et qui ont porté leurs fruits. Beaucoup ont été faits et autant restait à faire, devait poursuivre le directeur général qui a illustré que 40 ans pour une entreprise nécessitent une profonde restructuration tant au niveau des infrastructures que des matériels pour mieux répondre aux exigences de l’heure. Dans le domaine de l’agriculture, de la production de vigne, des rénovations ont été entreprises pour une amélioration de la production, avec le concours du Conseil Régional de Bourgogne. Il sera procédé pour cette année à l’introduction de nouveaux encépagements avec l’arrivée très prochaine des nouveaux plants de France. Aussi, le personnel de l’usine a bénéficié de formations dispensées par le Conseil Régional de Bourgogne dans l’amélioration de la qualité de vin. Ces techniciens français de faire remarquer que le vin produit est de bonne qualité mais est issue des raisins de variétés hybrides.

635 Actionnaires. Un handicap perdure au niveau des producteurs a fait remarquer le directeur général à l’endroit du ministre Fienena Richard, de l’Economie et de l’Industrie. Celui de l’approvisionnement en engrais et intrants agricoles pour les producteurs dont les prix sont hors de portée. Aussi, le directeur général d’exhorter l’appui du gouvernement dans l’importation des matériels et l’allègement des taxes douanières. Pour faire face à toutes ces restructurations, le directeur général de suggérer à une augmentation du nombre des actionnaires de la société tout en faisant appel aux partenaires financiers. La société Lazan’i Betsileo compte actuellement 635 actionnaires. Pour la campagne 2010-2011, la production viticole a atteint 830 tonnes si en 2007, elle était 450 tonnes. Le ministre de l’Economie et de l’Industrie de rassurer de l’appui du gouvernement dans la série de réformes qu’entend entreprendre la société Lazan’i Betsileo.

Chan-Mouie Jean Anastase
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme   Ven 3 Juin - 12:53




http://mada.forumactif.com/t2652-festival-du-vin-a-fianarantsoa-25-aout-2011



A voir sans modération :

http://www.madagascar-tourisme.com/article.php?&article_id=371&lang=fr


Citation :


2ème Festival du Vin de la région Matsiatra


Le secteur vitivinicole sera à l’honneur lors de la 2ème édition du « Festival du Vin » de la région de Matsiatra, à Fianarantsoa du 25 au 28 août 2011. De nombreuses activités vous attendent : sportives, culturelles et artistiques, concours culinaires, visite des caves et des vignobles, carnaval, course de garçon de cafés…et le tout ouvert par une démonstration de chaque opérateur (exposé et dégustation).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme   Sam 27 Aoû - 0:53

26/08/2011

dans l'Express : http://www.lexpressmada.com/fianarantsoa-madagascar/26768-la-filiere-vitivinicole-en-difficulte.html


Citation :
Fianarantsoa


La filière vitivinicole en difficulté




La qualité de la production de vin n’est pas compétitive à cause de la mauvaise qualité des grappes (Photo Archives)


La deuxième édition du festival du vin s'est tenue dans la ville de Fianarantsoa. Cela a permis aux opérateurs de se concerter face au déclin de la filière.
Un grand carnaval où les participants ont défilé à travers la ville dans une ambiance de fête avec musique a marqué l'ouverture de la deuxième édition du festival du vin à Fianarantsoa. Diverses organisations socio-culturelles issues de la région Haute Matsiatra ont pris part à cet évènement.
Tous ceux qui ont pris la parole durant cette cérémonie d'ouverture sont unanimes pour affirmer que la filière vitivinicole et celle du tourisme, dans la région de Haute Matsiatra, traversent actuellement une période difficile.

« C'est, justement, la raison principale de la réalisation de cet événement pour développer les ressources et potentialités de la région », a précisé le Chef de Région, Benjamin Raharison. Ainsi, la conférence débat sur la filière vitivinicole à Madagascar, qui s'est tenue pendant l'après-midi de la journée d'ouverture du festival, a permis aux participants d'identifier les facteurs qui nuisent au développement de cette filière.

Mal exploité

Parmi ces problèmes figure le fait que les vins obtenus des cépages hybrides cultivés à Madagascar ne sont pas compétitifs sur le marché international, vu que « ce type de plan de vigne est classé non recommandé et interdit depuis 1979 », a rapporté Isabelle Rakotozafy, agronome œnologue, lors de son intervention en parlant de la place de Madagascar sur le plan international.

D'autres problèmes viennent de l'absence d'une loi régissant la filière vigne à Madagascar et des impôts conséquents qui frappent les vins. L'existence des producteurs de vin sans vignobles (piquettes synthétiques), et l'absence d’ associations professionnelles pour défendre la filière constituent aussi une barrière pour le développement de cette filière.

Suite aux demandes des opérateurs vinicoles de Fianarantsoa, la société Guanomad, partenaire officiel de l'évènement, a profité de l'occasion pour présenter le nouvel engrais bio destiné à améliorer la qualité de production de vignobles.

Le vin est un véritable atout, non seulement dans le domaine économique régional, mais aussi dans le domaine du développement touristique. Car la visite des caves et des vignobles pourrait devenir un circuit touristique non négligeable.

Flavie Haingo
Vendredi 26 août 2011



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme   Ven 9 Sep - 11:46

09/09/2011

dans l'Express : http://www.lexpressmada.com/fianarantsoa-madagascar/27215-la-filiere-vinicole-moteur-du-tourisme.html


Citation :
Fianarantsoa
La filière vinicole moteur du tourisme
Envoyer à un ami Imprimer Le festival du vin, du 25 au 28 aôut à Fianarantsoa, est apparu pour ses organisateurs comme une étape très importante pour la relance du tourisme de la région Haute-Matsiatra.
« Malgré quelques imperfections constatées au cours de ce festival nous avons l’espoir que la filière tourisme, en état de quasi léthargie, pourra se revigorer. En effet, plusieurs acteurs sont actuellement prêts à donner un coup de main », a mentionné Sedera Razafimahefa, directeur exécutif de l’Office régional du tourisme de Fianarantsoa (ORTF), organisateur de la manifestation.

Par ailleurs, de nombreuses personnes estiment que la filière est mal exploitée, en dépit des divers atouts et ressources tes que les beaux sites touristiques et surtout les crus vinicoles. Ces derniers doivent être un véritable support touristique, grâce à la présence des caves très intéressantes dans la région.

« La qualité du vin ne dépend pas seulement de son traitement pendant l’encavement, mais aussi et surtout de la préparation aux productions des cépages », note Régis Rajomalahy, directeur général de la société Lazan’i Betsileo.

Flavie Haingo
Vendredi 09 septembre 2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIFAKA

avatar

Masculin Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme   Mar 5 Juin - 10:53

05 juin 2012

Citation :
Edition de Beaune
> Beaune







Lycée viticole Beaune : une aide pour les viticulteurs de Madagascar



le 05/06/2012 à 05:00




La somme de 2 269 € servira à l’achat de petit outillage viticole. Photo Mady Vernay


Le lycée viticole organise chaque année ses portes ouvertes. À cette occasion, le personnel et les étudiants proposent un repas dont l’intégralité de la recette est versée à une association caritative. Pour la troisième année consécutive, elles ont eu lieu le 24 mars et ont remporté un vif succès. La somme de 2 269 € a ainsi été collectée. Elle permettra de venir en aide à l’association Lazani Betsileo, un regroupement de 1 200 viticulteurs constitué en coopérative à Madagascar, avec lequel le lycée viticole est en contact depuis cinq années.

La somme servira à acheter du petit outillage, comme des sécateurs – des outils de luxe pour eux – mais aussi des produits œnologiques auprès de fournisseurs beaunois. Tous ces produits sont stockés au lycée viticole en attendant qu’ils soient ­acheminés dans l’île par un transitaire.

Une fois par an, des élèves et des professeurs se rendent à Madagascar pour apporter une aide technique afin de les aider à progresser dans le ­domaine de l’œnologie.
çà coule de source : http://www.bienpublic.com/edition-de-beaune/2012/06/05/une-aide-pour-les-viticulteurs-de-madagascar


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les vins de Fianarantsoa sont le moteur du tourisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elles sont arrivées
» Moteur OM 651
» Problème de moteur sur les big nugget XL 140cv 2.2
» alimentation moteur 220/380
» Quelles sont ces plantes?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******L'ILE EN PHOTOS******* :: Recettes Locales-
Sauter vers: