MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ca commence à sentir le roussi pour Ravalomanana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Ca commence à sentir le roussi pour Ravalomanana   Lun 21 Nov - 17:02

CRAINTE POUR RAVALOMANANA - UN HOMME ARMÉ ARRÊTÉ DANS UNE ÉGLISE
Yvon Randrianoavy (53 ans) portait un sac contenant des armes dangereuses et uniques à Madagascar.

La gestion par le gouvernement de l'incident d'Ambohibao risque de peser lourd sur l'image de l'Exécutif auprès de la communauté internationale, avec comme arbitres aux premières loges les ministres francophones.

La présidence à l'épreuve. La garde rapprochée du président Marc Ravalomanana appréhende un "suspect" armé au cours d'une cérémonie religieuse à laquelle le chef de l'Etat assiste. Jusque tard dans la nuit, Ambohitsorohitra affiche la prudence et distille les informations. A la veille de l'ouverture de la conférence ministérielle de la Francophonie et la manifestation de l'opposition, la présidence aura du pain sur la planche pour la gestion de ce dossier brûlant.
La scène se déroule durant la célébration du 19e anniversaire du "Toby fifohazana" de l'Eglise luthérienne à Ambohibao, hier matin. Le président Marc Ravalomanana et Jean Lahiniriko, président de l'Assemblée nationale, sont présents à la cérémonie.
"Vers 10h 30", selon un communiqué émanant de la présidence, les responsables de la sécurité du chef de l'Etat "fouillent un personnage au comportement suspect après l'avoir fait sortir du temple". Ce même communiqué fait état de la présence d'"un pistolet SAPL, calibre 12/50, avec trois cartouches, et d'un pistolet neutralisant" dans la sacoche de Yvon Randrianoavy.
Hier soir, la présidence lève un pan du voile. Selon toujours le communiqué officiel, il s'agit d'un homme âgé de 53 ans, responsable dans une agence de voyages. D'après une autre source, il subit une enquête "auprès de la présidence".

Barils de poudre. Express
-------------------------------------------------------------------------------------
:: Attentat contre le président de la République

Histoire de fous ?

A deux reprises, le Chef de l'Etat Marc Ravalomanana a été le sujet d'un attentat. Les présumés tueurs sont des fous. Le dernier attentat était perpétré hier, au temple FLM d'Ambohibao par Yvon Randrianoavy, 53 ans. Il était «propriétaire» d'un pistolet SAPL, calibre 12/50, et d'un pistolet neutralisant.


«J’attends la venue du président de la République. Dès qu’il entrera dans le temple, je lui tirerai dessus», devait lancer un fou qui a l’habitude d’assister à tous les cultes du FLM d’Ambohibao. Personne n’a pris ses paroles au sérieux. Et Ravalomanana est venu. La messe a commencé et s’est déroulée le plus naturellement du monde.
Comme chaque année, le “Isan-taonan’ny Toby Loterana Ambohibao” se tient du 17 au 22 novembre. Les dates ne varient pas, quels que soient les événements. Au moment de la communion, au plus profond de la messe, voilà l’homme qui longe le mur, s’approche petit à petit du groupe présidentiel, son arme à feu au poing. Heureusement pour lui (ou pour Ravalomanana), quelques personnes se sont aperçues à temps de ce qu’il manigançait ou de ce qu’il avait en tête (allez savoir ce que pense un fou), il a été retenu à temps.
En fait, rien ne s’est passé, puisque le fou a pu être retenu et a été emmené loin des lieux. Le président de la République a assisté à la messe jusqu’à la fin. Mais l’assistance a pu apercevoir qu’il avait les larmes aux yeux alors qu’il prenait le chemin du retour. Soulignons que cet homme a un port d’armes dans les règles.
Un événement qui aurait pu avoir l’allure d’un faits divers, anodin comme tout autre. Si ce n’est qu’il a porté sur la personne du numéro Un de l’Etat. Celui-ci a évité de justesse, il y a quelques semaines, l’accident d’hélicoptère dont il a été victime, lui et sa femme. Et sans aller plus loin, des rumeurs ont circulé, ces derniers temps, comme quoi un coup d’Etat se concoctait quelque part. Et voilà les organes de presse publique qui faisaient l’objet d’un impressionnant dispositif de sécurité.
Coïncidence ou non, l’on sait que les instances mondiales de la Francophonie prennent place ici à Antananarivo, et ce à partir de ce jour. L’arrivée du seul Jacques Chirac avait déjà occasionné le déploiement de services de l’ordre pas comme tous les jours. L’histoire d’un fou aurait-il un certain impact sur la vie de la Nation ? N’empêche, la vie politique semble bouger et n’importe quel événement pourrait provoquer des remous puisqu’un étincelle, ne serait-ce provoqué par un fou, si l’on se souvient d’un autre fou - dit-on - d’Andoharanofotsy qui a jeté une brique sur l’escorte présidentielle.
Ah, ces histoires de fou ! Une arme - pas à feu, cette fois - pour calmer les esprits ? En tout cas, ces informations proviennent d’un témoin oculaire, digne de foi; cependant, la version officielle apporte d’autres points qui méritent d’être ajoutés. L’homme, âgé de 53 ans, répond au nom de Yvon Randrianoavy. Muni d’un sacoche, ses manèges d’entrée/sortie incessants auraient incité la méfiance de la sécurité présidentielle et les aurait conduit à le fouiller hors du temple. Un pistolet SAPL, calibre 12/50, n° de série 071718, avec trois cartouches, et un pistolet neutralisant, marque «Security Plus» auraient été le fruit de leurs investigations. Yvon serait un employé d’une agence de voyages. Aucune mention de l’état mental de la personne. Quoi qu’il en soit, le président Marc Ravalomanana aurait frôlé la mort. De près, cette fois.
La Tribune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 38
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Ca commence à sentir le roussi pour Ravalomanana   Lun 21 Nov - 23:16

pouquoi on dit qu'il est fou? de quel droit? il est lucide mais à sa manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Ca commence à sentir le roussi pour Ravalomanana   Lun 21 Nov - 23:30

C + facilede dire qu'ils sont fous !
Comme ça , ça évite la polémique d'un contre pouvoir.
Ne pas dire que Ravalomanana n'est pas apprécié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Madaphile
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 253
Age : 74
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Ca commence à sentir le roussi pour Ravalomanana   Mar 22 Nov - 0:37

La Gazette DGI rapporte les choses d'une tout autre façon :



Attentat ? Allons donc…
Ecrit par Adelson RAZAFY
21-11-2005

Emoi et anxiété, hier soir, en apprenant l’incident du matin qui s’est déroulé au temple luthérien d’Ambohibao. D’abord car l’annonce du secrétaire général de la Présidence de la République a été faite avec une formule qui donne la part belle au sensationnalisme.
Ensuite car on a fait dire aux journalistes des médias officiels qu’on a voulu attenter à la vie du chef de l’Etat. Le public, assailli par les mille soucis d’une vie en temps de crise, aurait voulu se passer de cet événement qui empoisonne davantage son existence… En fait, plutôt que de crier immédiatement à la tentative de meurtre, les services de sécurité de la Présidence auraient dû pousser plus loin leurs investigations. Car aucun élément probant ne permet de conclure à une réelle volonté de nuire.
Les faits brièvement : alors que le couple présidentiel assistait à un culte religieux au temple luthérien d’Ambohibao, un individu d’allure suspecte, une sacoche à la main, a été surpris en train de faire des va-et-vient dans la salle. L’homme ayant été appréhendé et fouillé, on a découvert dans son bagage un pistolet calibre 12 et trois cartouches, ainsi qu’un pistolet neutralisant. Certains faits curieux interpellent l’attention. D’abord, le fait que le pistolet n’ait pas été chargé au moment de l’arrestation. Voilà un assassin bien négligent ou bien distrait. Ensuite, le fait que dans une vaste salle où tous les fidèles sont assis, un éventuel meurtrier se fasse remarquer en allant et venant entre les travées, tenant à la main un article que l’on rencontre rarement dans un lieu de culte. Puis le fait que sur les lieux « du crime », l’arme ait été enfermée dans une sacoche au lieu d’être tenue prête à l’emploi, dans la poche par exemple.


L’assassin présumé, en tout cas, se fait un peu trop voir et ne semble guère être disposé à entrer en action. Cet Yvon Randrianohavy, 53 ans, responsable dans une agence de voyages mérite apparemment un examen chez le psychiatre. Les articles découverts à son domicile, lors de la perquisition (pistolet neutralisant, poignard, gourde, jumelles, lampe de poche…) n’indiquent aucune intention maléfique, même si le communiqué officiel semble vouloir faire passer l’intéressé pour un « mercenaire ». Il s’agit, en effet, de la panoplie habituelle des guides attachés aux agences de voyage, et qui convoient par exemple des touristes en randonnée ou en trekking.

En fait, on semble vouloir exploiter l’événement pour faire passer Marc Ravalomanana pour un martyre et pour diriger vers lui un courant de sympathie. La brutale dégradation des conditions de vie ayant malmené la cote présidentielle, on veut tirer profit de l’incident pour remettre sur la pente ascendante la popularité du locataire d’Ambohitsorohitra. On se souvient que l’accident d’hélicoptère du mois dernier avait déjà accru l’affection du public à son endroit. A l’heure où l’élection présidentielle se profile à l’horizon, on veut peut-être amplifier le phénomène. Ou qui sait, on veut peut-être aussi tirer parti de l’incident pour interdire le meeting que l’opposition compte organiser demain dans la capitale. En mettant en avant l’impératif du maintien de l’ordre public et du renforcement de la sécurité, on peut en effet refuser l’autorisation de rassemblement sollicité par les 3FN. On sait que le régime craint au plus haut point que le meeting ne vire à l’émeute, provoquant ainsi une effervescence nuisible à l’image de l’île au moment où se tiennent ici les conférences de la Francophonie.
Prudence en tout cas. Avec l’histoire de cet agent de voyages, on veut peut-être nous mener en bateau…


l'un des journaux est proche du pouvoir, l'autre proche de l'opposition, lequel manipule l'opinion ?

Rajout ce jour 22/11 : deux articles dans l'Express minimisent l'incident et ne parlent plus d'attentat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca commence à sentir le roussi pour Ravalomanana   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca commence à sentir le roussi pour Ravalomanana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les papillons se font sentir!!
» Bois pour voliere
» Poison anticoagulant pour rat !! URGENT
» Documentation utile pour la création d'une mare
» quelles fleurs pour jardinieres d hiver??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: