MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Gazette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: La Gazette   Ven 25 Nov - 11:19

Avenir clair-obscur
Ecrit par Phil de Fer
25-11-2005

Aujourd'hui, on demande aux Malgaches de réduire leur consommation d'électricité. C'est tout simplement grotesque, scandaleux, absurde, irréaliste, malvenu, et inutile. Cette mesure ne peut qu’inspirer révolte et cynisme.C’est grotesque parce que l'on demande aux abonnés de restreindre le peu qu'ils consomment et parce que la qualité de service est inversement proportionnelle au montant de la facture. L’argument est énorme : vous payez plus et on vous en donne moins.


C’est scandaleux parce que l’on exige des consommateurs qu’ils se serrent la ceinture alors que les dirigeants de la Jirama et les politiciens se sont engraissés sur la bête qu’ils ont pillés et parce que le racket continue aujourd’hui avec des tarifs qui ne cessent d’augmenter. Bien entendu, l’effort ne doit venir que de l’abonné, l’Etat ne va pas faire l’effort de réduire la TVA collectée sur toutes les factures de la Jirama.


C’est absurde parce que pendant des décennies, les tenants du pouvoir ont superbement ignoré l'entretien des installations électriques et le recouvrement des factures de la Jirama ainsi que la promotion des énergies renouvelables, et parce qu’aujourd’hui, par un abus de puissance publique inouï, ils nous imposent des leçons élémentaires de maîtrise de l’énergie.


C’est irréaliste parce qu'on ne peut pas empêcher une entreprise, qui doit honorer des commandes et des échéances bancaires, de faire tourner sa production au ralenti et parce que cet appel à un comportement citoyen de la part du consommateur contraste avec l’irresponsabilité des dirigeants de la Jirama et des politiciens qui veulent aujourd’hui prendre en otage le consommateur. La supercherie est là : l’Etat donne l’illusion d’être responsable en jouant le justicier de l’électricité et fait comme si l’abonné sera responsable du délestage s’il ne réduit pas sa consommation. C’est malvenu parce que les consommateurs font déjà des économies de bouts de chandelles en utilisant les ampoules les plus faibles et parce que les élèves et étudiants ne peuvent pas lire longtemps le soir à la lueur d’une bougie. Aujourd’hui, seuls les casinos et restaurants chinois scintillent de tous les feux avec leur débauche de néons et de bulbes électriques.


C’est inutile parce que si les abonnés consomment moins, le chiffre d’affaires de la Jirama se réduira d’autant et parce que ce remède de fortune ne résoudra pas les problèmes structurels.Les pays industrialisés peuvent diminuer leur consommation d’électricité puisqu’une partie est consacrée à un usage superflu tandis qu’à Madagascar, la majorité de la population n’utilise le courant qu’avec frugalité et parcimonie. Entre la hausse des produits de première nécessité, des loyers, des carburants, et des tarifs de l'eau et de l'électricité, la seule réduction se situe et s’accélère au niveau du pouvoir d’achat des Malgaches. Comment réduire notre consommation d’électricité qui a déjà atteint le néant ? Nous nous apprêtons à régresser à la vitesse de…la lumière ! Bientôt, l’état de nécessité nationale ou de situation d’urgence sera proclamé. On se lavera et on dînera dans le noir ou au clair de lune. Il faudra oublier les ordinateurs et les imprimantes pour retrouver les vieilles machines à écrire poussiéreuses aux rubans asséchés. Les stations serviront le carburant et les chirurgiens opèreront à la lueur d’une lampe de poche à pile alcaline. Les hélices des ventilateurs cesseront de tourner, tout comme la fraise du dentiste. Cliniques, hôpitaux et maternités se passeront de couveuses électriques, de stérilisateurs, d’ECG et de scanner. Faute de congélateurs, les poissonneries ne vendront que du poisson séché et les glaçons se vendront à la sauvette au marché noir. Les supermarchés et les guichets bancaires se réadapteront à la machine à calculer ou au boulier. Les ménagères retrouveront les joies du fer à repasser à charbon. Les soudeurs électriques iront rejoindre, sur les bancs du chômage, les réparateurs d’appareils électriques et les releveurs de compteurs électriques. On se passera de la chaîne de télévision MBS et les enfants mangeront du beurre TIKO rance. Les téléphones portables ne sonneront plus, faute de pouvoir être rechargés et les inconditionnels du SMS se rabattront sur les télégrammes. Ce sera l’âge d’or des piles, des briquets, des panneaux solaires, des groupes électrogènes et des bougies mais faute d’électricité, les usines locales ne pourront pas en produire. Des prières collectives seront dites pour le retour de l’électricité. Les prophètes donneront en vain un éclairage nouveau sur la vie. Privées de brushing, les femmes remettront à la mode le chignon ou la chevelure ébouriffée. Les câbles de la Jirama serviront à étendre le linge. Les enfants pourront jouer avec les prises. Les centrales hydroélectriques se transformeront en musées. Les disjoncteurs, les ampoules et les fusibles deviendront des reliques. Les funambules marcheront sur les fils à haute tension. Pour se tenir au courant, le Président de la République écoutera la radio grâce à la batterie de sa voiture. Les milices ne contiendront plus les hordes de voleurs. L’absurde atteindra son paroxysme avec un décret interdisant la vente des lampions et des lampes à pétrole qui seront devenus la cause d’incendies.


Et puis…par un beau jour ensoleillé, comme au premier matin du monde, à quelques semaines des élections présidentielles, un candidat agitera une idée-force jusqu’à ce que jaillisse le courant-force et la lumière…divine, comme par enchantement. Accueilli comme le Messie pour avoir su éclairer notre pénombre, ce Magicien d’Oz sera élu ou…réélu. Et la lumière fut ! La politique n’est-elle pas aussi l’art d’organiser le chaos et de saisir les opportunités qui en découlent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
 
La Gazette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rubrique petite gazette
» gazette-tortue
» La gazette des Karets - num° 2. jan 2011 PDF
» La gazette des jardins
» Gazette bleue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: