MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ELECRICITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: ELECRICITE   Jeu 1 Déc - 9:06

Un revenu supplémentaire estimé à un million d’Ar par paysan et par an
Madagascar se lance dans la production de gazole vert à partir du jatropha, une plante originaire d'Amérique du Sud qui a l'avantage de rejeter de la vapeur d'eau et non du gaz carbonique. La Grande Ile espère rapidement produire 5% de la consommation nationale en carburant et, à plus long terme, exporter sa technologie.

Madagasacar se met au vert. Les paysans malgaches se lancent dans la production de gazole vert à partir du jatropha, une plante originaire d'Amérique du Sud. La société D1 Oils est à l'origine de cette initiative et espère répondre à 5% des besoins de la Grande Ile à l'horizon 2008. Chaque année, les propriétaires de moteurs diesel consomment 200 millions de litres de gazole. L'avantage principal de cette technologie écologique est qu'elle permet l'émission de vapeur d'eau et non de gaz carbonique.

Compatible avec les moteurs diesel

Contrairement au diesel traditionnel, le jatropha s'adapte parfaitement aux conditions climatiques du pays. D'un point de vue économique, la vente de son huile constitue un revenu supplémentaire estimé à un million d'ariary (472 dollars) par paysan et par an (60% des Malgaches vivent avec moins d'un dollar par jour). "En plus de ces vertus énergétiques, le jatropha est apte à remplacer le charbon, à être utilisé comme engrais ou à servir à la confection de bougie et de savon", assure Sally Ross, directrice de la société D1 Oils Madagascar.

Etablie à Londres, l'entreprise s'est intéressée de près à l'île de Madagascar et à la richesse de sa flore. Remplacer le diesel par du gazole vert bio peut s'avérer d'autant avantageux : la technologie verte peut être utilisée à 100% par les moteurs diesels et que le prix du litre de gazole Jatropha devrait être équivalent à celui du gazole ordinaire. Les plantations vont commencer début décembre dans trois régions de Madagascar sur une superficie totale de 1 631 hectares avec 1 500 paysans participant au projet. "D1 Oils remet des jeunes plants aux agriculteurs qui récoltent les graines, les broient et extraient l'huile que nous achetons pour la raffiner et la transformer en carburant vert", poursuit Sally Ross.

Quatre raffineries en cinq ans

D1 Oils a pour objectif d'ouvrir quatre raffineries dans 5 ans, l'huile brute peut polluer les moteurs diesel. Les obstacles que Sally Ross craint de rencontrer concernent l'utilisation du carburant vert sans qu'il ait été raffiné et la destruction de culture de Jatropha par les feux de forêt, essentiellement causés par les paysans qui ont l'habitude de brûler les mauvaises herbes. "Notre projet va marcher ! A ce jour, il n'y a pas de concurrent et les entreprises pétrolières n'ont manifesté aucun mécontentement à l'égard de notre action", soutient la directrice de D1 Oils Madagascar.

"Le jatropha, plante robuste qui requiert peu d'entretien, s'adapte parfaitement au territoire parfois hostile de Madagascar ainsi qu'aux sols pauvres. Il convient par ailleurs parfaitement au reboisement que nécessite la Grande Ile", explique Sally Ross. Rouge écarlate pour les mâles, vert pour les femelles, le Jatropha podagrica est armé d'un feuillage coriace vert foncé et d'une tige bombée à la base, avec de rares branches terminales en "touffe".

En floraison toute l'année, sa croissance est lente et sa hauteur peut atteindre 1m50 dans son milieu d'origine. Elle peut vivre à la lumière vive ou sous un soleil tamisé jusqu'à une température minimale de 10°C. Cette catégorie de plante compte environ 160 espèces, d'arbres, arbustes ou de plantes médicinales.

Madagasacar se met au vert. Les paysans malgaches se lancent dans la production de gazole vert à partir du jatropha, une plante originaire d'Amérique du Sud. La société D1 Oils est à l'origine de cette initiative et espère répondre à 5% des besoins de la Grande Ile à l'horizon 2008. Chaque année, les propriétaires de moteurs diesel consomment 200 millions de litres de gazole. L'avantage principal de cette technologie écologique est qu'elle permet l'émission de vapeur d'eau et non de gaz carbonique.
Compatible avec les moteurs diesel

Contrairement au diesel traditionnel, le jatropha s'adapte parfaitement aux conditions climatiques du pays. D'un point de vue économique, la vente de son huile constitue un revenu supplémentaire estimé à un million d'ariary (472 dollars) par paysan et par an (60% des Malgaches vivent avec moins d'un dollar par jour). "En plus de ces vertus énergétiques, le jatropha est apte à remplacer le charbon, à être utilisé comme engrais ou à servir à la confection de bougie et de savon", assure Sally Ross, directrice de la société D1 Oils Madagascar.

Etablie à Londres, l'entreprise s'est intéressée de près à l'île de Madagascar et à la richesse de sa flore. Remplacer le diesel par du gazole vert bio peut s'avérer d'autant avantageux : la technologie verte peut être utilisée à 100% par les moteurs diesels et que le prix du litre de gazole Jatropha devrait être équivalent à celui du gazole ordinaire. Les plantations vont commencer début décembre dans trois régions de Madagascar sur une superficie totale de 1 631 hectares avec 1 500 paysans participant au projet. "D1 Oils remet des jeunes plants aux agriculteurs qui récoltent les graines, les broient et extraient l'huile que nous achetons pour la raffiner et la transformer en carburant vert", poursuit Sally Ross.

Quatre raffineries en cinq ans

D1 Oils a pour objectif d'ouvrir quatre raffineries dans 5 ans, l'huile brute peut polluer les moteurs diesel. Les obstacles que Sally Ross craint de rencontrer concernent l'utilisation du carburant vert sans qu'il ait été raffiné et la destruction de culture de Jatropha par les feux de forêt, essentiellement causés par les paysans qui ont l'habitude de brûler les mauvaises herbes. "Notre projet va marcher ! A ce jour, il n'y a pas de concurrent et les entreprises pétrolières n'ont manifesté aucun mécontentement à l'égard de notre action", soutient la directrice de D1 Oils Madagascar.

"Le jatropha, plante robuste qui requiert peu d'entretien, s'adapte parfaitement au territoire parfois hostile de Madagascar ainsi qu'aux sols pauvres. Il convient par ailleurs parfaitement au reboisement que nécessite la Grande Ile", explique Sally Ross. Rouge écarlate pour les mâles, vert pour les femelles, le Jatropha podagrica est armé d'un feuillage coriace vert foncé et d'une tige bombée à la base, avec de rares branches terminales en "touffe".

En floraison toute l'année, sa croissance est lente et sa hauteur peut atteindre 1m50 dans son milieu d'origine. Elle peut vivre à la lumière vive ou sous un soleil tamisé jusqu'à une température minimale de 10°C. Cette catégorie de plante compte environ 160 espèces, d'arbres, arbustes ou de plantes médicinales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
 
ELECRICITE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: