MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement    Sam 21 Avr - 9:57

19 avril 2012

Dans la Vérité : http://www.laverite.mg/index.php/economie-madagascar/32934-tourisme-a-nosy-be-besoin-dun-grand-assainissement


Citation :
Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement
Écrit par Donas Hanitriniony Ralay
Jeudi, 19 Avril 2012 00:30
Nosy-Be Hell-ville est une destination touristique privilégiée en matière de tourisme. Récemment, une mission de contrôle a été effectuée par le ministère du Tourisme avec l’Office national du tourisme de Madagascar et le projet Pôle intégré de croissance.
Nosy-Be est une destination phare mais d’après le ministre du Tourisme, Jean Max Rakotomamonjy, beaucoup d’assainissements restent à faire afin de préserver le renom de cette destination. Une délégation du ministère du Tourisme s’est déplacée à Nosy-Be pour voir de près les problèmes. Ainsi, il y a eu des rencontres avec les responsables dont les membres du conseil d’administration de l’Office régional du tourisme à Nosy-Be. Ils ont admis l’augmentation du nombre de touristes visitant Nosy-Be Hell-ville. D’ailleurs, plusieurs avions sont disponibles dans cette localité comme ceux d’Air Austral, de la ligne aérienne Néos en provenance de Milan, Air Madagascar. Les touristes nationaux en provenance de la Capitale préfèrent traverser la mer en bateau. Il y existe également de nombreux centres d’hébergements mais la plupart ne sont pas en règle. Ils ne paient pas de vignettes touristiques qui devraient normalement contribuer au développement de l’Office régional du tourisme et par conséquent, développer le tourisme. Un autre problème qui entrave le développement du tourisme à Nosy-Be est le tourisme sexuel surtout à Nosy-Komba, Ambatoloaka. Nombreux sont aussi les centres d’accueils qui travaillent dans le secteur informel. Si 4 500 chambres sont répertoriées à Nosy-Be, près de 500 seulement sont en règle. Ce nombre est largement minime. Ainsi, des efforts sont requis dans l’assainissement du secteur tourisme. Après une concertation avec l’Office régional du tourisme à Nosy-Be, il a été constaté que ce sont les Etablissements qui sont en règle qui rencontrent le plus de difficulté et deviennent des victimes. La prolifération des chambres d’hôtes informelles nuit au secteur formel. Des mesures devront être prises notamment des actions de sensibilisation pour régulariser la situation, des déclarations, ainsi que l’autorisation d’ouverture pour les chambres d’hôtes. Pour ce faire, la coopération avec différents responsables et ceux du ministère de la Sécurité intérieure est souhaitable. La recherche de l’âme soeur sur internet favorise également le non respect des délais de visa. Le contrôle opéré par le ministère du Tourisme ne se limite pas à la vérification des vignettes touristiques mais s’étend sur bien d’autres problèmes plus grands. Concernant la prolifération du tourisme sexuel à Nosy-Komba,

il est déplorable de voir des fillettes de 12 ans, déjà enceintes alors qu’elles devront encore être à l’école.

Toutefois, le ministre du Tourisme, Jean Max Rakotomamonjy a mentionné l’existence d’une clinique moderne dans le Fokontany d’Andraokaraoka à Nos

y-Be. Les matériels utilisés y sont de dernier cri. Il contribue à plus de sécurisation de ce site.
Donas Hanitriniony Ralay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: ah nosy be   Sam 21 Avr - 16:09

j espere quand meme que ce genre d article sur nosy be ne surprends personne ici !! ceci est de notoriete publique depuis des lustres sur l ile qui est depuis longtemps le copier/coller de pucket en thailande; punta-cana a saint domingue, vaderero a cuba
tous les lieux connus pour le tourisme sexuel dans le monde !!
JE NE METS PLUS LES PIEDS A NOSY BE DEPUIS 1992
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: nosy be a eviter absolument   Mar 13 Aoû - 10:51

Nosy-be

Appel à la vigi­lance des tou­ristes français












Ne circuler qu’en véhicule fermé, portes verrouillées. Il est formellement déconseillé de se déplacer sur cet axe à pied, à bicyclette ou en moto, à toute heure sur la route reliant l’aéroport de Fascène à la capitale Hellville. Telles sont les recommandations de l'ambassade de France aux visiteurs touristiques qui désirent séjourner à Nosy-Be. Cette information circule toujours sur le site de l'ambassade. « Il est souhaitable de rester très prudent aux Mont Passot, Cascade, Arbre Sacré et dans les rues du centre-ville d’Hellville. Tous les déplacements après la tombée de la nuit doivent être évités», poursuit le message.
Ces dispositions ont été véhiculées suite à l'agression de touristes françaises sur les lieux.
Mesures à prendre
Du côté de la partie malgache, la délégation gouvernementale se rendra sur les lieux vers la fin de la semaine, en vue de la table-ronde sur la sécurité en général à Nosy-Be et celle des touristes en particulier. « La délégation qui comprendra plusieurs représentants et hauts responsables ministériels quittera la capitale jeudi. La table-ronde devrait se tenir le vendredi et se poursuivre le samedi. Des résolutions seront prises à l'issue », note un responsable du département de communication du ministère du Tourisme. L'office national du tourisme de Madagascar participera aussi à cette table-ronde, au côté du secteur public.

Lantoniaina Razafindramiadana

Mardi 13 août 2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement    Mar 20 Aoû - 11:03

20/08/2013

Express : http://www.lexpressmada.com/tourisme-madagascar/45774-le-quai-d-orsay-au-banc-des-accuses.html

Tourisme

Le Quai d'Orsay au banc des accusés


Après la publication sur le site de l'ambassade de France des messages d'appel à la vigilance aux ressortissants français, quant à leurs déplacements dans la ville de Nosy Be, des participants à une table-ronde sur la sécurité et le développement du tourisme à Mada­gascar, en déplacement dans cette localité, la semaine dernière, ont souligné que de telle initiative vise à dénigrer la destination. Ils prévoient de communiquer directement à partir du ministère des Affaires étrangères, à destination du Quai d’Orsay, pour minimiser les publications alarmistes des sites de la diplomatie française. « La plupart des participants à la table-ronde ont fait un constat que, à chaque fois qu'il y a un problème d'insécurité, la destination est dénigrée », rapporte un membre de la table-ronde. Le ministre du Tourisme, Jean Max Rakoto­mamonjy, a précisé que « la destination Mada­gascar demeure une destination sûre, comparée à d'autres pays où il existe des émeutes et des guerres civiles ».
Toutefois, les membres de la délégation ont adopté des mesures visant à asseoir la sécurité, entre autres, l'implantation d'un poste de police à Dzamandzary, la remise en fonction du scanner à l’aéroport pour le renforcement des contrôles d’identité, la transmission au ministère de la Sécurité intérieure de la liste des
zones touristiques sensibles. Concernant la desserte aérienne et le trafic maritime, la mise en place d'une plateforme de dialogue PPP, comprenant la compagnie Airmad, le ministère des Transports, celui du Tourisme et le secteur privé, a été faite pour faciliter, entre autres, l'application de l'Open Sky.

Lantoniaina Razafindramiadana

Mardi 20 août 2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement    Lun 30 Déc - 10:12

ce jour le 30 decembre 2013 sur sobika.mg




30 Décembre 2013
09 h 16|Faits divers


Sur l'île de Nosy Be, dans la nuit de jeudi à vendredi, un groupe composé d’une quinzaine d’hommes armés de sabres s’est engouffré avec fracas dans un établissement hôtelier, dépouillant une vingtaine de touristes de leurs biens


tout cela continue nosy be =la sicile ou l albanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement    Lun 30 Déc - 18:03


Alerte Infos


Une famille mauricienne attaquée par un commando à Madagascar


Lundi 30 Décembre 2013




Une famille mauricienne attaquée par un commando à Madagascar


«Les gardiens ont été menottés. Les portes blindées défoncées à coups de barres de fer. Les touristes ont été rançonnés…»





Une Mauricienne, en vacances à Nosy-Be, à Madagascar, avec sa famille, affirme avoir subi l’attaque d’un commando armé de sabres. Une quinzaine d’hommes auraient fait irruption dans leur hôtel.

Joan Lalloo-Gougeon n’a qu’une idée en tête : rentrer à tout prix à Maurice ce matin avec sa petite famille. Elle était partie sur l’île de Nosy-Be, à Madagascar, dimanche dernier, avec son époux Pierre Gougeon, un Français, et leurs trois enfants âgés de 4, 9 et 11 ans. Ils pensaient s’offrir des vacances mémorables pour bien terminer l’année 2013.

Mais dans la nuit de jeudi à vendredi, cette directrice d’une société de communication a cru que sa dernière heure était arrivée. Ses vacances de rêve ont failli basculer dans l’horreur. Alors qu’elle était dans son appartement, elle a entendu un boucan d’enfer dans l’hôtel où elle est descendue. Un groupe composé d’une quinzaine d’hommes armés de sabres s’est engouffré avec fracas dans l’établissement, dépouillant une vingtaine de touristes de leurs biens.

«Je vous parle d’un assaut. Je dis bien assaut. Les gardiens ont été menottés. Les portes blindées défoncées à coups de barres de fer. Les touristes ont été rançonnés. Ils ont dû remettre leur argent, leurs appareils photo, leurs bijoux ainsi que leurs téléphones portables», relate cette trentenaireoriginaire de Quatre-Bornes.Joan Lalloo-Gougeon expliqueavoir contacté la policelocale afin qu’elle intervienne,en pure perte.

« On a eu le sentiment d’être abandonnés par les forces de l’ordre. L’attaque a duré une demi-heure. Nous étions là à attendre notre tour. On guettait par le judas de notre porte. Il y avait des cris, des pleurs, des hurlements au passage des hommes armés de sabres sur la plage. Notre appartement était sans doute le dernier qu’ils allaient visiter… J’ai prié. Pour mes enfants », confiait la jeune femme à l’express hier après-midi.

Un des hommes a commencé à ouvrir la porte de leur villa mais, pour une raison inconnue, lui et ses camarades ont pris la poudre d’escampette. La première réaction de la famille franco-mauricienne a été de quitter l’établissement. Avec l’intention de rentrer vite fait à Maurice. «On a finalement seulement changé d’hôtel car la compagnie aérienne nous demandait des frais supplémentaires importants pour modifier le billet retour», déplore Joan Lalloo- Gougeon.

«On a discuté avec les expatriés français sur place. Il s’avère qu’il y a ce type d’attaque à peu près tous les mois dans la région de Nosy-Be. Les auteurs seraient des anciens militaires. Parfois ils utilisent des kalachnikovs. Si je tiens à faire état de cet incident, c’est parce les conséquences auraient pu être graves. Et pour avertir d’autres Mauriciens qui vont séjourner dans cette région cette semaine, ayant réservé des chambres dans un hôtel à côté du nôtre », poursuit la mère de famille. Joan et Pierre Gougeon veulent compiler les éléments des incidents à Nosy-Be pour alerter l’ambassade de France à Maurice ainsi que les autorités locales.

L’île de Nosy-Be, située au large de la côte nord-ouest de Madagascar, est connue pour ses lacs volcaniques, ses distilleries de rhums, ses plantations d’ylang-ylang ainsi que ses récifs coralliens. En octobre, elle s’est retrouvée sous les feux des projecteurs pour le lynchage d’un Français, d’un Franco-Italien et d’un Malgache par les autochtones qui les soupçonnaient de trafic d’organes et de pédophilie après la découverte du corps d’un enfant, retrouvé mutilé sur une plage. Les trois malheureux avaient été brûlés vifs, ce qui a poussé le ministère français des Affaires étrangères à appeler ses ressortissants à la prudence.

(Source : http://www.lexpress.mu )




Vola Rasoamanana






in

Share
.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement    Mer 14 Mai - 0:33

13 mai 2014

source : http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/economie/serieuses-reserves-de-la-france-sur-nosy-be-10645

Sérieuses réserves de la France sur Nosy Be


François Goldblatt, ambassadeur de France à Madagascar.

13.05.2014 | 8:30 Actualités, Economie0


La France note une nouvelle diminution des moyens sécuritaires à Nosy be. Un éventuel assouplissement des recommandations aux voyageurs est écarté dans l’immédiat.

Nosy be et ses opérateurs touristiques devront se préparer. La France semble encore être loin d’envisager un changement du code couleur orange, adressé aux voyageurs, en code couleur verte ou même jaune. Autrement dit, l’île aux parfums reste encore aujourd’hui, et pour une durée indéterminée, un paradis classé fortement à risque en matière de sécurité. Lors d’une interview accordée à quelques membres de la presse, la semaine dernière, François Goldblatt, ambassadeur français à Madagascar, a encore surpris par ses propos très durs et inflexibles, emprunts de traumatisme sur cette question.
Malgré des constats d’amélioration, notamment depuis le passage du chef de l’État au mois de février, la concrétisation des engagements pris par les autorités en matière de sécurité ne convainc pas les autorités françaises. Au contraire, les choses iraient même en se dégradant, d’après François Goldblatt, appuyé par le consul de France à Madagascar, car il semblerait que les moyens qui ont été mis en place à cette époque manquent à nouveau, en ce moment.
« Il y a eu une amélioration du contexte sécuritaire, mais notre intérêt porte sur la pérennité de cette amélioration. Et parmi les préoccupations que nous avons, la première est qu’une partie des annonces n’a pas encore été suivie des faits, et il semble que les moyens financiers de base nécessaires au fonctionnement de la gendarmerie qui ont été réunis en l’espace de quelques semaines, ne soient plus réunies », soulève l’ambassadeur français.
Les pressions et les intérêts économiques ne suffiront donc pas à faire changer d’avis la France. D’ailleurs, François Goldblatt a affirmé qu’il est conscient des difficultés que rencontrent tous les opérateurs de Nosy be, aussi bien malgaches que français et autres. « Je connais l’impatience, la frustration, parfois la colère d’opérateurs économiques, français ou malgaches, mais notre responsabilité n’est pas celle-là et nous ne pouvons pas jouer à la roulette russe sur la sécurité de nos compatriotes. Si retour au code couleur jaune il y a, ce que je ne peux hélas garantir pour l’instant, ce sera sur la base d’indication factuelle, justifiant véritablement ce retour au code jaune », déclare-t-il, dénonçant au passage des propos qui semblent minimiser « les actes barbares et la mise à mort méthodique et calculée de ses compatriotes par une foule calme et qui n’était pas en délire ».
Le message est donc clair pour les opérateurs de Nosy be, notamment pour ceux qui espéraient une levée du code orange avant la haute saison touristique. Certains que nous avons interrogés, envisagent sérieusement de fermer si la situation actuelle va perdurer.
D’autres sont plus combatifs et prévoient de se tourner davantage vers le tourisme local à travers des promotions ou des baisses de tarifs. Mais d’après leurs explications, leur marge de manœuvre est limitée car le coût de la vie est élevé sur l’île au parfum. «Nous comprenons que les prix à Nosy be peuvent paraître trop chers pour les Malgaches. Tout est cher sur l’île, ne serait-ce que les frais de transport. Nous sommes donc obligés de maintenir un seuil minimum pour ne pas faire des pertes », affirme le gérant d’une boutique de produits artisanaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement    Jeu 22 Mai - 1:36

22 mai 2014

source : http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/economie/tourisme-levee-de-la-zone-orange-sur-nosy-be-11126


Tourisme – Levée de la zone orange sur Nosy Be


La levée de la zone orange à Nosy Be arrive à point nommé pour la prochaine saison touristique

21.05.2014 | 8:45 Actualités, Economie1




L’appel de détresse lancé par les acteurs intervenant dans le tourisme a été entendu. Le Quai d’Orsay a décidé, hier, de lever la zone orange. Une mesure qui arrive au bon moment.

Les conditions sont réunies. Après des mois d’attente d’amélioration et de négociations avec les autorités malgaches, le Quai d’Orsay est enfin décidé de lever la zone orange, code signifiant déconseillé sauf raison impérative, qui a pesé sur Nosy Be. Sur le site de l’ambassade, le retour au calme observé depuis quelques semaines a été avancé comme motif de cette décision. Une situation faisant suite à un engagement de l’État et principalement celui du Président de la République dans le renforcement des moyens matériels mis à la disposition des forces de l’ordre. A deux reprises, le Chef de l’État s’est déplacé à Nosy Be pour y apporter son soutien. Le budget alloué à la sécurité a été renfloué. Pour les opérateurs, cette mesure arrive à point nommé. Des impacts sur les arrivées touristiques sont attendus. « Tous les opérateurs sont heureux de cette mesure qui a été prise grâce à la venue du Président samedi. Je suis certain que cette levée de la zone orange va booster les arrivées touristiques pendant la haute saison mais aussi sur toute l’année. Des agences de voyage nous ont déjà fait part de leur satisfaction quant à cette mesure. Ils vont rouvrir les ventes sur la destination », indique Fabrice Plantive, de l’office régional du tourisme de Nosy Be.
Vigilance renforcée
« Cette décision est une bonne chose pour le secteur tourisme surtout à la veille du début de la haute saison touristique », déclare pour sa part, Eric Koller, président de l’Office national du tourisme de Madagascar, satisfait que l’appel de détresse qu’il a lancé à l’endroit de Hery Rajaonari­mampianina a été entendu et a obtenu l’effet escompté.
Le lancement du vol Marseille-Nosy Be par la compagnie Air Madagascar devrait contribuer aussi à l’amélioration du nombre de visiteurs sur l’île aux parfums. « De par sa mission
d’être un levier de développement économique de Madagascar, Air Madagascar s’était d’ores et déjà impliquée dans cette dynamique de relance de cette destination-phare de Madagascar. Pour preuve de cette implication, la collaboration entre les opérateurs de Nosy Be et Air Mada­gascar a débouché sur le lancement d’un vol direct hebdomadaire, Marseille-Nosy Be, dès cet été 2014, à compter du 29 juin 2014 », stipule un communiqué officiel de la compagnie nationale aérienne.
La pérennisation de cette situation reste à assurer pour éviter de retomber dans ce code orange. « Je pense que le gouvernement et particulièrement le président, est conscient de cet enjeu et qu’ils vont pérenniser le budget de l’Organisation mixte de conception », rassure encore Fabrice Plantive. Le Quai d’orsay a toutefois mis du bémol. « Il convient toutefois de faire preuve d’une vigilance renforcée. La plus grande attention doit être apportée aux conseils donnés, pour Nosy Be et les sites touristiques de
manière générale, dans l’onglet “Sécurité” », note toujours le site de l’ambassade de France. Depuis le mois d’octobre 2013, le Quai d’orsay a placé la
destination Nosy Be dans la zone orange. De forts risques d’attaques, parfois d’une extrême violence ont été
avancés comme motif de cette disposition. Cette mesure a mis le tourisme dans cette localité au point mort. Les hôteliers affichaient un taux d’occupation de 4 à 0%. Certains ont été con­traints de mettre les employés au chômage technique.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement    Aujourd'hui à 4:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Tourisme à Nosy-Be - Besoin d’un grand assainissement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nosy be import
» Déplacement
» Besoin d'un Grand Connaisseur en Insectes
» frangipanier - besoin de conseils
» Aménagement d'un bâtiment pour le grand rhinolophe - Besoin d'aide !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******SEJOURS ET VOYAGES******* :: Pour ceux qui veulent y aller-
Sauter vers: