MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ding dengue donc !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Ding dengue donc !   Jeu 23 Fév - 0:41

Comment se protéger de la dengue 1 ou dengue classique qui est présente à Madagascar , c'est le sujet d'actualité du côté de Tamatave et dans le tout Mada.
source :

http://www.lexpressmada.com/article.php?id=40850&r=4&d=2006-02-22

TOAMASINA - UN CAS DE DENGUE DÉTECTÉ
Si la fièvre qui les frappe a désormais un nom, les malades ne sont pas rassurés pour autant.


Les résultats des analyses des prélèvements sanguins des malades de l'hôpital de Toamasina démontrent que la fièvre est un dengue classique.

Fin du suspens. La forte fièvre qui sévit dans la ville de Toamasina depuis le mois de janvier n'est pas de la chikungunya mais de la dengue classique encore dénommée "dengue 1". C'est du moins ce qu'a annoncé le Dr Antoine Talarmin, directeur général de l'Institut Pasteur de Madagascar, hier, au cours d'un point de presse au ministère de la Santé et du planning familial à Ambohidahy.
"L'amplification d'un génome a été trouvée sur l'analyse des prélèvements sanguins des malades réalisés à l'Institut Pasteur de Lyon. Ainsi, c'est le virus de la dengue qui a entraîné une augmentation significative des cas de fièvre dans la ville de Toamasina et non de la chikungunya", fait il savoir. "Le même virus a été trouvé à l'île de Nosy Be l'année passée", affirme le Dr Antoine Talarmin.
Un médecin libre affirme que "la dengue classique se transmet à l’homme par la piqûre du moustique aedes albopictus. Elle diffère de la dengue hémorragique étant plus grave et pouvant être mortelle". Et ce dernier de rappeler que " la dengue transmise par le flavivirus et la chikungunya par l'alphavirus sont des variantes de l'arbovirose".

Traitement symptômatique.
Le site de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique que la dengue classique associe fièvre, maux de tête, douleurs dans les muscles et dans les articulations, nausées, vomissements, maux de gorge, mauvais goût dans la bouche. Il semble aussi que vers le 5ème ou le 6ème jour survient souvent une éruption cutanée, faite de petites taches rouges touchant l’ensemble du corps. Après une semaine d’évolution, les signes disparaissent progressivement. Une fatigue importante persiste plusieurs semaines durant.
"Comme il s'agit d'une maladie virale, il suffit d'un traitement symptômatique pour la guérir: administrer du paracétamol pour faire baisser la température, de l'ibuprofen pour apaiser les douleurs, des vitamines pour renforcer la fonction immunitaire...", confie le Dr Juvence, médecin chef de l'hôpital Be de Toamasina.
Aussi, faut-il rappeler que vingt-deux prélèvements ont été analysés par l'Institut Pasteur de Madagascar puis par l'Institut Pasteur de Lyon. Seize autres effectués sur des patients du Centre hospitalier régional de référence (CHRR) de Toamasina ont été envoyés la semaine dernière. Le résultat sera pour la semaine prochaine.
Chikungunya ou pas, le gouvernement malgache fait face à la situation.
"Nous avons défini une stratégie dans le but d'affronter certaines maladies comme la dengue, la grippe aviaire... depuis le mois de décembre 2004", confie le Dr Jean-Louis Robinson. A cela s'ajoute la politique nationale de lutte contre le paludisme qui a été présentée la semaine dernière.
Et comme la dengue classique est une maladie virale due, la lutte contre la moustique sera renforcée.

Forces armées.














Le directeur de l’institut Pasteur de Madagascar, Dr Antoine Talarmin (à g.), a livré les résultats des prélèvements en présence du ministre de la Santé, Jean-Louis Robinson.

D'ailleurs, des éléments des forces interarmées de la zone sud de l'océan Indien (Fazoi) aideront les autorités de la ville de Toamasina à mener une campagne d'aspersion d'insecticide. "En même temps, la prévention de la maladie, à travers la distribution de moustiquaires imprégnées d'insecticides aux groupes vulnérables dont les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans suit son cours ", ajoute le ministre.
Et pour couronner le tout, ce dernier a annoncé la création d'un comité interministériel ad hoc pour la prévention et la lutte contre les maladies émergentes et ré-emergentes. "L'objectif étant de prévenir et de lutter contre certaines maladies comme la diarrhée, la grippe aviaire, le paludisme... Ceci à travers la sensibilisation des communautés sur les actions d'assainissement et d'hygiène dont la lutte contre les gîtes larvaires, les maladies vectorielles...".

Rien n'est moins sûr.
Les autorités nationales sont formelles sur ce sujet. "Les analyses confirment que pour le moment, aucun cas de chikungunya n'a été constaté dans le pays malgré les interprétations de certains médias qui annoncent deux cas à Madagascar", précisent Dr Jean-Louis Robinson, ministre de la Santé et du planning familial.
Malgré tout, le doute n'est pas entièrement levé. D'autant plus qu'un médecin de l'Institut Pasteur de Madagascar a lâché qu'"un cas suspect de chikungunya a été indentifié par l'Institut Pasteur de Lyon". Le même résultat n'a pourtant pas été décelé par son homologue à Madagascar. Tout est à recofirmer.


Henintsoa Andriamiarisoa

bon alors, c'est quoi la dengue?

J'ai trouvé ce bon petit lien :


http://f.leglas.free.fr/ladengue.htm

Et on retrouve comme moyen de lutte contre la dengue les mesures de propreté :
j'ai trouvé çà dans un forum de 2001 :
Lutte contre la dengue

"A l'heure actuelle, la seule méthode pour prévenir ou combattre la dengue et ses formes hémorragiques consiste à détruire le moustique vecteur. En Asie et dans les Amériques, Aedes aegyti se reproduit principalement dans des récipients tels que bouteilles, boîtes de conserve, pneus ou autres objets susceptibles de retenir de l'eau. En Afrique, ces gîtes larvaires sont constitués aussi bien de récipients artificiels que d'habitats naturels tels que trous d'arbres ou aisselles des feuilles.

La lutte antivectorielle repose sur des campagnes de nettoyage pour éliminer les gîtes larvaires et sur l'épandage d'insecticides. Les mesures d'urgence consistent essentiellement à épandre des insecticides et il est donc capital de vérifier périodiquement la sensibilité du vecteur aux insecticides les plus largement utilisés. Comme Aeges aegypti se repose normalement à l'intérieur des habitations, il faut contrôler de près l'efficacité des épandages au moyen de dispositifs montés sur véhicules ou par pulvérisations aériennes. Les efforts déployés en vue de déterminer l'impact du programme de lutte doivent s'accompagner d'une surveillance active des populations naturelles de moustiques.

Il est essentiel de disposer d'un bon programme de surveillance pour éviter toute réinfestation et s'assurer que les mesures de lutte conservent leur efficacité. Dans les pays tropicaux où de vastes territoires sont encore exempts de vecteurs, il est capital de les maintenir à l'abri de toute infestation par une surveillance appropriée. On veillera tout particulièrement aux ports, aéroports et autres points d'entrée possibles, notamment les zones de stockage de vieux pneus et les installations de rechapage. Les ports où relâchent des navires en provenance de territoires infestés devraient disposer notamment d'un service d'inspection permanent. "

Tamatave c'est un port , un aéroport , tous les facteurs de propagation sont réunis et la politique de propreté de la ville est à repenser totalement et en urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 37
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Jeu 23 Fév - 13:43

On en apprend chaque jour!! Alors je ne sais pas s'il faut être soulagé de savoir que ce n'est pas un chikungunya ou inquiété de découvrir une autre "maladie"!!! L'une ou l'autre de toute façon qu'est ce que ça change? ils n'ont pas les moyens de se soigner!

Décidement ces moustiques!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Jeu 23 Fév - 14:57

Comme tu le dis Mélodie, dengue ou chikungunya qu'est-ce que cela change Le vecteur est un moustique dans les deux cas, les symptomes sont identiques et le traitement il n'y en a pas si ce n'est symptomatique. Dans les deux cas t'es costaud et tu as un bon système immunitaire et tu t'en sors sans trop de complications dans le cas contraire tu risques d'y passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Jeu 23 Fév - 18:06

Quelle perspective ! hélas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Ven 3 Mar - 21:42

Et çà , c'est pas drôle non plus : le mélange chik et grippe aviaire: une mauvaise fiction?

Ecologie : un cycle moustiques/oiseaux
Les moustiques sont les principaux vecteurs du virus West Nile, principalement ceux du genre Culex. Tous les facteurs favorisant la pullulation des moustiques vecteurs (pluies abondantes, irrigation, températures plus élevées que la normale…) sont susceptibles d'augmenter l'incidence de la fièvre à virus West-Nile dans les régions où ce virus circule. Le virus a également été occasionnellement isolé d'autres arthropodes, comme les tiques. Les hôtes principaux du virus sont les oiseaux, qu'ils soient sauvages ou domestiques (canards, pigeons…). Ils jouent un rôle crucial dans la dissémination du virus. Les oiseaux migrateurs permettent notamment le passage du virus West Nile de l'Afrique aux zones tempérées d'Europe et d'Asie au printemps. Là, les moustiques présents s'infectent lors de repas de sang sur ces oiseaux et perpétuent localement le cycle moustiques/oiseaux, nécessaire à la circulation du virus. Les mammifères quant à eux sont considérés comme des hôtes accidentels du virus (bétail, chiens, chats, chevaux, hommes…). Depuis 1998-1999, en Israël puis aux Etats-Unis une mortalité liée à l'infection par le virus West Nile est observée chez certaines espèces d'oiseaux dont les corbeaux.

source sérieuse :


http://www.pasteur.fr/actu/presse/documentation/westnile.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamiko
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 341
Localisation : ile de la reunion
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Sam 4 Mar - 1:09

3 virus en + du chik ont été détecté à la reunion ..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 37
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Dim 5 Mar - 0:17

C'est bientôt la fin du monde lol!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Ven 9 Fév - 1:42

La presse annonce 1400 malades

Citation :
SOCIAL

Santé
1400 cas de fièvre à Antalaha
Comme l’année dernière à la même époque, la région de la Sava est secouée par une poussée de fièvre. Un millier de personnes en sont victimes. Les médecins ignorent la nature de cette fièvre dont les symptômes ressemblent à ceux de la dengue.

La fièvre réapparaît à Antalaha depuis décembre 2006. Une campagne de désinfection et d'assainissement est menée dans la ville en vue d'en limiter la propagation.

Le cauchemar de la fièvre revient à Antalaha. Neuf mois après l'épidémie de dengue (juin 2006), les habitants de ce district situé dans la région Sava font de nouveau face à une poussée de fièvre depuis quelques semaines.
Les médecins soupçonnent la dengue. "Cliniquement parlant, je constate que les symptômes de la fièvre s'apparentent à ceux de la dengue avec, en l'occurrence, unemontée de la température, des courbature et fatigue... Néanmoins, personne ne peut indiquer s'il s'agit de dengue ou de chikungunya, en l'absence d'analyse en laboratoire", avoue le Dr Abdoul, médecin-chef du Centre de santé de base niveau II (CSB II) d'Ambondrona.
Un décès a été constaté à ce CSB II. "Faute d'analyse, nous ne pouvons émettre de diagnostic précis", estime le médecin chef.
Les chiffres montent en flèche. Les dispensaires et hôpitaux sont bondés de monde. "Plus de 1 400 cas de fièvre ont été enregistrés au CSB II d'Ambondrona depuis l'apparition de la maladie au mois de décembre", fait savoir le médecin-chef.
Le Dr Abdoul annonce notamment 30 cas de fièvre par jour dans son établissement, le plus fréquenté de la ville, depuis le mois de décembre 2006. Au niveau du dispensaire d'Ankoalabe, le cahier de charges indique que 346 consultations sur les 530 réalisées depuis le mois de décembre, sont dues à la fièvre.
Sensation de fatigue
Personne n'est épargné par la maladie. "Enfants, jeunes, adultes, personnes âgées, tous sont secoués. Néanmoins, les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes sont plus vulnérables. Le traitement de ces dernières est assez difficile", raconte un médecin.
Bon nombre de personnes atteintes par la fièvre déclarent mettre du temps pour récupérer. "Ma mère a été atteinte vers mi-janvier. Mais jusqu'à maintenant, elle n'arrive pas à se remettre sur pied. Elle se plaint tout le temps de fatigue", explique Eliane Toto, une victime de la fièvre.
"Moi aussi, j'ai attrapé la fièvre il y a deux semaines. J'ai la sensation d'avoir couru pendant plusieurs heures, alors que je ne fais que me reposer", poursuit-elle.
En synergie avec les autorités régionales et communales, la population locale essaie de faire face à la maladie à travers l'aspersion intradomiciliaire. A cela s'ajoute l'assainissement des différents quartiers par l'enlèvement des broussailles et des eaux stagnantes.
"Le résultat n'est pas palpable, faute de brigade d'assainissement. La participation de tous les membres de la communauté est nécessaire. Il est primordial de les obliger à défricher leur cour", souhaite le médecin chef du CSB II d'Ambondrona.
Pour l'instant, aucune pénurie de médicaments n'est constatée dans la ville d'Antalaha. "Les médicaments prescrits par les médecins sont pour le moment disponibles au niveau des différentes pharmacies", fait savoir Lamina, père d'un enfant affecté par la poussée de fièvre. Selon le médecin-chef du CSB II d'Ambon- drona, le troisième lot de médicaments envoyé par le ministère de la Santé est actuellement utilisé au niveau des CSB II et de l'hôpital de la ville.

Prévention par des recettes de grand-mère
Plus d'un utilise des recettes de grand-mère pour se prémunir contre la fièvre. Les habitants de la ville confient boire sans modération du coca-cola ou du lait de coco, dans le but d'être épargnés par la maladie. D'autres consomment du citron. "En cas de signes avant-coureurs, nous nous immunisons en prenant un comprimé d'Efferalgan", note aussi un habitant.
D'après les médecins, la non consultation auprès d'un centre de santé retarde le diagnostic et complique le traitement de la maladie. En effet, beaucoup privilégient l'automédication. Ils ne viennent à l'hôpital qu'après échec de cette méthode. Pourtant, cela aggrave la maladie et retarde la guérison.

Henintsoa Andriamiarisoa
Date : 09-02-2007


SOURCE : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=5107
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Mer 23 Mai - 11:49

communiqué officiel

Citation :
MADAGASCAR
Dernière mise à jour : 22 mai 2007, toujours valable au : 23/05/2007
Dernière minute



De nombreux cas de fièvre évoquant le virus de la dengue sont actuellement recensés sur la côte nord-est de Madagascar, notamment à Antalaha et Sambava.

Il est donc recommandé aux personnes se rendant dans cette région de renforcer les précautions d’usage (utilisation de répulsifs, moustiquaires...).


Le Ministère des Affaires Etrangères ne peut, en aucun cas, être tenu responsable d'incidents qui pourraient survenir pendant un voyage.
Les informations contenues dans les pages du site internet sont susceptibles de modification et sont données à titre indicatif.
En outre, il est rappelé qu'aucune région du monde ni aucun pays ne peuvent être considérés comme étant à l'abri du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Mar 11 Mar - 0:56

COMMUNIQUE

Citation :
Conseils aux Voyageurs - Madagascar
Source : Ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr) - Actualité publiée le 10 Mars 08 à 12:23




Ministère des Affaires Etrangères


La saison cyclonique s’étend de décembre à mi-avril. Vous pouvez vous reporter aux conseils généraux délivrés dans la rubrique "à savoir/ouragans" en page d’accueil de ce site et consulter le site Météo France Réunion pour plus de renseignements.

De nombreux cas de fièvre évoquant le virus de la dengue sont actuellement recensés sur la côte nord-est de Madagascar, notamment à Antalaha et Sambava.

Il est donc recommandé aux personnes se rendant dans cette région de renforcer les précautions d’usage (utilisation de répulsifs, moustiquaires...).


Source : Ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 37
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   Mar 11 Mar - 12:29

Citation :
Le Ministère des Affaires Etrangères ne peut, en aucun cas, être tenu responsable d'incidents qui pourraient survenir pendant un voyage.

J'ai l'impression de lire un sketche !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ding dengue donc !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ding dengue donc !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA DINGUE AUX ANTILLES
» Ding Ding Dong
» Ding Ding
» Ding dong... c'est la poste... (Pastenague inside)
» Antilles : alerte maximale contre la dengue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******SEJOURS ET VOYAGES******* :: Pour ceux qui veulent y aller-
Sauter vers: