MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Compagnies aériennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Compagnies aériennes   Mar 4 Avr - 20:04

DOUZE AÉROPORTS MENACÉS - DES RÉGIONS RISQUENT L'ISOLEMENT



Les petits aéroports occasionnent plus de charges que de bénéfices.

Le désengagement de l'Etat de la gestion des aéroports a enclenché une vague de situation qui risque de se terminer par la fermeture de douze sites

Le désengagement n'a pas que du bon. Douze aéroports secondaires sont aujourd'hui menacés de fermeture après le désengagement de l'Etat de leur gestion. Faute de
repreneurs valables, les aéroports d'Ambalavao, Ambilobe, Andapa, Ankazoabo, Ampanihy, Bealanana, Befandriana Nord, Beroroha, Betioky, Malaimbandy, Mandabe et Vaingandrano se destinent en ce moment vers l'abandon. L’Aviation civile de Madagascar (ACM), principal responsable de ces infrastructures, annonce déjà que sans une solution fiable dans les mois à venir, la fermeture pourrait être la seule alternative possible pour ces aéroports.
L'Acm a lancé les 21 et 27 octobre 2004 des appels à manifestation d’intérêt à l’endroit des opérateurs financiers pour la gestion et l’exploitation des 44 aéroports secondaires malgaches. A part ces douzes sites, tous les aéroports ont trouvé preneurs. Pour pallier à cette lacune, l'Acm a mis en place l'Entreprise de gestion et de maintenance des aéroports (Egma)dont le contrat provisoire de gestion a expiré le 31 décembre 2005. "Une prolongation du contrat permet aujourd'hui de garder encore ouvert ces aéroports", explique François Randriamahandry, directeur général de l’Acm.
"Nous avons déjà sollicité la participation des
responsables des régions et des districts pour reprendre les aéroports proches de leur ocalité", soutient François Randria-mahandry. Les autorités délocalisées pourront intégrer dans leur budget l'entretien et la maintenance des sites. Cette option a le mérite d'offrir une nouvelle vie à ces aéroports. Initialement, le but avoué du désengagement de l'Etat était le développement de l’aéroport et par ricochet de la région. "Il s’agit d’offrir aux passagers une meilleure qualité dans la prestation des services et de rentabiliser ainsi les infrastructures par le nouveau gestionnaire", a avoué, à l'époque, Zaza Manitranja Ramandimbiarison, ancien vice-premier ministre, responsable des transports.

Absence de trafic.



Les petits aéroports luttent pour leur survie.

La situation s'est avérée moins reluisante dans la réalité. L'absence de trafic régulier et de vols ponctuels constituent les principales raisons de l'absence d'intérêt de la part des
opérateurs durant l'appel à manifestation d'intérêts. Certains aéroports ne reçoivent qu’un avion par semaine. La majorité des 44 sites concernés par cette mise en concession sont des petits aéroports. Ils n’emploient qu’un faible effectif de personnel.
Celui d’Ambalavao n’a qu’un seul opérateur qui s’occupe de tout.Jusqu'à maintenant, l'Acm prend en charge le budget de fonctionnement de ces aéroports. "L'entretien et la maintenance de ces sites engagent des sommes faramineuses pour l'Etat", révèle le directeur général de l'Acm. "L'absence de trafic handicape les aéroports qui misent surtout sur les taxes et redevances pour survivre", continue-t-il. L'initiative du gouvernement de se désengager des activités liées à la gestion des aéroports rencontre aujourd'hui un obstacle de taille.




Doda Andrianantenaina EXPRESS de Madagascar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 38
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Mar 11 Avr - 17:22

Tu vas me dire à qui est ce que ça va déranger? aux ministres (qui peuvent emprunté l'hélico de RAV8, aux biznessman millionnaires?), à part eux !
Les malgaches ne peuvent pas se payer les trajets en avion et les touristes préfèrent les taxi brousses ou 4*4 pour les dépayser un peu!!
De toute façon, on a l'impression que tout part "en live" dans ce pays
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mahola
ACTIF
ACTIF
avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Antananarivo et Toamasina ... Béthune !!!
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Mer 12 Avr - 17:27

Je rejoins la reflexion de Mélodie. Je prends régulière l'avion vers Tamatave, et les avions sont souvent vide ! dans celui du vendredi aprés midi, quand on est dix, c'est le maximum : c'est un ATR 42 places ! Mais effectivement, qui peut se payer l'avion ? Et plus généralement, qui peut se déplacer à Madagascar ? 24000 Ariary l'aller-retour Tamatave Tana, 1/2 mois de salaire pour une grande majorité des malgaches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Mer 12 Avr - 17:34

et comme le baril est proche de 70 dollars , les prix de l'avion vont augmenter plus que celui de mon taxi brousse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rogerpfaff

avatar

Masculin Nombre de messages : 288
Age : 63
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Air Madagascar relance la destination Nosy-Be   Ven 21 Avr - 22:54

Air Madagascar relance la destination Nosy-Be



La reprise de la liaison entre l’Italie et la Grande Ile est accueillie favorablement par les opérateurs touristiques Le grand amour. C’est ce que l’on peut dire des relations entre Air Madagascar et les opérateurs touristiques. Un grand amour qui a produit de très bons effets pour la cause commune de ces deux entités. A savoir, la promotion du tourisme dans l’ensemble du pays en général et à Nosy-Be, l’Ile aux parfums, en particulier. Le premier vol en provenance de Milan et qui a débarqué hier à Nosy-Be, puis à Ivato est la preuve concrète de cette volonté commune d’Air Madagascar et des opérateurs touristiques de relancer le tourisme. Et le résultat est très encourageant puisque ce premier vol de la reprise des vols vers Milan était pratiquement rempli à 100% puisque sur les 220 places de la classe économique du Boeing 767 - 300 d’Air Madagascar, 217 étaient occupées, contre 17 sièges occupés sur 24 pour la classe affaires. Outre le partenariat avec les opérateurs touristiques, la réussite de cette reprise des vols est également imputable au bon choix stratégique du staff d’Air Madagascar. En effet, la formule a changé puisque dorénavant, Air Madagascar combine le charter et le vol régulier. C’est-à-dire qu’une partie des sièges sont alloués aux clients de Venta Club et une autre partie vendue directement par Air Madagascar, avec comme itinéraire : Milan - Nosy-Be - Antananarivo. Avec une fréquence de deux vols hebdomadaires, cette formule combinée fait, en tout cas, le bonheur des opérateurs touristiques. Sur ce point, d’ailleurs, Erick Rabemananoro, le Chef du département Communication d’Air Madagascar a déclaré que « la nouvelle formule a permis à la compagnie de répondre à une demande dans la mesure où à côté des vols charters, les autres opérateurs gagnent aussi ». Elma Ross, opérateur touristique bien connu de Nosy-Be et non moins Président de l’Office Régional du Tourisme de Nosy-Be reconnaît qu’avec cette reprise de la liaison vers Milan nouvelle formule, la saison touristique se présente sous de bonnes perspectives. « Une grande partie de nos réservations dans les deux mois à venir viennent d’Italie », précise-t-elle en souhaitant que ce genre de partenariat avec Air Madagascar soit appelé à se poursuivre et à se renforcer pour le bien du tourisme. Quant à Air Madagascar, tout en reconnaissant que la mise en place d’un vol nécessite des investissements en argent et en temps, elle est capable de faire le nécessaire, une fois que le remplissage du vol est assuré. Et cela évidemment c’est en grande partie l’affaire des professionnels du tourisme. Deux compétences complémentaires, en somme en ce qui concerne Air Madagascar et les opérateurs touristiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Mar 11 Juil - 0:48

dernière minute :

http://www.crash-aerien.com/www/news/article.php?id=3177&check=0

plus de peur que de mal


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 38
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Jeu 13 Juil - 13:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Dim 8 Oct - 12:50

Le samedi 07 octobre 2006


Madagascar: fermeture pour trois mois de l'aéroport de Tamatave
Agence France-Presse

TAMATAVE (Madagascar)


Les autorités malgaches ont fermé pour trois mois l'aéroport de Tamatave, dans l'est du pays, empêchant de fait le retour de l'oppposant Pierrot Rajaonarivelo, qui était attendu samedi après-midi dans la grande île, a-t-on appris de source officielle.

"L'aéroroport de Tamatave sera fermé du 7 octobre à 10H00 (07H00 GMT) jusqu'au 7 janvier à 23H59 (20H59 GMT)", a déclaré Abel Rakotongrafoa, un responsable de l'Aviation civile de Madagascar (ACM).

Cette décision a été prise peu après que la police eut utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser des centaines de manifestants venus soutenir leur leader de retour d'exil et menacé d'arrestation.







M. Rajaonarivelo, ancien vice-premier ministre, secrétaire national de l'Arema (parti de l'ancien président Didier Ratsiraka) et candidat virtuel à l'élection présidentielle du 3 décembre, a été condamné par contumace par une cour d'Antananarivo pour "immixtion dans le maniement des deniers publics", en août, à 15 ans de travaux forcés.

Il risquait l'arrestation à son arrivée sur le sol malgache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Dim 8 Oct - 14:24

Si ce Monsieur décide de rentrer au pays, il peut arriver par n'importe quel aéroport du pays. Alors à quand la fermeture de l'aéroport de Tuléar,de Diégo voire Tananarive. C'est vraiment du n'importe quoi !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Mar 10 Oct - 8:31

reprise des vols intérieurs

Citation :
Transport aérien
Reprise des vols intérieurs à Toamasina



L’aéroport de Toamasina, quadrillé par les forces de l’ordre.
La situation évolue à Toamasina. Le gouvernement vient d'annoncer la reprise des vols intérieurs en provenance ou à destination de l'aéroport d'Ambalamanasa. Par contre, les vols internationaux ne sont pas encore autorisés à y accéder.
Selon les explications venant de l'Aviation civile de Madagascar (ACM), il n'y a plus de raison particulière de suspendre les vols intérieurs alors que la menace de perturbation viendrait des avions en provenance de l'île voisine. Ceux-ci sont en effet susceptibles d'amener Pierrot Rajaonarivelo au pays.
“Les vols intérieurs ne peuvent pas susciter de troubles, c'est pourquoi nous avons décidé leur reprise, tandis celle des vols internationaux dépendra de l'évolution de la situation”, explique François Randriamahandry, directeur géneral de l'ACM.
Au total, il y a une dizaine de vols de la compagnie Air Madagascar à destination ou en provenance de Toamasina. Sur le plan international, il y a deux vols hebdomadaires d'Air Madagascar en provenance de Saint Denis La Réunion et deux autres d'Air Austral.
Les opérateurs touristiques, quant à eux, craignent surtout la perturbation de la fin de saison.
“Nous avons beaucoup misé sur cette dernière vague de touristes pour sauver cette saison”. Depuis quelques mois, les touristes se sont fait rares, probablement à cause du chikungunya, se plaint le responsable de l'Analamanga Hôtel à Foulpointe.

Mahefa Rakotomalala
Date : 10-10-2006
source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=2465
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 342
Age : 53
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Compagnies aériennes   Ven 12 Jan - 14:16

Avis à tous les résidents du sud de la France, à partir de Mars 2007, air Madagascar assure une laison directe de Marseille pour Tana, tous les mercredis, retour de Tana, les mercredis également, arrivée à Marseille les jeudis.
Vols directs.
En ce moment les vols A/R au départ de Marseille soont très intéressants, à partir de 540 euros.
A ce prix là, je prends mon billet au plus tard la semaine prochaine, pour un voyage fin avril, et tant pis si à Madagascar ce sera le début de l'hiver, au moins il y a moins de chances qu'il y ait la pluie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Ven 12 Jan - 20:14

Non Laurent, t'inquiètes pas fin avril et mai c' est une trés bonne date pour aller à Mada.
En plus le prix est vraiment bien. Moi ici un St-Denis-Diégo et retour Tamatave-St Denis avec un vol intérieur Diégo-Tana j'en ai eu pour 480 euros. Bon je suis contente car je paye moins cher qu'en novembre et j'ai un vol intérieur en plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
Madaphile
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 253
Age : 74
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: ATTR reprend du service   Sam 2 Juin - 11:06

Aujourd'hui dans l'Express :

Transport aérien
La compagnie ATTR reprend son vol
La compagnie ATTR a loué un deuxième avion de type Antonov 24 pour renforcer sa flotte. Ses vols devront reprendre dans les semaines à venir.

Les vols ATTR figureront à nouveau sur les programmes des vols dans les aéroports du pays. Le second appareil de type Antonov 24, qui va renforcer la flotte de la compagnie ATTR, est arrivé et n'attend plus que l'autorisation de l'Aviation civile de Madagascar (ACM) pour entrer en fonction. Selon Frédéric Rabesahala, président directeur géneral de la compagnie, les douze destinations desservies par l'ATTR avec le Saab A-340 vont reprendre. “Nous envisageons également
d'aller vers des destinations comme Maintirano ou Mananjary dès que notre deuxième avion reprendra le service”, précise-t-il.
La compagnie ATTR a été obligée de suspendre tous ses vols depuis le 1er avril de cette année. Suite à des anomalies techniques repetées causées par l'humidité, le seul avion de type Saab A-340 qu'elle exploitait a du être envoyé en Afrique du sud pour des entretiens et des réparations. Cet avion n'est pas encore réparé et on ne sait pas encore quand il pourra à nouveau voler. “Les pannes causées par l'humidité sont plus importantes que prévues, voilà pourquoi la réparation dure aussi longtemps”, souligne Frédéric Rabesahala, qui n'a pas précisé si l'ATTR continuera d'exploiter le Saab-340.
Concertant l'Antonov 24, c'est un avion de fabrication soviétique. Il peut transporter 48 passagers avec une tonne de frêt. Arrrivé de l'Ukraine depuis le 28 mai, il subit à l'heure actuelle des opérations d'entretien à Ivato en attendant l'autorisation de l'ACM. Une première visite effectuée dans l'appareil a permis de constater son bon état géneral avec des sièges assez confortables et une cabine de passagers très spacieuse. Il sera piloté par des équipages
ukrainiens avec un personnel navigant commercial
malgache.

Mahefa Rakotomalala
Date : 02-06-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Findezaricots
VAOVAO
VAOVAO
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Lun 16 Juin - 0:23

Air Madagascar a trouvé un deuxième long-courrier

Citation :
AVIATION : Au début du mois de mai dernier, l’un des deux Boeing 767 300ER loués par Air Madagascar à Gecash rejoignait la flotte de la compagnie brésilienne Varig sans que la compagnie nationale malgache ait trouvé une solution pour le remplacer. Un vol hebdomadaire sur Paris annulé, un sur Milan suspendu de février à mai 2008, Air Madagascar avait été contrainte d’anticiper la réduction de capacité. Parallèlement, la compagnie nationale malgache avait entamé des négociations avec Air France et Corsair afin d’assurer l’acheminement de ses passagers vers la France. Un accord signé avec la compagnie du groupe TUI avait permis à Air Madagascar de respirer. Depuis le 6 mai, Corsair et Air Madagascar exploitent en partage de code une rotation supplémentaire. Un Airbus A.330 200, aux couleurs de Corsair mais sous numéro de vol des deux compagnies, décolle tous les mardis d’Orly à destination d’Antananarivo via Marseille. Le vol est direct depuis le 3 juin. Parallèlement, Air Madagascar poursuivait ses négociations pour renforcer sa flotte long-courrier. Début mai, nous faisions état de discussions permettant d’espérer l’arrivée d’un deuxième Boeing 767 300 ER mi-juin. Elles se sont conclues de manière positive à Dubaï lundi dernier. Un nouveau contrat de location a été signé avec GECAS. “Le B.767 300 ER objet de l’accord fait actuellement l’objet d’une grande visite technique à Shannon en Irlande, indique Air Madagascar dans un communiqué. Maintenant que le contrat est signé, l’avion sera repeint aux couleurs d’Air Madagascar. L’arrivée à Ivato est prévue autour de la mi-juin et l’appareil sera disponible à temps pour le trafic de la haute saison.”En même temps, la compagnie nationale malgache a négocié avec succès la prolongation du contrat de son autre B.767 300 ER et de ses deux B.737 300. À la mi-juin, la flotte d’Air Madagascar se composera de deux B.767 300 ER, deux B.737 300, deux ATR.72 500, deux ATR.42 et trois Twin Otter


La liaison marseille tana semble suspendu tout le mois d'aout, apres ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Dim 17 Aoû - 22:53

du nouveau pour novembre

source : http://www.africanmanager.com/detail_article.php?art_id=118162

Citation :
18-08-2008 :

Kenya Airways va effectuer des vols directs sur Antananarivo

par : PANA

Kenya Airways (KQ) a annoncé qu'elle allait commencer à effectuer des vols directs sur la capitale malgache, Antananarivo, au mois de novembre de cette année.

La directrice de la Communication de cette compagnie, Victoria Kaigai, a déclaré que ces vols vont réduire le temps des horaires de voyage de plus de 50 pour cent, en prenant en compte le temps de correspondance.

Actuellement, les vols du Kenya à Antananarivo passent par Johannesburg, en Afrique du Sud et il faut en moyenne sept heures aux voyageurs pour arriver à Antananarivo.

"Nous allons assurer une correspondance directe pour les passagers d'Afrique et d'ailleurs qui se rendent à Madagascar. Nous nous attendons à ce que cette destination soit populaire en raison de la réduction des heures de vol", a déclaré Mme Kaigai.

D'après elle, cette nouvelle destination est conforme à la stratégie de KQ pour relier l'Afrique par le biais du concept du réseau en étoile.

La destination Madagascar est considérée par KQ comme particulièrement utile pour la correspondance des vols touristiques français. KQ effectue trois vols par semaine sur l'aéroport de Charles de Gaulle, en France.

En outre, cette destination va donner l'occasion aux Kenyans d'exploiter Madagascar comme une destination touristique alternative.

Le vol direct sur Madagascar est instauré à un moment où la compagnie aérienne s'apprête à ajouter des appareils modernes à sa flotte déjà composée de 27 appareils, comprenant 23 Boeing et trois Embraer 170 Long Range (LR), pour développer ses activités.

Mme Kagai a déclaré à la presse que les vols intérieurs au Kenya seront effectivement desservis pour donner aux voyageurs plus de temps pour prendre leurs correspondances pour d'autres destinations tout en créant de nouvelles fréquences de vol.

Cette année, KQ a réceptionné son troisième Embraer et son troisième Boeing 737-800 ER.

La compagnie aérienne doit recevoir de deux Boeing 737-800 supplémentaires à la fin de l'année, ce qui va porter le nombre total de ces appareils à cinq dans la flotte de KQ.

"Le B737-800 a une cabine moderne, plus d'espace et une capacité de contenance des bagages accrue. Ces appareils ont placé KQ en bonne position pour développer son réseau africain en tenant compte du bien-être de ses clients", a expliqué la directrice de la Communication de la compagnie aérienne.

Depuis 2001, la compagnie aérienne a consacré plus de 1,04 milliard de dollars à la modernisation de sa flotte et à la rénovation de l'équipement et de la technologie pour ses services d'escale pour ses 43 destinations dans 39 pays.

KQ et Boeing ont établi par ailleurs un partenariat sur plusieurs projets relatifs au renforcement de l'éducation et de la formation en Afrique de l'Est.

Boeing a contribué à la construction de nouvelles écoles au Kenya, à des campagnes de distribution de livres pour les jeunes et au maintien des bourses d'études dans cinq écoles de Nairobi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Dim 5 Avr - 0:17

lu ce jour

Citation :
CLICANOO.COM | Publié le 4 avril 2009

http://www.clicanoo.com/index.php?page=article&id_article=206698


Air France, Corsairfly et même Air Madagascar réduisent leur nombre de vols à destination de la Grande Île.


Moins 40 % de réservation jusqu’au mois de juin. Air France a été obligé de réduire la voilure sur Madagascar. La compagnie a ramené de quatre à trois le nombre de ses vols entre Paris et Antananarivo. “Malheureusement, face à la crise actuelle, nous ne pouvons que nous adapter “, indique Jean-François Richard, directeur général dans les colonnes de Midi Madagasikara. “Malgré tout cela, la compagnie maintient son calendrier quant à l’exploitation des Boeing 777 sur la ligne Antananarivo - Paris à partir du 29 juin prochain. “L’arrivée des Boeing 777 n’est pas remise en cause”. Depuis le 2 avril, les vols de la compagnie ne passent plus par Maurice. “Il n’y a plus d’escale à l’île Maurice, tous les vols d’Air France sont de nouveau des vols directs”. “Les équipages sont de nouveaux hébergés à Antananarivo.” Depuis le 23 mars, Corsairfly opère un seul vol hebdomadaire à destination de Tananarive le dimanche, la rotation Orly- Nosy Bé-Tananarive du mercredi est suspendue. Corsairfly apportera aux clients détenteurs de billets à destination de Nosy Bé, deux solutions de report, sans frais de modification, avec réajustement tarifaire : un report sur Nosy Bé, lors de la reprise des rotations à compter du 3 juin, un report de destination sur l’ensemble du réseau de la compagnie jusqu’au 23 octobre. D’autre part, pour les passagers qui devaient initialement se rendre sur Tananarive par le vol du mercredi, un report est autorisé sans frais, sans réajustement tarifaire sur le vol du dimanche. Enfin, jusqu’à fin avril, Air Madagascar applique elle aussi un programme de vols réduits à deux par semaine, une liaison sans escale Antananarivo - Roissy et une rotation Paris - Marseille - Antananarivo aller-retour. La compagnie propose un report jusqu’à la fin juin sans pénalité aux passagers qui ont déjà acheté leur billet et qui souhaitent repousser leur voyage

Par bateau : un mois et demi de creux

Il n’y a pas que les vols vers la Grande Île qui ont pâti des événements politiques. Le trafic inter-îles en bateau a lui aussi traversé un sacré creux de la vague “pendant un mois et demi”, souligne Yoland Bénard, gérant de la Scoam, agent général de la Mauritius shipping à La Réunion. Ce dernier poursuit : “La rentabilité était nulle sur cette période, mais nous nous devions de maintenir notre présence”. Concernant les voyageurs, le gérant note : “On a enregistré une chute assez considérable du trafic passagers entre février et mi-mars”. Pendant cette période, le Mauritius Trochetia, qui effectue la liaison entre La Réunion et Tamatave tous les quinze jours, a parfois vogué avec “20 ou 25 passagers à bord alors que la capacité est de108”. En revanche, le fret, environ 60 containers et des automobiles qui ne sont pas d’une première jeunesse par rotation, n’a pas faibli entre le port de la Pointe-des-Galets et Madagascar. Seul hic, un touché n’a pas eu lieu et la cargaison a fait l’aller-retour. Dans l’autre sens, le fret a été “divisé de moitié sur cette période”. Aujourd’hui, les réservations passagers “sont reparties à la hausse”. 24 616 passagers ont transité en 2008 sur le Mauritius Trochetia et le Mauritius Pride entre La Réunion, Madagascar et l’île sœur, soit un trafic équivalent à celui de 2006 et moindre qu’en 2007 (plus de 30 000)

B.G.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 342
Age : 53
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: compagnies aeriennes   Ven 16 Oct - 18:27

Pour ceux qui veulent faire du tourisme avec air mad

Un forfait océan Indien chez Air Madagascar
En difficulté depuis le début de l'année, la compagnie aérienne Air Madagascar lance le Sésame océan Indien, qui permet de se déplacer plusieurs fois dans la zone durant 30 jours pour une somme forfaitaire: 599 euros en classe éco et 749 euros en classe affaires.

Certte offre est destinée à reconquérir des parts de marché, notamment à destination des chefs d'entreprises. Les vols intérieurs à Madagascar et les vols Tana-Paris ne sont pas compris dans le forfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   Mer 23 Mar - 11:20

23 mars 2011

dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/securite-aerienne-madagascar/21987-les-responsables-malgaches-interpelles.html

Citation :
Sécurité aérienne
Les responsables malgaches interpellés





De g. à dr., Wilfrid Ratsirahonana, Robert Razaka et Fidy Rakotonirina, face à la presse, hierUne délégation de techniciens de l'aviation se rendra à Bruxelles au mois d'avril. Ils auront à démontrer que l'aviation malgache est aux normes.
L'aviation malgache en examen. Par rapport au doute émis par la commission européenne de l'aviation, SAFA ( Safety Assessment of foreing aircarft) sur la sécurité aérienne au niveau de la compagnie nationale, les autorités malgaches, intervenant dans le domaine de l'aviation, sont amenés à démontrer que les contrôles aériens se font en respectant les normes internationales. Cette situation fait suite à un constat sur un mauvais affleurement de la porte principale d'un avion. « Ce mauvais affleurement a été déjà constaté par les techniciens de la SAFA une fois et, au retour de l'avion sur l'aéroport, le problème n'a pas été résolu malgré les réparations faites », relate Robert Razaka conseiller technique auprès du ministère du transport, hier lors d'une conférence de presse.
Les clients aussi
Le 16 mars, les autorités ont déjà apporté leurs arguments devant la commission à Bruxelles qui semble n’avoir pas été convaincue. Une deuxième entrevue est programmée pour le 5 avril. Cette fois-ci, elles doivent se munir de preuves concrètes pour défendre l'existence des séries de contrôle et d'entretien faites par l'Aviation civile de Madagascar (ACM) d'une part et de la compagnie aérienne nationale d'autre part. Il s'agit de communiquer les actions faites par ces entités. « Auparavant nous n'avons jamais eu l'habitude de communiquer ce que nous faisons. C'est pourquoi les autres ne savent pas que nous le faisons », précise toujours Robert Razaka.
Un comité ad hoc composé de toutes les structures concernées par l'aviation civile, à savoir le ministère du Transport, l'ACM, l'administration de la compagnie, et l'ASCENA (sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar) a été mis en place. En plus de fournir ces justificatifs, ce comité entend changer de tir quant à la réalisation des contrôles. « Nous sommes professionnels lorsque nous acceptons de nous remettre en question. Cette
interpellation a des impacts positifs », indique Fidy Rakotonirina, administrateur délégué de Air Madagascar, un des membres du comité ad hoc. « Désormais, même les petits détails seront mentionnés dans le check list », indique pour sa part le président du comité, Robert Razaka.
Les membres du comité ont aussi tenu à rassurer la clientèle de la compagnie quant à la fiabilité des contrôles. Jusqu'ici tous les vols de Air Madagascar sont autorisés dans tous les aéroports. En ce qui concerne le Boeing 767 maintenu à l'aéroport de Roissy, la décision vient de la compagnie elle-même dans le cadre des travaux d'entretien.
Lantoniaina Razafindramiadana
Mercredi 23 mars 2011


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: air madagascar en panne   Lun 23 Avr - 9:18

deja plusieurs retard et deux pannes mettent air madagascar en tres grandes difficultes;attention donc avant de choisir sa compagnie avant d aller a mada;vivement l ouverture du ciel malgache a d autres compagnies!!
c est la seule solution pour une baisse notable du prix du transport avion (voir les prix sur la renion ou maurice au pdepart de paris souvent inferieur de 30%pour une distance egale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 770
Age : 68
Localisation : bordeaux leognan
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: au plaisirs des taxes   Mer 17 Juil - 11:44



Antananarivo, Madagascar - La redevance de sûreté aéroportuaire (RSA) est maintenue pour les passagers, mais suspendue pour le fret. Les opérateurs du secteur du tourisme demandent à ce que celle-ci ne soit appliquée qu’à partir de la fin de cette année mais également à ce que les tarifs y afférents soient révisés. Pendant ce temps, le secteur du tourisme risque de voir tous ses efforts anéantis par la cupidité de certaines personnes.


Une réunion des responsables des ministères du Tourisme, du Transport, des Finances et du budget avec des opérateurs privés œuvrant dans le secteur du tourisme a eu lieu hier au Carlton. Encore une fois, en dépit de l’argumentation des opérateurs, rien n’y fait. L’ACM persiste dans son entêtement qui renferme des objectifs opaques.


Les interpellations des opérateurs, notamment en ce qui concerne la RSA sur les passagers sont restées sans suite. Pourtant, cette redevance ternit l’image de la destination Madagascar par la désorganisation de sa perception. Une situation reconnue par le ministère de tutelle car d’après le conseil du gouvernement d’hier, «Le ministère du Tourisme, en accord avec le secteur privé, convient de la nécessité de se conformer aux règles internationales de la sûreté aéroportuaire. Toutefois, soucieux de la santé de ce secteur tourisme à la fois générateur de devises et créateur d’emplois, le ministère et le secteur privé déplorent que la mise en œuvre de cette RSA tende à désorganiser le départ des touristes et surtout à dégrader la perception de notre destination par une redevance extrêmement visible.»

Le secteur tourisme, première victime


La population lambda ne peut que s’interroger sur les raisons de cette décision tenace de l’ACM qui risque de mettre à mort ce secteur dont dépendent plusieurs franges de la population.


Comme l’a déjà maintes fois souligné le président du conseil d’administration (PCA) de l’office national du tourisme de Madagascar (ONTM), Eric Koller, «Malgré les richesses dont la Grande île dispose, la dernière image qui risque d’être ancrée dans l’esprit des touristes sera la longue file d’attente devant les kiosques destinés à cet effet».


D’autant plus que la contrepartie de cette fameuse redevance n’est visible nulle part. «On prend l’argent des passagers pour quelque chose dont ils ne bénéficient pas encore. C’est juste de l’arnaque autorisée», s’insurge un autre opérateur qui préfère garder l’anonymat.


Par ailleurs, nombre d’opérateurs se demandent la fiabilité de l’investisseur à qui les autorités ont confié ce marché. «Le ministère des Transports a lancé un appel d’offres sans ajouter le moindre détail. Aujourd’hui, c’est encore flou pour nous», ajoute notre interlocuteur.


En dernier recours, le secteur privé a proposé l’intégration de cette redevance dans le prix du billet pour faciliter les choses et éviter les longues files. L’association internationale du transport aérien (Iata) y répond que l’intégrer dans le billet est faisable, cependant la collecte des sommes dans le système INS demande encore un moment de préparation. Enfin, sur le terrain, c’est la désorganisation et la grogne des passagers qui règnent en maîtres.


Tsiry A.


17/07/2013





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compagnies aériennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Compagnies aériennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» liste des compagnies aériennes
» Les pires (et les meilleures) compagnies aériennes américaines
» Comment identifier les compagnies aériennes fiables ?
» L’enjeu des sièges pour les compagnies aériennes
» Tous les sites web des plus grandes compagnies aériennes ont été répertoriées pour vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: