MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Au départ de Tamatave ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ppjc
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 327
Age : 64
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Au départ de Tamatave ?   Ven 14 Avr - 22:35

Bonsoir,

J'hésite au départ de Tamatave, le nord ou le sud , j'ai regardé dans les guides, sur les sites et l'un ou l'autre coté me plaisent autant.

On va partir 4 à 6 semaines avec au moins 1 ou 1,1/2 semaine à Tamatave pour rester avec les enfants.

Nous irons plusieurs fois (souvent, probablement) à Mada et ma femme me laisse le choix du (des) éventuels circuits pour nos voyages et je me tourne vers vous pour quelques conseils.

Je précise que le 1er voyage aura lieu en novembre, donc on ne pourra pas voir les baleines à Ste Marie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ppjc
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 327
Age : 64
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Dim 16 Avr - 22:35

En fait, je précise un peu ma demande, pour une première approche de l'Ile et la rencontre avec les habitants (pour ma compagne et moi-même les relations humaines sont plus importantes que le sable et les cocotiers). Est-il préférable de monter vers le nord Ste Marie et Diego Suarez ou de descendre vers le sud le canal et Fort Dauphin ?

Excusez moi pour les fautes de frappes, j'ai acheté un nouveau clavier-souris et il me fait... , il me cause des tracas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Dim 16 Avr - 23:33

Fort Dauphin , c'est à visiter en urgence avant que les travaux du nouveau port se terminent

Après fort Dauphin ne sera plus Fort Dauphin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 342
Age : 53
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Au départ de Tamatave ?   Lun 17 Avr - 10:38

Rakoto
Peux-tu préciser ta pensée au sujet de Fort Dauphin?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Lun 17 Avr - 10:49

" UNE NOUVELLE dite ECONOMIQUE pour la région de FORT DAUPHIN"-


Construction d'un port a EHOALA- pour l'exportation de l'ILMENITE pour une valeur de 140MILLIONS de dollars. Toutefois, une réserve des écolos de mada- cette construction risque de modifier le site environnant du PORT DE FORT DAUPHIN-
veloma finaritra "


"Oui c'est vrai le coin doit bien changer avec la route prévue de Farafangana à Fort Dauphin",
promise par le premier personnage de l'Etat.
Mais actuellement quel bénéfice pour la population locale : la voirie interne de la ville est exclue du projet et seules les travailleuses du sexe se "réjouissent" de l'arrivée de la main d'oeuvre sud africaine à la place des ouvriers locaux et encore on écrit ailleurs sur le net que ce sont tous des malades du sida déportés d'Afrique du sud.

"Attention le béton arrive sur la côte de Fort Dauphin ! "

A propos de Fort Dauphin
"Oui, c’est bien vrai. Déjà en 2004, on nous avait dit qu’il
fallait
profiter de la balade vers Evatra, à travers la mangrove,
qu’un jour
prochain le paysage serait transformé, saccagé"
. C’est une société canadienne, Rio Tinto qui doit exploiter l’ilménite. Le Président a signé une convention récemment.

Alors, c’est un dilemme : laisser Fort-Dauphin avec ses routes défoncées, les épaves dans le port, dans cet état de ville abandonnée et sauvage, ou lui redonner vitalité avec des emplois pour la population, un vrai grand port, des centrales électriques, un développement économique inespéré ? Le port ouvrirait en 2008. Il faut donc y revenir avant…

Madagascar : le projet minier de Rio Tinto avance... pour le pire

Madagascar est bien connu comme l’un des pays les plus riches du monde du point de vue écologique, et il est le foyer d’espèces animales et végétales uniques.

Cependant, le modèle de production orientée à l’exportation y a été introduit à l’époque de la colonisation française. Des forêts humides primaires ont été abattues pour destiner le bois à la construction de voies ferrées et à l’exportation, et le défrichage des zones les plus fertiles pour l’établissement de cultures de rente a condamné à la pénurie et à la famine une société qui s’adonnait principalement à l’agriculture de subsistance (cf. Bulletin Nº 66 du WRM).

A présent, Madagascar figure parmi les pays les plus pauvres.
Mais, pour que le langage reflète la vérité il serait plus juste de dire queles Malgaches ne sont pas pauvres ; ils ont été rendus pauvres, comme c’est arrivé dans beaucoup de pays du Sud.

Bien qu’à l’heure actuelle aucun pays étranger ne tienne ouvertement les rênes du gouvernement, le colonialisme est toujours bien enraciné dans l’économie. Les pirates modernes sont arrivés pour " sauver " le pays : ainsi, en conditionnant ses crédits à des exigences de libéralisation,
le FMI a frayé la voie à l’établissement dans l’île d’un projet du géant minier anglo-canadien Rio Tinto (cf. Bulletins 22, 54 et 55 du WRM).

QIT Madagascar Minerals S.A., une compagnie malgache appartenant pour 80% à Rio Tinto et pour 20% à l’Etat, a entrepris une étude de faisabilité du projet lequel, en novembre 2001, a reçu l’autorisation environnementale.
Le projet en question exigera que des centaines de millions de tonnes de terre, sur une étendue de plus de 6 000 hectares, soient draguées pour l’extraction de l’ilménite, un minéral que l’on traite habituellement à l’acide sulfurique pour obtenir du dioxyde de titanium.

Ce dernier est, à son tour, très utilisé pour la fabrication de peintures et de plastiques.
Il faudra creuser un lac artificiel dans ce qui reste de terres boisées et le déplacer d’environ un mètre par jour,tandis qu’une machine aspire la terre et qu’une autre crible l’ilménite. La mine pourrait être en activité pendant 60 ans.

Dans le cadre du nouvel élan des transnationales pour " verdir " leur image, Rio Tinto s’évertue à démontrer l’indémontrable, à savoir, que l’industrie minière est durable pour l’environnement et pour les gens.
Mais tout le monde sait (ou devrait savoir) que le but véritable de n’importe quelle entreprise commerciale est de faire de l’argent.
Suivant le " Handbook for Corporate Action " (manuel de fonctionnement de la compagnie), ce projet " joue un rôle clé dans le maintien de
la participation future de Rio Tinto comme fournisseur de dioxyde de titanium comme matière première".

Le gouvernement de Madagascar a donné le feu vert et la compagnie a déjà dépensé 41 millions de dollars pour les travaux qui commenceront en 2005.

L’élection de Marc Ravalomanana a porté l’année dernière au palais présidentiel un homme d’affaires jeune, qui a réussi par ses propres moyens et qui promet du progrès.
Enfant chéri de l’Occident, il tient à la mine d’ilménite proposée par Rio Tinto dans l’espoir qu’elle va créér des emplois et ramener des fonds
dans les finances publiques.

Marc Ravalomanana a récemment rencontré aux Etats-Unis le Secrétaire d’Etat nordaméricain Colin Powell, en mai dernier. Powell a dit que
Washington allait appuyer le président Ravalomanana dans ses " efforts pour introduire des réformes économiques et politiques "
Un mois plus tard, il apparaît que la Banque mondiale accorde un crédit de 32 millions de l’Association internationale pour le Développement
(IDA en anglais) pour " aider Madagascar à gérer ses ressources minérales de façon plus efficace ".

Le projet a soulevé une forte opposition de la part d’organisations environnementalistes telles qu’Amis de la Terre, Conservation international et WWF. Mais le Directeur exécutif de QIT, Serge Lachapelle,
a annoncé à un journaliste de The Guardian qui l’interviewvait :
" Nous allons continuer, quoi qu’il arrive ".

Le " plan durable " de la compagnie consiste à laisser intacte, dans chacun des trois emplacements proposés pour les mines, une zone de conservation équivalant à 10% de la superficie consacrée à l’activité minière. D’autre part, la compagnie procèderait à restaurer
10% des forêts, et à planter dans la surface restante des arbres de croissance rapide tels que l’eucalyptus, pour l’approvisionnement en
bois et en charbon des habitants des lieux. Rio Tinto espère ainsi " contribuer à créer des écosystèmes en partant de zéro ".

Donc, ce que la nature a mis des millénaires à mettre en place pourrait être restauré par la simple application d’une recette : garder la terre fertile soulevée par la drague, planter 50% d’arbres de ceux qu’on appelle pionniers et qui aiment le soleil, puis plus tard 40% d’espèces
qui aiment le soleil et l’ombre, et finalement 10% de celles qui n’aiment que l’ombre. Il paraît vraiment facile de jouer à être Dieu !

Les Amis de la Terre (FOE) ont déjà rédigé un rapport dont la conclusion est que le projet minier ne serait pas compatible avec un développement réellement durable dans le Sud-Est de Madagascar,ni dans l’ensemble du pays.
Pendant une décennie et demie de préparations et d’études intensives, ce projet censément " vert ", appuyé par un nombre impressionnant d’experts internationaux, n’a pas réussi à éviter la dégradation croissante de l’environnement, que la compagnie déclare pouvoir attaquer et atténuer de manière significative. Est-ce intentionnel ?
QMM/Rio Tinto fait-elle exprès de retarder l’application des mesures
de conservation et de restauration, pour mieux défendre l’idée que le projet minier est indispensable à ces fins ? Voilà la question posée par FOE.

De son côté, WWF publiera cette année un rapport sur la mine.
Un membre de cette organisation qui habite à Fort Dauphin, un village concerné par le projet minier, a dit que les stations de recherche montrées à The Guardian n’étaient que " du tape-à-l’oeil ". Les aires de conservation étaient trop fragmentées pour être viables, et auraient fait pression sur certaines espèces. La compagnie n’avait pas non plus pensé au problème, potentiellement explosif, d’installer au moins 800 travailleurs étrangers dans un petit village où 3 000 jeunes sont au chômage.

Une visite dans les villages des alentours a mis en lumière des avis contradictoires : beaucoup des habitants, pieds nus et en haillons, savaient qu’il était prévu de construire une mine, mais son emplacement, la date de réalisation et ses conséquences possibles restaient un mystère. " Cela va détruire l’agriculture traditionnelle, c’est inévitable ", a dit Karae, chef du village Houtotmotre. Mais après avoir discuté avec d’autres anciens il a ajouté : " Cependant, nous n’avons
pas de récoltes à cause de la sécheresse, donc nous n’avons peut-être rien à y perdre "
. Albert Mazaholy, de 45 ans, a récemment été renvoyé de la plantation de sisal qui est pratiquement le seul endroit où gagner de l’argent dans le village d’Ankitry.Sa famille rejoint maintenant ceux qui font la queue pour les sacs de maïs que distribue le World Food Programme. C’est une humiliation que M. Mahazoly n’entend pas tolérer pendant longtemps.
" Je suis prêt à aller à la mine. Je ferai tout ce qu’on me demandera de faire. " La possibilité qu’il n’y ait pas de demande pour son travail non qualifié l’a stupéfait.
" Mais je ferai n’importe quoi ", a-t-il dit. Le cercle est ainsi fermé : ils sont dépossédés, appauvris et pillés.

Article basé sur des informations obtenues
dans :
- " Mining giant threatens to
scar island paradise ", Rory Carroll,
- The Guardian,
23 juin 2003, guardian.co.uk ;
- " The case against
QMM/Rio Tinto in Madagascar", Nostromo Research, Londres,
12 novembre 2001, rapport commandé par Friends of
the Earth, minesandcommunities.org ;
- QIT
Madagascar Minerals Ilmenite Project,
hatch.ca ;
- "Rio Tinto in Madagascar",
page d’accueil de Rio Tinto, riotinto.com ;
- "Malagasy President Meets With Colin Powell",
VOA 27.05.2003, madagasikara.de ;
Madagascar : World Bank credit will help manage
country’s mineral resources, IRIN, africahome.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamiko
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 341
Localisation : ile de la reunion
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Lun 17 Avr - 15:09

R@koto a écrit:


Après fort Dauphin ne sera plus Fort Dauphin

Tiens tiens, je jurerai que ce sont à 99 % les mm mots que jai employé dans un autre post concernant cette ville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 342
Age : 53
Localisation : mazan - vaucluse
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Au départ de Tamatave ?   Lun 17 Avr - 15:39

Eh bien Rakoto, quand on te demande d'approfondir ta pensée, tu ne fais pas semblant.
Article très intéressant et apparement bien objectif.
Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 37
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Lun 17 Avr - 15:43

R@koto a écrit:
1/ ... et encore on écrit ailleurs sur le net que ce sont tous des malades du sida déportés d'Afrique du sud.

2/... dans cet état de ville abandonnée et sauvage, ou lui redonner vitalité avec des emplois pour la population, un vrai grand port, des centrales électriques, un développement économique inespéré ? Le port ouvrirait en 2008. Il faut donc y revenir avant…

Madagascar : le projet minier de Rio Tinto avance... pour le pire

3/ ... A présent, Madagascar figure parmi les pays les plus pauvres.
Mais, pour que le langage reflète la vérité il serait plus juste de dire queles Malgaches ne sont pas pauvres ; ils ont été rendus pauvres, comme c’est arrivé dans beaucoup de pays du Sud.

4/ ... " Mais je ferai n’importe quoi ", a-t-il dit. Le cercle est ainsi fermé : ils sont dépossédés, appauvris et pillés. ...

1/ Faut il croire à ces conneries ou pas?
2/ Développement économique inespéré? pour qui ?
3/ j'adore cette phrase, car je pense sincèrement que c'est la vérité
4/dépossédés, appauvris, plus bas que terre, comme d'habitude Il y a du bon comme du mauvais dans tout "changement", pourquoi pas après tout, un grand bouleversement pour les "riverains" ....

Les travaux ont commencé là non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ppjc
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 327
Age : 64
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Lun 17 Avr - 16:17

Oui article très documenté et qui refléte bien le drame que vivent d'ailleurs la plupart des pays "pauvres". Les sociétés multinationales qui s'installent dans ces pays ne créent que des comptoirs de production et de commercialisation des biens qu'elles produisent, elles participent rarement à l'expansion économique du pays d'acceuil ou au bien être de la population locale - exception faite de quelques initiatives écologiques, pour ne pas avoir une contre publicité en occident -.

A mon humble (très humble) avis, tout passe par l'éducation, la scolarité et la possibilité pour toutes et tous d'accéder à l'enseignement qu'elles ou ils souhaitent.

J'ignore ce que peut être le systéme éducatif à Mada, mais un systéme de qualité est la base (la seule à mon avis) à pouvoir assurer un avenir à un pays.

La reflexion du monsieur qui serai près à faire n'importe quoi en est un exemple triste, les entreprises n'ont plus besoin de gens près à faire n'importe quoi mais de gens qui peuvent éxecuter quelque chose de bien défini et pour cela il faut que les gens soient préparés à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Lun 17 Avr - 17:33

Citation :
1/ ... et encore on écrit ailleurs sur le net que ce sont tous des malades du sida déportés d'Afrique du sud.


On sait que 800 travailleurs étrangers arrivent dans une ville où 3000 jeunes sont au chômage , c'est donc pas le" vita malagasy" ou les critères du développement dit "durable" chers au FMI.

En plus , Mada fait partie des 71 pays qui ne possédent pas de législation discréminatoire contre les malades du sida , on ne peut pas vérifier l'info.

Mais la pratique d'expulsion des travailleurs étrangers malades du sida des mines d'Afrique du sud , est relatée dans beaucoup de journaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Lun 17 Avr - 22:45

De lire cela ça écoeure vraiment !
Jusqu'où l'être humain est capable d'aller ?
Jusqu'à quel point ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
ppjc
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 327
Age : 64
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Sam 6 Mai - 18:18

Voici mon programme de circuit en novembre à partir de Tamatave.

Est-ce que j'ai fait le bon choix, on partira encore entre juillet et septembre 2007 et donc j'y suis allé mora mora.



Jours 1 et 2 : Bruxelles - Paris - Tananarive

Tananarive : 1 nuit

Jour 3 : Tananarive - Tamatave (soit en avion, soit on viens nous chercher par la route).

Tamatave : 5 nuits

Description du séjour

Lieu : hôtel “le Ravinala” (famille oblige)

Activités: Famille ;
visite de la ville et des marchés ;
Repos après le voyage
visite du parc Ivoloina ;
dégustation de langouste, crevettes et autres spécialités.
.

Jour 8 : Départ pour Sainte Marie

Sainte Marie : 7 nuits (organisé par la fille de ma compagne)

Activités : visite de Sainte Marie et de l’île aux Nattes ;
farniente.

Jour 17 : Ste Marie - Tamatave - Diego Suarez

Diego Suarez : 5 nuits

Activités : visite de la ville et des alentours (la mer d’Emeraude, le parc national de la montagne d’Ambre …)

Jour 20 : retour sur Tamatave

Tamatave et le canal des Pangalanes : 7 nuits (organisé aussi par la fille de ma compagne)

Jour 26 : Retour sur Tananarive

Tananarive : 3-4 nuits

Activités : visite de la ville et surtout des bijouteries.

Selon les possibilités de vacances de ma femme, il est possible que l’on reste une semaine de plus, dans ce cas j’envisage de descendre vers Fort Dauphin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Sam 6 Mai - 18:33

Attention car Fort-Dauphin, c'est le bout du monde et sans marge d'un ou deux jours à Tana pour être sûr d'avoir ton avion , tu peux rester bloquer quelque part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Sam 6 Mai - 19:59

Pas mal ton parcours, effectivement tu ne verras pas les baleines à Ste Marie en novembre. Mais tu aura l'occasion en juillet, quand tu retourneras. Connais-tu ta date exacte de départ ? pour que je regarde si on pourra se croiser à Tamatave ou à Tana.

Voilà mon parcours en novembre : du 4 novembre au 29 novembre

Jour 1
Tana-Antsirabé : visite de la ville, taillerie de pierres précieuses, travailleurs de corne de Zébu et atelier de broderie
Nuit a la résidence Camélia

Jour 2
Ansirabé - Miandrivazo
Départ pour 250 km à l'ouest d'Antsirabé. En route visite des lacs sacrés : Tritriva et Andrailka.
Nuit à l'hôtel Reins Rasalimo

Jour3
Descente en pirogue traditionnelle de la rivière Mahajilo pour atteindre l'embouchure de la Tsribihina. Rencontre avec la population riveraine, village de pêcheur.
Nuit en bivouac sur les berges du fleuve.

Jour4
Continuation de la descente : passage par les gorges du Bemaraha. On va essayer de voir les lémuriens Sifaka ou les lémurs fulvus. Pique-nique prés de la cascade de l'ile aux femmes. Laprés-midi on partira à la recherche des crocodiles qui peuplent le fleuve.
Nuit en bivouac.

Jour5
Descente en pirogue et Antsiraraka
Fin de la descente de la Tsiribihina, transfert en charette zébus jusqu'à Antsiraraka, petit village au milieu des baobabs.
Transfert en 4X4 vers Belo. Nuit à l'hôtel

Jour 6
Transfert vers Bekopaka
Route vers le parc des Tsingy de Bemahara. Visite des Petits Tsingys.
Nuit à Bekopaka en bivouac.

Jour 7
Visite des Grands Tsingys, circuit Andamozavaky, les pics de calcaire.
Nuit en bivouac.

Jour 8
Bekopaka - Morondava
Visite du baobab sacré et des baobabs amoureux. De l'allée des baobabs, coucher de soleil.
Nuit à l'hôtel Monrondava beach

Jour 9
Morondava - Belo sur mer en bâteau
Départ pour le sud de Morondava pour rejoindre le petit village de Belo sur mer. Visite du port aux boutres des Vezo. Farniente!!!!..............ENFIN !!!!!
Nuit à l'hôtel le Dauphin.

Jour 10
Belo sur mer
Journée libre,plongée, farniente.
Nuit à l'hôtel Le Dauphin.

Jour 11
Belo sur mer - Morondava - Tuléar
Retour sur Morondava et transfert en avion pour Tuléar.
Nuit au Mangily hôtel

Jour 12
Ifaty J'ai lu qu'Anakao était mieux mais comme j'y vais en juillet, je verrai et je changerai si besoin.
Journée plage et plongée

Jour 13
Ranohira Départ pour le parc national de l'Isalo.
Nuit à l'Isalo Ranch

Jour 14
Départ ttrés tôt pour le canyon des makis, piscine naturelle.
Nuit en bivouac

Jour 15
Isalo - Fianarantsoa
Départ pour la cascade des nymphes et autres piscines naturelles (bleue et noire). Route vers Fianarantsoa.
Nuit au Tsara Guest House

Jour 16
Journée de balade et de découverte de la forêt de Ranomafana, forêt tropicale humide. Sur la route visite de forgerons traditionnels et petite halte sur l'une des cascades du Namorona. Randonnée de 4h dans la forêt pluviale en traversant la forêt seconcaire pour arriver à la forêt primaire; possibilité de voir les espèces de lémuriens diurnes comme le bambou lémur et le hapalémur. Visite nocture pour voir les microcèbes.
Nuit à Ihary hôtel

Jour 17
Ranomafana - Manakara
En route pour le sud-est vers le pays Antemoro. Nombreux villages typiques de la population Tanala. Visite de Mankar
Nuit au Parthenay club.

Jour 18
Manakara
Journée découverte du Canal des Pangalanes. Excursion d'une journée en pirogue traditionnelle^pour découvrir les villages des pêcheurs en océan et filaos.
Nuit au Parthenau club.

Jour 19
Train Manakara - Fianatantsoa
Trajet avec le fameux train FCE pour rejoindre Fianarantsoa.
Nuit au Tsara Guest House

Jour 20
Fianarantsoa - Ambositra
Dépprt pour Ambositra, capitale de l'artisant malgache et de l'artisanat du bois. Visite des boutiques et des ateliers des artisans Zafimaniry.
Nuit à l'Hôtel Mania.

Jour 21
Retour sur Tana. Visite de la capitale et grand marché de la Digue.

Je pense que nous resterons 2 jours sur Tana puis direction Tamatave par la route le dimanche ou le lundi pour ensuite reprendre l'avion pour la Réunion le mercredi.

Voilà notre périple, si vous avez des commentaires, n'hésitez pas !!!! Tous les bons conseils seront les bienvenus.

Par contre pour le séjour sur Fort-Dauphin et Tuléar du mois de juillet, rien n'est encore bien planifié à part les dates. J'ai appris que notre Grand Spécialiste Patrick sera de retour parmi nous mercredi, aves des nouvelles toutes fraîches.
En attendant si vous avez des tuyaux, je suis preneuse.
Donc du 4 /07 au 7/07 Fort-Dauphin puis Tuléar du 7/07 au 15/07. Quels sont les incontounables à ne pas louper ? Vos bonnes adresses pour dormir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
ppjc
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 327
Age : 64
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Dim 7 Mai - 12:59

Je ne connais pas encore la date exacte de départ, nous allons nous occuper des visas, vaccins et billets d'avions fin de ce mois ou début juin.

Je te tiendrai au courant.

Tiens nous aussi au courant de ton voyage vers Tuléar et Fort Dauphin, car si nous n'avons pas te temps de descendre vers Fort Dauphin cette année, l'année prochaine en août ou septembre, nous visiterons plus que probablement le sud de l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Dim 24 Sep - 22:04

c'est bientôt le départ veinard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ppjc
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Masculin Nombre de messages : 327
Age : 64
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   Dim 24 Sep - 22:25



Oui, dans 3 semaines à la même heure nous seons à 30 minutes de Tananarive.

Que l'attente est longue !

Je prépare déjà notre prochain voyage à Mada (ma femme me laisse faire , du moment qu'elle passe du temps avec sa fille et ses petits enfants).

Ils nous restent encore plein de trucs à faire avant de partir, mais, mora mora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au départ de Tamatave ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au départ de Tamatave ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles normes bagages départ des USA??
» Lui apprendre à ne plus aboyer quand on part
» Départ de Gamin
» Cheval à donner avant départ pour la boucherie!
» nouveau départ avec meilleure base

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******SEJOURS ET VOYAGES******* :: Pour ceux qui veulent y aller-
Sauter vers: