MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nucléaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Nucléaire   Ven 12 Mai - 9:11

Energie nucléaire : Madagascar en a besoin


Les Nouvelles


« Piégé ou non par les journalistes iraniens, M. Lahiniriko a en tout cas choisi le mauvais moment et surtout le mauvais endroit pour parler du nucléaire mais en positivant les choses, la « gaffe » telle que vous à « La Gazette » a qualifiée la déclaration, devrait servir de déclic pour nos dirigeants »,
déclarent du reste des techniciens en la matière, sous couvert de l’anonymat.

Devant l’incessante hausse des prix du pétrole sur le marché international et l’absence d’une quelconque perspective sur le développement des énergies renouvelables (éolienne et solaire notamment), l’énergie nucléaire apparaît, en effet, comme l’une des alternatives pour Madagascar.
D’ailleurs, l’idée a été déjà caressée en 1999 par l’équipe de Didier Ratsiraka.
Des émissaires de l’AEPN (association des écologistes pour le nucléaire) avaient notamment rencontré un « proche conseiller » du président de la République d’alors en fin 1999, peu avant son assemblée générale.

Au cours de cette AG, le bureau de l’association qui a pour objectif de développer « une information complète et honnête des citoyens européens dans le domaine de l'énergie », un rapport de la mission sur Madagascar a été présenté.
« L'AEPN a fait plusieurs propositions concernant l'énergie à Madagascar. Vu les très faibles niveaux de consommation actuels par habitant, les énergies renouvelables (notamment hydraulique et éolienne) pourraient suffire pour couvrir un certain nombre de besoins de faible consommation loin des réseaux électriques (de quoi alimenter quelques ampoules, un poste radio, un téléphone satellitaire et une TV dans chaque village par exemple).

Un éventuel recours dans 10 ou 15 ans à deux petits réacteurs nucléaires de 100 à 150 MW de type PBR ou GT-MHR ou PWR ou BWR, pourrait être envisagé ensuite (ce serait prématuré aujourd'hui) afin de fournir l'essentiel de l'énergie nécessaire au décollage économique et industriel du pays proprement, plutôt que d'avoir recours aux énergies fossiles bien plus polluantes, coûteuses et soumises à des variations importantes de leur prix de revient et aléas d'approvisionnement.
Ces variations économiques du prix du baril de pétrole sont d'ailleurs très difficiles à supporter pour un pays comme Madagascar », lit-on notamment dans le rapport.

En dépit de ces conclusions, l’Institut pour le développement économique entre la France et Madagascar (IDEM) auquel fait partie l’AEPN, milite, en 2000, pour l’installation de petites centrales nucléaires à Madagascar.

L’IDEM avait argumenté son projet sur le plan économique et environnemental. « Les énergies fossiles (pétrole, ndlr) doivent être importées, ce qui contribue à déséquilibrer l’économie malgache. Elles contribuent à rendre l’île financièrement dépendante et à polluer gravement la nature particulièrement belle, mais aussi fragile de l’île » (…)

On trouve dans l’île des réserves d’uranothorianite (minerai d’uranium) abondantes qui permettraient aux Malgaches d’être indépendants pour l’essentiel de leurs approvisionnements en énergie. Des réacteurs japonais, sud-africains et des réacteurs conçus par un consortium dont le Français Framatome fait partie, sont en concurrence.
Ces types de réacteurs, de taille moyenne, seraient particulièrement adaptés aux besoins de l’île ».
Le projet n’a pas abouti et n’est pas près d’être relancé.
Et pour preuve, le projet de développement de l’énergie à Madagascar ne pipe mot sur le nucléaire.
Les opposants au régime diront sans doute que c’est hors de portée de nos dirigeants qui sont pourtant en train de reprendre petit à petit les comportements de leurs prédécesseurs.
En tout cas, le renchérissement du pétrole qui pourrait rendre nos gisements économiquement viables, est sans doute l’occasion inespérée pour penser à la production d’une énergie à moindre coût et peu polluante. Le biocarburant en est un mais d’après les expériences vécues au Brésil qui est pourtant considéré comme un succès, les coûts sont encore chers. L’énergie éolienne et solaire tarde à se développer.
Le nucléaire dont le succès s’est fait ailleurs, serait alors l’une des meilleures solutions surtout avec le développement de la technologie pour le traitement des déchets.
La question qui reste à savoir serait au niveau du coût. Une question qui reste toutefois dans le domaine du court terme vue la longévité d’une centrale nucléaire et les prix extrêmement bas de l’énergie nucléaire par rapport à l’électricité produite par une centrale hydraulique ou thermique.
La réalisation ou non de petites centrales nucléaires reste au niveau technique.
La politique n’a rien à voir là-dedans du moment que toute infrastructure de ce genre est surveillée par l’AIEA (agence internationale de l’énergie atomique).
Le « bombe » Lahiniriko repose d’ailleurs sur le refus de l’Iran de se soumettre au contrôle de l’AIAE.
Autrement dit, rien n’empêche Madagascar de produire de l’énergie nucléaire si le pays suit les procédures requises.
Plus clair encore, Lahiniriko veut-il développer le nucléaire pour régler la crise énergétique que son désormais adversaire n’a pas réussi à régler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 38
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Nucléaire   Dim 14 Mai - 15:51

mais merde où vas t-on?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Nucléaire   Dim 14 Mai - 19:33

ça dépend comment ça va être exploité Mélodie !
Si c'est bien fait, c'est vrai que ça va changer la vie des malgaches, plus de problèmes d'électricité, plus de soucis par rapport à l'augmentation du baril de pétrôle
Mais bon !
Comme d'hab', va avoir des pots de vin, des magouilles etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Un peu d'histoire...........   Lun 15 Mai - 14:09

Un peu d’histoire...


13 Mai 1972 - 13 Mai 2006.



Il y a 34 ans, jour pour jour, le peuple malgache se révoltait avec succès contre la 1ère République sur l’Avenue de l’Indépendance, dénonçant et révoquant les « Accords de coopération » nous « liant » à la France, taxée alors de puissance néo-coloniale impérialiste (sic), révolution prolétarienne obligeait !

Bref, on voyait «Rouge»... comme le sang qui avait coulé.

Mais qui se souvient ou se soucie aujourd’hui de ces «martyrs», à part quelques nostalgiques ?
L’événement « Mai 72 » appartient maintenant à l’Histoire (aux oubliettes ?), toutefois la date fut prise pour donner nom à la célèbre Place du 13 Mai qui allait devenir le champ d’honneur et d’action du peuple contre tous les régimes (...)
Deux républiques plus tard, le vent du « glasnost » et de la « perestroïka » soufflait pour « déboulonner » de leur piédestal les Karl Marx et consorts ; le « rouge » virait à l’« orange », le libéralisme atteignait les rives de la RDM de l’amiral rouge malgache, et la Place du 13 Mai fut encore le cimetière de cette république suite à des manifestations populaires, et ce, malgré des répressions sanglantes (...)

2002, toujours cette Place du 13 mai a été le théâtre de la crise post-électorale de la présidentielle de 2001 (...) dont on vit la suite actuellement (...)

Qu’en déduire ? 13 Mai 1972 : les Malgaches avaient lutté pour une nation plus libre, fière et indépendante, plus prospère, ne comptant que sur ses propres forces.

34 ans plus tard, après avoir été «démagogiquement» abusés de vivre dans un « paradis socialiste » via un tunnel noir sans fin ; après avoir voyagé inconfortablement dans un « taxi-brousse » qui n’est jamais arrivé à destination à cause d’un chauffeur « empêché », les Malgaches sont toujours aussi pauvres sinon appauvris davantage et, ironie de l’Histoire, sans les aides substancielles des « impérialistes » d’antan, ils n’arriveront plus à « survivre » actuellement.

Jamais la France n’a été aussi présente qu’en ce moment.
A preuve, le président Chirac était venu par 2 fois dans la Grande île sans parler de ces récentes inaugurations de diverses infrastructures (...) et la France qu’on a combattue en 72 reste toujours et encore notre incontournable partenaire sinon le premier.
Même son plus farouche pourfendeur du temps des nationalisations à outrance n’a trouvé mieux que de s’y exiler (...)
Que l’Histoire est ironique !
On avait voulu l’indépendance mais Madagascar est plus que jamais dépendant économiquement des bailleurs de fonds (...)

Ne parlons pas de fierté nationale.
Alors, la faute à qui ? L’Histoire jugera, dit-on. Mais quand ?


La Tribune du 13 mai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nucléaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nucléaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HS : rassemblement anti nucléaire le 14/03/11 à Tourcoing
» Une centrale nucléaire démontée en dépit du bon sens
» Centrale nucléaire au Japon..
» [↓] Menace nucléaire importante au Japon
» Tourisme nucléaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: