MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Actualités, Madagascar, Culture, activités culturelles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rogerpfaff

avatar

Masculin Nombre de messages : 288
Age : 63
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Actualités, Madagascar, Culture, activités culturelles.   Mer 24 Mai - 14:09

Madagascar: Cercle Créatif : « Réhabiliter les édifices cultuels de la Haute Ville »

Midi Madagasikara (Antananarivo)
22 Mai 2006
Publié sur le web le 24 Mai 2006
V.A.


En marge du Rova, la Haute Ville abrite de nombreux autres patrimoines nationaux. «Ces vestiges du passé, qui pourraient pourtant constituer, avec le palais de la Reine, une attraction touristique, sont actuellement sous-exploités », déplorent les membres du Cercle Créatif (CC ou ateliers de réflexion entre des riverains et des fidèles des églises de la Haute Ville). D'autres patrimoines sont même en voie de dégradation comme Ambatondrafandrana, le Palais de la Justice sous la reine Ranavalona II, dont la toiture menace sérieusement de s'écrouler.

Avec l'actuelle relance des travaux de reconstruction du Rova, le CC sensibilise pour une revalorisation des curiosités historiques de la Haute Ville. Ses membres militent et s'activent pour au moins trois causes. Il s'agit notamment de la réhabilitation des édifices cultuels, de l'embellissement des quartiers et du renforcement de la sécurité sur la Haute Ville. Sept églises se trouvent dans ce périmètre, à savoir la FJKM Ambohipotsy, la FJKM Ambatomintsangana, la FJKM Ambonin'Ampamarinana, la FJKM Ambohitantely, l'ECAR Ambohimitsimbina, la Cathédrale Andohalo et l'église anglicane d'Ambohimanoro.

Ainsi, dans la logique de cet embellissement, le CC a organisé une « journée de propreté environnementale », samedi dernier. Des habitants et des fidèles des églises situées sur la Haute Ville se sont donc attelés à balayer et à nettoyer le Palais de la Justice et la FJKM Ambatomintsangana. L'initiative du CC, - qui compte parmi ses membres actifs Max Haberstroh, conseiller en Ecotourisme auprès du Président de la République et non moins riverain de la Haute Ville -, ne va sûrement pas s'arrêter à cette journée de propreté. Le Cercle, qui va se constituer en association, mènera incessamment d'autres activités. Pour la promotion du tourisme dans la capitale et particulièrement sur la Haute Ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rogerpfaff

avatar

Masculin Nombre de messages : 288
Age : 63
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Actualités, Madagascar, Culture, activités culturelles.   Mer 24 Mai - 14:25

Manjakandriana

36 millions d’ariary pour un CLAC


La ville de Manjakandriana aura son Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC). Le maire de cette localité, Philippe Andrianjatosoa, vient de nous confirmer le lancement de ce projet d’un montant de 36 millions d’ariary dont l’apport communautaire de la population s’élève à 30 % de la totalité. En fait, c’est l’actuel «Tranompokonolona» qui sera réhabilité en collaboration avec le ministère du Tourisme et de la Culture. Un partenaire étranger, plus précisément un Belge, s’est déjà manifesté à apporter sa contribution pour équiper ce centre. Ce partenaire a déjà rencontré les responsables communaux et les notables locaux tout en promettant d’investir près de 100 millions d’ariary pour que ce centre soit vraiment digne de ce nom. Selon les estimations du maire, ce centre sera fonctionnel à partir du mois de septembre prochain. A noter que 83 communes seulement dans tout le territoire national seront dotées du CLAC, selon nos informations.
La population résiste...
Afin de renflouer sa caisse pour pouvoir payer sa part, la commune de Manjakandriana, après la délibération du conseil municipal, a dû recourir à la quête. A cet effet, les 11.000 électeurs dans la commune de Manjakandriana devraient débourser chacun la somme de 1400 ariary pour financer ce projet de construction d’un centre de lecture et d’animation culturelle. Mais cette décision des responsables communaux n’a pas plu à une partie de la population.
Lors de notre descente dans cette localité, on a pu interviewer quelques habitants qui, notons-le, n’ont pas caché leur indignation devant la « décision unilatérale de la commune ». Comment peut-on payer 1.400 ariary de chaque pour une famille de 4 enfants en âge de voter ? nous a interpellé une mère de famille, ayant une petite gargote. Un vieux cultivateur, d’un air agressif, a fait savoir que cette somme est la totalité du salaire de quelques jours d’un paysan. Un gain qui sera directement affecté aux besoins journaliers. Bref, une partie de la population fait de la résistance et refuse de payer la cotisation communale. En conséquence, la mairie a pris des mesures draconiennes pour obliger les électeurs à accomplir leur devoir civique. La mairie ainsi que les fokontany ont exigé le reçu témoignant le paiement de la cotisation avant de délivrer toutes paperasses administratives (certificat de résidence, légalisation...). Cette mesure a provoqué un tollé général au sein de la population. De son côté, le maire Philippe Andrianjatosoa défend son projet et sa décision en signalant que le budget de la commune n’arrive pas à supporter les dépenses occasionnées par la création du CLAC. A titre d’exemple, il a tenu à souligner que la masse salariale du personnel de la commune s’élève à 2 millions d’ariary, alors que les recettes sont très insuffisantes.
Quoi qu’il en soit, ce projet intéressant pourrait ternir l’image du président Ravalomanana dans son fief à quelques mois de l’élection présidentielle.

24/05/06 - Alphonse M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rogerpfaff

avatar

Masculin Nombre de messages : 288
Age : 63
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Actualités, Madagascar, Culture, activités culturelles.   Mer 24 Mai - 14:31

Concert • Maurane sera dans nos murs

La plus belle voix française pour quelques 300 personnes


L’artiste aurait dû se produire en une salle plus grande.
Voix d'or de la chanson francophone, Maurane, belge de nationalité, allie son sens de la générosité à son talent d'interprète pour donner au public une bonne dose de swing. Elle a déjà partagé la scène avec quelques « stars » du showbiz français.
Ayant eu un début à côté de grands compositeurs tels Michel Berger ou encore Luc Plamondon, Maurane va très vite se familiariser avec la musique.
De son véritable nom Claudine Luypaerts, elle est née le 12 novembre 1960 à Ixelles en Belgique. Ses parents sont musiciens, car sa mère est pianiste et son père est directeur d'un conservatoire de musique. Elle grandit avec son frère et sa sœur, baignés dans la musique classique, entre Bach et Debussy. Elle commence l'apprentissage de la musique par des cours de violon à l'âge de huit ans. Détestant toute forme de scolarité, elle pratique par elle-même le piano puis la guitare. Mais en fait, elle est enchantée par les comédies musicales comme « West Side Story » ou les « Demoiselles de Rochefort ». Et ce qui lui plaît surtout, c'est le chant.
En avril et mai 85, elle fait sa première scène à Paris. Le succès du spectacle lui permet de trouver les moyens d'enregistrer un véritable album co-produit par Saravah, les Editions 23 et Franc'Amour. « Danser » sort en 1986. Sa voix ample aux sonorités jazzy a rappelé qu'un de ses inspirateurs n'est autre que Claude Nougaro, qu'elle admire beaucoup.
Hormis un duo avec Lara Fabian « Tu es mon autre », il faut attendre 2003 pour entendre une nouvelle fois la voix de Maurane sur disque. En mai, un album intitulé « Quand l'humain danse » sort. De nombreux artistes viennent apporter leur contribution tels Marc Lavoine, Lara Fabian, ou encore Véronique Sanson. Les paroles et les musiques sont signées Peter Lorne, Daniel Lavoie et Louise Forestier, Jean-Jacques Goldman, Gildas Arzel ou Jean-Claude Vannier. Un vrai collectif d'amis pour un album très personnel.
Les quelques 300 personnes chanceuses auront l’occasion d’apprécier les compositions de cette grande dame de la chanson française qui s’invitera en terre malgache d’ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rogerpfaff

avatar

Masculin Nombre de messages : 288
Age : 63
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Actualités, Madagascar, Culture, activités culturelles.   Mer 24 Mai - 14:34

Faites du Hip Hop

La finale pour ce samedi


Après l’éliminatoire qui s’est déroulé à l’espace Analamaitso le 21 mai dernier, voici que plus d’une dizaine de groupes répartis dans trois catégories bien spécifiées vont concourir pour la finale dans l’événement « Faites du Hip hop ».
Ce samedi 27 mai, à partir de 16h, la finale se tiendra à la Rta Ankorondrano. Au programme, diverses animations où l’on verra la participation de plusieurs groupes qui ne sont plus à présenter dans ce milieu tels « I am’s boys », ou encore « Up the Rap ».
En effet, le but des organisateurs est de donner un « show » plus ou moins du même niveau que les compétitions internationales. C’est -à -dire, le concours, dans les deux premières catégories, confirmées et initiées, se déroulera sous forme de « battle ». Les deux groupes se battront et les jurys les jugeront selon leur performance chacun. Sinon, l’objectif de cette manifestation est de promouvoir la danse, en général, mais surtout le « Hip hop » , en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rogerpfaff

avatar

Masculin Nombre de messages : 288
Age : 63
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Actualités, Madagascar, Culture, activités culturelles.   Mer 24 Mai - 14:35

Mega Tropical I à Antsonjombe

Méga-fête en vue !


Après le chamboulement avec le groupe Makoma, voici Mega prod qui monte au créneau en misant sur plusieurs artistes tropicales.
En effet, près d’une dizaine d’artistes se relayeront pendant toute la journée de ce dimanche à Antsonjombe pour le bonheur des amateurs de rythmes. A savoir Mamy Gotso, Bagzana, Din Rotsaka, et tant d’autres. La fête sera des plus prometteuses car tout sera fait pour que le public puisse vivre au maximum une ambiance de fête. Concoctée depuis quelques temps par Méga prod, l’équipe va faire de cette journée une fête grandiose en compagnie des artistes sus cités. A noter qu’une séance de photos, assurée par Agfa photo, est prévue dans le programme lors de cette journée. Une occasion pour les fans de poser aux côtés de ces ”stars nationaux”.
Cette fois, Méga prod ,se veut être le mécène d’un événement hors pair en mettant à l’affiche une pléiade d’artistes. Pourvu que tout se passe bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rogerpfaff

avatar

Masculin Nombre de messages : 288
Age : 63
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Actualités, Madagascar, Culture, activités culturelles.   Ven 26 Mai - 12:47

Concert • Hajazz au Cgm ce soir

Du « Bà Gasy Kabôsy » avec les deux frères


Vous connaissez sûrement les Solomiral ou frères Rasolomahatratra, tous des virtuoses instrumentaux. Le vendredi 26 mai 2006, au Cgm, vous aurez l’occasion de voir une partie de cette famille, à travers le second concert de « Bà Gasy Kabôsy » dirigé par Haja Mbolatiana Tovo Rasolomahatratra alias Hajazz.
De quoi s’agit –il ? Comme lors de la première édition, en 2005, le Bà Gasy Kabôsy traduit ce qui suit : d’abord, il s’agit d’une manière de jouer ces instruments à cordes qui n’ont aucune comparaison à travers le monde; ensuite, cette manière de jouer de ces instruments traduit une unité certaine des Malgaches, le kabôsy venant à la fois des hauts-plateaux et des régions côtières. Ce style demeurera unique et éternel même s’il est maintes fois imité ici et là ; enfin, c’est un concept, une philosophie démontrant l’esprit d’ouverture avec « l’open », style utilisé par les plus grands « guitar heroes » de la planète. Le Bà Gasy Kabôsy s’adresse donc à l’ensemble du genre humain des 5 continents. Il s’agit de mieux faire connaître cette partie méconnue du patrimoine culturel musical de la Grande Île toute entière.
Le trio qui montera sur la scène du Cgm, ce soir, sera composé de Hajazz (guitare et chant), Mendrika (batterie) et Fanaiky (basse). En fait, ce dernier fera office de « guest », tandis que Mendrika, plus complice que frère, exécutera des rythmiques propres à la culture musicale malgache. Par ailleurs, ce sera l’occasion d’entendre quelques morceaux du nouvel opus de Hajazz, intitulé « Album Nakahy ». Pourquoi ? « En fait, cet album c’est toute ma vie d’artiste étant donné que je l’ai fabriqué et réalisé tout seul, depuis mon studio ” Haja Studaka ”. Il y a 12 titres dans cet album. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Hajazz, sachez qu’il est le guitariste de grandes stars malgaches comme Poopy, Lalatiana, Bodo, Rija Ramanantoanina, Mily Clément pour ne citer que ceux-là, et vous démontrer qu’Hajazz n’est pas limité à un seul style de musique. Personnellement, il est l’auteur compositeur de nombreuses chansons, comme la célèbre ”Bako”. Hajazz ne cherche pas le succès commercial. Il entend que ses œuvres demeurent pérennes et ne soient pas des ”tubes de l’été”, faciles à fredonner, faciles à oublier. Et le groupe Solomiral dans tout çà ? Il existe toujours, plus soudé que jamais comme notre famille. Mais aucun de nous n’empêche les autres de réaliser leur propre album. Et puis, chacun de nous est à la disposition d’autres artistes, étant donné que nous sommes instrumentistes avant tout ».
Notons que ce dernier-né est le cinquième. Avant, il y a eu : ”Ankizy milalao” (1978), ”Gasikara” (1994), « A world out of time » (compilation, 1997), « Mahatsiaro » (1998). Hajazz a effectué de nombreuses tournées aussi bien nationales qu’internationales.
Pour la petite histoire, les frères Rasolomahatratra sont issus de parents musiciens. Leur père jouait du… kabôsy et leur mère était chanteuse. Concernant Hajazz, il a commencé à jouer de la guitare à l’âge de 9 ans et s’implique dans la musique régulièrement avec toute sa famille. De par la fonction du père, les frères Rasolomahatratra ont longtemps résidé dans les parties Nord, Ouest, Sud et Sud-Ouest de Madagascar. D’où un cachet certain du terroir dans leur manière de jouer. Avec une maîtrise de l’improvisation instantanée qui n’est pas du domaine de l’amateurisme, il faut le souligner ici.
Si vous voulez donc entendre et vous délecter de l’authenticité du patrimoine musicale malgache dans toute sa splendeur, n’hésitez pas : Hajazz, Mendrika et Fanaiky donneront le meilleur d’eux mêmes. En tant que professionnels du spectacle qu’ils sont.
« Bà Gasy Kabôsy 2 », au Cgm Analakely, ce soir à 19h30. 2.000 Ar (étudiants, membres), 5.000 Ar (autres).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités, Madagascar, Culture, activités culturelles.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités, Madagascar, Culture, activités culturelles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» oeniella polystachia
» [Lauraceae] Cinnamomum verum (Cannelle de Ceylan, Cannelle vraie)
» plante mystère!!!!! [Pachypodium lamerei]
» Operculicarya pachypus
» Compréhension de l’oral P3 S2 4AM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: