MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La vanille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: La vanille   Ven 26 Mai - 21:56

La campagne de la vanille débute dans un mois



Madagascar va produire plus de 1200 tonnes de vanille lors de la prochaine campagne qui débutera en juillet.
Une production en hausse de 60% par rapport à l'an passé. Les exportateurs espèrent poursuivre le redressement de leur filière en réussissant à écouler leur stock sans baisse de prix.

A quelques semaines de début de la campagne de la vanille, les exportateurs n'ont qu'une certitude : "La production est là", soit entre 27 et 30 dollars US le kilo. La filière de l'or vert pourra alors poursuivre son redressement entamé l'an dernier.

Cette hausse prévue de la production et des exportations n'enchante pas forcémént les responsables de la filière. Tous savent qu'ils doivent faire face à un marché difficile et capricieux marqué par une baisse de la demande mondiale et une surproduction. La crise de 2003 est encore dans les esprits.

La vanille fait vivre plus de 80 000 planteurs à Madagascar. Prés de 80% sont installés dans le nord-est de l'île, la "Sava", une région comprise entre Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa. Le secteur compte également 6000 préparateurs et une trentaine d'exportateurs.
Les Etats-Unis absorbent entre 45 et 50% de la production nationale, suivis de la France (30 à 35%) et de l'Allemagne (3%).
Madagascar est le premier producteur mondial. L'Indonésie, l'Ouganda, La Nouvelle Guinée, Les Comores et l'Inde arrivent derrière.
La vanille représente 62% des recettes du secteur agricole en 2004.
Quotidien de la Réunion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
kamiko
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 341
Localisation : ile de la reunion
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Ven 26 Mai - 22:02

encore 2 ans et mon tour viendra, enfin, priez pour ma modeste plantation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Ven 26 Mai - 22:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Vanille   Lun 28 Aoû - 15:25

Gousses de vanille: 80% de la production au monde sont malgaches


La gousse de vanille est le fruit d'une orchidée originaire d'Amérique tropicale où les Aztèques en faisaient la culture.

Ce sont les Espagnols qui l'ont exportée en Europe et dans des lieux de culture, comme Madagascar qui aujourd'hui produit 80% des gousses de vanille au monde.
On en trouve aussi à Tahiti, au Mexique, aux Comores et à la Réunion. Il est intéressant de noter que, tout comme le café et le cacao, les gousses de vanille doivent être séchées et manipulées de façon à ce que la gousse perde 75% de son volume et développe l'arôme qu'on lui connaît.


De nombreuses compagnies produisent de la vanille sous plusieurs formes. Par exemple, la firme américaine Nielsen-Massey offre des essences de vanille provenant de Tahiti, du Mexique et de Madagascar sous forme: de gousses, de pâte, de vanille organique (certification bio), et de poudre qui ne contient ni alcool ni sucre.


Il faut à tout prix se méfier des essences artificielles de vanille. La vanilline n'est qu'une composante sur 250 de la vanille naturelle. Si son prix est bas c'est parce qu'elle est facile à fabriquer et elle provient essentiellement de deux sources: la pétrochimie ou un dérivé de l'industrie des pâtes et papiers, la lignine. Eh oui, qui l'eût cru?! Rien ne vaut la vanille naturelle, même si elle coûte plus cher!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 38
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Lun 23 Oct - 18:26

Eh oui, encore une des nombreuses qualités de l'île!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Ven 8 Déc - 15:57

lu dans :http://fr.allafrica.com/stories/200612010287.html



Citation :


Madagascar: Vanille - la filière gravement menacée



Email This Page

Print This Page


Midi Madagasikara (Antananarivo)

1 Décembre 2006
Publié sur le web le 1 Décembre 2006

R.E.


Les professionnels de la vanille malgache ont fait cette année énormément d'efforts. Des planteurs aux exportateurs en passant par les préparateurs, on a mis le paquet pour avoir une bonne campagne.

Résultat : de la très bonne vanille se trouve actuellement sur le marché. Malheureusement, la tendance actuelle des prix à l'export risque de faire tomber à l'eau tous ces efforts. Pire, à ce rythme, et si des dispositions ne sont pas prises rapidement, l'état actuel des choses risque de tuer carrément la filière.

Prix de survie

Lors du dernier atelier national vanille qui s'est tenu au mois de septembre, il a été reconnu unanimement par les professionnels de la filière qu'un prix à l'export de 25 USD le kilo FOB est un minimum en deçà duquel, les planteurs risquent de se désintéresser complètement de la vanilliculture. Un prix de survie en somme. Actuellement, le pire risque d'arriver puisque visiblement, les importateurs n'ont pas entendu cet appel puisqu'ils se montrent intraitables en matière de prix. « Ils ne veulent pas acheter la vanille à plus de 20 USD le kilo FOB », déclare cet exportateur qui craint pour l'avenir de sa société.

Toutes les prévisions des professionnels de la vanille sont faussées en raison de ce petit prix proposé par les importateurs. « La plupart des exportateurs ont effectué leurs achats auprès des producteurs et des préparateurs sur la base de ce prix moyen à l'exportation de 25 USD, mais là, on risque d'enregistrer des pertes puisque les prix à l'export sont tombés dans certains cas entre 16 et 18 USD »

Dérisoire

Ainsi boudée par les importateurs, la vanille malgache est donc de nouveau menacée. Et le souhait d'un commerce équitable qui devrait se soucier de la vie des milliers de planteurs et d'autres professionnels de la vanille est encore loin de se réaliser. Pire, la pauvreté extrême risque de nouveau d'atteindre les 80.000 familles de planteurs de vanille que compte Madagascar. Et ce, sans parler des 6000 collecteurs et préparateurs ainsi que les employés de la trentaine d'exportateurs que compte actuellement la filière vanille.

En ce qui concerne tout d'abord les planteurs, ils considèrent les prix de 20.000 à 26.000 ariary le kg de vanille, pratiqués actuellement sur le marché comme dérisoires. Quant aux exportateurs, ils ne peuvent pas également faire mieux puisque, à moins de 20 USD le kilo FOB, ils risquent aussi de perdre beaucoup d'argent.

Spéculateurs

On annonce également dans le milieu de la vanille que l'une des raisons de cette impasse de la vanille malgache réside dans le fait que bien avant le début officiel de la campagne, des spéculateurs se sont amusés à acheter de la vanille à 10.000 Ariary le kilo. Et comme les informations passent actuellement très vite, les importateurs ont très vite conclu qu'ils ne peuvent pas eux non plus acheter à 30 USD de la vanille achetée à 10.000 ariary. Or, en réalité, de la vanille de bonne qualité est actuellement achetée par les exportateurs à des prix raisonnables, c'est-à-dire au dessus des 24.000 ariary.

Bref, si les dispositions ne sont pas prises, on risque d'assister à l'agonie de la filière vanille. On annonce entre autres que, outre la poursuite des actions de promotion de la vanille malgache, il est maintenant urgent d'opérationnaliser la Plate-forme de concertation de la filière vanille pour coordonner les actions de sauvetage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Mar 5 Juin - 0:16

bonne nouvelle dans l'Express du mardi 5 juin 2007:

http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=8175


Citation :
Exportation
Le kilo de vanille à 25 dollars
La filière vanille se remet lentement de la crise qui la frappe depuis deux ans, mais son prix reste largement au-dessous des 500 dollars par kilo de l'année 2003.

La vanille naturelle reprend de la valeur sur le marché mondial. Après deux années de crise, son prix enregistre une légère remontée. Le kilo de la vanille préparée a atteint un prix moyen de 25 dollars durant la campagne 2006-2007. C'est la conséquence de l'augmentation de la demande mondiale qui avoisine à l'heure actuelle les 2500 tonnes.
“La demande de vanille naturelle sur le marché tend à augmenter aujourd'hui à cause de la baisse notable de son prix”, souligne Andreas Claude, président du Groupement des entreprises de la Sava, principale région productrice de vanille de Madagascar.
Madagascar a pu exporter au total près de 1000 tonnes de vanille durant la dernière campagne. Cette quantité a été revue à la baisse à cause des cyclones qui ont détruit près de 320 tonnes de ce produit. Néanmoins, la Grande île reste le principal producteur mondial malgré la concurrence de plus en plus présente des pays comme la Malaisie et l'Indonésie.
Cette remontée du prix de la vanille remet en selle une des principales sources de devises du pays.
Efforts considérables
Mais c'est un résultat durement acquis pour l'ensemble des acteurs de la filière qui, depuis deux ans, ont entrepris des efforts considérables. A commencer par l'organisation de deux ateliers nationaux pour la relance de la filière vanille. Ces rencontres ont abouti à la création de la Plate-forme nationale pour la relance de la filière vanille. D'autres activités de promotion ont été ou seront également organisées, à l'image du Festival de la vanille qui se tiendra au mois de novembre de cette année.
Malgré le vent d'optimisme qui souffle dans le secteur, cette performance de la vanille reste précaire. Elle est dépendante de l'évolution de la demande mondiale face à la concurrence accrue de la vanilline artificielle. Dans ce contexte, le prix constitue un facteur déterminant sachant que le seuil de compétitivité de la vanille malgache à l'heure actuelle est de 50 dollars le kilo.

Mahefa Rakotomalala
Date : 05-06-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Jeu 7 Juin - 1:05

bonne nouvelle dans l'Express du jeudi 7 juin 2007
source :http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=8236

Citation :
Vanille
Un atelier à Sambava


Un atelier sur la filière vanille se tiendra dans la Sava le 16 juin prochain. Ce sera une veritable mobilisation pour l'ensemble des acteurs de ce secteur à l'heure où le prix de la vanille commence à connaître une légère remontée. L'ensemble des départements ministeriels, chapeauté par la primatures seront representé à cette rencontre de la plus haute importance pour le relance de cette filière d'exportation, source essentielle de devises pour Madagascar.


Date : 07-06-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Jeu 7 Juin - 14:41

Qui se sucre?

Un article de Tribune du jeudi 7 juin 2007
souirce : http://www.madagascar-tribune.com/


Citation :
Vohémar

Où sont passées les ristournes de la vanille ?

Situation électrique à Vohémar. Les contribuables de cette localité réclament plus de transparence dans la gestion des ristournes versées par les opérateurs de la filière vanille dans la caisse de l’Etat. Depuis quelques jours des rumeurs persistantes ont circulé dans la ville selon lesquelles, les taxes perçues sur l’exportation de vanille préparée seraient introuvables dont le montant avoisine les 17millions de Ariary. Apparemment, cette affaire pourrait envenimer le climat politique, déjà très tendu dans la région SAVA (Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa). Ainsi, l’ouverture d’une enquête sur cette affaire s’avère, plus que jamais urgente afin de calmer les esprits
Une production de 1200 tonnes
Depuis 2004, la filière vanille a connu des difficultés, notamment après l’effondrement des cours et la mévente de la vanille gousse. De 500 dollars le kilo en 2003, le prix de la gousse de vanille est actuellement à 30 dollars. Par ailleurs, la menace des produits de synthèse est de plus en plus sérieuse faute d’actions de défense de la vanille naturelle, notamment le label qualité « vanille de Madagascar ». Alors que pour le moment, la Grande île reste le leader avec une production de 1 200tonnes contre 2 000tonnes à l’échelle mondiale. Depuis, plusieurs ateliers et séminaires ont été conjointement organisés par le gouvernement, les opérateurs et les bailleurs de fonds, mais curieusement, la remise en confiance des utilisateurs de la vanille naturelle n’est pas encore acquise.
A titre d’information, il est à noter que les plantations de vanille couvrent une superficie totale de 30 000 ha dans l’ensemble de l’île et font vivre plus de 80 000 personnes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Jeu 14 Juin - 0:19

dernières news sur la filière

source :http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=8469

Citation :
Agriculture
Un atelier réorganise la filière vanille
Après les déconvenues des années précédentes, les opérateurs tiennent un atelier régional sur la vanille. Ils misent sur le caractère naturel du produit.

Le Groupement national des exportateurs de vanille (Gnev) organise un atelier régional à Antalaha le 16 juin pour fixer la date de début de campagne pour cette région. Avec une capacité de 85 % de la production nationale, la région de la Sava (Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa) constitue la force de la filière vanille dans la Grande île.
Cet atelier sera également une occasion pour le groupement de mettre en place une structure multipartite afin de pérenniser les actions de promotion de la vanille naturelle.
La fixation de la date de début et de fermeture de campagne repose en fait sur la floraison des plants de vanille. “Le respect de ces dates assure une bonne récolte”, commente Claude Andréas, président du groupement des entreprises de la Sava (Ges).
L'atelier aura une envergure importante, dans la mesure où des représentants ministériels et des élus y seront présents.
La réorganisation de la filière devient incontournable. Depuis deux ans, des ateliers nationaux ont eu lieu pour créer un dynamisme autour de la vanille. Elle rapporte quand même une grande partie des recettes en devises du pays.
La plate-forme nationale pour la relance de la filière a été mise en place. La promotion de la vanille naturelle prendra également de l'ampleur avec le festival éponyme qui se tiendra au mois de novembre.
Manque à gagner
D'un autre côté le Gnev prévoit une perte de 320 tonnes de vanille exportable pour la saison 2007-2008, à cause des cyclones Indlala et Jaya.
D'après les informations fournies par le groupement, la production est estimée à 1 300 tonnes de vanille exportable pour les régions de Sava, Analanjirofo et Diana. Cette situation provoquerait un manque à gagner de l'ordre de 9 millions d'ariary à la collecte, soit près de 7 millions de dollars à l'exportation.
Ces estimations sont d'ailleurs basées sur des chiffres se référant aux réalisations de la saison 2006-2007. L'année dernière, le prix à la collecte s'élevait en moyenne à 30 000 ariary le kilo. Le prix à l'exportation était par contre de 20 dollars en 2006, un chiffre qui est sujet à variation selon l'évolution du marché mondial.

Doda Andrianantenaina
Date : 14-06-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Mer 20 Juin - 0:19

L'atelier vient de se terminer d'après l'Express du 20 juin 2007
source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=8608


Citation :




Agriculture



Début de la campagne de vanille



La vanille est un des piliers de l'exportation malgache. Une organisation de la filière s'est avérée nécessaire après la dégringolade du cours mondial de la vanille.



La saison de collecte commence pour la vanille. L'atelier régional, organisé par le groupement des exportateurs de vanille (Gnev), le samedi 16 juin à Antalaha, a abouti à la fixation de la date de début de la campagne de collecte. Les participants à cet atelier ont fixé la date du 7 juillet pour les zones littorales et le 7 août pour les zones intérieures. Ces dates devront correspondre aux pointes de maturité des vanilles. Cet atelier est d'ailleurs un signe de la volonté des acteurs économiques régionaux d'organiser la filière. Le respect des dates de début de campagne assure une bonne récolte.
La région de la Sava qui regroupe les zones agricoles constitue la grande majorité de la production du pays. “85 % de la production nationale provient de cette région”, confirme Claude Andréas, président du groupement des entreprises de la Sava (Ges). Les estimations pour cette année tournent autour de 1 000 tonnes de vanille exportable. Le Gnev a pourtant annoncé une perte de 320 tonnes de vanille exportable pour la saison 2007/2008, à cause des deux cyclones Indlala et Jaya.
Théoriquement, cette perte entrainerait un manque à gagner important pour la filière. Selon le Gnev, ce manque serait de l'ordre de 9 millions d'ariary à la collecte ou près de 7 millions de dollars à l'exportation. Ces chiffres pourraient toutefois s'amenuiser selon l'évolution du cours de la vanille naturelle sur le marché mondial. En 2006, le prix à la collecte était en moyenne de 30 000 ariary par kilo. Le prix à l'exportation était par contre de 20 dollars Usd.


Doda Andrianantenaina
Date : 20-06-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Mar 10 Juil - 22:32

Tribune du 10 juillet 2007 : http://www.madagascar-tribune.com/


Citation :




:: Campagne de vanille


Les choses sérieuses vont bientôt commencer !


Pratiquement la date de l’ouverture officielle de la période de collecte de vanille a été maintenue le 7 juillet dernier bien qu’elle ait été reportée pour ce jour, nous a confié un interlocuteur de Sambava. Cependant, les marchés n’ont pas été nombreux.
« Ce n’est que depuis hier que ces derniers se sont véritablement installés, les choses sérieuses vont commencer maintenant », nous a –t-il confié. « À compter d’aujourd’hui, on pourrait s’attendre à avoir deux ou trois marchés par semaine par commune », poursuit-il. Par ailleurs, les maires, provenant des localités productrices de vanille, sont convaincus qu’il n’y aurait pas beaucoup de vanille verte sur le marché du fait que beaucoup sont mûres et beaucoup sont préparées pour donner plus de valeur ajoutée. La vanille verte est vendue seulement pour financer les besoins quotidiens.
Ar.4000 le kilo de vanille verte
Selon le maire de Sambava, Jean-Claude Nadal, la production de vanille verte pour la SAVA est estimée à 6000 tonnes contre 9000 tonnes pour l’année dernière ; une quantité estimée pour cette année mais qui malheureusement n’est pas atteinte compte tenu des dégâts causés par le passage des cyclones. « 32 à 35% de vanille ont été détruites par les cyclones », souligne ce responsable. En ce qui concerne les prix, des informations officielles ne nous sont jusqu’ici parvenues, toutefois, notre source suppose qu’au maximum, le kilo de vanille verte devrait se vendre à 4 000 ariary. Du côté des collecteurs, beaucoup ont déjà acheté sur pied et ils sont plus ou moins orientés vers la vanille préparée, dont le prix du kilo devrait tourner au environ de 40 000 ariary, si c’est de bonne qualité. La mise en circulation de la vanille sèche ne doit pas être autorisée avant le 7 septembre prochain. Enfin, les camions qui assurent la collecte doivent en principe ne circuler que dans la journée, de 6 heures du matin à 18 heures du soir, et pas plus tard que 20 heures. Pour le bon déroulement de la campagne.




.: Imprimer

10/07/07 - Lanto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Mer 11 Juil - 0:35

dans l'Express du 11 juillet : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=9244

Citation :




Questions à... Claude Andréas


" La production de vanille s'élèvera à 920 tonnes"


Le président du groupement des entreprises de la Sava annonce la prochaine saison.









Claude Andréas• Comment se présente la campagne de collecte de vanille, pour cette année ?
- La campagne vient de débuter depuis quelques jours, et les estimations pour la production de cette année est de l'ordre de mille tonnes pour la région Sava, comprenant Sambava, Andapa, Vohémar et Antalaha. Au minimum, la production s'élevera à 920 tonnes. Il y a de quoi rassurer nos importateurs, après les dégâts causés par le passage des deux cyclones dans les zones de production.
• A combien le prix de la vanille est-il estimé pour la présente campagne ?
- Le prix reste à déterminer. L'atelier régional, qui s'est tenu à Antalaha au mois de juin, a non seulement permis de fixer la date de début de campagne, mais également d'informer les producteurs sur les éventuels facteurs pouvant influer sur le cours du produit, cette année. Ceci afin d'éviter les manœuvres de désinformation, dont le but consiste à faire baisser le prix à la collecte. La connaissance des prix appliqués en 2006 devra permettre aux paysans de se
préparer pour la saison. Ils dépendront de la qualité de la vanille, de la taille des gousses, de l'offre mais aussi des pays importateurs.
• Le prix diffère-t-il d'un pays à un autre ?
- Le prix de la vanille est fixé selon les contraintes du marché et de la qualité de produit exporté. La moyenne de ce que nous avons exporté aux Etats-Unis est de 31 dollars le kilo. En France, le prix était de 33 dollars, en Allemagne il
s'élevait à 34 dollars, et au Japon le kilo était vendu à 64 dollars. Ce dernier pays est un marché exceptionnel. Seules les gousses de vanille longues y sont admises. Pour nous, il est nécessaire de prospecter de nouveaux créneaux. La Chine et l'Australie sont éventuellement des voies d'écoulement potentielles. L'Australie importe actuellement de la Papouasie, à un prix nettement supérieur de celui de Madagascar.
• Quel est l'impact du respect des dates de campagne sur la production ?
La fixation des dates de début et de fermeture de la campagne repose, en fait, sur la période de pollinisation et de la floraison des plants de vanille. Le respect de ces dates assure tout simplement une bonne récolte.

Propos recueillis par


Doda Andrianantenaina
Date : 11-07-2007


function mail()
{
var win = window.open('mail.php?id=9244&key=ml','HEBDO','width=430,height=330,top=5,left=5,resizable=yes,scrollbars=no,toolbar=no,menubar=no')
}



[url=javascript:mail() ;] - Envoyer cet article à un ami[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Lun 12 Nov - 17:21

a lire ce 12 novembre 2007 dans Tribune
source : http://www.madagascar-tribune.com/Chute-progressive-des-prix,2885.html

Citation :
Vanille

Chute progressive des prix
lundi 12 novembre 2007, par Lanto


« Ce qu’il y a c’est du chantage commercial ». Ce fut la déclaration d’un opérateur face à la baisse significative du prix du kilo de la vanille. En effet, le prix de la vanille continue de s’éffondrer sur le marché international. De 50 dollars soit de 85 000 ariary en 2005, le kilo coûte les 30 dollars soit de 51 000 ariary en 2007. Un tarif qui s’applique à la vanille noire, la qualité supérieure, dont les Japonais en sont les principaux consommateurs. Ces chiffres traduisent l’intérêt que portent les importateurs à la vanille synthétique par rapport à la vanille naturelle.

En ce qui concerne Madagascar particulièrement, le premier pays exportateur, la récolte a été bonne cette année malgré le passage des différents cyclones qui ont ravagé une quantité importante de la production. Pour la région Sava, la production exportable est estimée à 1000 tonnes. Actuellement, les gousses de vanille récemment préparées et triées sont en cours de conditionnement. Elles sont classées dans des caisses tapissées de papier sulfuré afin d’en isoler l’humidité extérieur qui pourrait nuire à la qualité de la vanille et de l’arôme. Cette étape devrait se poursuivre jusqu’au mois de décembre.

Face à cette situation, la promotion de la vanille naturelle devient une nécessité. Un ouvrage sur la vanille naturelle de Madagascar va être publié prochainement pour sensibiliser les principaux importateurs à ses avantages. Au niveau national, le Festival de vanille, ou « Festivanille » sera organisé du 14 au 18 novembre prochains à Sambava. « Festivanille » mettra en valeur la vanille et les autres atouts économiques et touristiques de la Région de Sava.

La vanille synthétique n’est pas la seule concurrente. De telles initiatives sont à promouvoir pour faire face aux autres pays producteurs que sont l’Inde, l’Ouganda, la Papouasie et l’Indonésie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dad Cool
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Nombre de messages : 244
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Lun 12 Nov - 18:29

Un avis autorisé SVP
Je voudrais savoir s'il faut une autorisation manuscrite d'une autorité compétente pour sortir de la vanille dans les quantités autorisés de douane (2kg/p). A mon dernier passage le charmant douanier a réclamé le dit papier sans expliquer à qui il faut le demander. Pourtant le panneau des produits autorisés et les quantités se trouve dans l'aérogare, mais la douane a toujours raison!!!

Donc cela c'est réglé avec un peu de vola!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 38
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Lun 12 Nov - 19:39

Dad Cool a écrit:
...Donc cela c'est réglé avec un peu de vola!!!

comme d'habitude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Lun 12 Nov - 23:01

Et bien ce n'est pas normal !!!
comment voulez-vous que cela change si à chaque intimidation vous mettez la main au portefeuille. Il existe désormais un organisme anti corruption. Faites leur miroiter une petite dénonciation ou demander à parler à un supérieur, cela aide à calmer leurs ardeurs.
Quand on est dans son bon droit il n'y a aucune raison de donner. Personnellement je n'ai jamais donné un centime pourtant depuis le temps que je me rends à Mada il y a eu des tentatives.
Je pense sérieusement que ce n'est pas en agissant de la sorte que l'on pourra faire avancer le pays.

arrêté numéro 16.195 /2005 (bis)

Les nouvelles quantités maximales de produits originaires du pays qu’un passager est autorisé à emporter avec lui avec comme seul préalable : le port de passeport (cf. tableau ci-bas).


Dans le souci d’épargner les désagréments de la paperasserie administrative aux passagers intéressés, le certificat de qualité et d’inspection sanitaire n’est tout simplement pas exigé.

Les quantités maximales de produits autorisées par passager
Produit Quantité maximale autorisée (en kg)
Vanille préparée (en gousse, tressée) 2
Riz 9
Grains secs (haricots, lentilles, etc.) 5
Oignon 1
Poivre 1
Café 1
Girofle 1
Viande 5
Poissons et fruits de mer 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Lun 12 Nov - 23:13

Service des Douanes
Non à la corruption !
jeudi 11 octobre 2007, par Lanto
Madagascar Tribune


Grâce aux actions menées contre la corruption, les recettes douanières pendant les trois derniers mois ont nettement dépassé les prévisions. Ces dépassements s’élèvent à hauteur de 10 milliards ariary. Pour cette année 2007 donc, ils pourront atteindre 730 milliards d’ariary si 718 milliards ont été prévus. Toutefois, la bataille continue car pour 2008, un nouveau objectif est fixé. Il s’agit d’atteindre une recette de 890 milliards d’ariary. Selon les enquêtes menées par « Transparency International », Madagascar se classe en 2006 au 84 ème rang sur 163 pays en matière de corruption. Les douanes font partie des services qui sont minés par ce fléau. Depuis juin 2005, une stratégie de réforme visant la lutte contre la corruption a été élaborée par le département des douanes en collaboration avec le Bureau Indépendant anti-corruption (Bianco). Parmi les actions menées, un audit, la suspension d’activité et l’élaboration du code de conduite des agents douaniers. L’ audit a été réalisé afin de déterminer les « zones rouges » auprès des services douaniers.

Des suspensions d’activités ont fait suite à des délits comme la sortie illicite de produits, fausse déclaration, application des tarifs non définis dans le rapport d’Inspection de la SGS. En outre, les agents des douanes actuellement au nombre de 1400 pour l’ensemble du pays sont contraints de procéder à une déclaration des biens, a déclaré le directeur général, Vola Razafindramiandra. Par ailleurs, un projet de code de conduite pour les agents de douanes a été élaboré par le groupe de travail au sein de la Direction Générale des Douanes avec l’appui technique du Bianco. Validé hier au cours d’un atelier, ce code sera par la suite porté à la connaissance de tous les agents pour être respecté et appliqué.

Toutes ces actions devraient renforcer les initiatives entreprises dont l’utilisation du sydonia, du tradenet, du scanner, la formation des agents douaniers, la standardisation des méthodes de travail au sein des douanes dans le cadre de l’amélioration des services pour le développement des importations et les exportations et compétitive de l’économie. Car, il est clair que la mise en place de toutes ces dispositions serait vaine si les agents sont corrompus. Les résultats escomptés ne seront obtenus étant donné que la corruption contribue à la baisse de recettes, et des ressources de l’Etat ainsi qu’ aux pertes de ressources nationales et autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
Robinson
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Lun 12 Nov - 23:18

Tout à fait d'accord avec toi Langevine, faut vraiment lutter contre la corruption et c'est la meilleure manière de les aider à s'en sortir.
Nous n'avons jamais donné d'argent non plus et pourtant, on nous l'a demandé trés souvent.

Il suffit de se référer à la liste autorisée des produits à sortir, c'est tout...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Dad Cool
Mbre TOP
Mbre TOP
avatar

Nombre de messages : 244
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Mer 14 Nov - 12:01

Un peu de polémique !!! pour rire
Trop cool vos réponses madaphiles!!!
A quelques minutes de l'embarquement il très facile de discuter avec la douane. C'est comme de discuter avec une autorité de la route en France. Qui a le dernier mot??? Le lampiste ???
A chacun de voir suivant sa compétence à jouer les gros bras avec les douaniers. Sur la toile tout est facile, mais être dans son bon droit n'est pas une obligation pour les vazaha.
Malgré c'est petite tracasserie, cela ne m'empêcheras pas de retourner le plus souvent dans l'île rouge. Ce qui est sur, c'est que se débrouiller en gasy améliore les contactes avec tous. (y compris les douaniers)
Mais malgré tout, quand on aime l'île rouge, tout passe et ce ne sont que des souvenirs.
A suivre!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Mer 14 Nov - 12:27

Non, Madaphile moi je te parle de vécu.
Les histoires avec les flics, les douanes ect.... j'en aurai des dizaines à te raconter. Cela fait maintenant quand même plus de quinze ans que je me rends à Mada.
Effectivement si tu n'es pas dans ton bon droit tu as tout intérêt de faire profil bas et de céder au backcish pour t'en sortir.
Ils vont essayer, çà c'est sûr. Mais jamais au grand jamais j'ai mis la main au portefeuille si ce n'était pas justifié.

J'ai connu l'époque où pour rentrer dans Tamatave, la gendarmerie essayait toujours de te taxer quelque chose même pour les résidents. Ce jour là ce sont les lunettes de mon mari qui l'interessait. Il ne les a pas eu, on lui a fait croire que c'était des lunettes de vue et que l'on risquait l'accident et que son rôle de gendarme était d'éviter justement cela.

Tout dernièrement un soir nous montons dans le 4X4 land rover de service de mon beau-frère. Il y a trois places à l'avant, le flic nous arrête en nous disant que l'on a rajouté un siège et que le véhicule n'est pas conforme. C'est tellement gros qu'on éclate de rire, il n'a pas insisté, crois moi !!!!

Quand à la douane, j'ai vu une énorme évolution depuis 15 ans. Les douanières essayaient de te confisquer tes magazines, ton parfum. Il falllait déclarer toutes les devises.
Et puis il ne faut arriver au dernier moment pour embarquer. De toutes les manières, ils sont rarement à l'heure. De ce côté là j'ai toujours eu tout mon temps.

Moi ma position reste la même, si on veut que cette corruption disparaisse, il ne faut pas laisser faire. Il n'y a rien de folklorique, c'est une véritable gangrène. Heureusement que cela évolue quand même dans le bon sens. Mon plus mauvais souvenir de Mada restera ce premier passage en douane malgache, vraiment un sentiment de mal aise. Et je ne crois pas que le touriste qui ne viendra qu'une seule fois à Mada, qui n'aura vu 1/1OOO ème du pays de surcroit aura la même mansuétude que toi.
Pour nous amoureux de ce pays on sait trés bien qu'il ne faut pas s'arrêter à ce genre de détails. Certains pays africains sont bien plus pourris et ne font rien.Mada mérite mieux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
Madaphile
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin Nombre de messages : 253
Age : 74
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Jeu 15 Nov - 9:15

Eh Langevine, tu n'as pas donné les lunettes de ton mari, mais les tiennes ! Regarde mieux, ce n'est pas à Madaphile que tu répondais, mais à Dad Cool !

Pour ma part je rejoins complètement ton point de vue, et agis de la même façon. Mada et les Malgaches ont vraiment besoin de se débarasser de la corruption au quotidien (à notre niveau nous ne pouvons rien contre la corruption institutionelle, la même qu'en France au niveau des marchés publics).

Mais outre le refus de céder à la corruption, il faut aussi aussi accepter les manifestations de l'Etat de droit, par exemple les contraventions routières : cette année j'ai eu à répondre pour deux infractions : défaut de casque à moto à Ste Marie, défaut de ceinture en tant que passager de taxi à Majunga. Dans les deux cas les policiers se sont montrés absolument réguliers,courtois et fermes. Dans la police aussi les choses sont en train de changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 59
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Jeu 15 Nov - 17:25

Oupss !!! désoléé j'ai surtout besoin de vacances. Cà vient bon, J- 3.

!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
R@koto
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5876
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: La vanille   Ven 14 Déc - 20:40

lu ce jour dans l'Express

source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=13050

Citation :
Exportation
La vanille préparée se vend plus cher



Madagascar exporte de plus en plus de vanille préparée, un changement qui devrait contribuer à la relance de la filière grâce à la valeur ajoutée.


Madagascar fournit 70 % de la demande mondiale en vanille préparée.
Plus de 80 % de la vanille exportée par la Grande île est constituée par de la vanille préparée. « Le produit preparé et prêt à l’export est vendu à plus de 100 000 ariary le kilo », avoue Claude Andréas, président du Groupement des opérateurs économiques de la région Sava (Ges) à l’issue de la première édition du Festival de la vanille qui s’est tenue à Sambava au mois de novembre.
De l’autre côté, la vanille verte est vendue aux environs de 6 000 ariary le kilo. Il faut toutefois six kilos de vanille verte pour arriver à un kilo de vanille préparée. « C’est un phénomène récent dans la mesure où quasiment tous les producteurs écoulaient le produit non preparé il y a encore trois ans », confie le président du Ges.
Marché mondial
Les producteurs malgaches de la région de la Sava assurent aujourd’hui pouvoir offrir près de 1 000 tonnes sur le marché mondial. « C’est une garantie pour les utilisateurs », remarque Claude Andréas. Le passage des deux
cyclones en début d’année ne devrait donc pas perturber l’approvisionnement. Les autres régions de production devront également produire dans les environs de 300 tonnes. Jusqu’à maintenant, la Grande île fournit environ 70 % de la demande mondiale. Le Japon, la France et les Etats-Unis sont les plus grands marchés du produit actuellement. Plusieurs importateurs sont d’ailleurs venus au Festival de la vanille, justement pour apprécier le processus de la préparation.
La vanille naturelle malgache tente de remonter la pente dans un contexte plutôt morose. La baisse de la demande mondiale, la surproduction, l'absence de qualité, le dysfonctionnement organisationnel sont autant de facteurs ayant entraîné la perte de valeur marchande du produit.
Face à elle, la vanille de synthèse acquiert de l'importance chez les importateurs et les utilisateurs de vanilline. La concertation entre planteurs, préparateurs, exportateurs, organisations, bailleurs de fonds et autres intervenants dans la filière a mis en exergue la nécessité de mieux informer les utilisateurs sur les atouts de la vanille naturelle. Procéder à une offensive publicitaire d'envergure internationale transparaît en filigrane.

Doda Andrianantenaina
Date : 14-12-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vanille   Sam 15 Déc - 20:49

Merci R@koto pour cet article
qui a bien fait sourire mes deux beau-frères à madagascar.... qui travaillent dans l'exportation de la vanille

La situation n'est pas aussi brillante que cela dans la grande ile
En effet ... le cours de la vanille grimpe au niveau mondial ... mais le prix a la vente depuis Mada a chuté depuis plusieurs années
La vanille est acheté a prix plus bas ..... puis revendue par des filières asiatiques
Le problème de Mada... ne pas savoir vendre en direct et dépendre de réseaux de revente qui eux se "GAVE"

Ces remarques viennent de personnes travaillant depuis de nombreuses années dans le domaine de la vanille mais ne peuvent communiquer dans le quotidien

Excuses moi R@koto de faire connaitre l'opinion de ces personnes .... Juste besoin de recaler les choses
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vanille   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vanille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» hydrangéa paniculata vanille fraise
» des nouvelles toutes fraiches de vanille et chocolat
» A l'aide! Ma vanille sèche du pied
» vanille et hoya (bouturage)
» cabane de Vanille et Clochette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******L'ILE EN PHOTOS******* :: Faune et Flore Locales-
Sauter vers: