MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Christian Chadefaux - Express de Madagascar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 60
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Christian Chadefaux - Express de Madagascar   Dim 4 Juin - 8:47

Christian Chadefaux, le journaliste français proscrit de Madagascar.

Les organes et les journalistes ont chacun leurs raisons. Certains à cause d'une mésentente avec la personne concernée, d'autres, par respect.
Christian Chadefaux a choisi de ne pas médiatiser son cas, ses amis l'ont compris sans qu'il ait eu besoin de le leur demander. Il a d'ailleurs appris aux journalistes qui ont collaboré avec lui qu'il fallait rarement aborder dans un journal la profession et ses problèmes.
Quand il fallait le faire, c'était dans de très rares occasions. Comme lorsqu'un confrère était contraint de quitter le pays.
Ce fut le cas lorsque Olivier Péguy, ancien correspondant de Radio France internationale (RFI) a dû partir de Madagascar. Faute de renouvellement du permis de travail, Olivier Péguy n'a pas pu obtenir un prolongement de son visa de séjour.
Christian Chadefaux a pris sa plume lui-même pour s'insurger contre ce qu'il qualifiait alors " d'expulsion arbitraire sous couvert d'une réglementation administrative normale ".

Christian Chadefaux, journaliste-Le drame secret

Il est venu à l'âge de dix ans à Madagascar, il y est resté.
Jusqu'au jour où à 64 ans, il a dû partir d'un pays devenu sien. Il aura été un journaliste " vazaha " tombé amoureux de Madagascar. Sa bibliothèque comporte un bon millier de livres et tous parlent de la Grande île. C'est le petit jardin secret d'un " redac'chef " qui rappelle à toutes occasions, la première mission du journaliste. " Aller au fond des choses ".

Aucun commentaire, aucune déclaration. Christian Chadefaux, ancien rédacteur en chef de L' Express de Madagascar et de Les Nouvelles, est parti de Madagascar, discrètement, un certain dimanche d'avril.
La presse, qui a habitué son public à se plaindre du moindre bobo arrivant à un de ses confrères, est, elle aussi, restée muette sur ce départ. N'était-ce le communiqué de l'ordre des journalistes demandant de plus amples explications, les lecteurs n'auraient pas su que l'un de ceux qui les informent presque quotidiennement de ce qui passe dans le pays depuis 45 ans a quitté le pays.

Moins d'un an plus tard, c'est lui qui doit quitter le pays. " Faute du renouvellement de son permis de travail ", à en croire le communiqué de l'ordre des journalistes.

" Expulsé ", selon d'autres sources. Et comme l'administration n'est pas légalement tenue de donner les motifs de cette " expulsion ", le gouvernement reste discret sur l'affaire.

En février 2006, le contrat qui liait Christian Chadefaux au journal Les Nouvelles est arrivé à expiration. Depuis le début, il n'en a pas souhaité le renouvellement.
Embauché pour lancer et mettre le journal sur les rails, il a toujours dit ne pas vouloir rester éternellement. En plus de sa fonction de rédacteur en chef, il s'est employé à former et à encourager une relève. Celle qui le remplacera lorsque le journal aura pris son élan et qu'il l'aura quitté pour prendre sa retraite dans le journalisme, et se mettre à réaliser un de ses vieux projets : écrire.

Un passionné de livres rêve souvent d'en publier un. Celui de l'amoureux de Madagascar portera peut-être sur la Grande Ile. Mais surtout pas sur sa misère. Christian Chadefaux n'a jamais été d'accord avec cette manière dont beaucoup de médias français traitent l'actualité de Madagascar.

" On ne peut être que solidaire avec les Malgaches sur cette façon dont beaucoup de médias français traitent l'actualité ", a-t-il déclaré au cours des Entretiens de l'information sur " la place de l'Afrique et de Madagascar dans l'information ", organisés à Paris en 2003.
Il a alors pris l'exemple de ces envoyés spéciaux qui cherchent immédiatement à rencontrer le père Pedro, ou qui, il y a dix ans, cherchaient ces enfants qui mangeaient dans les poubelles.
Il doit très bien avoir compris la réaction de l'ambassadeur de Madagascar en France, Jean Pierre Razafy Andriamihaingo, lorsque ce dernier a envoyé à la direction de FR3 un communiqué de mise au point à la suite de la diffusion du "Faut pas rêver" consacré au pays.

" Imaginez la réaction de l 'Ambassade de France", a-t-il poursuivi, "si un envoyé spécial africain ou malgache est envoyé en France, revient avec un reportage qui soit limité aux SDF et des photos des gens croupissant dans des cartons et dit après : voilà ! c'est ça la France ! "

L'ouvrage que Christian Chadefaux écrira viendra ensuite enrichir le millier d'ouvrages sur Madagascar qui emplissent sa bibliothèque. Mais Christian Chadefaux trouvera-t-il, dans cette proche et pourtant si lointaine île de la Réunion, l'inspiration nécessaire à la réalisation de cet ouvrage ?
Arrivé à Madagascar en 1952 à l'âge de dix ans, il n'a sans doute jamais pensé passer sa retraite ailleurs que dans son pays d'adoption.

Par : Lova Rabary-Rakotondravony
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
Langevine974
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 60
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Liberté de presse   Dim 4 Juin - 8:56

Au-delà du cas Chadefaux

Chadefaux est ce journaliste français ayant travaillé plus de 40 ans dans notre pays dans la presse malgache et qui a été reconduit à la frontière, direction La Réunion, sans qu'à ce jour un début d'explication sur cette expulsion n'ait été donnée par les autorités compétentes.

L'Ordre des Journalistes, sous la plume de son Président, a fait état de l'inquiétude, en particulier pour la liberté de la presse, que ce départ forcé posait et a insisté sur la nécessité d'une déclaration officielle sur le ou les motifs de cette décision. A ce jour, point de réponse à cette requête.

Rolly Mercia, journaliste de la "Gazette de la Grande Ile", dans un "coup de gueule", samedi dernier, semble prendre parti pour les tenants du pouvoir en avançant ce qui, à ses yeux, justifie ce départ.

Evoquant ce qu'il croît être l'opinion de "la grande partie des journalistes nationaux", il fait moult reproches à Chadefaux : sa non maîtrise de la langue malgache, l'indifférence à la mort d'un confrère, ses critiques vis-à-vis de certaines associations de journalistes, et le dénigrement à l'extérieur de certains dirigeants de ces associations...

Est-ce là les opinions de nos dirigeants étatiques ? Permettez-nous d'en douter. Nous revendiquons le droit à la différence, le droit de ne pas être ému pour tout décès de journaliste, d'avoir des doutes sur tel ou tel quant à ses qualités morales et d'en parler, y compris à l'extérieur, de considérer que Vazaha et Malgache ont le droit de ne pas apprendre telle ou telle langue.

Tant qu'il n'y aura pas une explication officielle sur le départ forcé de ce journaliste, la profession et tous les défenseurs de la liberté de la presse s'inquièteront à juste titre sur le droit de la presse à Madagascar.

"Lorsqu'on énerve un serpent, il faut s'attendre à être mordu". C'est la justification donnée par un ministre kényan à l'endroit de ceux qui s'inquiètent des projets de nouveaux textes dans ce pays tendant à mieux museler la presse. Est-ce aussi le nouveau concept à Madagascar ?

Au-delà du cas de Chadefaux, c'est tout un pan de la politique nationale qui risque de ne plus être crédible. Quand on érige comme ligne politique l'appel aux investisseurs étrangers et que justement il existe le cas d'étrangers forcés à quitter le pays, pour des motifs vraisemblablement arbitraires, aucun homme d'affaires, sérieux ou non, ne mettra un kopeck dans ce pays si peu rassurant sur le séjour et la liberté de manoeuvre de ses hôtes.

R.R.

publié par "TRIBUNE", quotidien malgache
25/04/2006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Langevine.uniterre.com
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 1845
Age : 38
Localisation : Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Christian Chadefaux - Express de Madagascar   Lun 5 Juin - 12:47

la politique est un autre monde avec ses propres règles, on est trop petit pour connaitre la vraie vérité
(Langevine, un mp pour toi dans ta boite)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christian Chadefaux - Express de Madagascar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christian Chadefaux - Express de Madagascar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séjour express à Madagascar
» pour ceux qui ont Bell express vu
» [Salé] Béchamel express
» Pétition - Pour la fermeture de "Animals Express"
» Plan d'action WWF 2010-2015 conservation Madagascar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: ACTUALITES-
Sauter vers: