AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages: 5868
Localisation: dans la brousse
Date d'inscription: 27/09/2005

MessageSujet: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Jeu 26 Oct - 8:26

Alors si vous avez d'autres témoignages, c'est le moment de vous livrer :


Citation :
Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !
Saraléa Bernard
26-10-2006
Beaucoup trop de touristes se font agresser à Madagascar. Les autorités ne sont pas toujours alertées : choqués et pressés, ces étrangers ne veulent parfois pas se soumettre à de longues enquêtes policières qui, souvent, n’aboutissent pas. Par exemple, Sam, un sculpteur français de renom qui visite chaque année la capitale du Boeny, s’est fait délester en trois fois de 1 000 euros en liquide, d’un appareil photo numérique Sony valant 450 euros et d’un téléphone portable Samsung acheté à 100 euros. Cela s’est passé du 10 au 20 octobre derniers.


Cet ami fidèle de Madagascar envisage sérieusement de ne plus revenir. Pire, échaudé, l’homme n’ose plus sortir la nuit, et même s’il ose déambuler –accompagné- dans les rues en plein jour, sa nonchalance de naguère l’a désormais quittée, et il le fait la peur au ventre.

« Qu’est ce que je vais dire aux gens, lorsque je serai de retour en France ? La nouvelle va se propager et inciter les candidats au départ vers Madagascar à changer de destination. » Deux autres expatriés de Mahajanga ont été aussi victimes d’exactions, durant ce même laps de temps. Le premier, un touriste, s’est fait voler son sac à dos avec passeport,
argent, etc. Le second, un résident, a reçu la visite des malfaiteurs qui lui ont assené un coup sur le crâne, avant d’agir en terrain conquis et d’emporter tout ce qui leur plaisait.


Les agressions contre les touristes sont monnaie courante à Madagascar, et prennent des formes multiples, depuis les arnaques perpétrés par des prostituées, parfois aidées par des parents proches ou des fonctionnaires « ripoux », jusqu’aux attaques à main armée organisées avec l’aide de gens de maison. A un moment où les autorités consentent des efforts énormes pour promouvoir le tourisme, il importe de veiller à la sécurité de ceux qui viennent déjà, et qui, si leur séjour se passe bien, incite les autres à venir.


Sam suggère une solution dictée par son expérience de globe-trotter : « Auparavant, le Maroc était exactement pareil à Madagascar. On harcelait les touristes dans la rue, on les sollicitait sans arrêt, on les agressait. Puis, l’Etat a pris les choses en main, et mis sur pied une


police spéciale chargée de la protection des touristes. Les agents ont pour mission de


surveiller discrètement les visiteurs étrangers, et d’intervenir


vigoureusement dès qu’on les importune. Actuellement, le Maroc est devenu une des destinations phares du tourisme dans toute l’Afrique. » Comme dit l’adage fianarois : « Soa fianatsa ro mahavokatsa » soit, traduit librement : « le bien qu’on imite produit toujours des fruits... »

Article de la Gazette : http://www.lagazette-dgi.info/index.php?option=com_content&task=view&id=14372&Itemid=30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE


Féminin Nombre de messages: 1845
Age: 35
Localisation: Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription: 02/08/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Sam 28 Oct - 19:36

Tout à fait d'accord pour la création d'une milice spéciale, cependant il ne faudrait pas non plus que certains touristes inconscients ne tentent pas les malgaches avec leur appareils, sacs à dos et autres ... dans un pays aussi pauvre, ne pas "provoquer" les miséreux avec toutes ces signes extérieurs de richesses ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rubis
ACTIF
ACTIF


Féminin Nombre de messages: 128
Age: 62
Localisation: loire-atlantique -FRANCE
Date d'inscription: 15/09/2006

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Dim 29 Oct - 15:02

oui ce que vous dites c'est très bien mais comme tu le dit mélodie il ne faut pas provoquer les gens et ça on le dit à chaque fois car lorsque nous y sommes allées nous n'avions aucun objet de valeur et des vêtements très simple nous avions pu voir la misère car d'en parler c'est rien c'est pourtant un si beau pays. Labàs nous avions un guide qui s'appellait Auguste (malgache) il était formidable. J'espère qu'ils trouveront une solution rapidement sinon il va y avoir de gros problèmes avec les touristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages: 5868
Localisation: dans la brousse
Date d'inscription: 27/09/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Mer 24 Jan - 23:05

çà, c'est une belle prise !

A lire jeudi matin dans votre Express préféré


Citation :
Banditisme


Des détrousseurs de “vazaha” à Antsahavola



Hier, aux alentours de 2 heures du matin, les éléments de la police, plus précisément du Service anti-gang (Sag), ont reçu une information émanant d'un témoin. Ce renseigenement indiquait la présence de cinq dangereux bandits réputés pour braquer des étrangers dans les rues du quartier d'Antsahavola.
Le Sag réagit immédiatement et envoie deux hommes sur les lieux.
Les deux policiers arrivent à l'endroit indiqué et repèrent en effet les individus suspects : trois d'entre eux sont même minus de sabres !
Les deux policiers décident de réclamer des renforts, et, une fois les renforts arrivés, la poursuite a été lancée. Malheureusement, quatre des cinq malfaiteurs parviennent à s'enfuir en disparaissant dans les ruelles étroites. Un seul est arrêté.
Le bandit a été emmené au poste de police pour y être interrogé. Il est âgé de 25 ans et il n'était pas armé au moment de son arrestation. Il a tenté de nier son appartenance à la bande de malfaiteurs, notamment en prétendant que la raison de sa présence dans ce quartier, la nuit, est... le proxénétisme !
Il finit cependant par avouer ses crimes et admet qu'il faisait bien partie du tristement célèbre groupe d'hommes armés qui dévalise les étrangers.
C'est également au cours de l'enquête qu'on a découvert que cette bande est responsable de l'agression de deux hommes, blessant l'un d'eux et ayant volé un sac et un téléphone portable cinq mois plus tôt.

Teholy Martin
Date : 25-01-2007
http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=4690
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie
FONDATRICE
FONDATRICE


Féminin Nombre de messages: 1845
Age: 35
Localisation: Mon corps en France, Le reste à Mada
Date d'inscription: 02/08/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Ven 26 Jan - 14:56

Il y a des années de cela, dans le bus avec mon grand père on voit un homme qui y monte tout essoufflé, de la poche de son pantalon, on voyait du sang couler, et devinez quoi? c'était la main d'un vazaha qu'il venait de couper, une main avec des doigts ornés de bijoux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages: 5868
Localisation: dans la brousse
Date d'inscription: 27/09/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Mar 30 Jan - 0:28

Un homme avertit en vaut deux , surtout si c'est un touriste


Citation :
Anosy
Les pickpockets envahissent le Sud


Les pickpockets infestent les marchés hebdomadaires des communes du Sud. Le lundi, ils sont à Ambovombe, le jeudi à Ankaramena, le samedi à Amboasary-Sud et ainsi de suite. Ils vont jusque dans la région d'Ihorombe.
Au marché, ils attaquent les marchands et les paysans qui viennent s'y ravitailler. En ville, ils visent les retraités qui touchent leur pension à la banque ou à la poste. Dans la plupart des cas, ces voyous ne se contentent pas de dérober de l'argent, ils volent également des marchandises.
Rapportant ce fait, le commissaire de police d'Amboasary-sud souligne que “la plupart de ces voleurs sont des adolescents de 13 à 16 ans”. Plusieurs d'entre eux ont déjà été arrêtés, mais une dizaine de suspects circulent encore.
Les forces de l'ordre se heurtent au problème du silence des victimes. Selon le commissaire, celles-ci ne sont pas disposées à se manifester, par crainte des représailles.
L'ignorance de la procédure administrative et de la législation serait également la cause de ce silence.

Teholy Martin
Date : 30-01-2007

c'est à lire mardi matin dans votre journal préféré :l'Express de Mada

http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=4813


On va encore nous dire par retour mail que c'est pas la situation réelle sur place à Mada , et que c'est encore une invention journalistique pour vendre du papier.

Si on veut faire venir des touristes à Mada , on doit tout faire pour assurer la sécurité publique et éradiquer la petite délinquance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages: 5868
Localisation: dans la brousse
Date d'inscription: 27/09/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Sam 28 Avr - 7:58

En ce moment , il vaut mieux éviter Tuléar et sa région

source : http://www.madagascar-tribune.com/


Citation :




Toliara


Manif’ : le chaos règne dans la capitale du Sud


La manifestation politique d’hier a dégénéré. Les armes ont parlé et les blessés se comptent par dizaine. Des pogroms anti-étrangers se développent. L’Etat semble absent.



L’heure est grave à Tuléar. Tout a commencé hier, vers 9 heures, par une manifestation organisée par les élus Robert Razaka, Dimby Benaria et Marcel Eongobelo. Contrairement à ce qui s’est passé jeudi, le mouvement n’est plus animé par des étudiants de l’Université mais par des individus dont les motivations sont purement politiques.
Vers 9h et demie, les manifestants, qui se comptent par dizaines de milliers, ont rejoint l’avenue située au bord de la mer. Mais l’accès a été interdit par les forces de l’ordre. Et après les pourparlers, ils étaient « autorisés » à poursuivre leur mouvement.
Mais les choses ont vite dégénéré. Des éléments non identifiés ou « incontrôlés » ont commencé alors à haranguer la foule pour qu’elle s’en prenne aux « étrangers » notamment à la « communauté indo-pakistanaise » et aux « Merina ».
Très rapidement, les pillages ont fait leur apparition. Les commerces appartenant aux originaires des Hautes-Terres et autres Karana sont saccagés. Les pavillons de Bazar Kely sont dérobés et d’autres sont incendiés. Des habitations sont également pillées et les biens volés. Presque tous les quartiers sont touchés : Sanfily, Betania, Tsianaloka… « Tout cela me rappelle les événements du 6 Mars 1986 » indique un témoin joint au téléphone, en se référant au grand pogrom anti-karana des années 1980.
Les Merina comme cibles
Selon les témoignages que nous avons recueillis, les Merina sont en train de plier bagages et s’apprêtent à quitter la ville. « C’est vraiment ahurissant. Nous sommes obligés de nous cacher et de nous terrer dans notre maison » affirme un autre témoin. Pour ce fonctionnaire, des « ordres » auraient été donnés pour s’attaquer aux Merina. « Ceux qui ont la malchance de se retrouver dehors ont vu leurs bijoux, téléphones ou montres arrachés. Et généralement, ils sont molestés », précise une autre source.
On raconte également que depuis jeudi, des réunions occultes auraient été organisées au niveau des certains quartiers « chauds » de la ville du Soleil (Tsenengeha, Mahavatsy II…). Des « Pamaraky » (NDRL. Jeunes gens) auraient été manipulés pour être le « fer de lance » de l’actuelle manifestation.
En tout cas, les forces armées ont utilisé la manière forte. Des coups de feu ont été tirés et des grenades lacrymogènes ont été lancées. Selon nos sources, les victimes sont au nombre de 12 dont 8 par balles réelles. Elles sont actuellement évacuées à l’Hôpital central de la ville. D’autres sources font état d’un mort. Il s’agirait d’une personne qui a succombé à ses blessures. D’autres blessés n’ont pas pu rejoindre les centres de santé et, de peur d’être à nouveau attaqués, ils ont préféré rejoindre immédiatement leur domicile.
L’Etat absent
Mais là où plus d’un s’interrogent, c’est l’apparent mutisme des autorités. La population s’étonne du fait que le nombre des forces de l’ordre est insuffisant devant ces faits graves. « Où est l’Etat ? » se demande-t-on. Une de nos sources s’interroge même si le président Ravalomanana est arrivé au pays. En effet, la ville est actuellement coupée du monde car les habitants ne reçoivent plus d’informations des différents médias. La télévision et les radios restent muettes du fait que l’électricité est coupée.
Certains avancent même l’idée que certains éléments des forces de l’ordre auraient été de mêche avec les cerveaux de cette manifestation. Pour eux, cela expliquerait le fait que des pilleurs ont pu facilement s’en prendre aux personnes et à leurs biens. Ils tournent alors le regard et leur espoir vers le pouvoir central sinon tout risque d’empirer.




.: Imprimer

28/04/07 - Alexandre L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages: 5868
Localisation: dans la brousse
Date d'inscription: 27/09/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Ven 31 Aoû - 7:37

dernières nouvelles

source l'Express du 31 août 2007 : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=10800

Citation:
Fianarantsoa
Deux touristes attaqués
Victimes d'une attaque à main armée à Fianarantsoa, deux touristes étrangers ont dû écourter leur séjour dans la capitale du Betsileo.

Un couple d'étrangers, en voyage à Fianarantsoa, est rentré dans son pays d'origine avec un mauvais souvenir. Les deux touristes ont été victimes d'une attaque à main armée lors d'un séjour dans un hôtel, à Ivory-Avaratra, la nuit du 16 août. Les assaillants ont dérobé quelques objets de valeur.
Outre la somme de Ar 800 000, les malfaiteurs ont pris un sac contenant deux appareils photo, une camera, un lecteur de disque MP3, deux paires de lunettes de soleil, un téléphone portable, et une montre avec un bracelet en or.
Le braquage a eu lieu vers minuit. Quatre bandits armés de pistolets se sont introduits dans l'hôtel après avoir menacé les deux gardiens. D'après les informations recueillies auprès du commissariat central de la sécurité publique de Fianarantsoa, deux d'entre eux se sont directement dirigés vers la chambre du couple. Ils les ont menacés avec un pistolet avant de les dévaliser.
“Les forces de l'ordre n'ont pas eu de mal à suivre la trace des bandits…”
Entre temps, un gardien avait pu s'échapper pour alerter le commissariat central d'Ampasambazaha. Arrivés sur les lieux, les forces de l'ordre n'ont pas eu de mal à suivre la trace des bandits. Ce qui a permis de récupérer le sac volé, abandonné par les fuyards durant la poursuite. Malheureusement, ce sac avait déjà été vidé de son contenu.
Complètement bouleversés, les victimes ont choisi de quitter le pays avec l'attestation de la déclaration de vol de leurs biens, le lendemain même de l'attaque. “Le couple nous a demandé ce papier pour leur servir de pièce justificative auprès de leurs assurreurs”, souligne le commissaire central de la sécurité publique de Fianarantsoa.
Expliquant la manière dont les bandits ont procédé pour commettre leur forfait, le commissaire de police n'écarte pas l'existence d'une complicité avec les gardiens. Ces derniers ont été arrêtés le jour même de l'attaque. “L'insuffisance de preuve nous a obligés à les relacher après enquête”, déclare le commissaire. “Malgré tout, l'enquête continue jusqu'à ce jour”, précise-t-il.

Teholy Martin
Date : 31-08-2007



et encore

source l'Express : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=10803

Citation:
Analakely
Un étranger délesté de son ordinateur


Lundi dans la nuit, un étranger venu dîner dans un restaurant d'Analakely, s'est fait délester de son ordinateur portable. Les auteurs du vol ont dégonflé le pneu de la voiture de la victime. Ils comptaient sur le fait que le propriétaire devait réparer la roue endommagée. Ce serait alors le moment de subtiliser l'ordinateur.
La tactique s'est avérée efficace dans la mesure où tout s'est déroulé comme les malfaiteurs l'avaient prévu. L'étranger s'est déplacé derrière la voiture pour prendre la roue de secours, tout en laissant une portière avant ouverte. Les bandits ont commis leur forfait à ce moment.
Après s'être rendu compte du vol, la victime, un responsable d'entreprise franche, a saisi le commissariat du 1er arrondissement de la Sécurité publique à Analakely. Arrivés sur place, les policiers ont arrêté quelques personnes se déclarant gardiens parking. Interrogés, certains suspects n'ont pas hésité à dénoncer les auteurs de cet acte.

Teholy Martin
Date : 31-08-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages: 5868
Localisation: dans la brousse
Date d'inscription: 27/09/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Mer 19 Sep - 7:15

la situation à Tuléar ne s'améliore pas d'après Tribune du 19 septembre
source :

Citation :
Toliara

La peur est sur la ville

Toliara n’est plus « Tsy miroro », comme on dit. Dans la cité du Soleil, les habitants ne prennent plus le risque de sortir de chez eux à partir de 20h. La peur s’installe dans la ville.
La descente à Toliara du directeur général de la Police Nationale Rahaingo Jacky a permis de renforcer la sécurisation de la ville dans l’objectif de traquer les bandits dangereux qui ont fomenté des troubles ces derniers temps. Depuis hier, des mesures draconniennes ont été appliquées. Des barrages de police sont érigés pour contrôler l’entrée et la sortie de la ville. La fouille n’est pas encore appliquée dans la Cité du Soleil. Mais, force est de constater que les policiers qui assurent le contrôle aux barrages sont prêts à intervenir en cas de menaces sérieuses. Toujours du côté des policiers, on a appris que trois élements du GIR (Groupe d’Intervention Rapide) du commissariat central de Toliara ont fait récemment l’objet d’une mesure d’affectation. Le commissaire Rakotomavo Roger, adjoint du commissaire central, n’a pas précisé les motifs exacts de ces trois affectations. Il s’est contenté d’expliquer qu’il s’agit d’une mesure de sanction prise à l’encontre de ces trois élements du GIR qui n’auraient pas assumé leur mission comme il le fallait.

Des civils armés

A Toliara, le port d’armes à feu dans les places publiques est actuellement devenu monnaie courante. Chose curieuse, des civils se permettent de se ballader dans les rues, en plein jour et la nuit, sans en être inquiétés. Devant cette réalité, on a l’impression que la Cité du Soleil semble être en état d’alerte permanente en matière d’insécurité. A partir de 20h, les habitants ne prennent plus le risque de sortir de chez eux. Les magasins, les boutiques et les épiceries ferment leurs portes à partir de cette heure. A partir du 21h, les taxis et les pousses-pousses se font rares en ville. Les hôteliers conseillent, à partir de cette heure, à leurs clients de ne pas prendre les grandes artères de la ville illuminées par les poteaux de la JIRAMA. Devant ces réalités, la fameuse expression « Toliara Tsy Miroro » n’est plus fondée. Le phènomène de délestage favorise par ailleurs cette image d’une ville plongée dans le chaos, d’une ville qui a perdu son charme d’antan. Les prostituées y perdent gros.



19/09/07 - Eugène R.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jipi zanatany
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages: 768
Age: 65
Localisation: bordeaux leognan
Date d'inscription: 01/05/2007

MessageSujet: secu   Mer 19 Sep - 8:08

tout ceci me desole profondement
mais il faut dire que certains operateurs touristiques qui disent que il n y aucun pbs de secu a tulear depuis 6 mois n ont fait qu envenimer la situation
c est pas en cachant la verite que l on resout un pb c est pas non plus avec la parano qui a l air de se rependre a tulear!!
pour ma part je pense que je vais zapper une fois de plus le coin en mai 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages: 5868
Localisation: dans la brousse
Date d'inscription: 27/09/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Jeu 25 Oct - 17:17

est ce possible?

Citation :
Le mercredi 24 octobre 2007


Un couple de Québécois attaqué par des pirates à Madagascar





Denis et Réjane Soucy, photographiés lors d’une escale de leur périple autour du monde, en décembre 2006.



Ian Bussières

Le Soleil

Québec

Un couple de Mont-Laurier, qui fait le tour du monde à bord de son voilier, a eu le malheur de découvrir vendredi que la piraterie était loin d’avoir disparu de la surface du globe.





Comme le rapporte l’auteur et ancien capitaine de la marine canadienne Michel William Hanson, de Québec, Denis Soucy et son épouse Réjane ont communiqué avec lui par courrier électronique pour lui faire part de leur mésaventure.

« Je connais M. Soucy depuis que je l’ai rencontré aux Bahamas il y a quelques années et nous gardons le contact. Lui et sa conjointe ont été sauvagement attaqués à bord de leur voilier Ciel & Mer vers 2 h le 19 octobre », explique M. Hanson.

Selon le message de M. Soucy, quatre pirates armés de couteaux auraient fait irruption à bord de leur voilier, qui avait jeté l’ancre dans le port de Majunga, à Madagascar, vers 2 h dans la nuit de jeudi à vendredi.



Violente attaque



Les pirates seraient restés à bord durant deux heures avant de repartir avec plus de 4000 $ d’équipement, dont du matériel de communication. Le couple aurait aussi été sérieusement malmené et a dû être hospitalisé à la suite de l’attaque.

« Seule Réjane a changé... Elle veut maintenant s’acheter une arme à feu et je crains qu’elle n’hésiterait pas à s’en servir... car elle a bien failli y passer, à un certain moment, et s’est promis de ne jamais revivre des menaces de viol et la strangulation », indique Denis Soucy dans son message à son ami de Québec.

Depuis l’incident, deux soldats de l’armée malgache armés de fusils AK-47 coucheraient sur le pont du Ciel & Mer pour assurer la sécurité du couple et le protéger d’une autre attaque.



Le voyage continue



M. Soucy termine son message en précisant qu’il n’a pas l’intention de mettre fin à son périple autour du monde, débuté il y a quatre ans... un 19 octobre!

« Ils sont partis en 2003, quand Denis a pris sa retraite de l’enseignement. Ils ont navigué dans les Caraïbes, le Pacifique, l’océan Indien et sont passés à Panama en plus de visiter les îles Galapagos et la Polynésie », rapporte M. Hanson.



À la baisse



Par ailleurs, le Bureau maritime international (BMI) rapportait en janvier que les attaques de pirates avaient chuté pour une troisième année consécutive en 2006.

Au total, 239 attaques du genre ont été rapportées l’an dernier contre 276 en 2005 et 329 en 2004. Le BMI attribue cette baisse au travail de son centre de signalement de la piraterie auprès des gouvernements des pays à risque.

Outre le port de Santos, au Brésil, et le Nigéria, tous les secteurs à risque établis par le BMI sont situés dans l’océan Indien, où a été attaqué le Ciel & Mer. L’Indonésie, le Bangladesh et la Somalie sont présentement les pays qui rapportent le plus d’attaques de pirates.





Retour Haut



SOURCE : http://www.cyberpresse.ca/article/20071024/CPSOLEIL/71023196/5019/CPSOLEIL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP


Masculin Nombre de messages: 342
Age: 50
Localisation: mazan - vaucluse
Date d'inscription: 24/03/2006

MessageSujet: Trop de risques à Madagascar   Jeu 25 Oct - 17:57

Pour ma part au mois d'octobre de l'an dernier, je n'ai eu aucun souçi
par contre au mois de mai, il m'a été volé dans une chambre d'hotel un chargeur de téléphone et une lampe electrique
par contre, toujours à tamatave, j'ai été victime du vol dans mes mais d'une somme de dix ou quinze euros par un chauffeur de pousse-pousse qui partait en courant au milieu de la nuit
une employée de l'hotel m'a dit de reperer son numéro de pousse-pousse (je ne sais plus par quel moyen) et de déposer plainte le lendemain à la police
comme le lendemain je partais, j'ai préféré rattraper ce voleur, le coincer contre son pousse-pousse et lui dire ce que je pensais et que je ne prendrai plus ce genre de transport
il n'était pas rassuré, mais je l'ai laché et laissé repartir avec mes dix "euros etquelques
je ne sais pas si j'ai bien fait, mais une chose est sure, je n'ai plus jamais pris de pousse-pousse
l'employée de l'hotel, une malgache, m'a dit qu'il ne fallait pas prendre ce genre de transport, à tamatave, beucoup de voeleurs et de gens mal intentionnés faisaient ce métier
je n'ai donc pris que le taxi où je n'ai eu aucun problème
à tana, dans une rue proche de l'avenue de l'indépendance, je sentais des jeunes hommes se rapprocher de moi et de mon sac à dos, qui au demeurant était presque vide
une vieiile dame malgache m'a dit de faire attention
après l'avoir remercié, je suis retourné dans des artères plus grandes et moins"coupe-gorge", si je peux utiliser ce terme
une autre fois à tamatave, après avoir décliné très poliment la proposition d'un vieux monsieur chauffeur de pousse-pousse, celui-ci m'a traité méchament de raciste. Je me suis approché de lui et je lui ai répondu en lui faisant un peu peur, mais sant trop insister
madagascar est come la france, avec ses cohortes de voleurs et de mal intentionnés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
Robinson
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages: 1186
Localisation: France SUD
Date d'inscription: 29/08/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Jeu 25 Oct - 18:00

Nous arrivons aujourd'hui de Mada', aucune insécurité, les gazys sont tjs aussi accueillants mais par contre, il nous a semblé, de plus en plus dans la misère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
laurentmazan
Mbre TOP
Mbre TOP


Masculin Nombre de messages: 342
Age: 50
Localisation: mazan - vaucluse
Date d'inscription: 24/03/2006

MessageSujet: Trop de risques à Madagascar   Jeu 25 Oct - 18:15

Robinson
j ai hate de lire ton voyage
question insécurité, il ne faut pas s'alarmer, c'est pas pire qu'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.new.facebook.com/profile.php?id=1280046024&ref=na
Robinson
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages: 1186
Localisation: France SUD
Date d'inscription: 29/08/2005

MessageSujet: Re: Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !   Jeu 25 Oct - 18:31

Salut Laurent, me faut un peu de temps pour digérer tout ça et je m'y met !
Tu sais ce que c'est !

Mada', faut digérer, encaisser et...savourer...
Je n'ai qu'une hâte...repartir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
 

Trop de risques à Madagascar : Protégeons nos touristes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Risques et interdits (séismes...)
» KH trop bas
» viridasius sp sylvestrisform (madagascar)
» L'ifma c'est trop sympa !
» Combat de coqs - ADIN'AKOLAHY Antsirabe - Madagascar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND ::  :: -