MADALAND


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le droit à l'électricité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Le droit à l'électricité   Lun 7 Mai - 10:07

Suite aux problèmes de délestage , quelques éléments de réponse :
source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=7347


Extraits :
Citation :




• Pourquoi tous ces problèmes, liés au délestage dans les provinces, apparaissent-ils maintenant ?
La Jirama dispose de près de 270 groupes éparpillés dans tout Madagascar, dont 248 dans des petits centres de concentration et 66 dans des grands centres. 20% d'entre eux seulement sont en bon état, 57% à la limite de l'état moyen et 23% en mauvaise état. 12% des groupes ont moins de cinq ans d'âge, 49% entre 6 et 10 ans , tandis que 39% affichent une vétusté entre 11 et 43 ans. Cela veut dire que 90% des groupes sont exposés à des risques de panne chaque jour, alors qu'aucun des centres ne dispose de machine de secours, faute d'investissement.
• Les groupes electrogènes des sous-traitants sont également en panne à des moments critiques. Ne sont-ils pas liés à une obligation de continuité de service ?
Il existe des pénalités et des sanctions lorsque les sous-traitants sont défaillants, mais la plupart de leurs groupes sont aussi vétustes. N'empêche que le temps de réparation, quand les machines tombent en panne, est trop long et peut durer jusqu'à deux à trois mois pour certains sous-traitants, les pièces de rechange étant importées. Néanmoins, cela est anormal, car que parmi eux, certains sont des représentants d'importants fabriquants de pièces détachées. Voilà pourquoi nous allons renouveler tous les contrats de sous-traitance.
• Comment comptez-vous résoudre ces problèmes de délestage ?
Nous avons mis en œuvre un plan consistant à stabiliser la situation et mettant fin au délestage dans un délai de 18 mois. Nous allons commander 40 à 50 groupes avec une puissance de 100 à 1 000 kilowatts. Ils seront installés dans tous les centres clés. Nous allons également redéployer les vieux groupes. En tenant compte de toute la procédure et de la durée de livraison, le premier groupe neuf devra être opérationnel dans un délai de deux mois, mais l'ensemble entrera en fonction avant la fin de cette année. La centrale de Mandroseza, d'une puissance de 40 mégawatts, devra également entrer en service en décembre.

90% des groupes sont exposés à des risques de panne chaque jour

• Pourquoi ces solutions ne sont-elles mises en œuvre que maintenant ?
Parce que la Jirama n'avait pas les moyens financiers. Maintenant, nous travaillons avec des opérateurs privés ainsi qu'avec les bailleurs de fonds. L'Agence française de développement a octroyé 4 millions euros dans l'achat de groupes destinés à Mahajanga. De même, les 10 millions de dollars de la Banque mondiale sont consacrés à la réhabilitation et à la reconversion des centrales d'Ambohimanambola et d'Antsirabe.

Propos recueillis par


Mahefa Rakotomalala
Date : 07-05-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Lun 7 Mai - 10:32

Encore une mauvaise nouvelle d' Antsiranana au 6 mai 2007


Citation :
Explosion d'un groupe
"Une source locale rapporte qu'un groupe électrogène, convoyé à Antsiranana pour atténuer les effets du délestage, a explosé, vendredi.
Un des électriciens a été grièvement brûlé et évacué sur Antananarivo. Les techniciens de la société ont essayé de réparer le matériel pendant plusieurs jours. L'accident s'est passé pendant l'essai. "


source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=7345
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Ven 11 Mai - 0:41

La France vient au secours de la grande ïle d'après l'Express du 11 mai 2007
source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=7501



Citation :




Electricité


Solution contre le délestage






La France concède une aide d'urgence de 8 millions d'euros (20 milliards arioary) à la Jirama à travers l'Agence française pour le développement (AFD). Cette subvention est destinée à renforcer la capacité de production de la société par la réhabilitation des centrales thermiques et l'achat de 40 groupes électrogènes d'une puissance de 100 à 1000 KW chacun.
Ces nouvelles machines seront acheminées dans les principales villes du pays avant la fin de cette année. Pour la Jirama, cette action fait partie d'un plan visant à mettre fin définitivement au delestage dans un delai de 18 mois.
“Le dépouillement des offres pour la fourniture de ces groupes est déjà en cours et le déblocage des fonds pourra se faire dès que le processus d'appel d'offres s'achèvera”, déclare Patrick Ramiaramanana lors de la signature de l'accord, hier, en présence d'Alain Le Roy, ambassadeur de France à Madagascar.
Cette aide constitue une bouffée d'oxygène pour la Jirama, d'autant plus que c'est un don qui ne sera pas remboursé. A travers ce geste, la France veut prouver, une fois de plus, son attachement et sa volonté d'accompagner le développement de Madagascar. “Ce n'est qu'un renforcement du soutien que la France a toujours apporté au secteur de l'eau et de l'électricité malgache”, déclare l'ambassadeur Alain Le Roy.


Mahefa Rakotomalala
Date : 11-05-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Sam 19 Mai - 0:23

lu dans l'Express du 19 mai 2007 :


Citation :




Electricité


Une centrale de 40 MW pour Antananarivo






La fourniture d'électricité dans la capitale sera renforcée. Le premier groupe d'une puissance de 10 MW pour la nouvelle centrale thermique fonctionnant avec du fuel lourd de Mandroseza, est arrivé mercredi. Trois autres groupes d'une même puissance arriveront avant la fin de ce mois. La centrale aura donc une puissance totale de 40 MW.
“Cette nouvelle centrale sera opérationnelle au mois de novembre de cette année ce qui devra renforcer la production d'éléctricité sur le réseau interconnecté d'Antananarivo”, déclare Patrick Ramiaramanana, ministre de l'Energie.
Les quatre groupes importés depuis la Finlande ont coûté 31 millions d'euros. La moitié a été avancée par le gouvernement hollandais et le reste par la banque hollandaise Fortis. “La Jirama remboursera petit à petit”, précise Patrick Ramiaramanana.
L'installation de la nouvelle centrale de Mandroseza fait partie d'une série de travaux que la Jirama va entreprendre pour renforcer sa production en énergie. Parmi ces travaux figure le renforcement de la centrale hydroélectrique d'Andekaleka par la mise en place d'un troisième groupe et le dragage du canal d'alimentation d'eau.


Mahefa Rakotomalala
Date : 19-05-2007

mais aussi cette info :

Citation :




Questions à… José Rakotomavo


“La Jirama est capable de se suffire à elle-même”


L'ex-ministre de l'Energie et des mines, de 1985 à 1989, rappelle les projets de redressement de la Jirama, déjà mis en œuvre.



• Quelle explication donnez-vous aux problèmes de la Jirama ?
- Ils ne datent pas d'aujourd'hui. Quand j'étais ministre de l'Energie et des mines, nous avions déjà rencontré les mêmes difficultés. Nous avons envisagé de renouveler les matériels de maintenance et de production. Même si les groupes électrogènes fonctionnant au fuel et au gasoil coûtaient à l'époque moins cher qu'aujourd'hui, nous avons prévu d'effectuer un virage pour ne plus dépendre du pétrole.
• Quelle mesures aviez-vous prises ?
- Nous avions prospecté d'autres sources de production au niveau des énergies renouvelables. Des études pour la construction de centrales hydroélectriques, comme sur la Betsiboka ou sur les chutes de Ramena ont aussi été initiées. L'hydroélectricité est exactement ce qu'il fallait. Avec les projets Energie I et II, financés par la Banque Mondiale, non seulement ce virage s'opérait, mais en même temps la Jirama recouvrait toutes les recettes devant normalement rentrer dans ses caisses.
• Avez-vous obtenu des résultats ?
- L'Etat permettait à la société Jirama de procéder à des coupures même dans le secteur public. Pour les hôpitaux ou les écoles primaires publiques, par exemple, les ministères de tutelle payaient à leur place. Tout le monde était obligé d'honorer ses factures. Malheureusement, cela n'a pas pu aller jusqu'à son terme parce que le comité de pilotage mis en place n'a jamais pu fonctionner à cause des évènements de 1991. D'où les difficultés actuelles.
• Etes-vous optimiste quant à la résolution du problème ?
- En une certaine période, il y a eu de nouvelles négociations avec la Banque Mondiale, dont 10 millions de dollars pour nous permettre de renouveler des centrales et certains matériels de maintenance. Je n'ai pas participé à cette négociation, mais je suppose qu'à ce moment-là, l’institution de Bretton Woods savait très bien que la Jirama est capable de générer suffisamment de recettes pour lui permettre de bénéficier de ce genre d'opérations. Il fallait juste donner un coup de pouce au départ. La Jirama réunit un milliard d'ariary par jour rien que pour la région d'Antananarivo.

Propos recueillis par


Fano Rakotondrazaka
Date : 19-05-2007


source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=7692
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Jeu 24 Mai - 0:31

Bonne nouvelle ce matin 24 mai 2007 dans l'Express
source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=7864


Citation :




Eléctricité


Le délestage se réduit à Toliara






Depuis quelques jours, l’électricité semble revenir peu à peu dans la cité du Soleil. En effet, on constate que plusieurs quartiers de la ville reçoivent en ce moment entre 7 et 8h d’électricité par jour. Le courant est même disponible durant plus de 10h dans certains endroits. Une situation qui ne peut que réjouir le Directeur interrégional de la Jirama à Toliara, Razafindroriaka Nestor.
“On commence à s’éloigner du black-out total du 13 avril dernier. C'est grâce aux efforts louables des techniciens sur place, qui ont travaillé d’arrache-pied pour réparer les groupes auxiliaires défaillants. D’ici deux à trois jours, nous serons en mesure de fournir les 50% des besoins en électricité de la ville toute entière, soit 2 200 Kw”, promet-il. Il ajoute ensuite que “la fin du délestage définitif va venir car nous espérons mettre en exploitation d’ici le 26 juin le groupe principal de 2 200Kw provenant de Mahajanga”.
Un vaste chantier est en cours pour réparer ce groupe, toutes les pièces de rechange et le moteur principal sont sur place depuis dimanche dernier.
A ce rythme le délestage ne devrait bientôt plus être qu’un mauvais souvenir pour les Tuléarois. On se souvient que le délestage a été l’une des causes du mécontentement de la population, causant la manifestation du 27 avril dernier. Ils n’ont pas hésité à se ruer vers le bureau de la Jirama à Betania. Sans l’intervention des forces de l’ordre, les dégâts auraient pu être plus graves.


Francis Ramanantsoa
Date : 24-05-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Mer 30 Mai - 0:48

l'Express du 30 mai nous éclaire ce matin :

http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=7992


Citation :
Production d'électricité
Des matériels à Mandroseza


L'acheminement des matériels nécessaires à la production de 40 Megawatts d'électricité, jusqu'alors entreposés à Ivato, commence ce jour. Vers 5 heures du matin, le premier alternateur qui pèse 50 tonnes, sera transporté jusqu'à nouvelle centrale thermique de la Jirama à Mandroseza, avec un crochet à Soanierana. Outre l'opération de ce jour, trois alternateurs et quatre moteurs, qui pèsent chacun 102 tonnes, seront déplacés dans les prochains jours.


Date : 30-05-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIFAKA



Masculin Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Sam 2 Juin - 10:44

une année de retard nous dit "la tribune " de ce samedi 2 juin 2007 : http://www.madagascar-tribune.com/





Citation :
:: Dix millions de dollars de la Jirama

« Pas encore décaissés »

Pour venir à la rescousse de la société nationale Jirama (Eaux et Electricité), la Banque Mondiale a décidé d’apporter une aide financière d’un montant de 10 millions de dollars US. Cette décision a été annoncée en grande pompe en juin 2006, mais une année après, aucun sou n’a été décaissé. Répondant à la question de notre confrère, le Représentant-résident de la Banque Mondiale, Robert Blake, devait indiquer qu’il s’agit d’une aide pour le renforcement des capacités et pour l’amélioration de l’efficacité interne de l’entreprise. Mais, ce retard est dû, d’après ce numéro Un de la Banque dans la Grande île, aux procédures de décaissement qui ont pris du temps.
Or, la Jirama marquée par des coupures incessantes de l’électricité, notamment dans les grandes villes des provinces, a besoin de l’argent frais. A noter que l’Agence Française de Développement (AFD) a également promis d’injecter 8 millions d’euros, soit, près 20 milliards d’Ariary dans la caisse de la Jirama. Raison pour laquelle, le président Ravalomanana Marc a fustigé les bailleurs de fonds qui n’ont pas tenu leurs promesses de financement, lors de son allocution à Shangaï.


.: Imprimer
02/06/07 - Alphonse M.

:: Copyright © 2003 Madagascar Tribune - Tous droits réservés ::

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Jeu 21 Juin - 0:35

bonne nouvelle ou effet d'annonce ?

A lire dans l'Express du 21 juin
source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=8650
Citation :




Brèves


A chaud






Energie - Fin du délestage. “Les problèmes de délestage seront résolus à la fin du mois de juillet pour Antsiranana et d'ici un mois pour Toliara”. La déclaration émane du ministre de l'Energie, Patrick Ramiaramanana. Il l'a faite hier, lors de son passage à l'Assemblée nationale, à l'occasion du rapport annuel des activités de son département. Le ministre a particulièrement mentionné le cas de ces deux villes pour rassurer les habitants sur un prochain rétablissement de l'approvisionnement en électricité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Sam 4 Aoû - 0:42

un mois vient de passer depuis le 20 juin 2007

lu dans l'Express de samedi 4 août 2007
source : http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=10009

Citation :
Coupure d'électricité
La Cité du soleil plongée dans le noir
Un délestage en continu frappe Toliara. Depuis mercredi soir, la ville est plongée dans le noir. En outre, l'eau ne coule pas aux robinets dans certains quartiers.


Après le délestage, Toliara affronte maintenant une coupure de courant électrique.
Toliara endure le black-out total. Le courant électrique est coupé, laissant la population dans la pénombre pendant la nuit. Les gens s'éclairent à la pleine lune pour le moment.
Pire encore, certains quartiers souffrent aussi de la coupure d'eau. “Il paraît que le problème provient d'une panne de pompe”, souligne Mahefa Ralay, un Tananarivien de passage dans la ville, et qui ne s'est pas attendu à de telles mésaventures.
D'après les responsables locaux de la Jirama, de la puissance installée de 9 980 kilowatts (kW), il ne reste plus que 400kW disponibles.
En effet, suite aux défaillances de deux groupes, le courant électrique a subi une perte subite de 3 200kW depuis mercredi vers 18 heures.
La Jirama compte réparer une première machine afin d'obtenir une puissance de 3 200kW à partir de ce jour. Avant cinq jours, le second groupe pourra fournir 1 200kW. Ce qui donnera alors au total 4 800kW de puissance disponible. Dans ce cas, le retour à la normale est envisageable en ce qui concerne la fourniture en électricité de Toliara.
Les hôteliers et certaines personnes d'un standing élevé sont les seuls privilégiés dans la présente situation. La plupart d'entre eux utilisent des groupes électrogènes pour pouvoir vaquer à leurs tâches quotidiennes.
“Toliara est pénalisée, alors qu'elle vient de bénéficier d'une centrale thermique, inaugurée et lancée par le ministre de l'Energie lui-même”, souligne un opérateur local.
Insupportable
Le délestage a sévi à Toliara depuis peu. “Mais avec cette coupure de courant, c'est insupportable pour nous tous”, note un habitant du quartier Sans-Fil. Depuis lors, les moyens de communication sont suspendus à Toliara.
En plus, certaines activités dépendant de l'énergie électrique sont toutes soudainement interrompues, faute de courant.
Les habitants sont de plus en plus inquiets avec la coupure d'eau dans certains quartiers, perturbant les habitudes de vie de tout un chacun.

Fanja Saholiarisoa
Date : 04-08-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robinson
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Sam 4 Aoû - 16:50

J'ai reçu un courrier postal de Mananjary, sont pas trop contents de ces délestages là-bas !
Ils disent même que c'est de pire en pire..........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Mar 21 Aoû - 9:54

A qui le tour?

Lu ce matin dans l'Express du 21 août 2007

source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=10513


Citation :
Déléstage
Fénérive-Est dans le noir


Ras le bol à Fénérive-Est. La ville est privée d'électricité depuis quelques semaines. La panne survenue au groupe appartenant à la société Henri Fraise, partenaire de la Jirama, a provoqué la coupure. Outre la grogne, personne n'ose revendiquer ouvertement le retour à la normale de l'approvisionnement.
“Le délestage tournant est révolu. Il s'est généralisé depuis bientôt un mois”, raconte Roselyne, habitant le fokontany de Mahavelonkely. “On ne peut plus conserver des produits périssables comme avant. Ce qui est étonnant c'est que la facture ne change pas malgré les coupures fréquentes”, se plaint-elle. “Personne n'ose hausser le ton et se reste passif face à la situation qui tend à perdurer”, poursuit-elle.
Il y a quatre semaines, presque tous les fokontany sont plongés dans le noir dans la capitale de la région Analanjirofo. Seuls les quartiers administratifs tels que Ampasimpotsy sont épargnés. Voulant remédier à la situation, quelques chefs fokontany ont rencontré des responsables de la Jirama locale, en vain, aucune solution n'a été adoptée.

Stéphane Solofonandrasana
Date : 21-08-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Mar 28 Aoû - 0:04

A méditer dans l'Express du 28 août 2007

source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=10707


Citation :
Electricité
Risque permanent de délestage à Antananarivo
La puissance disponible pour alimenter Antananarivo en électricité atteint ses limites. Les délestages sont à craindre avec les pannes qui peuvent bloquer les centrales.


La nouvelle centrale thermique de 40 MW de Mandroseza ne sera opérationnelle qu’en janvier 2008.
La situation demeure précaire. La fourniture d'électricité dans la capitale et ses environs reste exposée à des coupures intempestives. La puissance disponible sur le réseau interconnecté d'Antananarivo est à la limite de la capacité des installations de la Jirama. Sur une demande de 153 MW, aux heures de pointe, la puissance disponible est de 152 MW. La Jirama ne dispose ainsi d'aucune marge de secours pour faire face à une baisse de puissance imprévue.
"De même, toute augmentation à court terme de la demande implique une insuffisance de puissance et donc le recours au délestage", annonce-t-on du côté de la cellule de communication de la Jirama.
Matériel vétuste
Le réseau interconnecté d'Antananarivo est alimenté à la fois par des centrales hydrauliques et électriques. Les centrales hydroélectriques (Andekaleka, Mandraka et Antelomita) fournissent la grande partie de l'électricité. Les centrales thermiques se trouvent à Ambohimanambola et à Antsirabe.
Les pannes de ces dernières et des groupes électrogènes constituent les principales causes qui peuvent provoquer une baisse de puissance. La Jirama dispose au total de 270 groupes dans tout Madagascar, dont 248 sont des petits centres de concentration et 66 de plus grands. 12% de ces équipements ont moins de cinq ans d'âge, 49% entre 6 et 10 ans , et 39% affichent une ancienneté de 11 à 43 ans.
"Autrement dit, 90% des groupes risquent de tomber en panne à tout moment, alors qu'aucun centre ne dispose d'une machine de secours, faute d'investissement", a expliqué Bernhard Romahn, directeur général de la Jirama, il y a quelque temps.

Mahefa Rakotomalala
Date : 28-08-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Mer 5 Sep - 0:34

A lire mercredi matin dans l'Express du 5 septembre 2007

source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=10901

Citation :
Electricité
Réhabilitation de la centrale d'Andekaleka
La Jirama vient de lancer l'appel d'offres pour la réhabilitation de la plus grande centrale hydroélectrique du pays. Les travaux devront débuter en 2008.

Andekaleka sera en chantier en 2008. La principale centrale hydroélectrique qui alimente la ville d'Antananarivo devra subir des travaux d'entretien à partir de la moitié de l'année 2008. La réalisation des travaux nécessitera l'arrêt temporaire de cette installation durant au total sept
semaines qui seront réparties sur un an.
“Nous prévoyons d'arrêter trois fois la centrale d'Andekaleka durant les travaux. Les deux premiers arrêts dureront deux semaines chacun et le troisième, plus long, durera trois semaines”, explique Bernhard Romahn, directeur général de la Jirama.
L'appel d'offres international pour la sélection de l'entreprise qui effectuera les travaux vient d'être lancé par la Jirama. Le
coût total s'élève à 734 000 dollars (1,3 milliard ariary) et sera financé par la réquisition budgétaire de 18 milliards ariary et par la Banque mondiale. La réhabilitation d'Andekaleka comprend deux volets : le premier volet consiste au dragage du canal d'amener qui alimente la centrale, et le deuxième volet comporte l'installation d'un troisième groupe pour augmenter la puissance de la centrale.
“Le démarrage des travaux de dragage est prévu à partir de la moitié de l'année 2008, mais pour des raisons logistiques, l'installation du nouveau groupe ne pourra se faire qu'en 2009”, explique Bernhard Romahn.
Andekaleka fournit près de 30% de l'électricité qui alimente le réseau interconnecté d'Antananarivo. La puissance totale que ses deux groupes peuvent fournir à l'heure actuelle s'élève à 58 MW. L'arrêt d'Andekaleka dans cette optique pourrait entraîner des perturbations au niveau de la fourniture d'éléctricité dans la capitale et ses environs.
Du côté de la Jirama, aucune information n'a été pour l'instant livrée sur la manière de gérer la situation. En tout cas, la nouvelle centrale thermique
de 40MW de Mandroseza devrait être opérationnelle vers le début de l'année 2008.

Mahefa Rakotomalala
Date : 05-09-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Jeu 8 Nov - 19:35

a lire dans Tribune du 7 11 2007 , cette info
source :http://www.madagascar-tribune.com/54-milliards-d-Ariary-pour,2815.html

Citation :
Le projet de Loi de Finances 2008 consacre environ le centième du budget national à la Jirama. Sur les 5644,6 milliards d’Ariary, 54 milliards seront destinés à l’achat des groupes électrogènes ou à d’autres matériels nécessaires pour la Jirama de manière à résoudre le problème du délestage. Un phénomène qui a sévi depuis des années dans tout Madagascar. « Cette somme d’argent servirait à la poursuite de la restructuration de la Jirama », a souligné le ministre des Finances et du Budget, hier, devant l’assemblée des députés à Tsimbazaza.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robinson
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Jeu 8 Nov - 22:22

Je reviens de Mada' et franchement, je me demande si l'intérêt national (au vu de la cherté de l'essence) ne serait pas de construire des barrages !

J'imagine qu'ils ont du déjà y penser, l'investissement est énorme mais il y a de l'eau en pagaille sur l'île et les résultats et bénéfices seraient certainement rentables au bout de qq années, d'autant que le prix de l'essence n'est pas près de diminuer.
Ca cesserait les délestages et tous même en brousse pourraient bénéficier de l'électricité ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Lun 12 Nov - 17:23

encore de mauvaises nouvelles dans mon Tribune de ce lundi 12 novembre 2007

source : http://www.madagascar-tribune.com/Retour-du-delestage-dans-la,2883.html
Citation :
Jirama

Retour du délestage dans la capitale
lundi 12 novembre 2007, par Alphonse M.


La Jirama avoue son incapacité à satisfaire la totalité de la demande en électricité de ses abonnés de la capitale. Les politiciens ont leurs mots à dire. La coupure d’électricité est de retour à Antananarivo depuis quelques semaines. La société Jirama vient de confirmer par un communiqué les heures de coupures dans les divers quartiers de la capitale. En somme, les usagers des quartiers d’Antananarivo sont privés de courant pendant deux heures quotidiennement.

Selon les explications fournies par cette société monopolisant la fourniture d’électricité dans l’ensemble de l’île, le délestage est dû à l’augmentation de la demande en énergie en cette période de chaleur entraînant l’utilisation de divers appareils. Durant la journée, la demande, d’après toujours la Jirama, est de plus de 122 MW alors que la puissance disponible est de 115MW. Par contre, aux heures de pointes, la demande atteint les 151 MW. Or, la puissance disponible n’est que de 141 MW seulement. En outre, les responsables de la Jirama ont également avancé que « nous sommes en période d’étiage ». Autrement dit, le débit sauvage de la rivière Mandraka est insuffisant. Toutefois, la Jirama a rassuré ses abonnés que des travaux de réparation sont en cours, et le retour à la normale se fera avant Noël.

Sujet à caractère politique

Contrairement aux déclarations des hommes politiques, la situation au sein de la Jirama n’est pas du tout reluisante. Plusieurs villes de Madagascar sont actuellement privées d’eau et d’électricité. Faute de gas-oil ou de pièces de rechange, l’ensemble de groupes électrogènes de la Jirama n’arrivent plus à satisfaire la demande de ses abonnés. De Mahajanga à Fort-Dauphin en passant par Ambovombe, Antsohihy, Tsiroanomandidy, Betroka, Ankazobe..., la coupure de courant est devenu un vécu au quotidien. A Antsiranana, les autorités ont fait un tapage médiatique sur la fin du délestage. Mais quelle ne fut la surprise des Antsiranais lorsque, quelques heures seulement après le départ des autorités, le délestage a fait un retour fulgurant. Apparemment, la coupure d’électricité est devenue un sujet très apprécié des hommes politiques, tant des gens du régime que ceux de l’opposition. La déclaration du chef de l’Etat d’augmenter de l’ordre de 15% de la facture de la Jirama a provoqué un tollé général au sein des abonnés, mais personne n’a osé haussé le ton. Le Bianco, le ministère de tutelle, l’IGE (INspecteur Général de l’Etat) restent insensibles à la gestion de la Jirama, qui, notons-le, à pour origine les problèmes de trésorerie de cette entreprise publique. Or, au sein de la compagnie aérienne nationale Air Madagascar, plusieurs hauts responsables ont été limogés et sont sous la menace de poursuites judiciaires.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: POUR VOUS FAIRE SOURIRE   Mar 13 Nov - 23:20

ARTICLE LA TRIBUNE

Le Président de la République, victime du délestage
mardi 13 novembre 2007, par RAW


Marc Ravalomanana a ouvert le « Dialogue présidentiel » consacré à la « Gouvernance Responsable », pierre angulaire pour le processus de développement de Madagascar. Mais en plein discours, il a été interrompu hier en raison de coupures de courant. Il a subi comme tout chef de ménage ou d’entreprise les affres du délestage. Il a toutefois fait montre de maîtrise et à la fois de fermeté car le palais dispose de puissants groupes, souligne-t-il. Il a appelé à plus de professionalisme de la part de ses collaborateurs et des techniciens de l’électricité. Des fusibles vont-ils sauter ? Le responsable de cette coupure saura-t-il faire son mea culpa ? En tout cas, à notre connaissance, la gouvernance responsable commence par cette identification et un compte rendu ou l’empowerment.

« En tant que Président de la République de Madagascar, il est de mon devoir de m’assurer que le Gouvernement respecte les principes de la Gouvernance Responsable », a-t-il soutenu. Avant de poursuivre que « la Gouvernance Responsable est l’un des piliers majeurs de notre développement. Elle nous permettra d’atteindre les objectifs du MAP et les Objectifs du Millénaire », a-t-il renchéri. Pour cette raison, le Président de la République a tenu à faire venir à cette cérémonie d’ouverture tous les responsables qui sont principalement concernés de près ou de loin pour rendre effectifs les défis du premier engagement. « Ils doivent travailler en étroite collaboration avec moi pour promouvoir la Gouvernance Responsable », a fait valoir le Chef de l’Etat. Du Premier ministre, en passant par les ministres de la Décentralisation, de la Justice, de la Défense nationale et au Secrétariat d’Etat à la Sécurité, tous ont été sensibilisés sur leurs rôles. Les partenaires techniques et financiers et la société civile ont été appelés à contribution dans cet objectif de gouvernance responsable. Aussi, le président de la République n’a pas manqué de souligner les rôles et missions qui incombent aux membres du Gouvernement ainsi qu’aux autres institutions afin d’atteindre les objectifs de Gouvernance Responsable. Des rôles qui devraient être mis en exergue durant cette session.
Revenir en haut Aller en bas
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Sam 8 Déc - 11:58

c'est ce matin dans Tribune
source : http://www.madagascar-tribune.com/Ar-100-millions-par-jour-pour-l,3431.html

Citation :
Antananarivo : Groupe de 10 mégawatts de « H. Fraise »

Ar 100 millions par jour pour l’achat de carburant
samedi 8 décembre 2007, par Lanto


Afin de réduire les délestages qui sévissent dans le réseau interconnecté d’Antananarivo, la société Jirama a eu recours à un groupe électrogène de 10 mégawatts de la société « Henri Fraise ». Ce dernier a contribué à la réduction de la carence en puissance de 20 à 4 mégawatts.

Les délestages ont disparu dans la journée tandis que le déficit dans la soirée de 18 heures à 21 heures ne sera éliminé que lorsque la nouvelle centrale de Mandroseza sera fonctionnelle. Il a été prévu qu’un des groupes sera mis en marche avant la date prévue, toutefois des étapes sont à suivre, et la date butoir n’est pas pour demain.

Cependant, cette initiative a coûté cher à la Jirama. Selon le premier responsable de la direction électricité, la Jirama dépense 100 millions d’ariary par jour pour l’achat de carburant nécessaire pour que le groupe soit opérationnel en permanence. Cette situation devra durer jusqu’à la quatrième semaine de ce mois, date prévue pour la tombée des pluies abondantes. À défaut des eaux de pluie qui seront plus que jamais sollicitées, l’on peut s’attendre à passer les fêtes de Noël et Nouvel An dans l’obscurité totale. À titre de rappel, la fourniture d’électricité de ce réseau dépend jusqu’à maintenant de la centrale hydroélectrique au fil de l’eau d’Andekaleka. La production varie ainsi selon le régime hydrologique de la rivière Vohitra qui alimente la centrale.

Investissement important pour la qualité des services

Néanmoins, la Jirama entend poursuivre son défi, qui est d’offrir à sa clientèle des services de qualité. A partir de l’année prochaine, elle prévoit un important investissement d’Ar. 33 milliards pour améliorer la qualité de ses prestations. De nombreux transformateurs saturés seront remplacés, des renforcements de réseaux seront entrepris dans plusieurs quartiers. Mais tant que les actes de vandalisme et de vols de câbles contre la Jirama persistent, le délestage perdurera.

Quoi qu’il en soit, avec la mise en service de la centrale thermique de Mandroseza en mars 2008, 2000 nouveaux branchements sont prévus pour 2008. Une marge de la puissance disponible sera réservée pour parer à toute éventualité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madaphile
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 253
Age : 73
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Les solutions alternatives gagnent en puissance   Jeu 13 Déc - 8:05

Dans l'Express de ce matin, les décisions d'installations de centrales de moyenne et petite puissance. Je verserai une larme pour cette merveilleuse valée du Lokoho, mais le besoin d'énergie est impératif.

Énergie
L'Union européenne pour l'électrification rurale


Les villes d'Andapa et de Sambava ainsi que 26 villages de ces deux agglomérations seront approvisonnés en électricité à partir d'une centrale hydroélectrique de 6 mégawatts. Cette dernière sera construite sur la rivière Lokoho dans la région Sava et sera financée par l'Union européenne à hauteur de 23,7 millions d'euros. L'exécution des travaux sera assurée par Electricité de France (Edf).
Un plan de gestion des forêts, source de bois et d’énergie, sera mis en oeuvre par le Centre national de recherche industrielle et technologique (Cnrit) dans la région Atsimo-Andrafana. L'élaboration de ce plan sera appuyée par l'Union européenne (UE) à hauteur d'environ 970 000 euros.
Des générateurs fonctionnant au bois électrifieront des villages des régions de la Haute Matsiatra, Vakinankaratra, Anosy et Boeny. En collaboration avec le centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) en France, la mise en oeuvre de ce projet sera suivie de la mise en place d'un plan d'aménagement et de gestion forestière financée par l'UE pour 3,164 millions d’euros.
Toujours en matière d'électrification, huit communes des régions Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Vatovavy-Fitovinany et Atsinanana bénéficieront de microturbines hydroélectriques. L'UE consacrera 2,302 millions d’euros dans ces projets dont la réalisation se fera avec le Groupe de recherche et d'échange technologiques (Gret France).
D'un montant total de près de 28 millions d'Euros, la signature de ces quatre contrats de subvention de l'UE à l'État malgache à travers les organismes bénéficiaires a eu lieu mardi à la salle de conférence du ministère des Finances et de l'économie, à Antaninarenina.
L'Union européenne était représentée par le commissaire Louis Michel. La cérémonie s'est déroulée en présence du ministre des Finances, de l'économie et du budget, Hajanirina Razafinjatovo, et de plusieurs membres du gouvernement.

Teholy Martin
Date : 13-12-2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Jeu 13 Déc - 20:36

a lire dans Tribune du 13 12 2007
source : http://www.madagascar-tribune.com/Quatre-projets-finances-par-l,3507.html

Citation :
Electrification rurale

Quatre projets financés par l’Union Européenne
jeudi 13 décembre 2007, par Lanto


Quatre projets relatifs à l’électrification rurale ont bénéficié des appuis financiers de l’Union Européenne dans le cadre de la Facilité Energie du 9 ème FED. La signature des quatre conventions dont le montant total s’élève à 10,5 millions d’euros a eu lieu au ministère des Finances et du Budget, le 11 décembre dernier. L’ EDF, le CNRIT, le CIRAD et le GRET vont y apporter leurs contributions.

Le premier projet porte sur l’électrification des villes d’Andapa et de Sambava et de 26 autres villages situés entre les deux agglomérations, à partir de la construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique de 6 MW sur la rivière Lokoho. Il sera mis en œuvre par l’Electricité de France (EDF) en partenariat avec Electricité de Madagascar.

Le deuxième projet, initié par le Centre National de Recherche Industrielle et Technologique ou (CNRIT) concerne l’élaboration d’une stratégie énergétique et la mise en œuvre d’un plan de gestion des forêts, source de bois énergie, de la région Atsimo Andrefana.

Le troisième projet est du centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le développement (CIRAD) concerne l’électrification de villages dans les régions de Haute Matsiatra, Anosy, Boeny et autour de Moramanga à partir de six générateurs fonctionnant au bois et la mise en place de plan d’aménagement et de gestion forestière des zones sources de biomasse.

Le dernier projet touche 8 communes des régions Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Vatovavy Fitovinany et Atsinanana. L’électricité sera produite par le Groupe de Recherche et d’Echanges Technologiques (GRET) à partir de microturbines hydrauliques. Il procèdera aussi à la vulgarisation des mécanismes de développement de la filière des petits réseaux hydroélectriques autonomes en milieu rural.

Ces quatre projets font partie des 7 retenus pour Madagascar, pour un investissement total de plus de 30 millions d’euros. En effet, Madagascar figure parmi les pays qui a le plus bénéficié de la « Facilité Energie » qui est un financement de l’Initiative Européenne pour l’Energie subventionnant 80 projets sur l’ensemble des pays ACP, pour un montant total alloué de plus de 180 millions d’euros. Elle vise à faire progresser la demande et l’accès aux services énergétiques dans les zones rurales et améliorer la gestion intégrée et la gouvernance de l’énergie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Mar 22 Jan - 16:09

revue de presse sur le sujet

l'Express du 22 01 2008 : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=14164


Citation :
Eau et électricité
Aide de 54 milliards Ar pour la Jirama
La loi des Finances 2008 prévoit une subvention de 54 milliards ariary en faveur de la Jirama. Ce fonds sera utilisé pour moderniser ses outils de production.


La société nationale de l’éléctricité et de l’eau donne des signes de reprise.
Une bouffée d’oxygène pour la Jirama. Le budget 2008 prévoit une subvention de l’ordre de 54 milliards ariary en faveur de cette société qui fournit en eau et en électricité presque tout le pays. Ce fonds sera affecté à des projets d’investissement visant à améliorer les outils de production de la Jirama.
«Le gouvernement détient une part de responsabilité dans le redressement de la Jirama voilà pourquoi le budget des ministères a été réduit pour pouvoir affecter ce fonds au redressement et à l’amélioration de la capacité de production de cette société », a expliqué Haja Razafinjatovo, ministre des Finances et du budget, lors d’une séance d’information sur le budget à l’Assemblée nationale.
139 groupes neufs
Grace à ce financement et aussi à une partie de son fonds propre, la Jirama entame un vaste programme de renouvellement de ses groupes éléctrogènes, cette année. La société va faire l’acquisition de 139 groupes neufs au total. Ils seront installés dans les petits et moyens centres de production jusqu’à la moitié de l’année 2009.
La première vague de 49 groupes d’une puissance comprise entre 500 et 1000 Kw, commandés l’année dernière, est déjà arrivée. Une partie est déjà installée ou en cours d’installation dans certains sites comme Sambava, Antalaha, Ambilobe et Ambanja. «L’installation de ces 49 groupes devra être achevée avant le mois de mai de cette année », déclare Bernhard Romahn, diecteur géneral de la Jirama.
Une autre commande de 90 autres petits groupes d’une puissance comprise entre 50 et 250 Kw sera lancée, prochainement. La première vague comprendra 51 groupes et arriveront au port de Toamasina vers le mois d’avril ou mai de cette année. Ils seront installés dans les petits centres dans un delai de trois mois après leur arrivée. La deuxième vague sera composée de 39 petits groupes et devra être installée et opérationnelle vers le mois de mai 2009.
Selon Bernhard Romahn, les nouveaux groupes devront apporter des avantages supplémentaires pour la Jirama.
D’abord, ils sont neufs et ne nécessitent pas d’entretien coûteux, ensuite, la technologie est meilleure et répond aux besoins en matière de règlementations environnementales liées à leur consommation spécifique. «Logiquement, ces nouveaux groupes devront engendrer une baisse de notre consommation en carburant de 15 à 25% », précise Bernhard Romahn.

Mahefa Rakotomalala
Date : 22-01-2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madaphile
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 253
Age : 73
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Mar 22 Jan - 17:35


et dans l'Express de ce matin, reprise d'une question que j'avais déjà développée ici même, et que j'avais envoyée aux journaux gasy


CHRONIQUE DE VANF

Énergie attitude
Par NASOLO-VALIAVO Andriamihaja


Idée ancienne que je reprends suite à une conversation avec un vieux Monsieur qui pense comme moi. Je l’ai déjà dit, assez paradoxalement, le premier devoir d’un ministère de l’Énergie, c’est aujourd’hui de faire faire des économies d’énergie.
Pendant l’été austral, il fait déjà jour un peu après 5 heures. Alors, si à 5 heures du matin, il était déjà 7 heures ? L’idée serait de mettre à profit chaque minute d’énergie naturelle. À la sortie des bureaux, 18 heures serait 16 heures, les usagers n’auraient pas à faire la queue au bus-stop dans le noir, ni les taxis-be à tricher avec leurs feux impossibles à allumer faute de batterie embarquée sur leurs véhicules diesel. Chaque ménage de Madagascar ferait au moins une heure d’économie sur l’électricité si à 20 heures, qui serait en réalité 18 heures, on y voyait encore clair. L’idée est tellement simple qu’elle ne peut découler que du bon sens, le même d’ailleurs qui a fait adopter aux pays occidentaux cette flexibilité en heure d’été et heure d’hiver.
Nous n’avons pas de centrale nucléaire, nos fleuves se perdent à la mer sans entraîner un barrage hydroélectrique et nous sommes encore à lancer des appels d’offres pour l’entretien de centrales thermiques, obsolètes sur le principe, absurdes sur le plan énergétique, anachroniques sur le plan écologique. Les pluies diluviennes de janvier-mars, vent permanent de l’alizé, le soleil de nos latitudes : rien n’est exploité à des fins énergétiques.
Si les investissements d’un barrage sur les Trois-Gorges ou sur le Nil grèveraient notre Trésor public, il suffirait d’un décret en Conseil des ministres pour instaurer l’heure d’été. Sans préjudice de la campagne d’explication en amont et de l’éducation permanente en aval.
Comme pour le passage du FMG à l’Ariary, ce sont les populations rurales qui auront un temps d’avance. Ne dit-on pas d’elles qu’elles se lèvent et dorment avec les poules ? Pas plus à l’époque d’Andrianampoinimerina qu’en 2008, elles n’ont contracté la dépendance urbaine envers l’électricité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R@koto
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 5875
Localisation : dans la brousse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Jeu 24 Jan - 11:38

lu dans l'Express du 24 janvier 2008

source : http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=14249


Citation :
Secteur minier
La société Sherritt fournit 100 megawatts à Madagascar


Une puissance de 100 megawatts répartie dans plusieurs villes de Madagascar. Un protocole d’accord sur le projet de construction de nouvelles centrales électriques de 100 MW a été signé, le mardi 22 janvier 2008, par Razaka Elisé, Ministre de l’Energie et des mines et Jowdat Waheed, Président directeur général de Sherritt International.
Cette société investit aujourd'hui près de 3,3 milliards Usd dans un projet d’exploitation de nickel et de cobalt à Ambatovy, Moramanga. Elle veut, par cette action, apporter sa contribution à l' augmentation des capacités disponibles en matière d’énergie.
Selon les termes de cet accord, Sherritt s’engage à construire de nouvelles centrales électriques d’une capacité de 100 mw dans différents endroits du pays.
Dans la région de Toamasina, zone d’implantation du projet, 40mw de puissance sera obtenue à partir de centrale hydroélectrique ou par un système utilisant un fuel alternatif.
L'accord s'inscrit également dans le projet Mandraka II. Sherritt produira aussi 15 MW supplémentaires pour la capitale et 5 MW pour Toliara. De son côté, l’État malgache s'engage à appuyer et à soutenir la société dans la réalisation de ses projets.

Doda Andrianantenaina
Date : 24-01-2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robinson
V.I.P.
V.I.P.


Masculin Nombre de messages : 1186
Localisation : France SUD
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Jeu 24 Jan - 15:24

Voilà une trés bonne nouvelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/aquisianben06/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le droit à l'électricité   Aujourd'hui à 6:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Le droit à l'électricité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DROIT DE VENDRE
» Eclairer son aquarium pour 0€ d’électricité ! - Partie 2
» Boiterie postérieur droit (bascule bassin, ferrage ?) "" photos + vidéos ""
» Droit de réponse formulé par Mr Lecoint Président du DCF
» Cablerie de retroviseur droit cassé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADALAND :: *******DIVERS******* :: DE Tout et de Rien-
Sauter vers: